Chroniques manga
478 views 2 comments

7 Seeds Tome 10

by on27 octobre 2010
Details
 
Type Manga
 

J’attendais avec impatience la sortie d’un nouveau tome de 7 seeds car c’est un des shôjo que je préfère. Comme le précédent manga de l’auteur Basara, 7 seeds est original et haletant. Depuis le 20 octobre 2010, le dixième volume de ce superbe shôjo d’aventure est enfin disponible chez Pika. Ne vous laissez pas tromper par le choix étrange de Pika de classer cette série dans sa collection seinen parce qu’il s’agit bel et bien d’un shôjo.

Natsu, une jeune fille timide se réveille en pleine nuit sur un bateau en perdition. Elle ignore ce qu’elle fait à bord de ce navire et comment elle est arrivée ici. Avec d’autres compagnons tout aussi ignorants qu’elle, elle parvient à monter dans un canot et s’échoue sur une île. A partir de ce moment, leur vie sera une lutte de tous les instants pour survivre dans un univers hostile.

Dans le tome 9 nous avions retrouvé Hana et Haru de l’équipe du printemps, accompagnés de Takahiro de l’équipe de l’hiver. Hana a découvert que son petit ami Arashi serait peut être en vie et se lance à sa recherche. C’est en suivant les indices laissés par le jeune homme qu’ils finissent par croiser les membres de l’équipe de l’automne. L’entraide et la solidarité semblent inconnues chez ces hommes et ces femmes qui luttent les uns contre les autres pour s’accaparer les ressources. Contraints par quelques membres de l’équipe de l’automne, Hana et ses amis partent explorer un souterrain et tombent sur le journal d’un survivant riche en révélations.

Aperçu du tome 10 du manga 7 seeds

Aperçu du manga 7 seeds

La longue présentation de l’équipe A de l’été dans les deux précédents tomes nous a fait comprendre que l’environnement inhospitalier dans lequel nos héros ont atterri ne représente pas la seule menace. Après avoir bravé des maladies inconnues, une éruption volcanique ou des attaques de monstre, ils doivent aussi apprendre à se méfier des autres survivants. L’équipe A de l’été nous avait laissé cette impression mais dans ce tome 10 nous découvrons que c’est aussi le cas de l’équipe de l’automne. Celle-ci nous avait été présentée dans les premiers tomes. Nous avions fait la connaissance d’une communauté organisée qui avait réussi à cultiver et à développer ses ressources. Néanmoins, malgré ce succès la plupart souffrait car le village était administré d’une main de fer par deux d’entre eux. Avec l’éruption du volcan tous leurs efforts ont été réduit à néant et les différents membres de l’équipe se déchirent plutôt que de s’entraider. Ce constat choque la gentille Hana qui a bien compris qu’on était plus fort à plusieurs. Yumi Tamura nous dresse ici un portrait réaliste de la nature humaine avec toutes ses contradictions et ses défauts. L’égoïsme et l’individualisme prennent le pas sur la raison et le bon sens. Même les « victimes » des deux tyrans de l’équipe de l’automne usent de procédés vils et mesquins pour imposer leur volonté à Hana et ses compagnons. Alors qu’on aurait pu penser qu’en étant eux-mêmes brimés ils se seraient montrer plus amicaux et solidaires ils font preuve de méfiance et utilisent la moindre faiblesse pour exploiter les autres. Ces différentes réactions sont typiques de l’espèce humaine et prouve que malgré les difficultés les travers humains l’emportent sur la logique.

Cette impression est d’ailleurs confirmée par la lecture du journal trouvé par Hana et son groupe. En effet, dans celui-ci, Mark retranscrit sa vie dans le palais du dragon, sorte de refuge souterrain où quelques élus ont pu s’abriter. Au fil des pages, il nous révèle tous les dessous de ce projet. Nous découvrons que les personnes ont été sélectionnées selon des critères précis : âge, santé, etc. Comme lors de l’entraînement de l’équipe A de l’été nous constatons que des moyens inhumains sont utilisés pour permettre la survie du groupe. Il n’y a aucune place pour les sentiments ou la générosité. Seul le résultat compte. Peu importe que certains meurent si d’autres parviennent à survivre. Néanmoins, lorsqu’il s’agit d’êtres humains, le calcul et la prévoyance montrent vite leurs limites. Les hommes sont doués de libre arbitre et parfois leurs décisions peuvent s’avérer désastreuses pour la majorité. Par ailleurs, malgré la chance de continuer à vivre qui a été accordée aux habitants du palais du dragon certains ne supportent pas la vérité. Ils sont nostalgiques de la vie à la surface, pleurent leur famille. Tout a été prévu pour dissimuler la vérité aux survivants. Ces stratagèmes font froid dans le dos. Néanmoins, en faisant abstraction de nos sentiments, nous pouvons comprendre que ces mises en scène sont finalement moins graves que les maux qu’elles évitent, notamment la panique et tous les comportements irrationnels qu’elles engendrent.

Dans ce volume le système de sélection utilisé pour les habitants du palais du dragon et pour le projet 7 Seeds montre ses limites. La cupidité, l’égoïsme et la bêtise humaine conduisent les hommes à leur perte. Plutôt que de s’aider, ils s’opposent les uns les autres ou agissent sans penser aux conséquences entraînant tous les autres survivants dans leur chute. En parcourant le carnet retraçant la vie de Mark, Hana et ses amis découvrent que d’autres moyens avaient été mis en oeuvre pour sauver l’espèce humaine de cette catastrophe. Le projet 7 Seeds n’est visiblement pas la seule solution que les autorités avaient mis en place. L’histoire prend alors encore plus de profondeur et l’enjeu derrière la survie des membres du projet 7 Seeds s’accroît. Ils sont le dernier espoir de l’humanité.

Comme à chaque nouveau tome, Yumi Tamura parvient à nous surprendre. Alors qu’on s’attendait à suivre de nouveau les membres du projet 7 Seeds, elle nous entraîne dans un flash-back inattendu et introduit de nouveaux personnages. Avec un seul tome elle réussit à développer encore son histoire et l’enjeu qui réside derrière le projet 7 Seeds.

Si toi aussi, tu as envie d’un shôjo qui sorte totalement de l’ordinaire, laisse toi tenter par 7 Seeds. Si c’est déjà fait, n’hésite pas à utiliser la section commentaires pour nous donner ton ressenti sur ce volume. Tu peux aussi noter la série si tu le souhaites.

Plus

Un formidable rebondissement
Les équipes se rencontrent
Certains survivants semblent être une menace au même titre que la nature
Un nouveau flashback dans le passé

Moins

La parution trop longue

Editor Rating
 
Scénario
10

 
Personnages
10

 
Dessins
10

Note du rédacteur
10

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario

 
Personnages

 
Dessins

Notes des shôjo addict

You have rated this

comments
 
Leave a reply »

 
  • misami_hirota
    7 mars 2011 at 02:53

    J’ai fini par lire le volume 10 avec beaucoup de retard. Je m’attendais pas du tout à ce que l’auteur nous raconte une histoire des autres survivants du catastrophe. Alors que je pensais qu’avec l’histoire de l’équipe de l’été A, on a atteint les parts les plus sombres de l’être humain, mais non. Pour les autorités, tous les moyens sont bons pour la survie, mêmes les pires sacrifices. Leur comportement, justifié par le réflexe de survie du l’espèce, fait encore plus froid dans le dos qu’ils vont de mensonges en mensonges. Mark et les autres artistes chargés d’appuyer ces mensonges n’ont d’autre choix que de le faire avec le sourire même s’ils souffrent énormément à l’intérieur. Avec ce tome, le projet 7 Seeds prend encore plus d’importance: ils sont les derniers survivants.  

    Répondre

  • Heyden
    31 octobre 2010 at 00:34

    Je viens juste de commencer, mais c’est vraiment prenant, je ne m’y attendais pas autant. Du coup, je suis pressée de lire les autres, et je suis contente d’avoir débuté cette série.

    Répondre

Leave a Response 

Scénario

Personnages

Dessins