Chroniques manga
1215 views 3 comments

Cosplay Cops tome 1

by on24 janvier 2011
Details
 
 

Ce shôjo est un parfait mélange d’action policière et de romance. 

Son premier tome est sorti le 13 janvier 2010 chez l’éditeur Kazé.

Rikka Azuma, âgée de 19 ans et un corps de déesse, fait ses premiers pas dans la police. Un jour, elle trouve une jeune fille évanouie dans les toilettes d’une gare, visiblement victime d’un viol. Elle se jure de trouver le coupable et ainsi mettre un terme à ses agissements. Elle n’hésite pas à utiliser ses charmes et à mettre certaines tenues non adaptées pour une jeune policière pour attraper les coupables. Heureusement nos deux policiers, Daisuke Takaya et Eiji Itsuki sont là pour l’aider et veiller sur elle.

Le titre de ce manga est assez original et plaisant. Il est composé de deux mots anglais, “cosplay” car l’héroïne revêt différentes tenues farfelues (costumes et jeux) et de “cops” un terme argotique américain désignant des policiers.

Ce shôjo mêle histoire policière, cosplay et romance, un nouveau et savoureux cocktail. C’est d’ailleurs ce mélange qui m’a attiré vers ce manga. On commence donc avec une affaire de viol, rien de très spectaculaire, une fille qui se fait violer et qui n’ose pas porter plainte. Cependant, c’est du côté de l’héroïne qu’il faut se tourner. Rikka vient d’arriver dans la police, elle ne connaît donc pas encore toutes les ficelles du métier, de plus elle travaille pour le bureau de la circulation et non des crimes. C’est donc par pur hasard, qu’elle se retrouve impliquée dans cette affaire. Elle est loin d’être l’héroïne banale de shôjo, bien au contraire, elle aime se mettre dans le feu de l’action et n’aime pas rester en arrière à attendre que les coupables se dénoncent.

Triangle amoureux de Cosplay Cops

Le triangle amoureux du shôjo : Takaya, Rikka et Itsuki

J’apprécie beaucoup son caractère, elle est déterminée et ne veut pas se faire marcher sur les pieds par les garçons. D’ailleurs, elle ne recule devant rien pour attirer les criminels, allant jusqu’à se déguiser pour servir d’appât, d’où la partie “cosplay” de cette série. Elle s’habille de façon très exubérante, certains passants croient même que ce n’est pas une vraie policière à cause de sa tenue très provocatrice. Pourtant, elle se fait appeler “garçon manqué” à cause de sa manière de parler et de réagir. Elle se met facilement à la place des victimes et essaye de les comprendre. C’est tout cela qui fait d’elle une protagoniste très originale et très intéressante à suivre. Par contre, quelque fois, elle peut paraître très naïve et simple.

Ses deux collègues Takaya et Itsuki, sont là pour veiller sur elle, et la protéger, tels deux chevaliers servants. Au vu du caractère de Rikka, on peut constater que, pour eux, ce ne sera pas de tout repos. Ils ont tous deux des personnalités très différentes, l’un est plutôt amusant, chaleureux, accueillant alors que l’autre est plutôt froid, sévère et direct. Ce sont un peu des personnages vus et revus dans les shôjo, ils sont assez caricaturés. Un triangle amoureux apparaîtra donc très vite entre ces trois là, même si celui-ci n’est pas très original, cependant il paraît plus mâture que les autres triangles.

Lors de cette enquête, beaucoup de termes sont employés et certains principes de police y sont respectés. Par exemple, les policiers ne peuvent ouvrir une enquête tant que la victime n’a pas portée plainte. Donc de ce côté là, cette œuvre respecte bien les règles et le métier de “cops”.  De plus, le lecteur peut ressentir la peur, l’angoisse, la honte, la tristesse des victimes par leur témoignage. Ces passages reflètent assez bien la psychologie des personnages dans ces cas-là. On aborde un côté plus traumatisant et moins joyeux de l’histoire. Cela permet à ce manga d’être plus homogène et plus complet, on alterne entre les moments tristes et heureux.

Le graphisme est vraiment clair et soigné. Les sentiments des personnages sont très bien reflétés aussi bien la tristesse, la soumission, que l’incompréhension… Les protagonistes sont tous bien représentés, chacun a son style. Au niveau des lieux et arrières plans, on constate la même chose, tout est détaillé et précis que ce soit le commissariat ou dans le métro.

Ce manga reste très agréable à lire grâce à son graphisme et met en avant un nouveau style de shôjo mélangeant cosplay et enquête policière.

Que penses-tu de cette histoire et de son héroïne, Rikka ? As-tu aimé son caractère ? Quel est ton ressenti sur les deux autres personnages masculins ? Les trouves-tu trop « classiques » ou au contraire pas du tout ? N’hésite pas à t’exprimer sur ce shôjo et à lui attribuer une note.

Plus

Une policière qui fait du cosplay (se déguise)
La personnalité de l’héroïne
Le côté enquête, témoignage, cops…
Le graphisme précis et soigné

Moins

Un triangle amoureux assez classique
Personnalités de Takaya et Ituski, vues et revues

Editor Rating
 
Scénario
7.6

 
Personnages
6.5

 
Dessins
8.1

Note du rédacteur
7.3

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario
4.3

 
Personnages
1.9

 
Dessins
0.0

Notes des shôjo addict
1 rating
2.5

You have rated this

comments
 
Leave a reply »

 
  • Heyden
    31 janvier 2011 at 02:24

    Je reviens vers toi puisque je l’ai enfin lu et je dois dire que je suis d’accord avec ce que tu dis dans l’ensemble. J’ai bien aimé le personnage de Rikka, mais c’est surtout la dualité en elle qui est intéressante. Elle s’habille certes sexy, mais ce qui est intéressant, c’est qu’elle est totalement novice en matière d’amour. Elle représente bien le dicton: « l’habit ne fait pas le moine ». Je crois qu’elle est beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît. Takaya et Itsuki ont des personnalités pas réellement étoffées et comme toi, j’ai pensé que c’était vu et revu, mais il reste que leur relation avec Rikka est amusante. Sinon, un point assez étrange, c’est qu’on classe ce manga parmi les shojos, mais quand on voit le contenu, je me dis qu’on aurait peut-être pu le classer ailleurs, parce que bon « à partir de 12ans », j’ai quand même des doutes là-dessus. Mais j’ai passé un moment sympa en le lisant, étonnée par le fait que Ai soit sa sempai tout de même lol.

    Répondre

  • Heyden
    24 janvier 2011 at 01:52

    J’avais un peu peur quand j’avais acheté le manga d’être déçue, et comme j’ai vu que tu l’avais acheté, je me suis dit que tu allais en dire des nouvelles lol. Mais ton article me rassure quelque peu, j’avais peur que ce soit léger en fait, mais d’après ce que je lis, il y a tout de même une certaine profondeur. Je te dirais quand j’aurais lu^^ Merci pour cet article. 🙂

    Répondre

Leave a Response 

Scénario

Personnages

Dessins