287 views 1 comment

Calendrier de l’Avent 2014 : Surprise 4

by on4 décembre 2014
 

Pour cette quatrième surprise de Décembre, le Japon et le sport sont à l’honneur ! Un bon moyen d’éliminer les calories que les gourmands vont prendre à la dégustation de leurs petits chocolats !

Ce jeu, popularisé grâce à un josei et son adaptation animée, a gagné le cœur de beaucoup de monde et des groupes de joueurs se sont même créés en dehors du Japon. Auras-tu deviné de quel sport il s’agit ? Eh oui, c’est bien le karuta !

Remis au goût du jour par le manga Chihayafuru, le karuta (かるた) est un jeu traditionnel japonais puisant ses racines premières aux alentours du XIIe siècle, pendant la période Heian. Il a depuis beaucoup évolué pour devenir tel qu’on le connaît aujourd’hui.

Le karuta comprend 200 cartes et se base sur un recueil de 100 poèmes japonais : le Hyakunin Isshu (百人一首).

Les cartes se divisent en deux catégories : les yomifuda (読 札) ou cartes de lecture, illustrées, qui sont au nombre de 100 et détenues par le lecteur. Sur celles-ci se trouve le premier couplet d’un poème du Hyakunin Isshu.

Les torifuda (取り 札) ou cartes de jeu, sont quant à elles distribuées aux deux joueurs. Sur celles-ci sont inscrits les deux derniers vers d’un poème.

cartes karuta

Les deux types de cartes utilisées dans le karuta : à gauche une carte yomifuda, à droite une carte torifuda.

Les cent cartes torifuda sont mélangées face retournée, puis vingt-cinq d’entre elles sont distribuées à chaque joueur qui les dispose sur sa partie du terrain selon sa préférence et stratégie.

placement cartes karuta

Chaque joueur possède une partie du terrain sur lequel ses cartes sont disposées sur trois lignes.

Le but est de trouver la fin des poèmes énoncés par le lecteur et d’attraper en premier la carte correspondante. Celle capturée par un joueur est alors retirée. La partie s’achève lorsqu’il n’en reste plus chez l’un des deux adversaires.

Le karuta peut paraître simple au premier abord, mais c’est une discipline qui demande certaines capacités de mémorisation, rapidité, précision et adresse. C’est un véritable sport qui possède ses compétitions et dont la plus grande se tient au Japon, dans la préfecture de Shiga. Celle-ci vise à élire la Queen pour les femmes et le Meijin pour les hommes, qui sont les deux plus grands champions du karuta.

Voici une petite vidéo pour donner une idée de ce que donne le karuta de compétition : 

Pour finir, il a même touché nos frontières puisque quelques associations qui lui sont dédiées ont vu le jour depuis deux ans. Si ce sport t’intéresse, n’hésite pas à te renseigner auprès d’eux.

À demain pour une cinquième surprise !

Sources : Gotta catch em all : karuta !, yupki-tokki.over-blog.com

comments
 
Leave a reply »

 

Leave a Response