[manga] Au bout du monde

Qu'est ce qu'un shôjo ? C'est un manga dont le public est composé de jeunes filles. Généralement axé sur la romance, il peut toutefois relater des histoires sombres, ou dramatiques.

[manga] Au bout du monde

Messagepar LiaaaEle » Ven 30 Aoû 2013 10:49

Au bout du monde

Azusa se faisait maltraitée au sein de son lycée. Elle obligea alors ses parents à déménager et à la transférer dans un nouvel établissement. Dans celui-ci, elle attira l’attention de Kasuga, garçon le plus populaire. Il lui demanda de sortir avec lui et elle accepta, de peur d’être à nouveau harcelée.
Cependant, elle se rapprocha de Kawaguchi jusqu’à en tomber amoureuse. Voulant rompre avec Kasuga, celui-ci commença à la menacer violemment… et l’irréparable arriva !

Source : LiaaaEle

Mon avis


Ce shôjo a la caractéristique d’être bien ficelée au niveau psychologique et intrigue. Nous n’avons pas ici affaire à une simple romance où l’héroïne est ballotée entre deux soupirants, l’un avec qui elle a accepté de sortir même sans l’aimer et l’autre pour qui elle développe des sentiments amoureux. Non, c’est plus profond puisqu’il s’agit d’un shôjo aux airs de thriller psychologique !

Tout d’abord, Azusa est une héroïne intéressante. Victime de harcèlement scolaire, après avoir changé de lycée, elle se retrouve à avoir peur d’être à nouveau dans une situation de maltraitance. C’est ce qui la poussa à accepter de devenir la petite-amie de Kasuga. Cachée derrière celui-ci, elle est détachée d’elle-même, puisqu’elle n’est pas sincère envers ses propres sentiments. Elle ne vit que sous le regard des autres (ses parents, ses camarades de classe, son « petit-ami »…)
Apparait alors un autre personnage avec une forte personnalité. Kawaguchi, même maltraité, ne se soucie pas de ce que les autres peuvent lui faire. Il reste fort et ne se ment pas. Cette force intérieure est ce qui attire Azusa. Il est ce dont Azusa avait besoin pour sortir du cercle infernal de ses tourments. Voilà pourquoi elle décide de devenir plus forte et de se détacher des autres. C’est ce changement soudain qui déclenche l’intrigue.
J’en arrive donc à Kasuga qui, derrière sa popularité apparente, est en vérité bien seul. Un mal être l’habite et le pousse à rester le centre de l’attention. C’est dans cette perspective qu’il avait décidé de sortir avec Azusa, une fille à la hauteur de sa réputation, selon lui. Il ne supporte donc pas le virement sentimental d’Azusa. Cela l’amène à menacer celle-ci de façon brutale pour l’empêcher de le quitter. L’intervention de Kawaguchi pour sauver Azusa est ce qui change à jamais leur vie. Oui, Kasuga est mort et c’est Kawaguchi qui en est responsable !

Ainsi, ce shôjo se base sur le fait que Kawaguchi a commis un acte irréparable et qu’Azusa devient la complice de ses péchés. Cherchant à cacher à tout pris la vérité, les deux adolescents sont amenés à faire des choses insensées. Cette fuite, issue de leur volonté de se protéger, ne fait que plonger Azusa et Kawaguchi dans les ténèbres. De ce fait, ces deux-là, même ensemble, ne peuvent accéder au bonheur, puisqu’ils sont tombés dans un cycle infernal. Comment pourront-ils échapper à la société ? Harcèlement scolaire puis criminels malgré eux, c’est comme-ci le destin s’acharnait contre eux. L’entourage des deux personnages principaux est ce qui influence leurs faits et gestes. Ils sont obligés de faire face aux autres, peu importe combien ils voudraient les ignorer.

Pour ma part, je trouve ce déroulement de ces évènements plutôt intéressant. En effet, les deux concernés ont à la fois le rôle de victime et de coupable. La façon dont ils tentent de vivre dans le mensonge, dans l’optique de rester uniquement affligés de cette tragédie, est des plus complexe. A cause de leur comportement, ils impliquent bien des personnes. La police est sur leurs traces, ce qui montre que la situation est alarmante et que tout ne peut qu’empirer. Plus ils mentent, plus les choses s’aggravent. Ce drame est des plus profonds et s’intensifie à mesure de la lecture des mangas.

De plus, la trame des évènements n’est pas le seul élément à être bien ficelé. L’aspect psychologique caractéristique de ce type de thriller est ce qui ressort le plus. En effet, depuis la mort de Kasuga, des révélations ne cessent d’être dévoilées, à mesure que la recherche de la vérité sur cette affaire est lancée. Ainsi on apprend, entre autre, les véritables sentiments de Kasuga vis-à-vis de Asuza, ce qui la poussé à devenir populaire et son lien avec Kawaguchi dans le passé. Ainsi, ce shôjo ne se penche pas uniquement sur la fuite d’Azusa et Kawaguchi, mais sur l’origine de cette tragédie. Nous comprenons alors la complexité des personnages. Chacun a son histoire, ses sentiments. Au-delà l’importance du lien entre ces trois personnages, tous les personnages secondaires ont un rôle à jouer. Ils sont essentiels à l’avancement de l’intrigue.

Je peux donc dire que ce shôjo est digne d’intérêt pour la construction de son intrigue et de ses personnages. Le suspense et l’intensité psychologique de ce manga augmente, en même temps que les évènements avancent.

En ce qui concerne le graphisme, il se fond dans l’ambiance du shôjo. Les personnages ont les traits du visage très expressifs, ce qui permet d’intensifier leurs sentiments. Le style de la mangaka est propre et détaillé.

En anglais, il est possible de lire jusqu’au début du tome 3. Le shôjo comportant 4 tomes, il est évident que les choses ne traîneront pas en longueur. J’espère donc que la fin sera à la hauteur de mes espérances. En tout cas, cette courte série vaut la peine, selon moi.

Je conseille ce manga pour ceux qui sont intéressés par un des rares thrillers shôjo. Aspect psychologique, drame complexe, tout est là pour faire de ce manga quelque chose d’assez unique !

Image

Titre : Au bout du monde (Sekai no Hate)
Auteur : Makino Aoi
Genre : Romance, Drame, Thriller
Éditeur VO : Shueisha
Éditeur VF : Panini
Prépublication : Ribbon
Paru en VO en : 2011
Pays d’origine : Japon
Nombre de volumes : 4/4 (Terminé)




Cette fiche est placée sous licence Creative Commons aux conditions suivantes : paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions à l'identique.
Image
Image
LiaaaEle
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1150
Âge: 24
Inscription: Sam 13 Fév 2010 01:00
Sexe: F
Nombre de fiches: 43
Challenges: 0

Re: Sekai no Hate

Messagepar Osoijikan » Dim 1 Sep 2013 21:23

Eh bien, je viens d'en lire un extrait et je suis charmée !
Osoijikan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 20
Âge: 25
Inscription: Mar 13 Aoû 2013 19:43
Sexe: F
Nombre de fiches: 1
Challenges: 1

Re: Sekai no Hate

Messagepar LiaaaEle » Lun 2 Sep 2013 11:13

Je suis ravie que tu aimes, Osojikan. Tu me diras ton avis quand tu auras avancé dans ta lecture. ^_^
Image
Image
LiaaaEle
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1150
Âge: 24
Inscription: Sam 13 Fév 2010 01:00
Sexe: F
Nombre de fiches: 43
Challenges: 0

Re: Sekai no Hate

Messagepar Matou » Lun 2 Sep 2013 14:46

Coucou Liaaa ! Sur le coup, le nom de le manga ne me disait rien. Puis je suis allée voir le net la couverture, et il se trouve que je l'avais lu :@@: . Je ne me rappelle plus du tout mes impressions, à mon avis, j'ai lu ce manga très rapidement.

Mais ta fiche me pousse à le relire, et je te donnerais mon avis juste après !! En tout cas, j'aimais bien l'héroïne (juste parce que je la trouve belle).

J'allais envoyer mon message, et je viens de me souvenir encore d'autres éléments :bleu11: oula... faut vraiment que je le relise plus sérieusement !
(J'viens d'avoir une vision de la jolie pince en force de ciseaux, quelque chose comme ça!)
Image

Image
Matou
Avatar de l’utilisateur
Chaton bavard
Chaton bavard
 
Messages: 833
Âge: 25
Inscription: Mar 30 Avr 2013 14:50
Localisation: Strasbourg
Sexe: F
Nombre de fiches: 52
Challenges: 17

Re: Sekai no Hate

Messagepar LiaaaEle » Mar 3 Sep 2013 09:59

Tu avais lu le shôjo, Matou ? Si tu l'as lu rapidement, c'est qu'en même temps, il y a peu de tomes donc c'est un peu normal.

En tout cas, j'attends ton avis avec impatience quand tu auras relu le shôjo. ^_^

Aussi, oui Azusa est très jolie ! Il en est de même pour Kasuga et Kawaguchi. La mangaka a un joli coup de crayon donc ses persos sont magnifiques. C'est aussi ce qui m'a attiré en premier avant de connaitre le résumé.

Pour te répondre
Tu parles de la broche ou d'autre chose ? J'avoue que ça me dis quelque chose et pourtant, ça m'a pas beaucoup marqué je pense...
Image
Image
LiaaaEle
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1150
Âge: 24
Inscription: Sam 13 Fév 2010 01:00
Sexe: F
Nombre de fiches: 43
Challenges: 0

Re: Sekai no Hate

Messagepar Matou » Sam 7 Sep 2013 18:57

Je reviens en force Liaaa, avec Sekai no Hate tout frais dans ma petite tête !

Quand je disais que je l'avais lu rapidement, c'est parce que je devais être préoccupée par autre chose, alors l'histoire est passé entre les mailles de mon cerveau . Le début en tout cas a été lu trop vite.

Que dire sur Sekai no Hate... J'ai beaucoup apprécié ma lecture. Mais je trouve que le rapprochement entre Azusa et Kawaguchi est trop rapide.
On sent qu'il y a quelque chose de bizarre et de malsain entre Kasuga et l'héroïne. J'ai bien aimé les décors, notamment au début quand nos deux héros sont sur les rails, c'est plutôt beau et émouvant. Et tout de suite, dés qu'on voit le visage de Kasuga, on sent qu'il va se passer quelque chose de pas bien, je me suis surprise à stresser.
Et ça n'a pas loupé : à la fin du premier chapitre, on à le choix : soit c'est Kawaguchi qui est mort, soit c'est Kasuga. Je pensais, avant que l'hélico ne le précise, que l'élève morte était Azusa :/. Je me suis dis que Kasuga tuerais sa copine, machin machin... comme en général c'est le conjoint qui tue par jalousie :') (référence aux séries attention).


Et puis il y a eu la fameuse pince à la forme très belle. Qui aurait cru qu'elle serait si importante dans l'histoire ?

Contre toute attente, j'aime bien les 4 personnages qui ont été mis en avant pour le moment : Azusa, Kawaguchi, Kasuga et leur prof principal. J'ai juste trouvé que Azusa était bête d'avoir accepté de sortir avec un mec comme Kasuga... elle manque de cran pour moi, trop indécise, etc. Même si on sait qu'elle était victime d'Ijime dans son précédent établissement.)
Kasuga est un personnage que j'ai trouvé bien développé, je m'y suis bien attachée, même si c'est le méchant de base. De même pour le prof principal (je ne me rappelle plus son nom) : je l'ai d'abord détesté. MAIS, puisque le manga est bien construit, avec énormément de surprises, mon avis a changé sur lui. Là, il y a Ariake-Sensei qui va poursuivre l'enquête, je l'aime bien aussi, et la camarade de classe qui était aussi amie d'enfance de Kasuga et Kawaguchi. Cette dernière va nous éclairer sur le pourquoi du comment de la relation des deux mecs.

Au niveau de graphisme, j'ai bien accroché aussi, il est très détaillé ! C'est exactement comme un roman policier illustré. On nous montre les 3 personnages au centre de l'intrigue, l'arme du crime, des gros plans, les interrogatoires, notre œil de spectateur se balade sur un grand nombre de détails. C'est un des gros points forts de ce manga selon moi et c'est ce qui m'a emporté dans ce thriller !

Au final, je n'ai jamais vu deux héros s'enfoncer autant dans la mouise... je ne sais pas du tout où tout cela va mener, mais les deux là ont tellement menti que ça va être dur de revenir à la réalité... J'ai hâte de lire la suite !
Image

Image
Matou
Avatar de l’utilisateur
Chaton bavard
Chaton bavard
 
Messages: 833
Âge: 25
Inscription: Mar 30 Avr 2013 14:50
Localisation: Strasbourg
Sexe: F
Nombre de fiches: 52
Challenges: 17

Re: Sekai no Hate

Messagepar LiaaaEle » Dim 8 Sep 2013 11:50

Matou a écrit:Que dire sur Sekai no Hate... J'ai beaucoup apprécié ma lecture. Mais je trouve que le rapprochement entre Azusa et Kawaguchi est trop rapide.

Contente que tu apprécies ! En effet, c'est du rapide le rapprochement, mais avec le nombre de tomes, il faut bien que l'intrigue démarre vite. Pour ma part, cela ne m'a pas trop dérangée. D'ailleurs, j'adore ce côté malsain de leur relation. ^^

Pour répondre à ton spoiler
En effet, quelqu'un devait automatiquement mourir et...c'est Kasuga qui meurt ! J'ai trouvé pas ça étonnant, car le fait que Azusa et Kawaguchi se rapprochent très vite met la puce à l'oreille.

Ils sont amenés dès le début à être des complices d'un "meurtre". Si c'était Azusa qui était morte ou bien Kawaguchi, l'intrigue n'aurait pas lieu. Tout redeviendrait normal et rien ne se passerait, à part que les persos souffriraient beaucoup.


La pince ou broche est en effet un élément important.
Après tout, c'est à cause de l'action de Kawaguchi de planter celle-ci dans sa main qui l'a fait lâcher prise et s'écraser au sol. En plus, c'est le cadeau que Kasuga avait offert à Azusa.
Dans les enquêtes policières, ce genre d'indices est essentiel pour découvrir l'identité du coupable.


Matou a écrit:Contre toute attente, j'aime bien les 4 personnages qui ont été mis en avant pour le moment : Azusa, Kawaguchi, Kasuga et leur prof principal. J'ai juste trouvé que Azusa était bête d'avoir accepté de sortir avec un mec comme Kasuga... elle manque de cran pour moi, trop indécise, etc. Même si on sait qu'elle était victime d'Ijime dans son précédent établissement.)

J'aime aussi tous les persos (c'est vrai qu'Azusa manque de personnalité au début, mais elle finit par s'affirmer grâce à Kawaguchi, du coup on finit par s'attacher de plus en plus à elle). Même ceux qui devraient être les "méchants" à la base deviennent attachants quand tu apprends à les connaître avec les révélations sur ceux-ci.
Kasuga se révèle être finalement un garçon qui décide de lui-même de se séparer de la vision de sa mère (être populaire et beau à tout prix) et voit en Azusa de l'espoir. L'aimant beaucoup, le fait qu'il cherche à la garder à ses côtés, montre sa jalousie en tant que petit ami. En plus le fait que ça soit son ex-ami et rival qu'elle aime, ça l'énerve encore plus.

Bref, on comprend pourquoi il agit de tel façon et ça le rend attachant. D'ailleurs, pareil pour le prof ! En vérité, il voudrait aider ses élèves mais est trop lâche pour le faire. J'ai été ému quand il a pris sur lui la faut de la mort de Kasuga pour protéger Kawaguchi.
Aussi, même la mère qui est à l'origine de la rupture d'amitié entre Kasuga et Kawaguchi devient attachante quand elle répond à Ariake que son fils ne peut s'être suicidé et qu'elle comprend qu'Azusa était son espoir.


Matou a écrit:Au final, je n'ai jamais vu deux héros s'enfoncer autant dans la mouise... je ne sais pas du tout où tout cela va mener, mais les deux là ont tellement menti que ça va être dur de revenir à la réalité... J'ai hâte de lire la suite !

L'amie d'enfance et Ariake sont les deux nouveaux persos qui entrent en scène. D'ailleurs, avec le chapitre 9 du volume 3...je sens que c'est mal parti...
Avec l'amie d'enfance qui a dénoncé Kawaguchi, Ariake est au courant et du coup, je sais pas ce qu'il va devenir.
Le suspense est là...j'espère comme même que la fin sera pas trop dure...mais avec un thriller on peut s'attendre à tout. Est-ce que Azusa finira par se dénoncer avec lui, mentira-t-elle en disant qu'elle est seule responsable ou redeviendra-t-elle une lâche qui ne fait pour aider celui qu'elle aime. ?


J'ai aussi hâte de lire la suite. Que ce soit le graphisme qui fait très policier comme tu le dis, ou l'intrigue très intéressante, tout est superbe ! ^_^
Image
Image
LiaaaEle
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1150
Âge: 24
Inscription: Sam 13 Fév 2010 01:00
Sexe: F
Nombre de fiches: 43
Challenges: 0

Re: Sekai no Hate

Messagepar Matou » Mar 10 Sep 2013 19:06

LiaaaEle a écrit:D'ailleurs, j'adore ce côté malsain de leur relation. ^^

Why not ! C'est bien un des seuls trucs qui m'a dérangé dans l'histoire pour le coup !

Pour la pince :
Oui, c'est un élément super important, surtout que je la trouve sublime ! J'ai été touché quand Azusa demande à la mère de Kasuga la véritable signification de celle-ci :attend: J'me suis dit que voilà, Kasuga avait quand même ses bons côtés quoi...


LiaaaEle a écrit:L'amie d'enfance et Ariake sont les deux nouveaux persos qui entrent en scène. D'ailleurs, avec le chapitre 9 du volume 3...je sens que c'est mal parti...

Tout à fait... comment ça va se poursuivre, j'en ai des frissons !! Y a pas des tonnes et des tonnes d'issues possible !
Image

Image
Matou
Avatar de l’utilisateur
Chaton bavard
Chaton bavard
 
Messages: 833
Âge: 25
Inscription: Mar 30 Avr 2013 14:50
Localisation: Strasbourg
Sexe: F
Nombre de fiches: 52
Challenges: 17

Re: Sekai no Hate

Messagepar LiaaaEle » Ven 13 Sep 2013 09:43

Et oui, de temps à autre, je me prends prise de passion pour le malsain dans les relations amoureuses (c'est mon côté passionné qui sommeille en moi) ! ^^

Pour te répondre
Oui, c'est émouvant ce passage où Azusa questionne la mère de Kasuga sur la signification de la broche ! Elle ne s'attendait pas du tout à ce que Kasuga ait des sentiments pour elle. Ce retournement de situation était superbe. Surtout que ça a fait douter Azusa de ce qu'elle faisait (ce qui s'était passé avec Kawaguchi à propos du prof) ! Mais au final après les doutes, il y a renforcement de la conviction de ces deux-là à continuer avec leurs mensonges.


En tout cas, comme toi, cela me fait frissonner cette fin qui approche...J'ai hâte de lire la suite ! ^_^
Image
Image
LiaaaEle
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1150
Âge: 24
Inscription: Sam 13 Fév 2010 01:00
Sexe: F
Nombre de fiches: 43
Challenges: 0

Re: Au bout du monde

Messagepar Carolus » Mar 17 Sep 2013 16:57

Fiche déplacée car ce manga vient d'être licencié par Panini ! La sortie est prévue pour novembre (c'est bientôt !) Si vous voulez en savoir plus voici la news.
Image
Carolus
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5985
Âge: 39
Inscription: Ven 12 Sep 2008 01:00
Localisation: Au pays de la pluie
Sexe: F
Nombre de fiches: 229
Challenges: 5

Re: Au bout du monde

Messagepar LiaaaEle » Mar 17 Sep 2013 20:21

Oh, ça c'est une bonne nouvelle ! ^_^
Pour une petite série comme celle-ci, je pense que je l'achèterai peut-être.
Image
Image
LiaaaEle
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1150
Âge: 24
Inscription: Sam 13 Fév 2010 01:00
Sexe: F
Nombre de fiches: 43
Challenges: 0

Re: Au bout du monde

Messagepar LiaaaEle » Ven 4 Juil 2014 22:59

Chose dite chose faite ! J'ai enfin mis la main sur les 4 tomes du shôjo à la JE, cette année. Je viens de terminer à le lire et...c'était à en pleurer ! :kawai:

Alors, je vais donner mon impression sur la fin du tome 3 et sur le tome 4 (puisque j'avais déjà donné mon avis sur les tomes précédents).

Azusa et Kawaguchi s'enfoncent de plus en plus dans leur mensonge. Cependant, même s'ils essaient de toute leur force de protéger leurs proches, au final ils en sont réduits à ne plus penser que l'un à l'autre. Ce sont les circonstances qui leur font tant souffrir. Et pourtant, ils ne reculent devant rien et j'ai bien aimé leur détermination. C'est d'ailleurs pareil pour les autres persos. Chacun a son propre sens de la justice et vont jusqu'au bout de leur pensée, quitte à se mettre à dos tous les autres. J'ai donc été admirative devant l'amie d'enfance de Kawaguchi, Ariake...et même envers la mère de Kasuga ! Même si leurs déclarations ne font que rajouter des remords ou de la souffrance aux 2 persos principaux, c'est ce qui permet à ceux-ci de prendre conscience de leurs actes et d'agir selon leur conviction.

En termes d'intrigue, les révélations sont aussi tombées petit à petit renforçant le suspense jusqu'à la fin. La façon dont la mangaka donne envie de lire page après page le shôjo est plutôt impressionnante. Tout est logique et se suit. Rien n'est laissé au hasard et pleins d'éléments sont liés les uns au autres.
Jusqu'au bout, j'ai lu mot par mot ce que les persos disaient. C'est le genre de manga qu'on oublie pas après l'avoir lu.

En parlant en particulier du tome 4 et donc de la fin, j'ai beaucoup pleuré. Certes, elle n'est pas ce que l'on appelle une "bad end", mais c'est vrai que je m'attendais presque à ce que les choses tournent au vinaigre (même si là, ça a dépassé mon imagination).
La façon dont Kawaguchi a tenté de protéger Azusa jusqu'au bout, quitte à passer pour le seul "meurtrier" de Kasuga et à arrêter de fréquenter Azusa était magnifique. J'ai aussi été touchée par l'attitude d'Azusa qui a tenu le coup en continuant ses études, jusqu'à un jour revoir celui qu'elle aime.

La mère d'Azusa a été exemplaire, ainsi que Tazawa, en cherchant tout deux à les protéger, en acceptant les circonstances de la mort de Kasuga.
Quant à Ariake, même si jusqu'au bout, il a insisté pour que ces deux jeunes se dénoncent, en apprenant qu'il est le père de Kawaguchi, il n'a pas failli à rester fidèle à lui-même. Je dirais même que la résistance de Kawaguchi et Azusa lui ont appris une leçon. Que tant que quelqu'un nous aime, il est possible de surmonter toutes les difficultés, même les pires. J'ai beaucoup aimé les expressions de son visage, dans le tome 4.


Au final, ce shôjo montre que à deux, il est possible de faire face à l'adversité. Que plus l'on essaie de fuir, plus le passé nous rattrape. Pour vivre le présent et avoir un futur, faire un choix même dur est essentiel pour protéger ceux qu'on aime, quitte à faire des sacrifices. Les tourments de tous les persos m'ont beaucoup touché et la chute du shôjo est magnifique.

Bref, c'est un shôjo merveilleux et unique ! Pour ma part, je le vois comme une perle. A relire ! Je le conseilles vivement. ^_^
Image
Image
LiaaaEle
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1150
Âge: 24
Inscription: Sam 13 Fév 2010 01:00
Sexe: F
Nombre de fiches: 43
Challenges: 0


Retourner vers Shôjo

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun shôjo-addict enregistré et 0 invités

cron