153 vues 2 commentaires

Ces 11 anime issus de shôjo idéaux pour un marathon

par le21 avril 2020
 

Deuxième jour de la Semaine du Shôjo, en mode anime marathon ! Seras-tu prêt(e) à relever le défi ?

Difficile de faire du sport en étant confiné(e) ? Au Club Shôjo, on te prouve le contraire : en avant pour le marathon ! Pardon ? Un marathon assis(e) sur le canapé ? Bien sûr, c’est possible. On a testé et validé. Rien de mieux que notre sélection d’anime shôjo pour retrouver une santé de fer. À vos marques, prêt(e)s… partez !

Les classiques : à voir ou revoir

Ils sont indémodables et ont marqué l’univers shôjo tout entier. Ce sont eux, les incontournables classiques, à dévorer sans modération ! Ces anime présentent des héroïnes comme on les aime, avec du tempérament, des projets d’avenir. Et même lorsqu’elles doutent, elles essayent encore. Elles nous font rire, pleurer, battre le cœur et croire en l’avenir. Parfait pour retrouver le sourire en ces temps difficiles.

Nana

Nana Komatsu et Nana Osaki

Nana Komatsu et Nana Osaki

Nana Osaki et Nana Komatsu sont différentes mais ont toutes deux le même prénom et le même âge. Elles montent à Tokyo pour une raison bien précise : la première veut rejoindre son petit-copain et trouver un travail dans la grande ville tandis que la seconde souhaite s'adonner complètement à la musique. Le destin les fait se rencontrer dans le train. Elles se retrouveront dans le même appartement 707 et deviendront locataires. Toutes les circonstances sont réunies pour faire de cette incroyable coïncidence une fabuleuse histoire d'amitié, non ? (Source : Matou)

Pourquoi on est accroc ?

Que tu n’aies pas encore eu l’occasion de regarder Nana en anime ou que tu l’aies déjà vu quelques années auparavant, cette période de confinement est idéale pour suivre le récit de ces deux héroïnes modernes, à qui la vie n’a pas fait de cadeau. L’amitié improbable qui les unit nous donne du baume au cœur, bien qu’ayant toutes les deux des caractères et des styles diamétralement opposés.

Le style inimitable d’Ai Yazawa transparaît dans cette adaptation de toute beauté, très appliquée graphiquement et qui nous dévoile les différentes facettes du show-business, tout comme les travers de l’âme humaine.

Disponible sur : ADN
Nombre d’épisodes : 47 épisodes
Plus d’informations : Nana

Card captor Sakura : clear card

sakura et shaolan dans Clear card

Sakura et Shaolan qui croient aux bobards de Yamazaki

C’est le mois d’avril, les cerisiers sont en fleur et Sakura entame son année de cinquième. Elle y retrouve son ami Shaolan qui était retourné un temps à Hong Kong. Mais leur quotidien paisible est rapidement bouleversé par une activité anormale des cartes de Clow. De mystérieux évènements s’enchaînent dans la ville de Tomoeda. Sakura est alors guidée par la « clé » rencontrée en rêve. La collecte des cartes reprend de plus belle ! C’est alors qu’une nouvelle élève fait son apparition… (Source : Wakanim)

Pourquoi on est accroc ?

On prend les mêmes et on recommence ? Alors, oui et non. D’un côté, si tu es fan de Card captor Sakura et que tu as vu l’anime datant de la fin des années 1990 (sur M6 Kid – tu sais avec le générique super entêtant No nagging anymore de Froggy Mix), c’est extrêmement plaisant de retrouver Sakura et ses amis dans une nouvelle intrigue. Ça ressemble beaucoup à la série de base, sauf qu’à la place de cartes dispersées, celles-ci sont devenues transparentes. Qui plus est, qui n’a jamais rêvé d’avoir une suite à une série qu’il ou elle adore ?

D’un autre côté, si tu ne connais pas Card captor Sakura, c’est l’occasion rêvée de t’y mettre. Tu y découvriras les personnages trop mignons de cette série. Les amis de Sakura sont tellement adorables, surtout Tomoyo et ses costumes. Le tout est remis au goût du jour avec un design actuel et fort bien maîtrisé.

Disponible sur : ADN, wakanim
Nombre d’épisodes : 22 épisodes
Plus d’informations : Card Captor Sakura – Clear Card

Vampire knight

Yuki Cross de Vampire knight

La jolie Yuki Cross

A l'Académie Cross, les vampires et les humains coexistent mais ne cohabitent pas. Ainsi tous les soirs, un couvre-feux est instauré pour les élèves de la Day Class afin que commence la nuit des vampires, la Night Class. Yûki et Zero ont été désignés pour veiller sur le bon déroulement de la vie des lycéens et surtout pour garder le secret. Mais difficile de maintenir les jeunes filles de l'Académie loin de ces prédateurs à la beauté parfaite. Si Yûki, la fille adoptive du directeur Cross, respecte les vampires de la classe de nuit, Zero ne voit en eux que des monstres sanguinaires. Pourtant, Zero cache en lui un secret qui risque de compromettre ce fragile équilibre... (Source : Kazé)

Pourquoi on est accroc ?

Si tu aimes le fantastique et les vampires sexy, cet anime en deux saisons est fait pour toi ! L’opening ainsi que l’ending sont mémorables. D’ailleurs, même plusieurs années après je continue de les adorer. ♥ Vampire Knight est certes un classique mais son univers gothique un peu sombre réussira à te transporter.

Disponible sur : ADN : Vampire knight et ADN : Vampire knight Guilty, Netflix
Nombre d’épisodes : 26 épisodes
Plus d’informations : Vampire knight

Sawako

Sawako Chizuru et Ayane

Sawako chouchoutée par Chizuru et Ayane

La jeune Sawako, avec ses longs cheveux noirs et son allure plutôt sombre effraie ses condisciples qui préfèrent donc l’éviter ou se moquer d’elle. La rumeur prétend même qu’elle peut voir les fantômes ou vous lancer un mauvais sort ! Timide et renfermée ainsi qu’extrêmement sensible, Sawako vit très mal cette marginalisation forcée. Elle est pourtant très gentille et n’épargne pas sa peine pour essayer de le démontrer, de rendre service dès qu’elle le peut. Seul Kazehaya, un jeune homme charismatique et au charme ravageur semble ne pas se soucier de ce que l’on dit sur Sawako. Il la salue tous les matins et lui prodigue même quelques conseils : si Sawako surpasse sa timidité pour aller vers les autres et leur dire ce qu’elle pense vraiment, tout devrait s’améliorer. Mais ce n’est pas si simple… Difficile en effet de combattre les préjugés ! Au contact de Kazehaya que Sawako admire en secret, la jeune fille va progressivement s’épanouir. (Source : Black Box)

Pourquoi on est accroc ?

Sawako est une série toute douce au rythme assez tranquille. Certes, je suis en train de te dire qu’en réalité c’est un peu lent. Mais un peu de calme entre deux shôjo plus dynamiques ne fait pas de mal n’est-ce pas ? Prends le temps de te poser devant cet anime, qui constitue une belle ode à l’amitié. Le trio improbable que forment Sawako, Chizuru et Ayane n’en est que plus touchant. Cette adaptation du manga de Karuho Shiina nous montre que si l’on va au-delà des aprioris que l’on a sur une personne, on peut s’en faire un formidable ami.

C’était sans compter l’OST, en particulier le premier opening, qui représente un délice pour les oreilles !

Disponible sur : Netflix
Nombre d’épisodes : 37 épisodes
Plus d’informations : Sawako : saison 1 et saison 2

Yona, princesse de l’aube

trio Soo-Won, Hak et Yona

Petite scène drôle entre les trois amis d’enfance : Soo-Won, Hak et Yona

Au royaume de Kôka, la princesse Yona s’apprête à fêter son seizième anniversaire. Elle a tout pour être heureuse : son garde du corps, Hak, veille sur elle depuis son enfance et elle s’apprête à accueillir son cousin, Soo-Won, qu'elle souhaite épouser. Mais une terrible tragédie va bouleverser sa vie, l’obligeant à fuir le château... (Source : Crunchyroll)

Pourquoi on est accroc ?

Yona, princesse de l’aube, c’est une série épique et palpitante comme on en fait peu. L’héroïne se lance dans une quête et part à l’aventure au sein de son pays. Forte et loin de se laisser abattre par les difficultés qu’elle rencontre, elle sait également faire preuve d’humilité face à ce royaume qu’elle ne connaît pas si bien. Nous voyageons à ses côtés, ce qui nous garantit un dépaysement total.

Et pour ne rien gâcher la jolie princesse est entourée de fort beaux gardiens, tous plus attirants et dévoués les uns que les autres. Ce petit côté harem inversé n’est pas pour déplaire. Mais si ce n’est pas ta tasse de thé, rassure-toi, c’est souvent tourné en dérision.

Disponible sur : Crunchyroll
Nombre d’épisodes : 24 épisodes
Plus d’informations : Yona, princesse de l’aube

Ces perles du shôjo ultra captivantes

La nouvelle vague shôjo est en marche ! Sport, suspense, combats, dans des univers oniriques ou apocalyptiques. Avec de la romance pour les épices – des romances parfois impossibles, contrariées, sublimées. Et des héroïnes inspirantes, qui affrontent les difficultés avec courage. Nous, au Club Shôjo, on valide !

Chihayafuru

Chihaya jouant au karuta

Chihaya s’entraînant au karuta

Chihaya est en dernière année d’école primaire quand elle fait la connaissance d’Arata, un nouvel élève fraîchement arrivé à Tokyo. Ce dernier est passionné par le jeu de karuta. Il va découvrir chez sa camarade de classe une aptitude pour pratiquer ce sport et lui transmettra sa passion. Avec Taichi, l’ami d’enfance de Chihaya, ils vont former une équipe et se lancer dans leur premier tournoi de karuta.

Pourquoi on est accroc ?

Chihaya est une jeune fille passionnée de karuta. Avec Taichi et Arata, elle affrontera de grands joueurs jusqu’à réaliser son rêve : devenir la reine du jeu (et le maître pour les deux garçons) ! Le jeu de cartes qu’est le karuta, créé à partir de poèmes, est un vrai sport de compétition ! Les combats livrés sont très réalistes et vivants et tu ne pourras t’empêcher de vouloir connaître l’issue de chacun ! Tous les personnages sont intéressants et le dénouement de chaque duel te semblera aussi important que l’évolution des amitiés. Réjouis-toi, il existe trois saisons de 25 épisodes chacune (24 pour la dernière) !

Disponible sur : Crunchyroll (saison 3)
Nombre d’épisodes : 74 épisodes
Plus d’informations : Chihayafuru : saison 1, saison 2 et saison 3

Midnight occult civil servants

Arata et son chat dans Midnight occult civil servants

Arata et son chat

L'histoire se centre sur Arata Miyako, un nouveau fonctionnaire affecté au département des "Relations régionales de nuit" (Nighttime Regional Relations), qui se situe dans les bureaux de la ville de Shinjuku. Chacun des 23 quartiers de Tokyo possède un tel département, qui a été établi pour résoudre les événements paranormaux et occultes.
Arata, est une personne assez spéciale capable de comprendre un langage non-humain que personne d'autre ne comprend. Un jour, il fait la rencontre d'un yōkai au parc Shinjuku Gyoen qui l'appelle Abe no Seimei, le nom d'un occultiste et devin japonais de l'époque de Heian. (Source : Nautilljon)

Pourquoi on est accroc ?

On parle assez peu de Midnight occult civil servants qui est pourtant un shôjo captivant. Le paranormal se mêle au fantastique ainsi qu’au folklore japonais. Le suspense qui entoure chaque affaire est palpitant, je me suis même surprise à être apeurée lors de certaines scènes, surtout au début. Les personnages nous apparaissent sympathiques et donnent envie de suivre leurs aventures. Leur développement n’est pas très poussé (en 12 épisodes c’est compliqué) mais certains ont le droit à une mise en lumière plutôt intéressante.

Disponible sur : ADN
Nombre d’épisodes : 12 épisodes
Plus d’informations : Midnight occult civil servants

Shirayuki aux cheveux rouges

Shirayuki aux cheveux rouges anime

Les deux protagonistes de Shirayuki aux cheveux rouges

Shirayuki est une jeune fille à la chevelure rouge qui attire tous les regards. Si bien que cette roturière qui étudie les vertus des plantes médicinales se voit contrainte de devenir la concubine du prince Raji. Mais Shirayuki n’est pas décidée à se laisser faire ! Elle s’enfuit en coupant sa longue chevelure rouge. Dans sa course, elle rencontre Zen, un étrange garçon avec qui elle se lie d’amitié. Quand le prince Raji apprend qu’elle s’est enfuie, il décide de la rattraper. Mais c’est sans compter sur l’intervention de Zen qui se révèle être le prince du royaume voisin... (Source : ADN)

Pourquoi on est accroc ?

Shirayuki aux cheveux rouges se déroule dans un univers enchanteur fait de princes et de paysages donnant envie de s’évader. L’héroïne est loin d’être une potiche écervelée. Elle sait ce qu’elle veut – et surtout ce qu’elle ne veut pas ! Même si la romance se voit à des kilomètres, ce shôjo choral met en avant divers personnages auxquels on s’attache énormément. Et l’alchimie entre les deux héros donne envie de voir comment leur relation va évoluer. Celle-ci est d’ailleurs faite de beaucoup de respect. Malgré le statut supérieur de Zen, il tient Shirayuki en haute estime. Cet anime ne donnera envie que d’une seule chose : lire le manga !

Disponible sur : ADN
Nombre d’épisodes : 24 épisodes
Plus d’informations : Shirayuki aux cheveux rouges : saison 1 et saison 2

orange

Kakeru d'orange

Le fort charmant Kakeru dans orange

Un matin, alors qu'elle se rend au lycée, Naho reçoit une drôle de lettre… une lettre du futur ! La jeune femme qu'elle est devenue dix ans plus tard, rongée par de nombreux remords, souhaite aider celle qu'elle était autrefois à ne pas faire les mêmes erreurs qu'elle. Aussi, elle a décrit, dans un long courrier, les évènements qui vont se dérouler dans la vie de Naho lors des prochains mois, lui indiquant même comment elle doit se comporter. Mais Naho, a bien du mal à y croire, à cette histoire… Et de toute façon, elle manque bien trop d'assurance en elle pour suivre certaines directives indiquées dans ce curieux courrier. Pour le moment, la seule chose dont elle est sûre, c'est que Kakeru, le nouvel élève de la classe, ne la laisse pas indifférent… (Source : Akata)

Pourquoi on est accroc ?

Naho reçoit une lettre de son futur soi lui indiquant ce qu’elle doit faire pour ne pas avoir de regret. Pouvoir modifier les événements est d’une complexité fascinante et les deux lignes du temps d’Orange se complémentent parfaitement. Le spectateur est happé par le destin de tous ces personnages. Savoir ce qui va se passer te poussera à cliquer sur l’épisode suivant ! Les illustrations sont agréables mais il est à regretter quelques imperfections dans les mouvements.

Disponible sur : Crunchyroll
Nombre d’épisodes : 13 épisodes
En savoir plus : orange

7SEEDS

La jeune Natsu dans 7SEEDS

La jeune Natsu dans 7SEEDS

Anticipant la possibilité que la Terre soit détruite par des météorites et réduite au stade primitif, le gouvernement japonais a créé un projet : 7Seeds. Dans le dessein d’assurer la survie de l’Espèce humaine, des groupes de 7 personnes sont enlevés secrètement et cryogénisés jusqu’à la fin du désastre. Les groupes sont nommés en fonction des 4 saisons. Un ordinateur est assigné à chaque groupe pour déterminer quand les conditions sont revenues au niveau de survie humaine, et alors les ramène à la vie…Le problème ? aucun des membres de ces groupes n’est au courant de la situation. (Source : Pika)

Pourquoi on est accroc ?

Tu me diras, pourquoi regarder une série post-apocalyptique en ces temps de crise mondiale ? Certes, le fond de 7SEEDS est loin d’être réjouissant mais ça n’empêche pas cet anime d’être ultra passionnant. Il véhicule des messages positifs comme la force de la volonté ou l’amitié qui se crée dans l’adversité. Les liens que tissent les personnages, surtout l’équipe de l’été B, sont touchants. Ils ont cet optimisme accroché au corps et ça fait du bien ! De plus, l’univers créé est riche en détails, aidant à nous plonger encore plus dans le récit.

Maintenant, il y a deux questions que je me pose : Ce ne serait pas possible de rééditer le manga en France ? C’est pour quand la saison 3 ? 😭

Disponible sur : Netflix
Nombre d’épisodes : 24 épisodes
Plus d’informations : 7SEEDS : saison 1 et saison 2

Les enfants de la baleine

les enfants de la baleine anime

L’anime des Enfants de la baleine

Dans un monde où tout n’est plus que sable, un gigantesque vaisseau vogue à la surface d’un océan de dunes. Il abrite des hommes et des femmes capables pour beaucoup de manipuler le saimia, un pouvoir surnaturel qu’ils tirent de leurs émotions. Ce don les condamne cependant à une mort précoce. À bord de la “Baleine de glaise”, ils vivent leur courte vie coupés du reste du monde. Jusqu’au jour où, sur un vaisseau à la dérive, le jeune Chakuro fait une étrange rencontre… (Source : Glénat)

Pourquoi on est accroc ?

Ce qui frappe d’emblée, c’est la beauté des dessins. Le studio J.C Staff donne vie aux personnages d’Abi Umeda, et nous invite à la contemplation et à l’introspection. On voyage, on s’évade, on réfléchit. La musique, douce, avec des envolées lyriques, achève de nous transporter dans le monde de Chakuro. Un monde certes, onirique, mais où la violence menace. Que faire, quand son équilibre est brutalement menacé ? Que faire dans ce monde où, pour protéger sa vie, il faut annihiler tout sentiment ? La série nous montre les grands désastres causés par l’homme, et les joies, simples, et belles, qui nous rappellent que nous sommes tous capables du meilleur.

Disponible sur : Netflix
Nombre d’épisodes : 12 épisodes
Plus d’informations : Les enfants de la baleine

commentaires
 
Répondre »

 
  • 21 avril 2020 à 18:47

    Chihayafuru j’avais beaucoup aimé.
    Je note 7 speed, il me fait bien envie

    Répondre

    • 22 avril 2020 à 08:37

      Très honnêtement, 7SEEDS m’intéressait depuis l’annonce de sa sortie en anime (vu que le manga est arrêté et je n’ai pas eu la chance de le lire sur ce support). Mais je ne savais pas trop dans quoi je m’engageais. Je l’ai commencé il y a deux semaines et en à peine 3/4 jours j’ai vu quasi l’intégralité de l’anime. Il se murmure qu’une troisième saison aura lieu, j’espère que c’est vrai.

      Si t’as l’occasion de le regarder, n’hésite pas ^^ J’espère qu’il te plaira.

      Répondre

Répondre