Chroniques manga
1363 views 16 comments

Blue Spring Ride tome 1

by on7 septembre 2013
 

Après le succès du manga Strobe Edge, Sakisaka Io revient avec son nouveau shôjo Blue Spring Ride, dont les deux premiers tomes ont été publiés simultanément aux éditions Kana en juillet 2013. C’est un simple coup d’œil aux illustrations qui m’a donné envie de découvrir cette histoire qui est très vite devenue mon coup de cœur de l’été.

De tous les garçons au collège, c’est le beau Tanaka Kô qui a su briller aux yeux de Futaba. Mais son déménagement soudain, l’empêche de lui avouer ses sentiments. Quel fut l’étonnement de notre héroïne lorsqu’elle découvre qu’il est dans le même lycée ! Cependant, ces retrouvailles leur cachent un bon nombre de surprises. Les années passent, les caractères changent et Kô ne semble plus être le même…

Lorsque j’ai appris que Blue Spring Ride (ou plutôt « Aoha Ride ») allait être licencié, j’étais excitée comme une puce car je l’avais découvert bien avant l’annonce de Kana. Je n’avais qu’une seule envie : l’avoir entre mes mains et redécouvrir cette histoire à nouveau. C’est désormais chose faite et je vais pouvoir te faire partager, lecteur, mes impressions de ce premier tome très prometteur.  

Scan, Blue Spring Ride, unwritten, prologue, Futaba, Kô

Kô et Futaba au collège.

« The scent of air after the rain… I heard your pulse. I saw the light. »

 

Ce manga commence par un prologue nommé « Unwritten ». Celui-ci place les personnages et annonce la couleur de l’histoire. Le côté dramatique ressort plutôt bien : entre le départ précipité de Kô et les sentiments inavoués de Futaba, on peut déjà essayer d’imaginer la suite. Cette petite introduction nous présente les éléments essentiels du scénario. Nous découvrons nos deux héros encore collégiens, timides et innocents.

Le choix du titre « Unwritten » signifie en français quelque chose qui n’est pas écrit, et peut rappeler l’échec de la relation entre les deux adolescents.

C’est justement parce que l’histoire entre Futaba et Kô ne s’est pas écrite au collège qu’elle va se construire et s’écrire au lycée. 

Blue Spring Ride, scan, Futaba, Kô

Double page du manga Blue Spring Ride.

Par la suite, on en sait un peu plus sur la vie de collégienne qu’a eu la jeune Futaba. C’est un tome qui voyage entre le passé et le présent, pour montrer l’évolution des personnages. Futaba recherche dans le Kô lycéen celui qui était avec elle au collège, celui dont elle est tombée amoureuse. 

Il en va de même pour ce dernier : il la pousse à redevenir comme avant. D’une nature très féminine, elle a suscité la jalousie de ses camarades et est devenue source de moqueries. On découvre qu’elle fait énormément d’efforts au lycée pour changer sa personnalité afin d’avoir sa place au sein de la classe, une attitude qui ne plait pas forcément à Kô. La fin de ce premier tome laisse présager une suite très intéressante pour nos deux protagonistes !

J’ai été touchée par Yoshioka Futaba. Sakisaka Io sait retranscrire les sentiments à travers ses textes et la mise en situation de ses personnages. En effet, pour se sentir plus proche de l’héroïne, l’histoire est racontée de son point de vue. Lors du prologue notamment, le passage qui m’a énormément émue est quand Futaba essaye d’être forte face au départ de Kô et qu’elle fond en larme.

Blue Spring Ride, scan, Kô Mabuchi, Futaba Yoshioka

Kô et Futaba au lycée.

Je me suis sentie proche de certains protagonistes. La mangaka aborde des thèmes comme le premier amour, la recherche de soi, la tentative de s’intégrer au sein d’un groupe, etc. Ce sont des thèmes qui se retrouvent dans la vie réelle et qui nous permettent de nous identifier aux personnages.

J’aborde enfin le support en lui-même. Une jaquette aux couleurs douces, une couverture d’un très beau bleu, c’est un manga qui respire la bonne humeur et la fraicheur rien qu’en regardant les illustrations.

J’ai également apprécié la présence du nom de la mangaka en caractères japonais, caractéristique des éditions Kana. Le coup de crayon de Sakisaka Io est irréprochable, encore meilleur que celui de Strobe Edge, et m’emporte rapidement dans son univers. Avec tous ces critères réunis, Blue Spring Ride est un manga à l’apparence très raffinée qui ne peut que plaire. 

Une romance entre deux adolescents qui apprennent à se connaître après plusieurs années sans nouvelles, Blue Spring Ride est le scénario de l’été à ne pas manquer. Ce premier tome souffle une légère brise qui rafraichit l’esprit. Il annonce une très belle histoire mêlant amour et amitié à travers un graphisme agréable et soigné. Il me tarde de lire les prochains tomes !

As-tu été séduit par ce premier tome de Blue Spring Ride ? Penses-tu comme moi que cette série s’annonce très intéressante ? N’hésite pas à la noter et à me donner ton avis !

Plus

Un coup de crayon agréable et soigné
Des personnages principaux très attachants
Le prologue qui amorce bien l'histoire
La fin de ce premier tome, qui va permettre de rebondir sur quelque chose de plus intéressant.

Editor Rating
 
Scénario
10

 
Personnages
10

 
Dessins
10

Note du rédacteur
10

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario
9.1

 
Personnages
9.1

 
Dessins
8.8

Notes des shôjo addict
31 ratings
9.0

You have rated this

comments
 
Leave a reply »

 
  • rukia
    3 mars 2014 at 18:33

    Moi j’adore ce manga :3
    Franchement j’adore les dessin 🙂
    ♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

    Répondre

  • Pok
    10 février 2014 at 18:56

    J’ai fait une petit erreur c’est dans le tome 4! ><''

    Répondre

  • Pok
    10 février 2014 at 18:55

    Ce manga est mon préféré, je l’ai connu qu’après avoir fini Strobe Edge, déjà que j’avais eu un coup de foudre pour la façon de l’auteur de dessiner et d’exprimer les sentiments de ses personnages. Il était impossible que je ne lise pas Blue Spring Ride! Blue Spring Ride a même réussi à détrôner Maid Sama quand je l’avais en thaïlandais dans les mains (eh oui! J’ai découvert qu’il était sorti en France quand j’étais en Thaïlande donc je l’ai trimbalée partout avec moi sans pouvoir lire le manga pendant un mois^^’)
    Puis l’histoire étant belle et simple à la fois, j’aime beaucoup quand les choses sont simples et bien développées^^, je ne me suis pas lassée une seule fois. Et je ne dis même pas les crises de fous rires que j’ai eu en lisant x)
    Je m’identifie moi aussi à Futaba, surtout que dans le Tome 3 il m’est arrivé deux passages du tome ava,t que je ne connaisse le manga x) (Quand Futaba et Kô sont devant le train et quand Futaba tombe sur Tôma^^ mais c’était à quelques détails différents^^)
    Par contre j’ai extrêmement peur de l’animation qui va sortir, j’ai peur qu’elle détruise un peu la façon dont je vois le manga et que les voix des personnages soient niaises (ex: sukitte ii na yo) alors j’attends, assez perplexe, de voir comment cela va se passer.
    sinon je conseille la manga!!! Le plus grand coup de foudre de ma vie 😉

    Répondre

  • 11 janvier 2014 at 23:58

    Tout a fait, Futaba est un personnage très intéressant et comme toi je m’identifie un peu à elle (et c’est aussi parce que sa personnalité diffère de celle de la plupart des héroïnes de shôjo romantiques et tranche de vie : elle m’a vraiment fait rire maintes et maintes fois, sans trop être dans le burlesque et tout, j’sais pas si tu vas me suivre haha).
    Oh que oui j’ai vu que Blue Spring Ride allait être adapté en anime ! J’ai cru que c’était le début de ma nouvelle vie ! (non, surtout un super début d’année, ça a illuminé ma journée !). J’espère ne pas être déçue des voix des personnages et de l’animation. Avoir lu le manga m’empêchera probablement d’être surprise à 100%, j’en attends donc beaucoup des seiyus !
    Oh oui, la romance de Blue Spring Ride est belle huhu ! J’aime beaucoup comme elle est abordée, et déjà Kô et Futaba sont trop mignons ! Je suis plus attentive ça qu’au reste je crois, mais ce manga est aussi un immense coup de cœur !

    Répondre

  • yuki604
    10 janvier 2014 at 01:12

    Ahah, bien sur qu’il est beau Ren 🙂 Le trait de Sakisaka est superbe. Ah, oui, moi aussi nettement même ! J’aimais bien Ninako, mais sa naïveté faisait trop forcée parfois, et puis c’est du revu ^^ Je trouve Futaba plus proche de nous, plus accessible, c’est plus simple de s’identifier à elle, surtout qu’on a tous plus ou moins traversé les même épreuves qu’elle : trouver des gens qui nous acceptent…
    J’ai lu le dernier de Aikawa, 16life, c’est encore et toujours pareil… dommage ! :/
    Ah, c’est sur qu’à part Strobe Edge et Blue Spring Ride, on a pas ses autres œuvres en France, c’est bien plus difficile de les découvrir !! D’ailleurs, tu as vu que BSR allait être adapté en anime ???
    Une chose qui m’a beaucoup plu dans BSR, ce sont les thèmes abordés : L’adolescence, mais surtout la quête pour s’accepter et se faire accepter, se trouver soi-même et devenir petit a petit capable d’assumer ses différences et sa nature, même lorsque les autres sont contre nous, vouloir changer, grandir, évoluer… Même le thème de l’amour, avec l’histoire du passé qui a définitivement disparu, laisse à la fois une touche de nostalgie et de modernité : C’est un recommencement plutôt qu’un commencement, et on voit comment les deux protagoniste (surtout Futaba ^^ ») doivent réapprendre à se connaître, sans se laisser influencer par le passé, et le développement des sentiments et de fait très bien montré : lent, hésitant…
    Ahhh, franchement, ce manga a été un véritable coup de cœur !

    Répondre

  • 7 janvier 2014 at 20:20

    Il faut vraiment que je me relise Strobe Edge huhu ! La seule chose dont je me rappelle vraiment c’est qu’il est beau (eh oui, ça vole pas haut pour le coup). Comme ce premier tome de Blue Spring Ride est une sorte d’introduction et pose les bases de l’histoire, on peut être vite surpris à chaque suite : on en apprend un peu plus sur les personnages, et justement Kô a un caractère bien à lui. Je préfère également Futaba à Ninako ;).
    Je partage ton avis concernant l’œuvre d’Aikawa Saki. J’étais une grande fan il y a quelques années mais maintenant j’ai du mal à lire ses histoires à cause de ses héroïnes justement (et d’autres choses aussi) : trop vues et revues. Bien sûr elle reste tout de même une bonne mangaka.
    Bien sûr, je n’ai pas lu tous les mangas de Sakisaka Io, c’est peut-être la même chose pour d’autres séries à elle, mais là n’est pas la question ! Blue Spring Ride réserve bien des surprises à la lecture !

    Répondre

  • yuki604
    7 janvier 2014 at 17:39

    Oui, moi aussi il me tarde !!! Plus que quelques semaines 😉
    Ren, de Strobe Edge, est assez timide, il a un très grand sens des responsabilités, et voire un peu trop, il est attentionné mais à côté de ça, il ne m’a pas laissé de souvenirs impérissables… Contrairement à Ko, il était assez effacé, souvent il restait là à ne rien dire ^^
    Oui, même l’héroine est différente, même si elle garde quelque point commun, mais c’est pas non plus son sosie ! Certains auteurs (comme Aikawa Saki) ont le problème que leurs personnages principaux sont tous identiques…. ( chez Aikawa, c’est toujours une fille qui n’a pas confiance en elle parce que sa superbe soeur est tellement parfaite, elle se sent inférieure… j’ai lu 3 ou 4 histoires d’elle, mais c’est toujours la même chose, et en plus le héros et l’héroine ont exactement la même tête !! Je ne dis pas que je n’aime pas, ses dessins sont très beau, et ses histoires sympathiques, mais elle ne se renouvelle pas assez pour être une très bonne mangaka. enfin, ce n’est que mon avis !)

    Répondre

  • 7 janvier 2014 at 15:27

    Merci pour ton commentaire Yukie ! Le tome 4 sort bientôt, j’ai hâte de lire la suite !
    Je ne me rappelle plus trop du caractère de Ren dans Strobe Edge, je pense que je vais me replonger à nouveau dedans quand j’aurais du temps. Ce qui est sûr, c’est que j’accroche à la personnalité de Kô !
    Sakisaka Io nous montre qu’elle est capable de s’éloigner de ses précédents personnages dans ses autres séries, c’est très encourageant pour elle !

    Répondre

  • yuki604
    6 janvier 2014 at 15:59

    J’ai beaucoup aimé ce manga, et j’attends la suite avec impatience ! Comme matou, j’ai lu Strobe Edge parce que Blue Spring Ride m’avait plu, mais je n’ai pas été déçue. Même si j’avoue préférer Blue Spring Ride ! Je trouvais que, aussi charismatique et attentif qu’il soit, Ren manquait un peu de consistance, de personnalité, ce qui n’est pas du tout le cas de Ko ! Futaba m’a beaucoup touchée, à travers ses combats pour s’accepter et, comme tout le monde, trouver de vrais amis, mais Ko ne m’a pas laissé indifférente non plus ! Il cache encore beaucoup de choses et cela le rends très mystérieux, mais à côté de ça, il a une personnalité forte, et j’aime beaucoup ça.
    Bref, Blue Spring Ride a été une superbe surprise, je le conseille vivement !

    Répondre

  • mirao
    11 novembre 2013 at 18:05

    J’adore ce manga !^^ D’ailleurs, j’ai le 1 ,2 et 3 mais je les ai eu bien avent de connaitre le Club Shôjo ^^
    Franchement j’adore ce manga même si la fin du 3 est … comment dire …
    En fait je suis triste pour Futaba -_-
    Mais j’adore ce type de manga romantique ^^
    Donc je vous le conseille 🙂

    Répondre

  • Maella
    10 septembre 2013 at 19:05

    Bon, je vais contraster parmi tout ces commentaires :p.
    C’est par curiosité que j’avais voulu lire Blue Spring Ride, vu que tout le monde en parlait et comment dire… Je confirme que les romances classiques ne sont absolument pas faites pour moi ! J’ai pas du tout réussi à accrocher, je n’ai pas été attendrit, ou je ne sais quoi comme d’autres lecteurs/lectrices. Je n’ai pas été convaincue par l’histoire non plus. Bref, malgré le très joli dessin de l’auteur, cette oeuvre me prouve que je n’ai pas le coeur d’une romantique x)

    Répondre

  • Nico Robin
    10 septembre 2013 at 12:40

    Je redécouvre Blue spring ride avec cette édition française et je suis vraiment ravie. J’ai été touchée de la même manière par ce récit, qui pourrait être en apparence simplounet. Chaque page me ravit, m’attriste ou m’attendrit. Et quant aux dessins, ils sont très caractéristiques et agréables.

    Répondre

  • 9 septembre 2013 at 10:10

    J’ai lu Strobe Edge seulement après avoir découvert le coup de crayon de Sakisaka Io avec « Aoharide »! Comme toi Ryuusei, elle est devenue une auteur dont j’aime beaucoup le style. Le troisième tome sort bientôt me semble-t-il, début octobre, nous pourrons lire la suite très vite !
    Merci beaucoup pour ton avis !

    Répondre

  • Ryuusei
    7 septembre 2013 at 20:11

    J’avais découvert Strobe Edge deux mois avant la sortie de celui-ci et ayant littéralement dévoré / adoré ce dernier pour pas mal de raison (la façon dont était entre autre traité les sentiments, les personnages… un peu tout ce qui faisait ce manga pour ainsi dire), je n’ai pas pu passer à côté de Blue Ride Spring…

    Et très franchement, je n’ai pas été déçue. C’est du Sakisaka Io (moi qui ne la connaissais pas il y a quelque mois, elle à rejoins ma liste d’auteurs favoris) et que dire de plus si ça n’est que c’est vraiment un beau titre ! Autant dire que j’attends impatiemment la suite qui se promet très intéressante comme tu le dis ~

    Répondre

Leave a Response 

Scénario

Personnages

Dessins