Chroniques manga
463 views 0 comments

Chizumi et Fujiomi tome 1

by on24 décembre 2012
Details
 
 

Ce qui m’a décidé à lire Chizumi et Fujiomi, ce fut avant tout la recommandation enthousiaste d’une fan de ce manga. Dessiné par Kyouko Hikawa, auteur de Kanata Kara, ce shôjo a la particularité d’avoir eu une parution échelonnée dans le temps. Un premier tome, dénommé En attendant le Printemps, est sorti en 1980. Les 2 volumes suivants ont, quant à eux, été publiés en 1983 puis en 1985.

Ce titre vintage dépeint une petite romance lycéenne très rayonnante, à la fois douce et empreinte de facéties. Lorsque l’on commence la lecture de ce manga, il est difficile de ne pas tomber sous son charme suranné.

De prime abord, Chizumi est l’archétype de la jeune fille en fleur. Elle a facilement peur. Elle est naïve, trop gentille et pleurnicharde. Elle a tendance à s’apitoyer sur elle-même et se fait souvent chahuter par ses camarades de classe. C’est une orpheline qui a été protégée et choyée par sa grande sœur. Maintenant que cette dernière s’est mariée, elle apprend à vivre seule.

De son côté, Fujiomi est le prototype du beau brun ténébreux.  Il est grand, fort et sportif. Malgré un naturel discret, il sait faire parler ses poings. Toujours là pour sauver la demoiselle dans le besoin, il est admiré, respecté ou encore craint par ses camarades de classe, garçons ou filles.

Ces deux-là vont être amenés à se rapprocher quand Fujiomi viendra rapporter le chapeau que Chizumi avait perdu. Ce chapeau est très important pour l’adolescente. Dernier cadeau de sa grande sœur avant son départ de la maison, il symbolise le soutien de cette dernière.

Chizumi et Fujiomi : pour avoir la cool attitude, ne pas oublier de manger une mèche de ses cheveux en prenant la pose

le style vintage : prendre la pose avec quelque chose entre les lèvres

Comme je l’écrivais en préambule, j’ai parcouru ce titre après avoir entendu (enfin lu) la présentation très accrocheuse d’une adepte de ce shôjo. Moi, quand je vois certains termes, mes Antennes Récréatives se dressent fièrement et je me dois d’aller farfouiller le net pour en savoir plus. Graphisme, personnages et scénario ont su me convaincre de découvrir les joyeuses tribulations de ces jeunes gens.

La grande force de Kyoko Hikawa, c’est de raconter une histoire chaleureuse. Elle se savoure comme les marshmallows que l’on plonge dans un bon chocolat chaud. Alors évidemment, si tu n’aimes pas ce genre de boisson lactée, tu risques d’être un poil réticent devant cet ajout de guimauve.

Cependant, avec Chizumi et Fujiomi, la mangaka évite de tomber dans la surenchère de mièvrerie. Ne risquons pas l’overdose de sucrerie sinon ça devient écœurant.

Heureusement, il n’y a pas de grande déclaration, pas de confession balbutiée ou encore de baiser volé. D’ailleurs, les deux protagonistes décident de se fréquenter suite à un évènement plus fortuit que romantique.

En effet, Chizumi se retrouve à participer à une course particulière de la fête sportive du lycée. Au cours de cette épreuve, chaque participant se voit assigner une instruction pour pouvoir effectuer le parcours. Dans le cas de notre héroïne, elle se devait de franchir la ligne d’arrivée avec son amoureux.

Et devine qui va lui permettre de remporter la victoire et accessoirement mettre fin à son célibat ? Je te donne la réponse même si elle est hyper facile. Le gagnant est Fujiomi bien sûr ! Ah non… la gagnante est Chizumi… Enfin, au final, nous avons deux vainqueurs pour tous les cas de figure.

Chizumi et Fujiomi : case qui se répète plusieurs fois pour un effet comique reconnu

le comique de répétition : le bon vieux gag indémodable

Alors évidemment, je ne vais pas prétendre que tu vas être embarqué dans une avalanche d’intrigues mouvementées. Pourtant, avec son style rétro et son comique old school, Hikawa réussit à me faire aimer les personnages. En quelques bulles, elle crée une atmosphère familière où les personnalités ni trop réalistes, ni trop simplistes, me donnent envie de sourire.

Son dessin n’est pas désagréable non plus même s’il accuse un peu son époque. L’ensemble confère beaucoup de délicatesse à un tome qui s’articule autour de chapitres assez indépendants. Dans chacun d’eux – excepté le premier, Hikawa raconte le quotidien du couple face à un entourage qui s’étonne de les voir ensemble.

Tu ne liras pas Chizumi et Fujiomi parce que tu recherches de l’aventure et du dépaysement. Quoique… tu pourrais peut-être apprécier la mode et le style graphique des années 80. Et cela peut paraître très pittoresque sur le plan visuel.
En fait, quand tu vas te plonger dans les pages de ce shôjo, ce sera d’abord parce que tu aimes entrer en terrain connu. Si par la suite, tu as prévu d’intégrer mon fan-club de « nous, on aime les romances trop mignonnes car on ne craint pas de cultiver notre côté midinette en toute occasion », j’en serai ravie.

A noter que ce shôjo se lit comme en français, de gauche à droite. En outre, ce premier volume se termine avec une histoire annexe sous le signe de la romance et de la science-fiction. Une autre histoire, toujours fraîche et mignonne mais avec Hikawa, je ne me lasse pas.

Avec le tome 1 de Chizumi et Fujiomi, tu ne vas pas t’égarer dans les méandres d’une histoire sombre et mystérieuse. Pas la peine de se torturer l’esprit car ce soir, c’est détente assurée devant une bonne dose de romance à l’ancienne. Parfois, je pense qu’il n’est pas nécessaire de toujours rechercher des sensations fortes. Des sensations toutes douces, c’est tout autant palpitant.

J’ignore si j’ai réussi à éveiller ton intérêt pour ce shôjo gai et vivant, tendre et drôle. Mais j’ose espérer que j’ai au moins suscité de la curiosité pour son auteur Kyouko Hikawa ! Tu connais peut-être d’autres titres de cette mangaka ?

Plus

frais, léger et mignon
pas de grosses ficelles dramatiques pesantes
le charme du style graphique vintage

Moins

il faut aimer la simplicité et l'ordinaire
il faut être sensible à l'humour vintage
ne pas être frustré par le côté désuet de l'histoire

Editor Rating
 
Scénario
6.8

 
Personnages
7.0

 
Dessins
7.5

Note du rédacteur
7.0

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario

 
Personnages

 
Dessins

Notes des shôjo addict

You have rated this

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

    Leave a Response 

    Scénario

    Personnages

    Dessins