382 views 5 comments

10 shôjo que je ne souhaite plus continuer

by on20 février 2018
 

La fièvre acheteuse dans les mangas ça existe aussi. On se rend en librairie, on voit tous ces rayons bien achalandés de jolis titres qui ne demandent qu’à appartenir à notre bibliothèque. Les nouveautés sont là aussi, très tentantes, voire même envoûtantes. Elles vous crient de les acheter. Alors on cède, on saute le pas. Seulement, on a tellement acheté, que certaines séries terminent aux oubliettes. Alors qu’elles nous attiraient et nous plaisaient, elles ont fini par nous lasser.

C’est aujourd’hui la thématique de cet Top Ten Tuesday, événement organisé par le blog The Broke and the Bookish puis repris cette année par That Artsy Reader Girl. Le principe est simple. Chaque semaine, un thème est donné et chaque blogueur intéressé liste plus ou moins 10 titres correspondants. Cette fois-ci, le sujet est les livres qui ne nous intéressent plus.

Comme nous sommes sur Club Shôjo, j’ai choisi de ne cibler que les shôjo (et josei par extension) que je ne voulais plus lire. Bien sûr, il s’agit d’une liste personnelle, qui n’enlève en rien la qualité de chacun des titres cités par la suite. 😉

Dengeki Daisy

Manga dengeki daisy

Couverture du tome 1 de Dengeki Daisy

Plus d’infos : Dengeki daisy
Arrêté au tome 8/16

J’avais adoré les premiers tomes de Dengeki Daisy. C’est une série très dynamique, avec de l’humour mais sur fond de drame et de sombre passé. Teru est une héroïne plutôt cool, qui ne se laisse pas faire et est courageuse. Elle n’a peut-être pas forcément conscience du danger, mais on peut le lui pardonner. Le duo qu’elle forme avec Kurosaki est attendrissant et hilarant.

J’ai tout de même acheté les 9 premiers volumes. Seulement, j’ai commencé à me lasser à partir de ce moment. Et en voyant que ça allait continuer pendant encore plusieurs tomes, je me suis lentement détournée de la parution des suivants. En soi, le manga n’est pas mauvais. Je m’en suis simplement lassée car j’avais l’impression qu’on tournait en rond…

Maid Sama

Manga Maid sama 1

Couverture du tome 1 de Maid sama

Plus d’infos : Maid Sama
Arrêté au tome 8/18

Encore une série fleuve que j’ai choisie de ne plus continuer… Pourtant comme la précédente, les premiers volumes m’avaient fortement plu. L’humour est très présent. L’héroïne est dynamique, vive et ne se laisse pas faire (elle est peut-être pour le coup trop revêche). Et le duo qu’elle forme avec le héros masculin m’a plu. J’adore l’alien pervers 😉

Le souci c’est que l’on a vite le cliché de la soubrette au service de son client, avec tout ce que ça implique en termes de relations dominant / dominé, prise de pouvoir de l’un sur l’autre, etc. Si en anime ça peut passer parce que le format et court, la roue ne se réinvente pas avec Maid-sama et j’ai eu la sensation que l’auteur cherchait à étirer le filon jusqu’au bout.

Ane no kekkon

manga Ane no kekkon

Aperçu du volume 1 du manga Ane no Kekkon

Plus d’infos : Ane no kekkon
Arrêté au tome 2

La jaquette en noir et blanc m’avait fait de l’œil, car c’est plutôt inhabituel. Les éditeurs cherchent plutôt à nous en mettre plein les mirettes avec énormément de couleurs, des effets semi-brillants sur le titres, et j’en passe.

Je ne suis pas allée après le tome 2. D’une part, Panini n’a pas édité la série au-delà du 3e volume alors que celle-ci est terminée en 8 tomes… Bref, ne nous éternisons pas là-dessus. D’autre part, le personnage du héros est très « malaisant ». Son côté stalker légèrement obsessionnel/fétichiste ne me plaît pas bien.

Black bird

Black Bird Tome 1

Le volume 1 du shôjo Black Bird

Plus d’infos : Black bird
Arrêté au tome 8/18

Cette série c’était un peu mon plaisir coupable : le truc que je n’assumais pas de lire tout en adorant. C’est sulfureux (la référence à la sexualité et au sang est fortement présente), avec une touche fantastique. On ajoute des yokai et autres bêtes dangereusement sexy aux pouvoirs magiques. Le tout nous donne un shôjo dont on a l’habitude (une héroïne qui attire tous les méchants de la Terre), mais qui n’est pas déplaisant à lire.

J’aimais bien la relation entre les deux personnages principaux et leur développement psychologique n’était pas trop mauvais. En revanche, j’ai été lassée par les situations de quiproquos, les « je t’aime donc je m’éloigne de toi parce que je suis mauvais pour toi ». Bref, l’auteur a trop tiré sur la corde et elle a explosé.

Lady and butler

Lady and Butler Tome 1

Aperçu du shôjo Lady and Butler

Plus d’infos : Lady and butler
Arrêté au tome 4/21

Je devais être dans ma période beau gosse majordome au moment où j’ai commencé cette série. Je ne me souviens plus trop de quoi il est question mais à l’époque l’histoire m’avait paru sympathique. Certes, elle ne cassait sûrement pas trois pattes à un canard, mais elle semblait se lire pas trop désagréablement. Le problème c’est que je ne me voyais pas « investir » autant d’argent – 21 tomes tout de même – dans une histoire aussi peu transcendantale. À chaque sortie d’un nouveau volume, je repoussais l’échéance, jusqu’à finir par ne plus acheter rien du tout et complètement perdre l’intérêt.

Stray love hearts

Manga stray love hearts tome 1

Couverture du tome 1 de Stray love hearts

Plus d’infos : Stray love hearts
Arrêté au tome 1/5

Lors de sa sortie, j’avais été attirée par cette jaquette sublime, ce dessin fort travaillé et agréable ainsi – ne se le cachons pas – les BG (le sombre vs. le jovial bizarre) présents. En plus je crois que c’est à cette époque que Soleil lançait sa sous-collection « Gothic » avec des titres un peu plus « sombres » touchant au fantastique.

Malgré la grosse faute d’orthographe sur la 4e de couverture, j’avais quand même tenté l’aventure. L’histoire ne m’a hélas pas transportée, même si je n’ai pas trouvé ce premier tome horrible à lire. C’était juste très banal, insipide et niais à souhait. Je me suis donc arrêtée là. Pourtant en 5 tomes, j’aurais pu faire l’effort de continuer. Malheureusement, à près de 8 € le tome, pour quelque chose de plutôt moyen, j’ai préféré m’orienter vers d’autres titres plus intéressants.

We are always…

We are always... Tome 1

Couverture française du shôjo We are always…

Plus d’infos : We are always…
Arrêté au tome 4/11

Pour être complètement honnête, j’ai oublié de quoi parlait ce manga. Pire, je ne me rappelle plus de mon ressenti. J’ai certainement dû apprécier un minimum pour acheter 4 tomes. Mais pourquoi ai-je arrêté en si bon chemin ? Aucune idée !

Si j’avais commencé We are always…, c’est principalement parce que beaucoup de gens l’avaient testé et les retours avaient l’air positifs. Ah, la belle époque du forum Club Shôjo (R.I.P. mon petit 😥 ) ! En même temps, ça fait des années que je n’ai pas acheté la suite et ai décidé de le mettre en pause indéterminée. Je ne crois pas que je le reprendrai vu qu’il ne m’a pas laissé de souvenir impérissable. J’ai su m’en passer et je ne crois pas avoir loupé la série du siècle.

Love x Mission

love x mission tome 1

Couverture française du tome 1 de Love x Mission

Plus d’infos : Love x Mission
Arrêté au tome 1/4

Je ne sais plus pourquoi j’ai voulu commencer cette série. Certainement était-ce l’attrait de la nouveauté, la volonté de ne pas repartir les mains bredouilles… L’univers sombre policier, le fait que ce soit un josei et une héroïne au caractère bien trempé paraissaient de bons points pour une série captivante. Ce n’était qu’une apparence. Il ne m’a en effet pas fallu plus d’un tome pour jeter l’éponge et ne pas poursuivre ce manga. Comme pour Stray love hearts, il promet beaucoup de choses mais on en ressort déçu.

Heartbroken chocolatier

Manga heartbroken chocolatier

Heartbroken Chocolatier

Plus d’infos : Heartbroken chocolatier
Arrêté au tome 2/9

Voici une série que je n’ai pas poursuivie au-delà du deuxième tome. Elle n’a pas l’air mauvaise et Setona Mizushiro est une auteur plutôt talentueuse. J’ai d’ailleurs entendu beaucoup de bien au sujet de cette série.

J’ai vraiment été déçue par les personnages auxquels je n’ai pas réussi à m’identifier. Le héros est trop mou du genou, dans le genre amoureux transi et incapable de faire la part des choses. C’est un peu le pendant féminin de la lycéenne naïve de shôjo. J’ai vraiment eu l’impression que l’auteur collait les caractéristiques psychologiques d’une héroïne de 16 ans à un jeune homme de la vingtaine. Pour moi, c’était un peu irréaliste. En plus le personnage de Saeko m’est insupportable. Peut-être que ces deux protagonistes ont révélé une autre facette de leur personnalité au cours de la série, mais je n’ai pas réussi à m’identifier à l’un d’eux. Et ce sur aucun point…

Aphrodisiac

aphrodisiac tome 1

Couverture française du tome 1 d’Aphrodisiac

Plus d’infos : Aphrodisiac
Arrêté au tome 2/5

Je ne boude pas de temps en temps devant du shôjo plus mature, surtout lorsqu’il s’agit d’un Tomu Ohmi. C’est un peu mon péché mignon. Rien que le titre est évocateur : une fille qui attire irrémédiablement les hommes, grâce à un pouvoir aphrodisiaque. On a donc du fantastique, de l’érotique (je ne pense pas que ça surprenne quelqu’un) et un duo de personnages plutôt séduisant.

En bref, c’est une série courte qui sert juste à passer le temps. Même si le petit côté pimenté a de quoi séduire, on a vite fait le tour de la question et je n’ai pas souhaité en savoir plus sur les personnages. Il est tellement prévisible de savoir où ça va nous mener que j’ai lâché l’affaire. Midnight secretary de la même auteur est bien meilleur à mon sens.

Bon, il faut quand même reconnaître que les dessins sont très beaux, et le BG fort charmant…

comments
 
Leave a reply »

 
  • korr
    13 avril 2018 at 13:10

    Ça faisait longtemps que je n’avais pas fait de commentaire sur un article…

    Moi, j’arrête rarement des titres que j’ai choisi d’acheter. Je vais jusqu’au bout même s’ils me plaisent moyen (Fruits Basket ou Kimi wa pet par exemple). Par contre, quand ce sont des cadeaux ou des prêts, arrêter la lecture est beaucoup plus facile. Cela dit, je ne peux pas m’empêcher de lire le dernier tome pour savoir comment ça se finit (c’est un besoin vital).

    Du coup, j’ai stoppé :
    – Melle Oichi, 28 ans, célibataire dès le tome 1 (offert par mon frère pour mes 28 ans) car le contenu ne m’intéressait pas du tout (j’ai du mal avec les aléas amoureux des trentenaires).

    – Black Bird vers je sais plus quel tome car l’héroïne quasiment toujours en position de faiblesse face au gars en position de force (qui a vécu un traumatisme) et ça m’énerve vite (et 18 tomes c’est beaucoup). Certes, les autres personnages masculins étaient sympas et variés mais aucuns ne foutaient vraiment une bonne raclée au beau héros odieux (pq il a eu un traumatisme quand même donc faut lui pardonner son manque de délicatesse et de respect).

    – le shôjo Midori-kun avec du foot (j’ai oublié le titre exact, désolée), vers la moitié de la série car c’est un mature shôjo qui élève le coup de « jeune héros : prends l’héroïne pour ta chose ; ce n’est pas grave car tu es beau et fort. En plus, tu fais ça pour la séduire » au rang d’une doctrine amoureuse. Et ça a été difficile à réconcilier avec le design très mignon et assez enfantin des personnages.

    – Nana au tome 1 car j’ai vraiment trouvé les 2 héroïnes insupportables et trop représentatives de leur caractère.
    – Gokinjo, une vie de quartier au tome 4 car j’ai vraiment trouvé les personnages insupportables (étrange, non ^^) et étrangement ils ont trop fait échos aux personnages que j’avais rencontré sur Paradise Kiss (que j’ai réussi à achever avec beaucoup de volonté). Bref, le style de la mangaka Azawa Ai n’est vraiment pas fait pour moi.

    – X au tome 1 car bon, déjà c’était offert avec un DVD que j’ai reçu en cadeau et ensuite, j’ai découvert que y avait pas de fin à ce titre (ils veulent ma mort ou quoi ???)

    Sinon, j’ai des shôjo que j’ai dû arrêtés car j’ai mis trop de temps à les commander et/ou ils ont été stoppés avant la fin ou bien je n’en ai trouvé qu’une partie en occaz’ et du coup, j’ai pas la suite (spoile-moi la fin si tu la connais, toi consommateur avisé qui a suivi le planning des sorties, tu auras ma reconnaissance éternelle). Il y donc dans ce lot : Vampire Miyu (éditions Atomic Club), Host Club, Love me Tender, Shinobi Life, Lovely Devil, Big Bang Venus et aussi Strobe Edge (mais bon là, j’ai que la fin donc tu peux me spoiler le début LOL).

    Répondre

  • 22 février 2018 at 16:43

    J’ai arrêté Heartbroken chocolatier pour exactement les même raison. Non pas que j’ai vraiment eu l’intension de suivre la série, mais j’ai lu le premier tome pour voir et j’en suis resté là. J’ai aussi arrêté Black Bird , pour les raison que tu évoque. On retrouve d’ailleurs toujours plus ou moi la même raison et c’est celle qui me fait arrêter une série en cours de route. Un fois que le filon est ferré on tourne au tours du pot pour faire durer le plaisir sauf qu’au bout d’un moment on commence à ce lasser !
    Faudrait que je fasse le tour de ma bibi manga, je serais sans doute effrayé par le nombre de série que j’ai laissé tomber

    Répondre

    • 28 février 2018 at 09:56

      Je suis rassurée de ne pas être la seule à penser ça au sujet de Hearbroken chocolatier.
      C’est malheureusement ça le problème avec ces séries, c’est que les auteurs exploitent le filon jusqu’au bout. Ce n’est peut-être pas forcément de leur faute (si une série marche bien j’imagine que les éditeurs leur demandent d’étirer le truc jusqu’au point de rupture histoire de garder les lecteurs), mais j’ai de moins en moins de patience vis-à-vis de ça. xD

      Si je peux te rassurer, j’en ai plein dans ce cas. Certaines sont plus en suspens car je les achèterai sûrement quand l’occasion se présentera.

      Répondre

      • 28 février 2018 at 14:58

        Comme vous, j’avais arrêté Heartbroken chocolatier après le tome 2 pour les mêmes raisons que vous. Sohta m’étais insupportable tout comme Saeko. Mais un jour, j’ai eu envie d’aller un peu plus loin. Je n’ai jamais regretté. J’ai même fini la série et je la relirais avec grand plaisir. Les évolutions des personnages au fil des tomes étaient vraiment intéressantes et j’ai fini par comprendre ces deux personnages voire même m’y attacher. Si tu as l’occasion de les emprunter, essaie d’aller plus loin.

        Dans ton top, hormis Heartbroken Chocolatier, j’ai arrêté toutes les autres séries que je connais : dengeki daisy, stray love hearts, love x mission… Comme quoi, elles sont vraiment mauvaises ou on a vraiment les mêmes goûts (un peu des deux en fait).

        Répondre

        • 28 février 2018 at 22:22

          Pour Heartbroken chocolatier, je verrai si j’ai l’occasion de l’emprunter en effet. ^^

          Je pense qu’on a les mêmes goûts mais aussi que ce sont des séries plutôt moyennes, en particulier les deux derniers que tu as cités. Je crois qu’on est dans le genre totalement « oubliable ».

          Répondre

Leave a Response