223 views 0 comments

10 auteurs découverts en 2018

by on19 février 2019
 

Nous avons beau avoir des piles à lire impressionnantes et plusieurs séries en cours, il est impossible de résister à l’appel de la nouveauté ! Voici dix mangakas shôjo découverts par le staff de Club Shôjo en 2018 !

Top Ten Tuesday est un événement hebdomadaire à l’initiative du blog anglophone The Broke and the Bookish puis repris par That Artsy Reader Girl. Il est géré dans la blogosphère francophone par Frogzine. Chaque semaine, un thème est proposé et il s’agit d’établir une liste de 10 titres en rapport avec celui-ci.

Dans ce TTT, tu peux découvrir 10 auteurs découverts par Luthien, Carolus, Matou et Nico en 2018.

 

Les auteurs découverts par Luthien

NAO Iwamoto, autrice de Spiritual Princess

josei Spiritual Princess tome 1

Le premier volume du josei Spiritual Princess

Nao Iwamoto fait évoluer son héroïne dans un univers folklorique japonais mettant en scène des tengu et autres créatures surnaturelles. Akihime est la fille d’un demi-dieu mais elle souhaite simplement vivre la vie d’une adolescente humaine et notamment vivre son premier amour avec son camarade de classe Takeru. Les nombreux personnages rencontrés sont fort sympathiques et le petit groupe qui se constitue autour de l’héroïne est plaisant à suivre. Si les illustrations ne m’ont pas vraiment charmée, elles ne desservent pas l’histoire.

MAO Nanami, autrice de Real Girl

Real Girl tome 1

Le premier tome de Real Girl

J’ai beaucoup apprécié de suivre cette jolie romance entre un jeune garçon otaku qui n’a pas confiance en lui et une belle jeune fille à la réputation facile qui cache un lourd secret. Ils sortent rapidement ensemble et leur amour évolue tout au long de la série. D’autres personnes rejoignent peu à peu leur cercle et ils forment une bande d’amis sympathique.

 

Les auteurs découverts par Caro

MIKIMOTO Rin, autrice de Close to heaven et Kiss me at midnight

Couverture du premier tome de Close to heaven

L’année dernière, j’ai eu la chance de découvrir cette autrice par le biais de deux de ses œuvres. Close to heaven est sorti chez nous en 2017 mais je ne l’ai lu qu’en 2018. Quant à Kiss me at midnight, il est paru mi-2018.
J’aime beaucoup son travail. Ses histoires sont classiques (Kiss me at midnight encore plus que Close to heaven d’ailleurs) mais elle maîtrise tellement sa narration qu’elle parvient à me transporter dans son univers, à m’attacher à ses personnages. J’enchaîne avec grand plaisir la lecture de ses shôjo, pourtant aux antipodes de ce que j’apprécie en général. C’est une autrice dont je vais surveiller les nouveautés à l’avenir.

SAKURAKÔJI Kanoko, autrice de La courtisane d’Edo

La Courtisane d’Edo tome 1

Le premier volume du manga La Courtisane d’Edo

Cette autrice n’est pas une nouvelle venue sur la scène shôjo française. Pourtant, je n’avais encore jamais pris le temps de m’attarder sur ses œuvres, rebutée par leur thématique mature.
Pika m’a envoyé le premier volume de La courtisane d’Edo. Je l’ai donc commencé sans grande conviction, je l’avoue. À la fin de ma lecture, j’étais plutôt enthousiaste et les tomes suivants ont vite fait tomber mes dernières réticences. La courtisane d’Edo est MA grande découverte de l’année 2018. Un vrai gros coup de cœur !

Les auteurs découverts par Matou

HOSHIYA Kaori, autrice d’Un petit coin de bonheur

manga Un petit coin de bonheur

Le shôjo Un petit coin de bonheur

Qu’on se le dise : ce shôjo m’a donné l’impression d’avoir été dessiné par Takano Ichigo (Orange), tellement le coup de crayon de Kaori Hoshiya lui ressemblait. Ce dernier est assez doux et léger, avec de très très belles illustrations. À travers ce recueil de nouvelles qui regroupe 5 histoires, toutes très mignonnes avec des personnages attachants, j’ai découvert l’univers de cette mangaka. Ce oneshot m’a par la suite donné envie de lire sa série Don’t Worry, Be Happy ! édité aux éditions Akata.

Une belle découverte donc, je conseille fortement cette autrice et je reste attentive à ses productions futures !

ARUGA Rie, autrice de Perfect world

Perfect World tome 1

Premier volume du josei Perfect World

Visiblement, les deux mangakas découvertes en 2018 proviennent du catalogue de Akata ! Petite parenthèse là-dessus, cette maison d’édition souhaite parfois proposer des mangas de jeunes autrices, ou même des shôjo avec des thématiques peu courantes. C’est le cas également ici, avec Perfect World, qui nous raconte l’histoire d’une romance entre 2 adultes, notre héroïne et un personnage en fauteuil roulant. Le handicap est ici abordé, et nous ne restons pas juste en surface : Rie Aruga connait son sujet et propose des chapitres de qualité poignants de réalisme.

MIYOSHI Maki, autrice de Love Under Arrest

Love Under Arrest tome 1

Love Under Arrest tome 1

Maki Miyoshi a été découverte en France grâce à l’éditeur Delcourt/Tonkam avec son titre Love Under Arrest, une romance entre une lycéenne et un policier. Il ne s’agit pas du tout d’une mangaka dont j’apprécie le travail, bien que ce shôjo soit très apprécié par les lecteurs, avec sa romance atypique. Je n’ai pas aimé son coup de crayon qui déformait parfois les traits du héros masculin, et l’histoire ne me plaisait pas tant que ça, le scénario avance trop vite à mon goût. Si un autre de ses mangas est licencié, je ne pense pas me jeter dessus !

FUJITA, autrice de Otaku Otaku

manga Otaku Otaku tome 1

Le josei Otaku Otaku

J’ai découvert la mangaka Fujita à travers l’anime adapté de ce josei ! Ayant bien aimé l’humour de l’anime, j’ai donc lu le premier tome de Otaku Otaku, qui m’a bien plu. Le sujet est franchement sympa, l’humour est présent, le dessin est simple tout en restant beau, que des bons points ! Je ne suis pas une vraie geek, mais l’autrice arrive à placer tellement de références que j’arrive parfois à m’identifier aux personnages !

Les auteurs découverts par Nico

SHIWASU Yuki, autrice de Takane & Hana

Takane & Hana shôjo

Le premier volume de Takane & Hana

Sorti en 2016 en France, je suis pourtant passée à côté de ce shôjo. Son autrice Yuki Shiwasu est encore inédite par chez nous, mais c’est avec grand plaisir que je l’ai découverte l’année dernière. Takane & Hana est une série drôle à souhait, très dynamique. Le talent de la mangaka me fait oublier le problème de différence d’âge entre les deux héros. Son trait est par ailleurs très plaisant ! Désormais je n’hésiterai pas à suivre de près ses futures œuvres.

KUSANAGI Mizuho, autrice de Yona – princesse de l’aube

yona princesse de l'aube

Couverture française du shôjo Yona – princesse de l’aube

Tout comme Yuki Shiwasu, Mizuho Kusanagi est une manga que j’ai découverte sur le tard, à savoir l’année dernière grâce à son shôjo Yona. Au début j’étais réticente à la commencer car le nombre de tomes déjà important me faisait peur. Néanmoins, j’ai sauté le pas en l’achetant au format numérique. Depuis, je ne regrette pas. Le trait de cette autrice est agréable, la façon dont elle narre son récit m’a séduite. C’est simple, j’ai l’impression de voyager en même temps que les personnages. Ce sentiment de dépaysement est très appréciable.

 

Et toi, quels sont les auteurs que tu as découverts en 2018 ?

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

    Leave a Response