Chroniques manga
862 views 1 comment

Le Chemin des Fleurs tome 1

by on15 juin 2012
Details
 
Type Manga
 

Après des shôjo plutôt décevants, Ako Shimaki signe son grand retour avec Le Chemin des Fleurs. Ce shôjo publié chez Kazé Manga est dynamique et distrayant à lire et aborde à merveille l’univers secret du kabuki. 

Le Chemin des fleurs est le nom de la voie qu’empruntent les acteurs de kabuki pour entrer et sortir de scène. C’est sur ce chemin que deux lycéens totalement différents vont se rencontrer.

Le premier est Kyônosuke. Il fait partie d’une grande famille de kabuki mais il n’a plus aucune motivation pour cet art. Ses prestations s’en ressentent. Le deuxième est Ichiya, un vrai prodige qui n’a pourtant aucun lien avec le théâtre traditionnel japonais.

Tous deux tombent amoureux de la même fille, Ayame, une passionnée de kabuki. Une rivalité naît entre ces deux jeunes hommes. Lequel remportera la première place sur scène ainsi que dans le cœur de la jeune fille ?

Planche du shôjo Le Chemin des Fleurs

Aperçu du shôjo Le Chemin des Fleurs

Depuis quelques semaines, j’attendais avec impatience ce shôjo. En fait, il a attiré ma curiosité depuis qu’il a été élu meilleur shôjo lors du 57ème Prix Shogakukan. Son résumé et son thème m’ont de suite séduite.

Le kabuki est un sujet peu abordé dans les mangas, c’est donc l’occasion d’en savoir un peu plus. C’est un art théâtral japonais traditionnel qui mélange danse, chant et comédie. Les acteurs se distinguent à leur tenue vestimentaire mais surtout à leur maquillage très élaboré et stylé (visage tout blanc).

Les deux personnages masculins le pratiquent. Pour Kyônosuke, le héros, c’est une évidence puisqu’il est né au sein de cet univers. Depuis son plus jeune âge, il subit un entraînement intensif. Au fur et à mesure des années, il a fini par perdre toute motivation et cela se ressent directement au niveau de son jeu. Il ne pense qu’à une chose lors de ses représentations : c’est rentrer chez lui.

Au début, un protagoniste comme cela peut étonner mais au fur et à mesure des pages, nous commençons à comprendre les raisons de son comportement. Il devient alors plus attachant à nos yeux. Alors que pour Ichiya, c’est tout le contraire. Nous savons peu de choses pour le moment sur ce personnage mais nous pouvons voir qu’il est très doué et passionné par le kabuki. Il a l’air très posé et très calme.

Le deuxième point commun entre ces deux garçons est Ayame puisqu’ils l’aiment tous deux. À la suite de la faillite de ses parents, Ayame se retrouve à enchaîner les petits boulots pour vivre. Même si elle est pauvre, cette dernière est une grande fan de kabuki et s’y connait très bien. D’ailleurs, dès les premières pages, elle n’hésite pas à dire ce qu’elle pense du jeu de Kyônosuke. J’ai bien aimé son avis tranché à ce sujet.

Comme nous pouvons le pressentir dans le résumé, il y a bien évidemment un triangle amoureux entre ces trois-là. Certes, c’est quelque chose de très classique, mais je le trouve très bien amené.

Le chara design est assez simple mais les scènes en rapport avec le kabuki sont plus précises et attirent beaucoup le regard. Elles donnent plus de charme et montrent toute l’importance de cet art dans ce shôjo.

Par contre, j’ai eu une grosse déception en découvrant le supplément à la fin du manga. En fait, l’auteur a rajouté un de ses oneshot. La plupart du temps, j’aime bien ce genre de petite surprise mais je n’ai pas du tout aimé l’histoire de celle-ci. C’est trop classique et les personnages ne m’ont pas du tout intéressée.

Sinon le petit bonus « le jeu d’habillage » est une très bonne idée. C’est sympa comme tout ! Même si personnellement je ne découperai pas mon manga pour y jouer.

Pour l’instant, ce shôjo nous laisse apercevoir une partie de son potentiel. J’espère que les volumes suivants nous apporteront plus de précisions sur le passé de Ichiya et sur le kabuki.

Que penses-tu de ce premier tome ? As-tu été séduite comme moi par ses personnages et son thème ? N’hésite pas à t’exprimer à ce sujet dans la partie commentaire !

Plus

L'art du Kabuki bien mis en avant
Ses personnages sont très captivants
Les scènes de kabuki sont très bien dessinées
Le jeu d'habillage à la fin du shôjo, une idée très originale

Moins

Le one-shot en supplément sans intérêt et trop classique

Editor Rating
 
Scénario
9.0

 
Personnages
9.1

 
Dessins
8.8

Note du rédacteur
9.0

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario

 
Personnages

 
Dessins

Notes des shôjo addict

You have rated this

comments
 
Leave a reply »

 
  • Nico Robin
    28 juin 2012 at 18:23

    Jviens de commencer la série et j’ai lu d’une traite ce premier tome. Au départ, j’y suis allée un peu à reculons mais je me suis laissée prendre par l’univers. (et ce n’était pas gagné !)
    J’aime beaucoup le caractère des personnages : on a une situation inversée où c’est le héros – personnage principal même – qui est charmé par une fille, qui elle ne semble pas ressentir la même chose. Ayame est un personnage à part et particulier ^^
    Puis pour ne rien gâcher, les dessins sont fort agréables !

    Coup de cœur pour ce premier tome ! ^^

    Répondre

Leave a Response 

Scénario

Personnages

Dessins