Chroniques anime
771 views 0 comments

Kono Danshi, Uchuujin to Tatakaemasu.

by on7 août 2013
Details
 
 

Entièrement réalisé par la réalisatrice Sobi Yamamoto, Kono Danshi, Uchuujin to Tatakaemasu. est un OAV à tendance shônen-ai unique qui peut décevoir certains et émerveiller d’autres. Personnellement, cet anime visuellement très expérimental m’a charmée par sa poésie !

Les aliens sont arrivés sur Terre. Nous ne connaissons rien sur eux, ni d’où ils viennent ni ce qu’ils veulent. Chaque jour, ils envoient un des leurs défier une seule personne. Le représentant de l’Humanité est Kakashi, un garçon amnésique retrouvé par Arikawa, membre du Quartier Spécial contre les Aliens. Il vit désormais avec Arikawa et son collègue Shiro en combattant des aliens tous les jours.

En moins d’une demi-heure, cet OAV a su imposer son univers où le visuel est fortement lié à l’état d’esprit du héros Kakashi.

Au début, Kakashi se plaît dans sa vie paisible avec le gentil Arikawa et le tyrannique Shiro. Le jour, il combat des aliens et se fait dorloter par Arikawa. Le soir, il rentre manger la cuisine de Shiro et se repose. Tous les 7 du mois, Kakashi et Shiro doivent avaler le petit-déjeuner atroce d’Arikawa sans faire de commentaires pour ne pas le blesser.

anime oav kono danshi uchuujin to tatakaemasu arikawa

Arikawa et les fameuses onomatopées

Ces scènes sont composées de couleurs très lumineuses et chatoyantes. Les bulles, annotations, onomatopées… s’étalent librement sur l’écran. La réalisatrice s’amuse avec les codes de l’animation et rend ces scènes joyeuses encore plus dynamiques.

Malgré la joie que lui procure l’instant présent, Kakashi ne peut s’empêcher de penser au passé qu’il a oublié, symbolisé par son portable, le seul objet qu’il avait sur lui quand Arikawa l’a retrouvé. Le portable est cassé, et Kakashi refuse de le faire réparer. Il a peur de ce qu’il y découvrirait une fois réparé : une boîte mail pleine ou vide ? Avait-il des parents et des amis qui le recherchent encore ?

Kakashi est effrayé à l’idée d’être seul au monde. Il se demande constamment si le monde est une place agréable. Sa peur s’exprime à travers ses rêves, principalement en noir et blanc dans un style très brouillon, où il se retrouve face à un garçon dont la tête est cachée dans un carton qui représente son passé inconnu, une version de lui-même qu’il ne connait pas.

anime oav kono danshi uchuujin to tatakaemasu kakashi

Kakashi face à son double dans le rêve

Ses angoisses empirent quand son identité de l’instant présent, celle de la seule personne qui peut combattre des aliens, est à son tour remise en question. Les hommes haut-placés commencent à se dire que même s’il perdait, rien ne se passerait. Autrement dit, son existence n’est plus nécessaire. Kakashi pense que s’il n’avait plus à combattre des aliens, il perdrait aussi Arikawa, Shiro et la vie qu’ils menaient à trois.

Au fur et à mesure, Kakashi se renferme sur lui-même. Ses rêves deviennent plus cauchemardesques, les couleurs de l’anime plus sombres et ternes et la narration plus saccadée. Le désespoir de Kakashi, exprimé à la fois de manière visuelle et auditive, m’a énormément touché par sa force et son authenticité.

L’anime comporte de très belles images, mais la qualité de l’animation n’est pas au rendez-vous. A mon avis, c’est un parti pris de la part de la réalisatrice pour renforcer le côté cartoonesque de l’anime, déjà présent dans le chara-design anguleux. Néanmoins, ce manque de fluidité fait tout de même peine à voir dans une production aussi intimiste.

La courte durée de l’OAV ne permet pas de développer les personnages d’Arikawa et Shiro. D’après une photo encadrée dans la maison de Shiro, ils se connaissent au moins depuis le lycée. C’est tout ce que nous savons sur eux. J’aurais aimé que d’autres informations viennent étoffer ces deux seuls personnages secondaires de l’histoire.

Par ailleurs, je ne comprends pas que cet anime soit mis dans la catégorie shônen-ai, car il n’y a pas de romance, à moins que la photo que j’ai mentionnée sous-entende un lien particulier entre Arikawa et Shiro. Aux yeux de Kakashi, ils remplacent la figure des parents. Arikawa est « la maman », toujours gentil, souriant et protecteur, que personne n’ose contrarier. Shiro remplit le rôle du père qui doit prendre des décisions importantes, plus bourru mais pas moins attentionné.

Kono Danshi, Uchuujin to Tatakaemasu. ne plaît pas à tout le monde et il faut faire quelques efforts pour comprendre l’histoire. Cependant, c’est une expérience unique, touchante et étrange en matière d’animation.

Et toi, fais-tu partie de ceux qui ont aimé ou n’ont pas aimé cet OAV ? Dans les deux cas, n’hésite pas à poster un commentaire pour me dire ce que tu en penses !

Plus

L'univers intimiste de la réalisatrice
Une réflexion intéressante sur la solitude et l'existence de soi dans le monde
Des thèmes bien exploités malgré la courte durée de l'OAV
De magnifiques images

Moins

Le manque de fluidité de l'animation
Un monde peu compréhensible : d'où viennent les aliens? Pourquoi?

Editor Rating
 
Scenario
8.0

 
Personnages et doublage
7.0

 
Dessins
9.0

 
Musique
7.0

 
Animation
10

Note du rédacteur
8.0

Hover To Rate
User Rating
 
Scenario
5.5

 
Personnages et doublage
6.5

 
Dessins
6.1

 
Musique
5.9

 
Animation
5.8

Notes des shôjo-addicts
3 ratings
6.0

You have rated this

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

    Leave a Response 

    Scenario

    Personnages et doublage

    Dessins

    Musique

    Animation