140 views 0 comments

Nos 8 shôjo romantiques préférés

by on12 février 2019
 

Sur Club Shôjo, nous avons décrété que le mois de février était celui de la romance dans les shôjo. À deux jours de la Saint Valentin, le staff te présente ses 8 titres romantiques préférés.

Fête de l’amour oblige, la thématique du Top Ten Ten Tuesday de ce 12 février s’intéresse à nos romances favorites. Ce rendez-vous initié par le blog anglophone The Broke and the bookish, a été repris en français par Frogzine pour une deuxième édition. Chaque semaine, un thème est proposé et il s’agit d’établir une liste de 10 titres en rapport avec celui-ci.

Ce TTT est un peu particulier puisque nous sommes 4 à y avoir participé. Ainsi, ce ne sont pas 10 mais 8 shôjo que nous te proposons de découvrir ou redécouvrir.

Le choix de Nico

Wish

wish tome 1

Wish est peut-être l’une des œuvres les moins connues du collectif CLAMP, pourtant cette romance fait partie de mes préférées. La jeune Kohaku est littéralement un ange descendu du ciel. Sauvée par un brillant chirurgien, Shuishiro, elle désire lui rendre la pareille en réalisant un souhait. Même s’il n’en a pas, il la laisse résider chez lui… C’est alors que tous les deux vont apprendre à se connaître et s’apprécier.

J’ai découvert ce shôjo par l’intermédiaire de Kobato, où Kohaku fait une petite apparition dans la série. Son histoire d’amour atypique m’avait intriguée. J’aime beaucoup leur relation que je trouve à la fois tendre et mélancolique. L’optimisme dont fait preuve Kohaku force le respect. Bien que la rencontre soit classique voire caricaturale, le fait que le héros ne soit pas un gougea pétri de machisme change vraiment. Ça fait du bien, même si le récit est triste par moment.

Love, be loved Leave, be left

Love, Be loved leave, be left manga

Yuna se lie d’amitié avec Akari puis tombe sous le charme de Rio, qui n’est autre que le demi-frère de cette dernière. Sans trop en dévoiler car le récit est encore en cours, la relation entre Akari et le garçon est assez complexe.

J’aime beaucoup les romances d’Io Sakisaka, avec en tête Blue spring ride ou encore Strobe edge. Elles ont toujours cet élément qui rend l’histoire d’amour entre les deux héros très compliquée voire presque relevant du défi. Si j’ai pris Love, be loved Leave, be left (quel titre à rallonge !), c’est pour cette raison mais également car je trouve que l’autrice excelle à présent dans son genre. Ce shôjo parvient à surpasser ses prédécesseurs.

L’histoire est bien maîtrisée, poignante et avec un développement suffisamment poussé des personnages. Elle pousse même le vice à raconter deux romances en parallèle, chose que j’ai rarement vue.

Le choix de Caro

Le sablier

Manga Le sablier 1

Après le divorce de ses parents, An est contrainte de déménager à la campagne. Elle va assez vite se faire des amis. Elle va notamment devenir très proche de Daigo qui sera son principal soutien lorsqu’un terrible drame frappera la jeune fille.

En 2005, Le Sablier remporta ex-aequo (avec C’était nous) le prix du meilleur shôjo décerné par la Shôgakukan.
Ce manga est terminé depuis des années et pourtant, son souvenir reste très présent en ma mémoire. Même si j’ai lu énormément de shôjo depuis celui-ci, il reste dans mon top des shojo romantiques. J’ai rarement lu un manga qui m’a autant émue. Sans s’affranchir des codes du shôjo, l’autrice décrit les premiers émois avec subtilité, réalisme et une pointe de nostalgie communicative.

C’était nous

manga C'était nous

Comme je l’ai dit précédemment, C’était nous a reçu le prix du meilleur shôjo en 2005. C’est un shôjo romantique aux sentiments réalistes, où les personnages souffrent, où le passé interfère avec le présent. C’est un manga en deux parties. Jusqu’au tome 8 (la moitié) nous suivons les héros adolescents. Puis, l’autrice fait un bond dans le temps et nous les découvrons adultes.
Les premiers tomes nous présentent un couple en devenir. Nanami et Yano s’aiment profondément mais leur amour se heurte à des obstacles. Nanami est en proie aux doutes, Yano a du mal à faire le deuil de son ex petite amie, morte dans un accident de voiture et la jalousie est omniprésente. Nos deux héros vont donc devoir faire face à tous ces problèmes. Entre doutes et déchirements, ils vont apprendre à faire des concessions pour se trouver, s’aimer, puis… se quitter. Sauront-ils se retrouver ?

Le choix de Matou

Daytime Shooting Star

Daytime Shooting Star tome 1

Difficile de faire un choix entre ce shôjo et le magnifique Blue Spring Ride. Mais pour la qualité du triangle amoureux, Daytime Shooting Star va capturer mon cœur cette fois-ci. Nous y suivons l’héroïne Suzume, une vraie campagnarde qui débarque à Tokyo. Elle y fera la rencontre de Shishio, son professeur ultra sexy, mais elle se liera également d’amitié avec Mamura, un beau-gosse qui est dans sa classe. Pour la romance, on est servi : entre la « relation » élève/professeur, le triangle amoureux qui oppose un blond ténébreux et un brun mature et l’utilisation de tous les clichés de la romance lycéenne, il y a de quoi satisfaire notre côté fleur bleue !

Mysterious Honey

Mysterious Honey Volume 1

Dans ma bibliothèque depuis quelques années, dès que je pense à romance, ce shôjo de Toma Rei s’impose. Comme quoi, même avec deux tomes, il a réussi à faire mouche ! J’aime le triangle amoureux, mais je suis également une adepte des harems inversés, avec ce shôjo, c’est parfait ! Mysterious Honey, c’est une enquête où l’héroïne essaie de deviner qui l’a embrassé alors qu’elle était endormie. Le truc, c’est que 4 jeunes hommes se trouvaient au même endroit à son réveil. Très vite, nous sommes capable de cibler qui est l’auteur de ce méfait, les indices arrivant un peu vite. Mais peu importe, l’histoire est vraiment mignonne, tout comme Meiko, notre héroïne. J’aimerais bien être dans sa situation (ah bah, je sais de quoi je vais rêver cette nuit *.*).

 

Le choix de Naoko

Card Captor Sakura

Card Captor Sakura – Edition deluxe tome

Ce n’est pas exactement un shôjo de romance. Cependant celle-ci prend une énorme place dans le manga et l’anime : déjà à travers les sentiments de Sakura pour Yukito, puis de l’évolution des sentiments de Shaolan pour Sakura pour finalement s’intéresser à l’amour de celle-ci pour Shaolan. Et j’aime le mélange de cet élément avec la magie et l’action de la chasse aux cartes. Cette dernière est d’ailleurs un des rares éléments ajoutés que j’apprécie dans l’anime. Ce mélange est la principale raison qui a fait que le couple que forment Sakura et Shaolan a longtemps été mon préféré, jusqu’à en trouver de meilleurs dans des shônen et seinen. Ce couple reste donc mon préféré dans un shôjo ! Bien que Card Captor Sakura soit mon manga tout court préféré.

Fruits Basket

Fruits Basket Perfect tome 1

Encore un assez vieux shojo romantique (Fruits basket étant sorti en 1999 et Card Captor Sakura en 1996). Mais j’apprécie énormément la façon dont la romance entre Tohru et Kyo démarre puis se développe. En effet la personnalité de la jeune fille et celle du maudit du chat se complètent parfaitement, faisant que chacun d’eux devient meilleur au contact de l’autre. Le contexte fantastique avec la malédiction et le reste des personnages font aussi beaucoup dans la réussite de ce couple et de cette romance !

 

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

    Leave a Response