142 vues 0 commentaires

Ces 10 shôjo qui invitent à l’évasion et au voyage

par le23 juin 2020
 

Cette année, les circonstances font que les vacances d’été risquent d’être différentes de ce qu’on a connu auparavant. Comme on n’ira pas très loin, et certainement pas dans un pays à l’autre bout du monde, je te propose une petite dose d’évasion par procuration. Découvre 10 shôjo qui te donneront certainement envie de voyager.

À la base, je comptais publier cet article à l’occasion du Top Ten Tuesday du 30 juillet 2019. Cette semaine-là, le thème était libre. Étant donné la saison et les beaux jours, le voyage, l’évasion et le dépaysement me sont venus à l’esprit lorsque je me suis emparée du sujet. Qui plus est, aujourd’hui nous fêtons les 10 ans du TTT, nous permettant soit de modifier un ancien top soit de choisir un sujet qu’on n’a pas pu aborder.

Pour rappel, cet événement hebdomadaire initié par le blog anglophone The Broke and the bookish a ensuite été repris par That Artsy Reader Girl.

Afin d’établir ce top, je me suis appuyée sur mes lectures ainsi que mes préférences. J’ai surtout choisi des shôjo au contexte historique et/ou fantastique. Parmi eux, deux ne sont plus commercialisés. Je tenais tout de même à les faire figurer car leur univers m’a véritablement emportée.

Marine blue

manga Marine Blue

Le premier tome de Marine Blue

Quand je pense à l’été et aux vacances, il y a un titre qui s’impose à moi. C’est Marine Blue d’Ai Yazawa. Dans le premier tome, l’histoire se déroule non loin de la mer avec la plage, le sable fin, les surfeurs et bien sûr les petites échoppes que l’on peut trouver. Je me suis plongée dans ce contexte de station balnéaire où il semble y faire bon vivre avec plaisir. Si le récit se veut sans prétention, c’est l’occasion de renouer avec le trait si particulier d’Ai Yazawa.

Blue

Blue Volume 1

Couverture française du shôjo Blue

De la même manière que Marine blue, ce shôjo nous donne envie de piquer une tête dans la piscine ou le plan d’eau le plus proche. Ça sent bon l’été et le sable chaud, avec toutes les amourettes de jeunesse et les amitiés qui vont bien avec. Si le cadre idyllique de l’histoire laisse penser à quelque chose de léger, il ne faut pas s’y fier. Mais cette lecture reste un agréable divertissement en 8 tomes que l’on prend plaisir à feuilleter.

Yona, princesse de l’aube

carte de voeux Yona princesse de l'aube

Yona et Hak de Yona, princesse de l’aube

Changement complet d’ambiance avec Yona, princesse de l’aube. Ici, ce ne sont pas les vacances ni la détente qui sont au programme ! Tu te demandes alors pourquoi j’ai choisi ce shôjo. En fait, ce titre nous plonge dans un univers fictif assez semblable à celui des trois royaumes de Corée (Goguryeo, Baekje et Silla). L’auteur s’arrange pour nous le détailler de manière très précise, avec des décors richement présents, nous permettant de mieux vivre les aventures de l’héroïne. Que ce soient les tenues, les paysages ou encore les coutumes, le dépaysement est total.

La fleur millénaire

la-fleur-millnéaire

Illustration couleur de La fleur millénaire

Comme Yona, La fleur millénaire nous entraîne dans un pays imaginaire (ressemblant à la Chine cette fois-ci), lointain et passé. Les deux récits sont quasi similaires si ce n’est que l’enfance de Yona est bien plus choyée et heureuse que celle d’Aki. Là aussi, j’ai l’impression de voyager en parcourant les différentes pages tant les costumes et les paysages me donnent matière à rêver, mais pas à y vivre.

Alice au royaume de cœur

shojo alice au royaume de coeur tome 1

Couverture du manga Alice au Royaume de Cœur tome 1

S’il y a bien une histoire que tout le monde connaît, tant les adaptations du conte de Lewis Caroll sont nombreuses, c’est bien celle-ci ! Et le shôjo manga ne déroge pas à la règle. Bien que le scénario soit déjà vu et que l’on sache l’issue du récit, c’est toujours plaisant de partir à l’aventure aux côtés d’Alice. L’univers dépeint par la mangaka ne manque pas de panache. En 5 tomes, Alice au royaume de cœur a su me faire voyager.

Shirayuki aux cheveux rouges

Akagami no Shirayukihime OAV

Par le biais de son héroïne à la chevelure écarlate (qui n’est pas sans rappeler une certaine princesse déchue), nous sommes transportés dans un univers fait de princes et princesses. On y retrouve des châteaux et autres bâtisses inspirées du Moyen-Âge occidental, tout comme des chevaliers et autres individus pourvus d’épée. Que ce soit dans l’anime ou le manga, les décors sont richement présentés, nous invitant ainsi à échapper à notre quotidien, le temps du récit.

Les enfants de la baleine

 

Les enfants de la baleine tome 1

Le premier volume Les enfants de la baleine

Les enfants de la baleine est une série fascinante. On embarque dans une histoire à mille lieux de ce que l’on connaît, dans un univers totalement lointain, ni totalement dans le passé ni complètement dans le futur. Ces enfants, habitant sur une baleine de glaise, errent dans un océan de sable. Ils sont alors amenés à découvrir le monde extérieur au gré de cette embarcation particulière, ainsi que d’autres êtres humains, pas toujours si bienveillants. Le récit nous plonge certes dans un monde qui ne donne pas envie de s’y rendre mais le dépaysement est complet. C’est ça que j’ai choisi de retenir.

Liselotte et la forêt des sorcières

manga Liselotte et la forêt des sorcières

Les 4 protagonistes de Liselotte et la forêt des sorcières

Natsuki Takaya parvient ici à créer un univers à la fois fantastique et merveilleux, sous la forme d’un conte. On ne sait pas à quelle époque l’histoire se déroule mais ça ne pose pas de problème pour s’évader ni se laisser porter par la narration. Par contre, aussi beaux que soient les décors et le monde « enchanteur », je n’ai pas envie d’être le protagoniste de ce sombre récit. J’ai hâte que l’auteure reprenne la série !

Mention spéciale

Pour compléter mon top, je tenais à mentionner deux œuvres en particulier. Elles ne sont malheureusement plus commercialisées en France – la deuxième étant arrêtée en milieu de publication. Malgré tout, elles comportent ce degré d’évasion qui me séduit à chaque fois que je les relis.

Intrigues au pays du matin calme

intrigues au pays du matin calme diapo

Somptueuse illustration du shôjo Intrigues au Pays du matin calme

J’apprécie énormément le style de Natsuki Sumeragi que j’ai pu admirer dans d’autres de ses mangas. Intrigues au pays du matin calme nous embarque dans la Corée de l’époque Joseon. On découvre les us et coutumes de ce pays. L’auteure nous offre aussi de magnifiques illustrations, toutes en aplat, en finesse et avec parcimonie, à regarder sans modération.

L’épouse du dieu de l’eau

L'Epouse du dieur de l'eau Tome 1

Aperçu du manhwa L’épouse du dieu de l’eau

À la différence du précédent manga, L’épouse du dieu de l’eau présente une débauche de décors tous plus sublimes les uns que les autres et richement réalisés. L’histoire se produit à une époque incertaine dans le passé, tout en mélangeant des éléments fantastiques. C’est donc une invitation à l’évasion que nous propose sa manhwaga. Les vêtements que portent les personnages sont d’une beauté resplendissante, les paysages absolument dépaysants.

 

Ce top t’a t-il plu ? À quels shôjo penses-tu lorsque l’on parle de voyage et d’évasion ? Dis-nous tout en commentaires !

Sois le (la) premier(ère) à commenter !
 
Répondre »

 

    Répondre