Chroniques drama
519 views 7 comments

Absolute Boyfriend, chronique d’un amour impossible

by on28 décembre 2012
 

En réadaptant plus librement le shôjo Lui ou rien… de Yuu Watase, les créateurs de ce drama taïwanais ont su donner à cette série une dimension captivante et plus adulte. J’ai pris un grand plaisir à suivre le quotidien de cette femme qui se retrouve du jour au lendemain affublée d’un petit ami humanoïde.

absolute-boyfriend-xiao-fei

Xiao Fei et le beau Nai Te

Guan Xiao Fei est une jeune femme gentille mais qui n’a jamais eu de chance en amour. Lorsqu’elle se déclare auprès de son dernier coup de cœur, celui-ci la rejette assez violemment.

Un jour, elle trouve un téléphone portable égaré et décide de le rendre à son propriétaire. Ce dernier, un brin excentrique souhaite la remercier en réalisant son vœu le plus cher. Si au départ elle est un peu réticente à lui répondre, elle finit par lui dire que la seule chose qu’elle désire est de trouver l’amour. C’est alors qu’il lui tend une carte donnant accès à un site internet.

Le soir venu, par curiosité, elle tente de s’y connecter. Elle découvre alors qu’il s’agit d’une boutique en ligne permettant de trouver le petit ami parfait, selon certains critères. Elle les remplit avec sérieux tout en pensant que cela ne se réalisera pas.

Quelle n’est pas sa surprise lorsque le jour suivant arrive une livraison très spéciale : un jeune homme nu et endormi à l’intérieur d’une capsule !!!

xiao-fei

Une mimique amusante de Ku Hye Seon

Une adaptation réussie

Je n’ai pas vraiment l’habitude de regarder des séries taïwanaises, étant plus adepte de leurs homologues coréens. Cependant, en apprenant l’existence de cette adaptation d’un shôjo bien connu, je n’ai pas hésité une seconde. En plus, Ku Hye Seon tenait le rôle de personnage féminin principal. Le choix peut paraître étrange étant donné qu’elle ne semble pas parler mandarin.

D’ailleurs au départ, j’ai été un peu surprise par le doublage, qui m’a semblé perturbant et un peu irréel. En effet, je connais cette actrice grâce à Boys over flowers et The Musical, donc l’entendre avec une autre voix m’a décontenancée. Après, je m’y suis résolue et par habitude, j’ai pu passer outre. J’ai été bien plus captivée par l’histoire que par ce genre de déconvenue.

Même si je n’ai pas lu le manga, cela ne m’a pas empêchée d’apprécier chaque épisode ! Le récit tient debout et même s’il s’éloigne de l’œuvre originale par certains aspects, le propos général reste le même. Une jeune fille – ou femme – commande par erreur un androïde fort charmant qui possède toutes les qualités de l’amoureux idéal.

J’ai adoré chacun des épisodes, en attendant avec ferveur la suite ! Il faut savoir que ceux-ci se terminent de manière particulière donnant envie d’enchaîner avec le suivant. Ce ne sont pas des cliffhanger mais plutôt des arrêts brutaux sur une scène assez classique. Bien sûr, d’autres fois, le suspense est réel !

De plus, ce drama mélange avec beaucoup de maîtrise les instants comiques et les passages bien plus tristes.

Il ne faut pas non plus oublier l’OST dont tu peux écouter un extrait juste en-dessous. Chaque piste se savoure avec délectation ! Je suis devenue accro ! J’en ai surtout retenu trois : Mr. Perfect, Pretend we never loved et Perfect Heartbeat.

Des héros attachants

Si l’histoire opère aussi bien sur l’amatrice de drame romantique que je suis, c’est surtout grâce à sa panoplie de personnages très attachants. Le jeu des acteurs Xie Kun Da et Jiro Wang y est pour beaucoup. Je ne les connaissais pas avant, donc je n’avais aucun moyen de les juger autrement qu’en regardant Absolute Boyfriend.

Le premier incarne Yan Zong Shi, l’ami d’enfance et voisin de Xiao Fei. Il prend soin d’elle, un peu comme une seconde maman. Tous les deux se disputent assez souvent et c’est la jeune femme qui gagne à chaque fois. Dans ces moments-là, on rit principalement parce qu’elle s’énerve !

Au début, je l’ai trouvé tout à fait sympathique quoiqu’un peu mou, mais par la suite, il agit. Finalement, la jalousie constitue le meilleur moteur pour pousser les gens ! Et puis, il est tellement prévenant envers notre héroïne qu’il en devient charmant et tout chou, en plus d’être beau.

Quant au second, il tient le rôle du robot petit ami de notre héroïne. En plus d’être attentionné et aux petits soins pour sa maîtresse, il possède un physique digne d’un dieu vivant ! Sa douce voix ne peut que faire fondre mon petit cœur !

Je ne suis pas étonnée que son acteur représente la température 95° F, c’est-à-dire l’été ! Pour ne rien gâcher, il développe des comportements très humains. Qui n’en voudrait pas un à la maison ?

Pour ce qui concerne notre héroïne, elle est assez dépendante des autres et surtout de Zong Shi. Elle a un côté enfantin parfois, ce qui la rend adorable. Elle a également le cœur sur la main, ce qui lui vaut de nombreuses trahisons. Toutefois, je pense que cela peut énerver le spectateur.

lei-wu-wu

Lei Wu Wu se fait rabattre son caquet

Un autre personnage se détache clairement : Lei Wu Wu. Il s’agit d’un représentant de Chronos Heaven, la société fabriquant des robots destinés aux femmes. Sa personnalité excentrique apporte une autre touche au drama, le rendant hilarant.

Il a le don d’apparaître sans prévenir, un peu comme par magie. Portant toujours des vêtements particuliers, il dénote par rapport aux autres.

Un amour parsemé d’embûches

En visionnant ce drama, j’ai constaté qu’une morale s’est peu à peu dégagée : le sentiment amoureux l’emporte sur la raison. Après avoir reçu son colis, la jeune femme demeure assez sceptique. Elle doute sur la viabilité de cette relation. Cela s’explique notamment par le fait qu’elle rêve de vivre longtemps avec celui qu’elle aime, vieillir à ses côtés, etc.

Ce n’est bien sûr pas possible puisque Nai Te ne changera pas d’apparence contrairement à elle. Progressivement touchée par sa présence, elle en tombe amoureuse. La raison voudrait qu’elle ne succombe pas à son charme, mais lui résister devient impossible.

Ce sont les épreuves que tous les deux traversent qui créent chez elle une prise de conscience. Un dicton affirme que l’on se rend compte de la valeur des choses seulement au moment où on les a perdues. Je trouve qu’il s’adapte parfaitement à la situation.

Un dénouement réaliste

En regardant de plus près le récit, et après avoir terminé le drama, je constate que dès le départ, de nombreux signes ont été donnés pour ne pas faire espérer une happy end. Pourtant, je me suis laissée avoir, croyant en la magie des drama ! Eh bien non, je me suis trompée ! Tout d’abord, Nai Te n’est pas humain : voici un premier indice.

Ensuite, l’ending autant dans sa signification que les images dont il est composé rappellent qu’un événement triste ne peut que se produire. Ce n’est pas un hasard si ce morceau est chanté par Jiro Wang et non par Farhenheit ! Il s’oppose en tout point à l’opening vif et enjoué, un peu comme les deux faces d’une médaille.

Et plus on avance dans le visionnage, plus la bande son devient mélancolique : air lent, paroles tristes. Bien sûr, quand on ne connaît pas les paroles, on peut juste profiter de la mélodie qui se révèle apaisante mais loin d’être joviale. Les parties instrumentales servent davantage à créer de la tension.

Au fur et à mesure que l’on approche de la conclusion, l’étau se resserre sur nos protagonistes, la tragédie se met en œuvre. Le dernier épisode est déchirant ! Dans un sens, je suis ravie que les scénaristes n’aient pas choisi une fin heureuse. La série aurait été décrédibilisée.

Absolute Boyfriend se révèle être une jolie adaptation qui peut plaire aux lecteurs du manga ainsi qu’aux autres. Le jeu des différents acteurs tout comme la narration ont su me captiver et me tenir en haleine.

Et toi, que penses-tu de ce drama ? Aimerais-tu avoir un Nai Te toi aussi ?

Plus

Un drama poignant
Une OST très agréable
Le jeu de Jiro Wang et Xie Kun Da
Des personnages attachants
L'absence d'happy end mielleuse

Moins

Le doublage de Ku Hye Seon

Editor Rating
 
Scénario
8.0

 
Personnages et jeu d'acteur
8.0

 
Musique
9.0

 
Tournage et mise en scène
9.0

Note du rédacteur
8.3

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario
8.7

 
Personnages et jeu d'acteur
9.5

 
Musique
9.0

 
Tournage et mise en scène
9.7

Notes des shôjo-addicts
4 ratings
9.2

You have rated this

comments
 
Leave a reply »

 
  • Nico Robin
    26 septembre 2013 at 17:49

    Merci rukia pour ton commentaire. Je suis tout à fait d’accord avec toi. D’ailleurs, j’ai aussi pleuré à la fin. Je pense qu’un happy end n’était de toute façon pas possible ^^ Même si je préfère ce genre de fin d’habitude, là, je trouve que c’était judicieux.

    Répondre

  • rukia
    26 septembre 2013 at 14:10

    j’ai adoré cette manga, je soupçonnais qu’il y aurais une déchirante séparation mais leur sentiment l’un envers l’autre étais si réels que j’espérais un « happy ending »
    mais bon ça ne s’est pas produit… la pauvre elle l’aimait tellement et lui aussi. moi perso durant les quelques minutes de la fin j’ai pleuré comme une madeleine
    chapeau au scénariste et aussi aux acteurs, l’original aussi est génial…

    Répondre

  • 27 juillet 2013 at 23:16

    Donc ça suit vraiment le manga, puisque l’ami d’enfance est aussi son voisin dans l’histoire (tout comme Night qui arrive rapidement) ^^ Mais moi non plus quand j’ai téléchargé ça mais c’était la désillusion total (surtout que j’avais été le voir juste après avoir relu le manga, la pire à chose à faire je crois) == »

    Donc encore merci et j’ajoute ça à ma liste à voir alors !

    Répondre

  • Nico Robin
    27 juillet 2013 at 23:13

    Non c’est clair que c’est difficile de tout lire. xD

    Ah d’accord ^^ Eh bien en effet, ici le second rôle Zong Shi est bien l’ami d’enfance de Xiao Fei (l’héroïne). Ils sont même voisins d’ailleurs. Et le robot Nai Te arrive très rapidement dans le drama. Je ne me doutais pas qu’il y avait une telle différence entre l’adaptation japonaise et le propos du manga. Pour tout dire, je lis rarement les résumés des drama même quand ils m’intéressent. xD

    J’espère que tu apprécieras. ^^

    Derien, c’est un plaisir. =)

    Répondre

  • 27 juillet 2013 at 23:04

    Arf, tant pis mais merci de la réponse (de toute façon, on ne peut pas avoir tout vu / lu, c’était juste au cas où) ^^

    Qu’ils soient adulte ne me dérange pas (au contraire d’ailleurs), c’est juste que dans la version japonaise Soshi (enfin l’ami d’enfance) est devenu par le plus grand des miracles son patron (mais ça n’est plus son ami d’enfance du tout, juste son patron) et Night (le robot), j’ai pas l’impression qu’on en ait grand chose à faire pendant 6 épisodes au moins (de ce dont je me souviens)… Bref, autant dire que j’avais trouvé que c’était tout sauf un drama établit sur la base du manga (je l’avais regardé pour le couple entre l’héroïne et le patron qui était franchement pas mal… mais là aussi, rien à voir avec le manga) == »

    Mais de ce que tu en dis, visiblement ici on a quand même garder les liens de base et ça semble plus fidèle donc j’y jetterai un œil pour le plaisir d’avoir enfin un drama de ce si beau manga ^^

    Encore merci ~

    Répondre

  • Nico Robin
    27 juillet 2013 at 22:55

    Alors, je n’ai malheureusement pas lu le manga, je voulais le lire et en même temps, je voulais garder un aspect neuf. Mais maintenant faudrait que je songe à le faire. *rires* En regardant les résumés fournis sur le forum, la trame me semble légèrement plus fidèle au niveau des circonstances de l’apparition de Night. Par contre, l’héroïne et son ami d’enfance sont adultes contrairement à la version manga. ^^

    Répondre

  • 27 juillet 2013 at 22:40

    Par le plus grand des hasards, si tu as lu le manga, est-ce que la trame ici est un peu plus fidèle au manga que la version japonaise du drama ? Parce que celle-ci m’avait plutôt déçu de par le grand écart entre le scénario du manga et celle du drama, il n’y avait pour ainsi dire que les personnages en commun >.<

    En tout cas ce que tu en dis me donne envie de le voir même si je ne suis moi non plus pas très habitué des drama taïwanais (pas plus que des coréens en revanche) ~

    Répondre

Leave a Response 

Scénario

Personnages et jeu d'acteur

Musique

Tournage et mise en scène