Chroniques manga
96 views 0 comments

Calendula of limbo tome 1

by on13 août 2018
 

L’auteure de Buddhiest priest & a spider vient de voir un de ses mangas licenciés. Un manga un peu différent qui apporte un vent de fraîcheur dans ma collection Boy’s love. C’est même la première fois que je n’ai pas eu besoin de regarder mes notes pour t’écrire cette critique !

La seule chose dont s’est rappelé Calen en se réveillant aux limbes est son statut de soldat. Makoto, un des gardiens des lieux, lui apprend qu’il occupera désormais le travail de Shinigami. Son boulot sera de protéger les habitants des limbes de créatures cherchant à exterminer les âmes. Alors que Makoto reste à ses côtés pour l’épauler, Calen développe des sentiments à son égard qui ne vont aller qu’en grandissant. Des sentiments plus que réciproques. Cependant, Makoto est un golem, il a été façonné dans la glaise et ne pourra, ainsi, jamais se réincarner. A contrario de Calen.

 

Je commencerais par te présenter le personnage central : Calen. Mystérieux, l’ancien soldat avait la réputation d’être un meurtrier sanguinaire. Il a mystérieusement perdu la mémoire alors qu’il se retrouve dans les limbes. Même l’ange qui l’a accueilli n’en sait pas plus !

Calen et Makoto s’occupant des fruits et légumes

L’autre héros, Makoto, est bien plus développé. Je le prenais pour une statue de glaise vivante, mais la réalité est bien plus compliquée. Après avoir appris son nom et son prénom, on rencontre son père. Ce dernier est son créateur mais se révèle être également son père biologique. Je ne t’en dirais pas plus pour ne pas te gâcher la découverte.

 

Un dévoreur

En arrivant dans l’au-delà, Calen apprend qu’il doit travailler pour Dieu. Ce travail est celui d’un Shinigami, un dieu de la mort japonais. Avec cette appellation, on pense à la Faucheuse, qui collecte les âmes des défunts. Ce n’est pas le cas ici. En réalité il doit envoyer les morts dans leurs prochaines vies en participant à la cérémonie ayant lieu à certains jours précis. Mais il a également pour fonction de protéger les morts de créatures, les dévoreurs, qui veulent les tuer.
Pour moi, ces créatures apportent un gros point noir à la série. Car elles soulèvent beaucoup de questions : « ‘D’où sortent les dévoreurs ? » « Que font-ils dans l’au-delà ? » « Pourquoi mangent-ils des âmes ? ». Des questions importantes, qui restent malheureusement sans réponse. On se concentre sur l’histoire d’amour et le passé de Makoto. Des points vraiment bien traités cependant, le couple est  drôle et mignon. Malgré tout, le manque de réponse nuit légèrement à la crédibilité de cet au-delà.

 

Et c’est le bon moment pour évoquer l’au-delà montré dans Calendula of Limbo. Il m’a plutôt surprise par la façon dont l’auteure l’a interprété. Il est assez communément admis que les Limbes sont l’endroit où on réside en attendant notre jugement : enfer ou au paradis ? Cependant, ce n’est pas comme ça dans ce manga, qui allie avec perfection l’après-mort occidentale et asiatique.

Calen et Makoto se reposent

Ainsi, on nous révèle que les Limbes servent en réalité à accueillir tous ceux qui n’ont été ni méchants ni gentils dans leur vie. Ceux-là sont alors réincarnés lors de la cérémonie de réincarnation afin de vivre une nouvelle vie où ils auront une nouvelle chance d’aller au paradis. On ne peut ainsi aller au paradis que si on n’a vraiment fait que de bonnes actions, de même pour l’enfer avec les mauvaises actions. Concernant le cas de Calen, même s’il a fait de mauvaises actions, le choix a plutôt été de le punir en lui faisant rejeter son nom puis expier ses péchés en travaillant.

Calen découvre les anges

La vie dans les Limbes n’a pas énormément de différences avec la vie sur Terre. On dirait simplement un autre monde avec beaucoup de verdure, et un système moyenâgeux : du troc, des maisons de campagne, un marché, etc. D’ailleurs il semblerait que les marchands soient des anges, qui sont donc là pour assister les morts dans leur vie quotidienne aux Limbes avant leur résurrection.

 

Je finirais en parlant justement de ces derniers…. Ils sont vraiment différents de l’imaginaire collectif : ils ont la peau sombre, des cornes, des oreilles pointues, le fond des yeux noirs… En fait ils ressemblent plus à des démons dans leur apparence qu’à des anges. J’adore ça ! C’est tellement inattendu et pourtant pas si étonnant que c’en est génial. En plus ils ont vraiment un comportement angélique, parlant même de Dieu et de ses desseins contre lesquels on ne peut rien.

Une longue critique pour un manga atypique avec un univers bien posé et un mystère qui promet pour le second tome. J’attends cependant plus d’explications concernant les dévoreurs. Dans tous les cas je vous conseille de lire Calendula of Limbo, qui pourrait bien être en lisse pour devenir un de mes mangas préférés. Tout dépendra du second tome !

 

Plus

Bon univers bien développé
Des personnages attachants
Un mystère sur le personnage central bien posé
Histoire d'amour mignonne et drôle

Moins

Manque d'explications sur certains points

Editor Rating
 
Scénario
8.5

 
Personnages
9.7

 
Dessins
9.3

Note du rédacteur
9.1

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario

 
Personnages

 
Dessins

Notes des shôjo addict

You have rated this

A savoir...
 

Merci à Boy's love IDP pour l'envoi de ce manga en service presse

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

    Leave a Response 

    Scénario

    Personnages

    Dessins