Chroniques drama
681 views 0 comments

We broke up : premières impressions

by on4 juillet 2015
Details
 
 

Dès l’annonce de We broke up, je n’ai eu qu’une hâte : celle d’être vite en juin pour pouvoir regarder ce webdrama. Étant assez tournée vers ce genre de format ces temps-ci, je suis toujours ravie qu’une adaptation de shôjo puisse sortir. Et, avec la présence au casting de Kang Seung-Yun (leader de WINNER) dont je suis fan, il ne m’a pas fallu longtemps pour l’ajouter à ma liste.

Au delà de l’engouement suscité par cette nouvelle, quelles sont mes impressions à l’issue des deux premiers épisodes de cette série, déjà disponibles ?

image ouverture we broke up

Image d’ouverture de We broke up

Comptant au total 10 épisodes d’une dizaine de minutes environ, tu peux le regarder directement sur la chaîne youtube de YG Entertainment, chacun d’eux étant sous-titré en anglais.

Ji Won-Yeong et No U-Ri vivaient le parfait amour et résidaient dans une maison en collocation. Cependant, au fur et à mesure des années, leur passion a commencé à d’effriter et la rupture est devenue inévitable. Forcés de cohabiter ensemble, chaque jour apporte son lot de disputes et de tensions, rendant leur vie commune (et celles des autres) insupportable.

Parviendront-ils à trouver un terrain d’entente ? Et si finalement leurs sentiments ne s’étaient pas éteints, mais au contraire étaient devenus encore plus vivaces ?

En plus de Kang Seung-Yun, We broke up comprend dans son casting Sandara Park des 2NE1 ainsi que les deux modèles Kang Seung-Hyeon et Jang Gi-Yong, soit une composition habituelle des webdrama. Ce n’est pas ce qui me dérange puisque le premier a pu montrer à différentes reprises (High Kick 3: The Revenge of the Short-Legged, la parodie du drama Heirs et plus récemment The Producers) son jeu agréable et plutôt naturel, alors que ce n’est pas un acteur.

Quant à Sandara Park et les deux autres acteurs principaux, ce sont de pures découvertes se révélant agréables. En effet, globalement et jusqu’à présent, je trouve qu’ils se débrouillent tous bien.

premiere rencontre won-yeong u-ri

Les débuts d’un amour passionné

S’agissant de l’histoire, l’idée de base n’est bien sûr pas foncièrement révolutionnaire. Toutefois, j’apprécie le fait que l’on nous montre un couple non pas aux prémices de son histoire mais à sa fin. J’irais même plus loin en disant qu’il est question de l’après rupture.

Par exemple, de cet autre qu’on aimait passionnément, nous n’en voyons plus que les défauts. C’en est au point où la simple présence de celui-ci devient insupportable. Cet aspect se retrouve d’autant plus exacerbé que Won-Yeong et U-Ri doivent cohabiter ensemble. À ce titre, l’épisode 2 montre bien ce contraste entre l’avant et l’après.

Néanmoins, pour ne pas tomber dans le mélodrame larmoyant, ces deux premiers épisodes se montrent drôles et vivants. Le comique est notamment accentué à l’aide de bruitages et autres effets visuels adorables.

J’ai souvent souri voire ri à l’occasion de nombreuses scènes. Que ce soit lorsqu’ils sont encore ensemble ou quand ils se chamaillent, ils sont trop mignons ! Évidemment, à ce stade du webdrama, c’est assez marrant. Je me prépare donc psychologiquement au moment où cela deviendra plus triste et émouvant.

De leurs moments heureux passés ensemble…

Après, les habitués de shôjo et de drama coréens ne seront pas surpris par certains événements se produisant. Effectivement, il ne va pas être compliqué de deviner les péripéties de notre couple fraîchement séparé et les aventures qui les attendent. Ce n’est pas ce qui me pose problème, tant que le jeu est bon et que le récit me divertit. En plus, avec une dizaine de minutes par épisode, nous évitons les lenteurs et allons droit à l’essentiel.

À la haine suscitée par la présence de l’autre

Maintenant, je souhaiterais parler davantage des personnages. Pour l’instant, j’apprécie les deux premiers rôles. D’une part, nous avons No U-Ri, une jeune femme pétillante mais désordonnée (Nodame sort de ce corps ?). Véritable passionnée dans tout ce qu’elle fait, elle a toujours fortement soutenu Won-Yeong lorsqu’ils étaient ensemble.

D’autre part, il y a Ji Won-Yeong, le chanteur et guitariste d’un groupe de musique nommé « The Band I Do Not Know ». Faisant face à des difficultés économiques, il nous apparaît réaliste et pragmatique. Cela ne l’empêche pas d’avoir parfois un côté loufoque, mais comparé à U-Ri, il me semble davantage mature. Ainsi, tous les deux sont complémentaires et forment un duo adorable !

Les protagonistes complétant le quatuor principal, Yun Ni-Na et Seo Hyeon-U, ne sont pas encore suffisamment apparus pour que je m’en fasse un avis définitif. La première semble être une femme ambitieuse qui sait ce qu’elle veut, tandis que le second m’a l’air fort charmant !

Il faut aussi noter la présence des deux acolytes de Won-Yeong et le chien Kot-Dong. Ils apportent une véritable touche humoristique et aident à détendre l’atmosphère. J’ai hâte de les voir davantage à l’écran.

En outre, l’autre point intéressant et qui constitue à mon avis une véritable force réside dans la part belle laissée à la musique. Les deux acteurs principaux étant chanteurs, nous pouvons donc nous attendre à les entendre fréquemment au cours de cette série !

L’une des premières chansons a été dévoilée lors de la preview : il s’agit de « The Two of Us ». Elle semble être le thème du webdrama puisque nous la retrouvons à chaque début d’épisode. Interprétée par les deux acteurs majeurs, Sandara Park et Kang Seun-Yun, je la trouve sublime ! Douce et mélancolique, elle représente tout à fait l’ambiance du webdrama.

C’est aussi l’une des raisons pour lesquelles j’ai beaucoup accroché à cette série alors qu’elle vient de commencer. Le tout début du premier épisode m’a marquée. Avec en toile de fond « The Two of Us », elle nous montre un Won-Yeong de dos, sa guitare en bandoulière.

Tu peux la découvrir dans la vidéo ci-dessous :

Je suis aussi impatiente de découvrir plus longuement la deuxième chanson, qui est une composition de Kang Seung-Yun. Elle a été très rapidement diffusée au cours de l’épisode 2.

Enfin, je terminerai sur la réalisation. Celle-ci est de bonne qualité, avec de jolis plans de scènes. L’ensemble se révèle fluide pour un format coûtant moins cher qu’un drama habituel. Quant aux couleurs, même si elles sont pâles, elles correspondent assez bien à l’atmosphère générale et donnent un rendu naturel.

Au terme de ces deux premiers épisodes, je ressors conquise par cette série tant par les personnages qui nous sont présentés que par les musiques dévoilées. Pour passer un bon moment et découvrir un récit doux-amer, c’est l’idéal ! Il me tarde de voir la suite.

Plus

L'idée de parler d'un couple après sa rupture
Un comique réussi avec des effets de bruitage
Des musiques sublimes dans lesquelles les acteurs chantent
Une réalisation charmante

Moins

Certains événements prévisibles
L'histoire de la colocation forcée est un classique

Editor Rating
 
Scénario
7.5

 
Personnages et jeu d'acteur
8.5

 
Musique
10

 
Tournage et mise en scène
9.0

Note du rédacteur
8.4

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario

 
Personnages et jeu d'acteur

 
Musique

 
Tournage et mise en scène

Notes des shôjo-addicts

You have rated this

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

    Leave a Response 

    Scénario

    Personnages et jeu d'acteur

    Musique

    Tournage et mise en scène