400 vues 1 commentaire

Nos 10 découvertes shôjo de l’année 2019

par le14 janvier 2020
 

Ça n’a échappé à personne, nous sommes passés en 2020 ! Nous ne trahissons donc pas à la tradition du bilan annuel de début d’année sur nos lectures passées. C’est ainsi que dans cet article, Naoko et Nico te présentent chacune 5 découvertes shôjo faites en 2019.

Pour rappel, le Top Ten Tuesday est un événement organisé par le blog The Broke and the Bookish qui a été ensuite repris par That Artsy Reader Girl. Le principe est simple : chaque semaine, un thème est donné et chaque blogueur intéressé liste plus ou moins 10 titres correspondants.

Le thème du 14 janvier porte sur les découvertes livresques de 2019. Étant sur Club Shôjo, nous ne parlerons bien sûr que de shôjo dans un sens large (à l’exception d’une série un peu fourbe qui s’est glissée dans notre liste), incluant les yaoi, josei et yuri.

Les 5 découvertes de Naoko

Pour cette année 2019 j’ai fait quelques découvertes en matière de shôjo, de yaoi et même de Yuri ! Je t’en présente 5 parmi les plus marquantes.

Bloom into you

Bloom into you tome 1

Bloom into you tome 1

Après avoir vu l’anime, j’ai finalement décidé en cette fin d’année de jeter un œil au manga, finalement bien meilleur et bien plus profond que l’anime. On y voit un couple de jeunes lycéennes dont l’une semble incapable de tomber amoureuse, et l’autre l’aime car elle ne l’aime pas. On a également d’autres personnages tous vraiment intéressants : le couple établi de femmes, le jeune lycéen préférant être spectateur qu’acteur, la lycéenne qui a découvert son homosexualité avec une autre fille qui n’était pas sérieuse, les deux amies qui ont également leur propre histoire, et j’en oublie probablement. Je ne regrette vraiment pas d’avoir laissé une chance au manga !

Bless you

Bless you tome 1

Bless you tome 1

Bless you est un manga très intéressant pour moi qui lis énormément de boy’s love, notamment car on a là ce que j’appellerais « un boy’s love déguisé ». Il s’agit d’amour entre hommes mais, au Japon comme en France, il n’est pas indiqué comme « yaoi » mais comme « shôjo ». Ce n’est pas pour me déplaire car ça permet de rendre cette orientation sexuelle moins obscure. De plus, l’évolution de celui dont le personnage principal est amoureux est crédible et permet de mieux comprendre la raison de son rejet au début.

Aromantic (love) story

Aromantic (Love) Story tome 1

Le premier tome du manga Aromantic (Love) Story

Pour ce manga j’ai hésité un moment : il a bien été mis dans la catégorie shôjo en France mais il a été prépublié dans un magazine shônen. J’ai finalement décidé d’en parler quand même, ravie d’avoir un manga qui évoque le sujet de l’aromantisme. Si tu ne sais pas ce que c’est, il s’agit de personnes incapables de ressentir de l’amour romantique. Contrairement aux asexuel-le-s ces personnes peuvent ressentir de l’attirance sexuelle, mais il ne s’agira jamais d’amour. Aromantic (love) Story le démontre très bien avec son héroïne qui ne comprend même pas le fonctionnement de ce sentiment. Malheureusement pour elle, deux hommes de son entourage sont amoureux d’elle alors qu’elle-même n’a pas conscience d’être aromantique. Cela nous donne une série de 5 tomes très drôle et avec une bonne évolution des personnages, pas seulement de l’héroïne mais également de ses deux prétendants.

My Rumspringa

Couverture du one-shot My Rumspringa

Couverture du one-shot My Rumspringa

Si je devais choisir un seul boy’s love que j’ai découvert en 2019 ce ne serait malheureusement pas Life, que j’ai lu bien avant. Ce serait plutôt My Rumspringa, dont j’ai fait une critique en mars 2019. Je dirais seulement ici que ce manga fait découvrir vraiment bien le monde des Amish, surtout leur tradition du Rumspringa, loin des clichés et de ce qu’on peut entendre dans les médias à ce propos.

Smells like green spirit

Smells like green spirit tome 1

Smells like green spirit tome 1

Un autre boy’s love que je choisirais pour l’intégrer aux découvertes de 2019 ce serait Smells like a green Spirit, un autre manga dont j’ai fait une critique en avril 2019. Encore une fois je ne m’étalerais pas trop dessus. À la place je vais seulement me contenter de m’émerveiller encore une fois sur la façon dont ce manga en 2 tomes parle de l’homophobie, le sujet central. Je pense ne l’avoir vu aussi bien dépeint dans un autre manga boy’s love.

Les 5 découvertes de Nico

En faisant ce bilan, je pensais que mon année 2019 était très calme niveau lectures. En m’y attardant davantage, je me rends compte que si j’ai calmé le jeu, j’ai finalement beaucoup lu. Les nouvelles séries entrées dans ma bibliothèque (physique ou numérique) sont moins nombreuses notamment parce que je compte réduire drastiquement ma PAL. J’ai donc pu faire ressortir 5 découvertes shôjo (dont un josei) qui m’ont assez marquée.

Check me up

Check me up tome 1

Check me up tome 1

Très drôle et dynamique cette nouvelle série de Maki Enjoji était une jolie découverte pour moi. Cette fois-ci l’histoire se déroule dans le milieu hospitalier, avec une héroïne qui souhaite devenir infirmière pour être aux côtés de celui dont elle est tombée sous le charme. Ce n’est pas vraiment la vocation qui l’a poussée à embrasser ce corps de métier ! Si on fait légèrement abstraction du caractère parfois détestable du héros, la série évoque avec justesse les problèmes liés à ces professions de santé.

Jardin secret

Jardin secret tome 1

Jardin secret tome 1

Me croirais-tu si je te disais que j’ai voulu découvrir ce shôjo grâce à l’offre de Kana ? Pour la sortie du premier tome, l’éditeur donnait un marque-page contenant des graines de myosotis. Eh oui, c’est aussi simple que ça, puisque je ne connaissais pas du tout l’histoire de Jardin secret avant de l’acheter. Je ne regrette pas du tout. L’histoire est adorable et mignonne à souhait. Et j’ai eu un vrai coup de cœur pour le protagoniste masculin qui est gentil, attentionné et possède de nombreuses autres qualités. Je n’ai certes pas avancé dans ma lecture depuis le 1er tome mais je compte bien rattraper mon retard en 2020 !

Love under arrest

Love Under Arrest tome 1

Love Under Arrest tome 1

Là encore, ce qui m’a convaincue de commencer cette série – publiée en France depuis 2018 – c’est l’offre de prix réduits sur le catalogue numérique shôjo de DelcourtTonkam et Soleil. Je ne me souviens plus du prix mais il me semble que ce tome était à moins d’1 €. Quoiqu’il en soit même si mon risque était limité, ça ne m’a pas empêché d’apprécier ce shôjo qui présente la relation naissante et donc encore chaste –  et heureusement vu la minorité de notre héroïne – entre une lycéenne et un policier. J’ai tout de suis pensé à Takane & Hana pour des raisons évidentes, sauf que là on ne se base pas sur une relation arrangée mais un gros malentendu. Si la romance ne tarde pas trop à s’installer, je pense que l’on a beaucoup à découvrir sur le héros. Il me semble bien mystérieux !

L’académie musicale alice

L’Académie Musicale Alice tome 1

Le premier volume de L’Académie Musicale Alice

J’ai ce spin-off de L’académie alice depuis un ou deux ans dans ma PAL et après m’être fait violence pour terminer la série principale, j’ai enfin lu ce titre en trois volumes. C’était un vrai plaisir de retrouver certains personnages et de découvrir une histoire basée sur le même univers. Ce shôjo se lit agréablement et j’ai beaucoup aimé suivre le récit de la petite sœur de Tsubasa Andô. Elle a un sacré caractère et j’adore !

@Ellie

@Ellie tome 1

@Ellie volume 1

Très honnêtement, si Matou n’avait pas écrit une critique du premier tome, je serais sans doute passée à côté de cette jolie comédie, très dans l’air du temps. Cette héroïne qui vit dans le fantasme avec son compte twitter n’est finalement pas si éloignée de nous en quelque sorte. Elle est certes naïve, mais ses pensées perverses ne me sont pas étrangères. Qui n’a jamais eu ce genre d’idées face à un crush ? En bref, @Ellie est un shôjo qui me parle beaucoup et dont j’ai beaucoup aimé les premiers tomes.

 

Et toi, quelles ont été tes découvertes shôjo de l’année 2019 ? Dis-nous tout en commentaires !

commentaires
 
Répondre »

 

    Répondre