1071 views 13 comments

Les 11 choses qui ne peuvent arriver QUE dans les shôjo

by on9 octobre 2013
 

Lire des shôjo est un moyen d’évasion. Nous avons parfois besoin de quitter notre quotidien monotone, se résumant au métro-boulot-dodo général, il est difficile d’échapper aux journées qui se ressemblent. Une pincée d’amour par-ci par-là ne fait pas de mal. Lire des romances est l’occasion de découvrir des choses qui ne pourront jamais arriver dans la vie réelle et de rêver. 

La lecture de shôjo, qu’ils soient romantiques ou pas, nous permet de donner vie aux situations les plus cocasses, celles par exemple qui écarquillent nos mirettes ferventes de beaux-gosses, d’amours impossibles ou encore de triangles amoureux.

En faisant abstraction de l’univers fantasmagorique de certaines histoires, ne serait-ce pas génial, dans une autre vie, de renaître dans un shôjo pour expérimenter toutes ces choses qui n’arriveront jamais dans la vie de tous les jours ?

Mais qu’en est-il de nos héroïnes, celles qui ont la chance de vivre une romance des plus passionnées ?

Pour chaque situation, nous avons réalisé un graphique représentatif. Plus le résultat est proche de 100% moins la situation risque de se produire dans la vie réelle.

1 – Le harem, généralement tiré des Otome Games

Qui n’a jamais eu envie d’être entouré de plein de beaux-garçons ? D’avoir le choix entre une multitude de prétendants, tous avec un caractère différent, et qui pourtant s’attachent tous à l’héroïne !

graphique harem

5 filles toujours bien entourées !

Dans la vie réelle… une hétérogénéité de cette sorte ne risque malheureusement pas d’arriver. Nous pouvons espérer éventuellement deux garçons, mais pas une si belle brochette.

2 – Les gender-bender

Marre d’être une fille ou un garçon ? Il suffit tout simplement de se couper les cheveux ou mettre une perruque, d’enfiler des vêtements du sexe opposé et le tour est joué ! Ni vu ni connu, voilà notre protagoniste complètement transformé, et personne ne le remarque.

Graphique gender-bender

4 transformations quasi parfaites !

Mode d’emploi très simple pour les héros de shôjo, mais qui se complique dans la vraie vie.

3 – Le changement de physique radical

Les héros de shôjo qui ne sont pas gâtés par la nature n’ont plus à s’inquiéter : le sauveur n’est jamais loin pour lui faire un relooking radical, et ainsi dévoiler sa beauté cachée.

Changement radical de physique

Nouveau look pour une nouvelle vie !

Nous sommes d’accord, c’est littéralement impossible de changer son physique du jour au lendemain sauf si on décide de participer à une émission comme Relooking extrême.

4 – La livraison inattendue d’un beau garçon

L’héroïne se sent seule, l’héroïne a besoin de compagnie et d’amour. Le destin est en sa faveur visiblement, puisqu’arrive sans qu’elle ne s’y attende, un beau garçon dans un carton ! N’est-ce pas merveilleux ?

Graphique livraison de BG

Deux magnifiques livraisons

Dans la vraie vie, les seuls garçons que l’ont peut recevoir dans un carton ne sont malheureusement pas vivant.

5 – Le méchant/rebelle/l’insaisissable à la coupe de cheveux bizarre qui se met à aimer l’héroïne

La confrontation entre le beau-gosse rebelle, intelligent, méchant et pourtant plus populaire, est inévitable pour notre héroïne. Il ne l’aime pas et elle le sait. Mais nous, lecteurs, savons aussi qu’ils finiront ensemble à la fin de l’histoire.

Graphique de BG rebelles

4 beaux rebelles

Ces héroïnes de shôjo sont masochistes. Qui est prêt à se faire violence pour approcher un garçon effrayant qui ne veut pas vous voir ? Personne, ou très peu de gens.

6 – Le preux chevalier, toujours présent quand l’héroïne est en danger

L’héroïne de shôjo romantique meurt très rarement. Et pour cause, son chevalier servant garde toujours un œil sur elle. Qu’elle se fasse embêter par des voyous, qu’elle tombe d’une falaise ou qu’elle se noie, il est toujours là au bon moment.

Graphique sur les preux chevaliers des shôjo

Des preux chevaliers toujours là pour sauver l’héroïne

Nous aussi, nous attendons notre prince charmant… Déjà qu’il est dur à trouver, si en plus il faut qu’il soit aussi courageux, nous risquons d’attendre encore longtemps.

7 – Le voisin de classe si attirant, l’âme-sœur de l’héroïne

L’inévitable dans le shôjo scolaire, c’est la rentrée ! Elle amène souvent nos protagonistes à de nouvelles rencontres. Le moment où la demoiselle choisit sa table est décisif, elle fait aussi inconsciemment le choix de la place de l’homme dont elle tombera amoureuse.

Graphique sur les voisins de classe et âme-soeur

Voisins de classe et âme-soeurs

La probabilité que cette situation arrive dans la vie réelle est extrêmement faible.

8 – Les « catastrophes » naturelles absolument pas naturelles

Tout va bien pour notre héroïne, jusqu’au moment où elle se fait éjecter de chez elle du jour au lendemain. Les causes sont généralement les parents qui fuient leur foyer sans l’enfant ou le tremblement de terre qui casse la maison. Bien évidemment, elle va devoir vivre avec le beau-gosse.

Graphique catastrophes naturelles

Une nouvelle vie pour ces 3 jeunes filles

En vrai, jamais des parents abandonneraient leur enfant pour un voyage, non ? Et le destin nous fera encore moins vivre avec notre âme-sœur.

9 – Les premiers baisers accidentels

Le premier baiser est très important pour notre prude héroïne. Il faut généralement un long moment pour qu’elle et son prince s’embrassent. Mais lorsque celui-ci tombe sans qu’elle s’y soit préparée…

Graphie premier baiser accidentel

Premier baiser accidentel

Pour nous aussi, le premier baiser est très attendu. Il me semble tout de même que dans le genre ‘kiss accidentel » il est rare de tomber et d’avoir nos lèvres collées à celles de quelqu’un d’autre.

10 – Les mariages ou la cohabitation forcées

Le mariage forcé entre l’héroïne et un beau-gosse qu’elle n’aime pas est très cliché dans le shôjo. Le plus souvent, il s’agit d’une nouvelle inattendue et d’une obligation. Et ça se termine par des sentiments partagés.

Graphique Mariage arrangé et cohabitations difficiles

Mariage arrangé ou cohabitations difficiles pour ces 4 héroïnes

En vrai, on laisse tomber le mariage forcé. Que ceux qui ont été obligés de se marier se manifestent ?
De même pour la cohabitation forcée, elle est généralement dû à une « catastrophe » dite naturelle (cf la situation 8). Toutefois, ce genre de situation est devenu extrêmement rare de nos jours.

11 – La découverte d’un membre de la famille qui est riche

C’est après un drame que notre héroïne découvre qu’elle a un membre de sa famille qui est riche. Dans le shôjo, richesse rime avec majordomes sexy, grande maison et prétendants.

Graphique richesse fortuite

3 filles qui deviennent riches du jour au lendemain

C’est le genre de situation que nous aimerions voir dans la vraie vie, non ? Néanmoins, ne rêvons pas de trop. Cela ne nous arrivera jamais.

Si tu souhaites t’exprimer sur ces scènes typiques de shôjo ou si tu en as d’autres à nous proposer, nous t’invitons à le faire dans la partie commentaires de cet article.

comments
 
Leave a reply »

 
  • 20 mars 2014 at 00:14

    Oh quelle chanbce PinkCoconut :0 moi aussi je veux un beau-gosse à côté de moi en classe 🙁 ! J’espère que Destiny est en ta faveur !

    Répondre

  • PinkCoconut
    19 mars 2014 at 22:59

    Haha, merci beaucoup ^.^ ! … J’espère aussi >< !

    Répondre

  • PinkCoconut
    19 mars 2014 at 19:20

    *bon d’accord j’arrive un peu tard …*
    Wouah, c’est génial cette page, je dois dire que j’ai bien ri XD ! Les p’tits schémas sont super 🙂 !
    Comme misuzu, je peux dire que la situation 7 est possible ! Je me suis retrouvée à la rentrée à côté d’un garçon vraiment pas mal et hyper sympa, je suis amoureuse de lui et … je crois que lui aussi ^^ … *bon, ok, c’est pas vraiment vraiment sûr XD …*
    Bref, voilà 🙂 !

    Répondre

    • misami-hirota
      19 mars 2014 at 22:23

      Oh mais tu es une héroïne de shôjo en chair et en os alors ! Félicitations, j’espère que ça va se concrétiser avec ton voisin de table, hihihi…

      Répondre

  • Kawaiato
    9 décembre 2013 at 00:22

    Les parents irresponsables…j’ai jamais compris le délire. Un peut comme si on rêvait de se débarasser de ces parents pour flirter? Ca me rappelle que la plupart du temps, soit ils sont morts, ou tout simplement pas là. Ah, les parents, les personnages les moins aimés de la japanim’…

    Répondre

  • 13 octobre 2013 at 09:47

    Très sympa cet article. ^^
    Et félicitations pour les graphiques Matou, ils sont superbes. 🙂

    Répondre

  • 11 octobre 2013 at 20:03

    Matou pour vous servir !
    Ah ben Misuzu, quelle chance pour la situation 7 *-*. Pas de bol de mon côté, aucun signe de preux chevalier ou de voisin de classe attirant, c’est bien dommage ! Il faut croiser les doigts !

    Répondre

  • misuzu
    11 octobre 2013 at 17:01

    la situation 7 je voulais dire :p

    Répondre

  • misuzu
    10 octobre 2013 at 21:32

    La situation m’est arrivé! Donc c’est pas impossible juste rare ^^

    Répondre

    • Shirubi
      11 octobre 2013 at 16:23

      Merci Dramafana ! Cela fait plaisir. Il faut aussi surtout remercier Matou pour ces magnifiques graphiques ! ^^

      Misuzu : Ah oui, bien sûr que certaines sont possibles, mais comme tu le soulignes c’est plus rare dans la vraie vie. Merci d’avoir donné ton avis à ce sujet !

      Répondre

  • 9 octobre 2013 at 15:56

    Très drôle, cet article! ^^
    Tout ce que tu dis est tellement vrai! Ah… qui n’a jamais rêvé d’être pour un temps une héroïne de shojo?

    Répondre

Leave a Response