Chroniques manga
1261 views 6 comments

L’Arcane de l’aube tome 1

by on15 mai 2011
 

Publié aux éditions Kazé, le tant attendu tome 1 de la série manga intitulée L’Arcane de l’aube – Reimei no Arcana, proposée en scan il y a quelques mois sur ce blog, est disponible en librairie depuis le 28 avril 2011.

L’introduction est des plus réussies : nous nous familiarisons d’emblée avec le destin malheureux de l’héroïne, qui nous apparaît forte et déterminée alors que la chance n’est clairement pas de son côté. « Sacrifiée » par les siens dans l’espoir de mettre fin à un conflit qui atteignait son paroxysme, la princesse Nakaba se voit contrainte d’épouser Caesar, un prince empli de suffisance qui se fait tout d’abord un plaisir d’essayer de l’humilier et l’asservir, sans beaucoup de résultat toutefois. En dépit des brimades, l’héroïne ne se laisse absolument pas démontée et s’obstine à lui résister, allant même jusqu’à lui asséner, contre toute attente, un coup de poing magistral en pleine figure. Il faut dire que celle-ci peut heureusement compter sur l’aide de son fidèle serviteur, Loki.

L’intervention de ce personnage est l’occasion pour l’auteur de commencer à développer deux intrigues distinctes : l’une est politique et l’autre romantique.

Commençons par nous intéresser à l’intrigue politique, qui n’est pas sans rappeler celle des elfes de maison dans Harry Potter. Loki, qui n’est ni tout à fait un homme, ni tout à fait un chien, se voit qualifié de sous-homme depuis sa plus tendre enfance, et pourtant ses capacités physiques et militaires dépassent de loin celles du simple humain. Il suffit de voir avec quelle dextérité Loki a pu se soustraire aux gardes royaux dans la deuxième partie du premier chapitre. Alors pourquoi rester bien sagement en deçà de l’être humain ? Cette soumission est-elle temporaire voire feinte ou bien pleinement assumée du fait d’un manque évident de personnalité ? Si nous sommes pour le moment incapables de répondre à ces différentes interrogations, nous sommes néanmoins certains d’une chose : la situation de servitude dans laquelle se retrouve Loki est extrêmement dure à supporter. Certes, son statut particulier de garde du corps lui vaut d’être accepté tant bien que mal aux côtés de Nakaba, pour laquelle il semble nourrir une affection dépassant de loin le stade autorisé, cependant devoir obéir aux ordres d’un prince repu d’orgueil qui, de par son titre, a le droit d’entretenir une certaine proximité avec sa maîtresse, lui est atrocement pesant.

Cette pointe de jalousie envers Caesar nous amène directement à notre seconde intrigue qui est en grande partie liée à l’émergence d’une relation triangulaire entre Nakaba, Caesar et Loki.

Manga L'Arcane de l'Aube

Loki est prêt à tout pour protéger Nakaba

Si Caesar peut apparaître antipathique à de nombreux points de vue au début de l’œuvre, le lecteur va peu à peu apprendre à le connaître et à l’apprécier. Bien que son évolution puisse être perçue comme un pur cliché shôjo, elle n’en reste pas moins efficace et bien menée scénaristiquement. D’obstacle encombrant et irritant pour la paire que forment Nakaba et Loki et l’intimité qu’ils partagent, Caesar acquiert rapidement une certaine légitimité aux yeux du public et de Nakaba qui finit, au grand dam de Loki, par percevoir en lui certaines qualités. Très vite, le lecteur découvre qu’il s’agit là d’un personnage beaucoup plus ambivalent qu’il n’y paraît, l’éducation reçue étant en grande partie responsable de son comportement d’enfant gâté. Derrière une attitude hautaine et méprisante, se cache un jeune homme pris au piège entre ses « devoirs princiers » et certaines valeurs, telles que l’effort ou le mérite, que ses parents jugent inconciliables avec son statut social. Étant de sang royal, il n’a pas à prouver sa valeur car celle-ci lui est acquise dès la naissance. Il n’a pas non plus à se battre pour défendre sa vie ou son royaume puisque les demi-humains, de rang inférieur, s’en chargent à sa place, d’où l’inutilité de recourir à l’effort. Perturbé par un discours qu’il estime inexact, Caesar refuse d’être roi alors qu’il en a la carrure et passe son temps à provoquer son entourage, à commencer par son frère qui représente certainement tout ce qu’il s’efforce de ne pas être. À partir de là, on comprend aisément qu’il soit attiré par la droite et digne Nakaba et irrité par la présence de Loki qui, en plus d’être son rival en amour, est bien plus doué que lui pour se battre.

Soyez rassurés, le triangle amoureux évoqué quelques lignes plus haut est loin d’être ennuyeux ou indigeste. Certes, de par sa nature même de triangle, il n’échappe pas à certains clichés mais il n’en demeure pas moins bien introduit scénaristiquement. De surcroît, la tension qu’il génère renforce considérablement le charisme de ses membres.

En sus des deux premières, une troisième intrigue d’ordre fantastique émerge peu à peu au fil des pages. Il s’agit du pouvoir étrange et capricieux dont semble bénéficier l’héroïne. On ne sait pas encore grand chose de cette arcane qui lui permet d’avoir une certaine emprise sur le continuum espace-temps, si ce n’est qu’elle est liée à la couleur de ses cheveux (rouge) et lui a valu d’assister au massacre d’une bonne partie des ses proches étant enfant. Grâce à ces différents éléments, une aura de mystère semble planer sur l’œuvre, ce qui n’est absolument pas pour me déplaire. Par ailleurs, cette ambiance mystérieuse dessert merveilleusement bien le personnage de Nakaba qui, contrairement à bon nombre d’autres héroïnes de shôjo, est bien loin de pouvoir être qualifiée de mièvre, de stupide ou de naïve. Il est à espérer que cette intrigue à caractère fantastique nous tienne en haleine tout au long de l’histoire, de façon à justifier pleinement le choix du titre, d’autant que tous les ingrédients nécessaires à un bon manga semblent être réunis et que la sauce prend bien. Par ingrédients nécessaires, j’entends, outre les différentes intrigues susmentionnées, le graphisme et la mise en page qui s’avèrent être plus que satisfaisants. Le design des personnages est en effet propre et soigné et la mise en page, claire et sans ambages, rappelant de beaucoup celle utilisée en matière de shônen.

En somme, ce premier tome a tout pour susciter l’intérêt et l’approbation du lecteur : une histoire bien construite qui laisse à ses ingrédients le temps de faire effet, des personnages charismatiques et auréolés de mystère, un graphisme séduisant et une mise en page simple et efficace qui ne rebutera pas le lecteur profane. Il serait donc dommage de s’en priver !

Et toi ? Que penses-tu de ce tome ? T’a-t-il convaincu ? N’hésite pas à commenter et à noter ce tome !

Plus

Des personnages charismatiques, fouillés et mystérieux
Une histoire prenante avec quelques flash back agrémentant l'intérêt
Un design propre et soigné
Une mise en page qui l'est tout autant

Moins

Bien que s'insérant parfaitement bien dans l'histoire, le triangle amoureux pourrait agacer certains par la place considérable qu'il occupe

Editor Rating
 
Scénario
8.5

 
Personnages
10

 
Dessins
8.5

Note du rédacteur
9.0

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario
8.5

 
Personnages
7.4

 
Dessins
9.0

Notes des shôjo addict
1 rating
8.2

You have rated this

comments
 
Leave a reply »

 
  • Yori-chan
    5 janvier 2013 at 14:49

    D accord beh j’essaierais de les emprunter merci 🙂

    Répondre

  • Yori-chan
    5 janvier 2013 at 13:11

    Bonjour est ce-que quelqu’un pourrait me donner des liens ou le site ou il y aurais les scans en français svp? parce que j’ai vraiment accroché mais je ne les ai trouver quand anglais et c’est pas une réussite ^^ merci d’avance

    Répondre

    • Carolus
      5 janvier 2013 at 14:29

      Désolé. Tu ne trouveras aucun scan de séries licenciées en France sur notre blog. Nous défendons les droits des éditeurs français. Si tu ne peux pas acheter les mangas neufs, essaie de les trouver d’occasion ou de les emprunter en bibliothèque.

      Répondre

  • 10 janvier 2012 at 05:08

    J’ai beaucoup aimé le premier tome et je pense lire la suite.

    Répondre

  • Heyden
    15 mai 2011 at 02:23

    J’apprécie toujours tes articles. Je la trouve vraiment bien ta critique. J’ai été conquise du début à la fin. C’est vrai que le triangle amoureux pourrait agacer, mais je l’ai trouvé si bien amené que j’ai vite gommé ce détail. En plus, j’adore le travail sur les personnalités des personnages. Nakaba est très loin d’être une héroïne stéréotypée et j’apprécie déjà la manière dont elle essaie de s’accommoder à sa nouvelle vie. Le rôle de Loki ne se limite vraiment pas qu’à celui d’un serviteur et quant à Caesar, j’aime cette dualité: il paraît antipathique, mais je crois comme tu l’as dit que c’est un personnage appréciable.

    Puis on ajoute tout cela au mystère entourant Nakaba et cela donne quelque chose de très passionnant. J’attendais ce manga depuis un moment et je n’ai pas été déçue. Puis le graphisme, je pense la même chose que toi, c’est simple, avec une certaine pureté presque.

    Je te félicite en tout cas pour cet article 🙂

    Répondre

Leave a Response 

Scénario

Personnages

Dessins