Chroniques manga
1037 views 3 comments

Adekan tome 1

by on21 mars 2012
Details
 
 

Mêlant action effrénée et enquêtes sordides à faire froid dans le dos, Adekan se démarque dès le premier coup d’œil des autres shôjo grâce à sa beauté sensuelle et fascinante.Première série de Nao Tsukiji, le nouveau shôjo phare des éditions Ototo te mettra plein la vue.

Kôjiro est policier dans une petite ville de l’ère Meiji. Sincère, doué et doté d’un grand sens de la justice, il ne peut s’empêcher de vouloir « remettre dans le droit chemin » Shirô, jeune fabricant de parapluie androgyne et surtout très paresseux. Ils se font entraîner dans une série d’enquêtes de plus en plus sombres qui seraient liées au passé de maître d’armes de Shirô.

manga adekan tome 1

extrait du manga Adekan tome 1

Même si Adekan est un shôjo (prépublié dans le magazine Wings), il est publié sous le label Ototo Seinen en France. Surfant sur la vague des shôjo de suspens et d’action avec un personnage principal masculin, la série saura plaire en effet à un public très large, de par son histoire sombre et son style de dessin très mature.

Les personnages sont beaux, androgynes, avec un corps joliment fin et sensuels, mais ils n’ont pas d’étoiles dans les yeux. Ces derniers sont dessinés avec le plus de réalisme possible sans sortir des codes esthétiques du manga. Le plus grand soin est apporté à chacune des cases : les maisons, les escaliers, les arbres, les meubles, les vêtements, les accessoires et parapluies fantaisistes de Shirô… chaque détail est représenté avec une telle minutie, une telle précision et un tel respect de l’époque historique qu’on se sent transporté dans cette petite ville de l’ère Meiji rien qu’en contemplant le décor.

Le tiraillement du Japon entre tradition et modernité est symbolisé à plusieurs reprises : Kôjiro porte toujours son uniforme de police occidentale, tandis que Shirô est toujours en yukata ; Shirô utilise uniquement des couteaux pour se battre, alors que le corps de son frère est recouvert d’armes à feu. Les scènes d’action sont peu nombreuses, mais n’en sont pas moins extrêmement dynamiques et jouissives. Le souci des détails fait d’Adekan un véritable bonheur pour les yeux, le style de l’auteur rappelant légèrement celui d’Akihiro Yamada, le célèbre illustrateur des Douze Royaumes.

Le premier tome d’Adekan nous permet de suivre quatre affaires aussi mystérieuses que sordides : une mariée ensanglantée sur le pont, une série de meurtres de beaux jeunes hommes, des cadavres déchiquetés par un chien et enfin une femme sans mains ni pieds prononçant des mots bien étranges. Le coupable n’est toujours pas celui que l’on croit. Parfois, on pense avoir deviné la fin, mais des revirements de situation viennent chambouler notre raisonnement. Le criminel est toujours victime de quelqu’un d’autre, chaque affaire devient ainsi une petite tragédie humaine.

Bien que les protagonistes de la série soient tous masculins, le personnage le plus important de l’affaire est invariablement une femme, qui a un côté caché derrière son visage souriant et timide. Le sang coule à cause de son souhait d’être heureuse au détriment d’autrui. Est-ce là une façon de l’auteur de montrer sa vision féministe, de dire aux femmes de se se libérer ? Ou bien au contraire est-ce pour critiquer leur égoïsme ?

manga adekan tome 1

Illustration du manga Adekan tome 1

Le mystère du premier chapitre est quelque peu maladroit et confus. Cependant, il constitue une bonne introduction dans la mesure où la personnalité des personnages et l’ambiance particulière de la série sont immédiatement posées. Kôjiro est un garçon simplet au grand cœur et au sang chaud qui se donne le devoir d’éduquer Shirô. Il s’occupe de lui comme une mère poule et l’oblige à porter des sous-vêtements qu’il n’aime pas. Leurs interactions nous font sourire. Sous son apparence angélique, Shirô reste un assassin froid et impitoyable, mais aussi enfantin et excentrique quand il le veut. A force de côtoyer le policier, arrivera-t-il à changer ?

Après une deuxième enquête riche en rebondissements, la troisième introduit deux nouveaux personnages : Saburôta – le policier que Kôjiro considère comme son frère, et Anri – l’aîné de Shirô. Si le premier a pour l’instant un rôle comique malgré son potentiel que l’auteur exploitera sans doute plus tard, l’apparition d’Anri fait ressurgir à la fois le passé de Shirô et « le pays de la chair », qu’on devine être une gigantesque organisation criminelle.

Adekan est un gros coup de cœur pour moi. La maturité et la maîtrise du dessin sont impressionnantes (et encore plus quand on sait que c’est le premier manga de Nao Tsukiji!). Le scénario doit encore faire ses preuves, néanmoins les indices que nous a laissés l’auteur sont assez intrigants pour qu’on s’attende au meilleur!

Et toi, as-tu commencé à lire Adekan ? As-tu été, comme moi, séduit par son graphisme ? Penses-tu que l’histoire pourra devenir encore plus intéressante ? N’hésite pas à commenter mon article et donne une note à ce volume !

Plus

Une couverture aux couleurs exotiques
Des décors riches en détail
Des vêtements et accessoires visuellement bluffants
Des scènes d'actions fluides
Les thématiques très sombres des enquêtes
Une histoire intriguante: que nous réserve la suite?

Moins

La première affaire est plutôt maladroite
Les personnages pas particulièrement charismatiques à part Anri

Editor Rating
 
Scénario
8.0

 
Personnages
7.0

 
Dessins
10

Note du rédacteur
8.0

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario

 
Personnages

 
Dessins

Notes des shôjo addict

You have rated this

comments
 
Leave a reply »

 
  • 6 août 2012 at 12:25

    Par où commencer ? Ce manga à tellement de choses magnifiques en lui qu’il est difficile de choisir un sujet pour le début! Mais il vas bien falloir que je m’y mettes d’une façon ou d’une autre.. Bon alors commençons par Les dessins.Oui car en fait je me trouvais à la Fnac et voulais commencer une nouvelle série de manga et je zyeutais un peu par-ci par-là et j’ai vus une couverture totalement recouverte de fleures babioles et de 3 personnages qui m’ont vraiment plus ! Donc oui on peux dire que j’ai flashé! Et quand j’ai lu le résumé j’ai vraiment eu une envie de le lire mais une de ces envies! Bref, ensuite quand j’ai commencé à le lire j’ai tout de suite été époustouflé par les dessins et le graphisme qui est tout simplement MAGNIFIQUEMENT GRANDIOSE !!! En plus d’une ambiance unique que je n’ai jamais vu ou ressenti en en lisant un manga. Par ailleurs il y a aussi les personnages aux quels on s’attache extrêmement vite ! Pour ma part je ne peux plus lâcher les volumes que j’ai déjà >ww///<. Les légendes du japon vous seront révélées autant que des tenues et des costumes d'une époque bien lointaine où la magie et les esprits reignaient..

    Répondre

  • akatsuki21
    12 avril 2012 at 22:43

    Sympa! ça fait envie! Vous avez vu le dernier Studio 4C? Ça a l air pas mal. http://goo.gl/9L1ms

    Répondre

    • 12 avril 2012 at 22:52

      Merci pour le partage. C’est vrai que cette video donne envie mais ce n’est pas un shôjo donc tu ne trouveras pas d’infos ni de critiques sur cet anime ici. ^^

      Répondre

Leave a Response 

Scénario

Personnages

Dessins