Chroniques manga
448 views 5 comments

Alice 19th, l’influence des nouveaux porte-paroles

by on14 janvier 2010
Details
 
Type Manga
 

La série Alice 19th est sortie en 2003 chez l’éditeur Glenat. Alice, ce début de titre fait penser à Alice aux pays des merveilles, l’œuvre de Lewis Caroll, cependant cette ressemblance se limite juste au nom de l’héroïne et à la présence du lapin. Tout le reste est très différent de cette œuvre. Pour ceux qui ne la connaissent pas, laissez-moi vous faire entrer dans ce nouveau monde.

Alice Séno est une jeune fille rêveuse mais qui éprouve une grande difficulté à s’exprimer. Elle est secrètement amoureuse de Kyô Wakamiya, un jeune garçon qui fait du kyûdô (tir à l’arc) dans son lycée. Cependant, elle n’est pas la seule, sa sœur Mayura qui fait partie de sa classe et de son club, l’aime aussi et se déclare à lui. Elle décide donc d’oublier sa passion pour le jeune homme. Bien sûr cette histoire n’en reste pas là, au milieu de la route, elle croise un étrange lapin blanc et n’hésite pas une seule seconde à le sauver au risque de se faire écraser. Par la suite, elle apprendra de la bouche de cette lapine nommée Nyozéka, qu’elle est un Maître du Lotis. Elle est donc capable de contrôler le pouvoir magique de certains mots sacrés dont le premier d’entre eux, le courage : rang, qui vient de lui ouvrir les portes d’un monde fantastique…

Le combat du Lotis, le bien …

manga Alice 19th

Symboles du lotis dans le manga Alice 19th

Comme dans tout combat, le bien et le mal se font face mais là, ce ne sont pas avec des gestes mais des mots. Tout d’abord le premier né entre ces deux langages est le Lotis. Il s’agit de la langue qui renferme la force de vie. Celle-ci a été transmise par le maître des temps ancien. Ces mots sacrés sont répartis en 24 symboles. Chaque signe représente un mot avec sa propre force, le plus connu et utilisé par Alice « rang » qui veut dire courage, c’est le 19ème lotis d’où le titre du manga « Alice 19th ». Lors de chaque acquisition d’un mot, il se transforme en perle et se rajoute au bracelet de son porteur. Ces personnes sont prénommées les Lotis Master, ils sont capables de le maîtriser. Alice n’est pas encore à ce stade, elle débute mais très vite, il faudra qu’elle devienne un Lotis Master car les forces du mal arrivent. De plus, d’après un des personnages, les Lotis Master peuvent se marier qu’entre eux mais cette théorie reste encore à prouver.

Contre le Maaram, le mal

C’est bien connu les contraires s’attirent comme le jour et la nuit, donc bien évidemment le bien et le mal ne font pas exception. Le mal rôde déjà sur la Terre et notamment au Japon, où nos héros sont. Il utilise également un langage qui découle du Lotis, il s’agit du  « Maaram ». Cette parole est composée de 24 symboles, tous sont des termes des ténèbres. Il est l’opposé du Lotis. Les personnes qui le maîtrisent sont appelées les Maaram Master. Ils sont guidés pour amener le mal partout et plonger le monde dans le chaos. Ils peuvent aussi contrôler les maaras à leur guise ce qui leur donnent un avantage considérable contre les Lotis Master. Ces maaras représentent la noirceur de l’âme humaine. Ils prennent l’apparence de créatures malveillantes et souillent la force de vie des gens

L’entrée dans l’Inner Heart

manga alice 19th

Extrait du manga Alice 19th

Le mal agit partout, il utilise certaines paroles pour obtenir plus d’adeptes. Les Maaram master utilisent leur parole pour faire ressortir tout ce qu’il y a de négatif en la personne. Seuls les Lotis Master peuvent les sauver du mal qui les ronge. L’Inner Heart est traduit littéralement par « l’intérieur du cœur ». Il prend la forme d’une réalité alternative et représente le monde tel que le perçoit la personne concernée. Les Lotis Master peuvent être dans ce monde et rentrer dans le cœur de l’individu grâce à cette formule « Na sadaru lotis ran ». À partir de ce moment là, ils sont téléportés dans ce monde, habillés avec leur costume de Lotis Master symbolisé par le miroir de Lota (l’emblème du Lotis). De là, ils découvrent ce nouveau monde créée de toute pièce par cette personne. Cependant, nos amis ne sont pas seuls, ils découvrent des « maaras ». Le seul moyen pour eux de les vaincre c’est d’utiliser le bon mot oui mais lequel ? Le choix peut s’avérer plus ou moins dur selon l’individu et la source du problème. Dès que la personne le reçoit, tout le monde revient dans le monde normal et la personne n’a plus le moindre souvenir de tous ses faits antérieurs (avant son changement d’attitude).

La dernière chance de vaincre le mal

Selon la légende, il existe un dernier moyen pour les Lotis Master de vaincre le mal, c’est de retrouver les  «lost words». Ce sont les mots perdus que doivent absolument récupérer nos héros. Ces termes permettraient à coup sûre la victoire contre les forces du mal, donc il faut apprendre les 24 symboles, pour en regagner d’autre. Nos héros sont supposés être ces «Néo masters» qui sauront les trouver. Ces Néo masters sont capable de maîtriser le Lotis et d’après cette légende, ils sont capables d’utiliser de nouvelles boutades.

Les personnages et le fameux triangle amoureux

manga alice 19th

Illustration du manga Alice 19th

Les protagonistes sont très bien dessinés, d’ailleurs c’est grâce à cela que nous pouvons voir le grand talent de cette mangaka. Ils sont parfaits et les décors très bien détaillés mais certains pourront reconnaître une similitude avec les héros de ses précédentes œuvres. Quant à Alice, son physique ressemble un peu à notre magical girl Sakura de Card Captor Sakura.

Dés les premières pages, nous pouvons de suite voir le triangle amoureux. Kyô, est au centre des convoitises entre les deux sœurs, mais comme tout le monde le sait, avoir le même garçon en tête entre sœurs, ce n’est pas bon signe. La tempête ne tardera pas à faire rage entre elles et la jalousie à apparaître. Surtout que les personnages sont très stéréotypés avec des réactions typiques de shôjo. Alice doute beaucoup d’elle et se laisse facilement manipuler ou « manger » par les autres. Tout le contraire de sa sœur ainée Mayura, qui est très sûre d’elle et très belle, et ose dire franchement ce qu’elle pense. Quant à Kyô, c’est le garçon ultra parfait de l’école, bon à l’école et dans son club mais aussi avec un charme hors du commun. Enfin, comme nous pouvons nous en douter la sœur prend les devants et fait sa déclaration au jeune homme. Alice lui apportera même un petit coup de pouce, question de s’enfoncer encore plus. Bien sûr, la disparition assez bizarre de Mayura changera tout. Heureusement pour nous, cela modifie un peu la donne de ce manga et l’apparition d’un quatrième personnage à la fin du tome 1 pimentera encore plus ce triangle.

La nouvelle arme, la communication ?

Ce manga a tout de même une morale, rien de tel que des mots pour communiquer sans avoir besoin d’utiliser les armes. C’est avant tout « le pouvoir des mots ». Donc le thème général de cette série est le dialogue et la communication. Les gens sont plus centrés sur les téléphones, les ordinateurs, internet… au lieu de parler réellement avec l’autre, face à face. Certes, il faut avoir du courage pour affronter le regard de l’autre mais bon rien ne vaut une réelle confrontation afin de mieux se comprendre. L’auteur traite aussi des problèmes des adolescents et des adultes, notamment de la difficulté pour les parents de prendre soin de leur famille. Elle veut montrer également que nous avons toujours la capacité de s’exprimer et de s’affirmer. Il faut juste le faire à bon escient et croire en soi-même.

Pour conclure, ce manga a un énorme potentiel, les graphismes sont très beaux et l’idée de base des mots est très originale. D’ailleurs, Yuu Watase continue de nous faire rêver avec la sortie récente en France de son nouveau shônen « Arata ».

Et toi, as-tu lu Alice 19th ? As-tu apprécié la lecture malgré ses ingrédients classiques ? N’hésite pas à nous donner ton avis et attribuer une note à la série.

Plus

Le graphisme
L'idée originale des mots pour se battre
Les termes (maaram, lotis, master…) sont bien trouvés

Moins

Une histoire trop niaise des fois
Un triangle amoureux assez classique
Le rythme de l’histoire est un peu bancal

Editor Rating
 
Scénario
6.5

 
Personnages
7.0

 
Dessins
8.8

Note du rédacteur
7.2

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario

 
Personnages

 
Dessins

Notes des shôjo addict

You have rated this

comments
 
Leave a reply »

 
  • 29 septembre 2013 at 17:00

    je ne me lasse jamais de relire cette série, qui m’a fait rire et mais surtout beaucoup pleuré! Cette auteure a l’habitude de créer des histoires qui me plaisent et celle-ci fait partie de mes préférées. Personellement, je trouve Frey beaucoup plus amusant et chouette que Wakamiya, mais bon, ce n’est que mon avis, hein? 😉

    Répondre

    • Shirubi
      29 septembre 2013 at 17:08

      Alice 19th fait partie des séries que j’aime bien relire de temps en temps. J’aime bien l’ambiance qui s’en dégage.

      C’est bizarre mais moi aussi j’ai trouvé Frey plus intéressant que Wakamiya. Il détend bien l’atmosphère. J’aime bien aussi son côté coureur de jupon lol. Quand j’y repense, c’était mon personnage préféré de cette série. ^^

      Répondre

  • 10 janvier 2012 at 03:57

    J’aime beaucoup les mangas de Yuu Watase. Celui ci a a un côté fantastique très agréable.

    Répondre

  • 7 juillet 2011 at 09:22

    Un manga plein de vie, d’émotion tel que Yuu Watase sait les faire. J’aime énormément cette série qui à l’époque m’avait déçu par sa courte vie… pourtant cette histoire est l’une de mes préférées de cette auteur que je vénère !

    Répondre

Leave a Response 

Scénario

Personnages

Dessins