Chroniques manga
532 views 1 comment

Globule, une vie de lapin

by on9 mars 2015
Details
 
Type Manga
 

Initiée par Glénat avec Chi une vie de chat, la mode est aux mangas mignons et notamment ceux mettant en scène nos animaux de compagnie, à tel point que Soleil Manga a même créé une collection spécifique : la collection Pets. Après Plum, c’est au tour de Globule une vie de lapin de l’intégrer.

 

Globule est un lapin aux yeux globuleux. C’est ce qui lui a valu ce nom atypique. Dans ce oneshot, nous découvrons son quotidien aux cotés de son maître, Mameyoshi qui n’est autre que l’auteur de ce shôjo.

 

Je suis plutôt friande des histoires avec des animaux. Ils sont gaffeurs, attendrissants et mignons. Je suis notamment une adepte des séries mettant en scène des petits chats parce que j’en possède un et que je m’amuse toujours à retrouver des mimiques ou des réactions de mon propre animal dans un manga.

Je ne connaissais pas les lapins, n’en ayant jamais possédé. Ce shôjo a donc été pour moi l’occasion de faire connaissance avec eux. Grâce à lui, j’ai appris beaucoup de choses les concernant. Malheureusement, c’est le seul point positif que j’en retiendrai.

Ce oneshot est le premier volume relié de l’auteur. Il débutait et on le sent ! Il utilise soit le format yonkoma (histoires en 4 cases) soit les histoires d’une seule page. Ce choix est judicieux vu que tout le manga est une compilation d’anecdotes. Il n’y a pas matière à développer davantage. Pourtant, il ne maitrise pas l’exercice et son style narratif ne s’adapte pas à ce genre particulier.

Il accumule les textes et les explications alors que le dessin se suffit à lui-même. Nous voyons bien les réactions de Globule ou les siennes car son dessin est plutôt clair et expressif, alors pourquoi ajouter une légende ? Celle-ci détourne l’attention du lecteur des images et fait perdre l’effet comique qu’il avait pourtant réussi à donner à son graphisme.

Par ailleurs, les lapins bien que mignons ne sont pas aussi intéressants que les chiens ou les chats. Moins démonstratifs, moins joueurs, moins gaffeurs, leur vie quotidienne est plus monotone. La redondance de certains thèmes tout au long du volume prouve la peine que l’auteur a eue à se renouveler.

Globule, une vie de lapin surfe sur la tendance des mangas mignons. Malgré un potentiel certain, l’auteur ne parvient pas à capter l’intérêt (sauf peut-être si on possède soi-même un lapin). Pour ma part, je me suis ennuyée, faute d’humour et d’histoires croustillantes à me mettre sous la dent.

Merci à Soleil Manga de m’avoir fait parvenir ce manga en service presse.

Plus

Le découpage du manga en yonkoma ou histoires d'une page qui se prête bien à ce type de récit
Les dessins et notamment le lapin mignon
La découverte d'un animal (ou redécouverte si l'on possède soi-même un lapin)

Moins

Manga beaucoup trop bavard
Perte de l'effet comique à cause de la surabondance de textes d'explications
Redondance de certaines histoires
Ça devient vite chiant à lire faute de variété dans les histoires et du manque d'humour

Editor Rating
 
Scénario
3.0

 
Personnages
5.0

 
Dessins
8.0

Note du rédacteur
4.8

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario
4.2

 
Personnages
6.0

 
Dessins
8.0

Notes des shôjo addict
2 ratings
5.7

You have rated this

comments
 
Leave a reply »

 
  • 14 mars 2015 at 14:02
    Plus
    Le lapin trop mignon Le style histoires courtes
    Moins
    Mauvais choix éditorial dans la sélection des histoires à conserver pour le volume relié Trop de texte

    Je viens de terminer la lecture de ce volume relié. Je me le suis procuré dans le cadre du challenge annuel.

    Le fait que le lapin soit le personnage principal est ce qui m’a intéressée et donné envie de le lire. Je ne m’attendais pas à voir une compilation d’anecdotes très courtes. Ce n’est pas vraiment ce qui m’a dérangée. Par contre ce que je reproche à ce tome compilé, c’est le mauvais choix éditorial qui a été fait.

    Quand on est dans ce genre de publication, je pense qu’il est important de ne pas faire dans l’exhaustivité en reprenant toutes les histoires publiées dans le magazine. Plutôt, il est préférable de faire une sélection voire ajouter des inédits. Je reconnais ne pas être éditeur, donc mon avis n’est pas très professionnel. Toutefois, si on veut que le volume relié ait une valeur ajoutée, ça me semble plus judicieux. Il aurait pu être plus court que je n’en aurais pas été vexée, bien au contraire.

    En plus de cela, je reconnais qu’il y a parfois trop de texte. C’est dommage car ça plombe l’humour apporté par la situation.

    Après, j’ai plutôt bien aimé le début car j’ai pu m’identifier à plusieurs situations mais très vite, c’est devenu assez redondant. Comme j’ai un lapin, je pense que ça m’aide aussi. C’est vrai que c’est un animal à la vie un peu plus tranquille (encore que) mais le lapin aime principalement vivre en communauté. On conseille d’ailleurs d’avoir un autre lapin ou un cochon d’inde par exemple. En plus, là c’est un adulte donc c’est encore différent. Plus jeunes, ils sont foufous et font plein de bêtises. Ils sautent partout, font des bonds, etc. Et sans entrer dans l’étude du lapin, il y a aussi le fait que contrairement au chat et au chien, il s’agit d’un animal de proie. Cela explique beaucoup de ses comportements et principalement sa discrétion. ^^

    Par contre, je ne sais pas de ton côté si ça a été le cas, mais la dernière partie avec les dessins plus réalistes m’a semblé meilleure. Il y a juste les dernières pages que je n’ai pas pu lire mais en dehors de ça, j’ai eu un regain d’intérêt à ce moment.

    Répondre

Leave a Response 

Scénario

Personnages

Dessins