Chroniques manga
1197 vues 3 commentaires

Cat Street tome 1

par le23 septembre 2010
Details
 
 

Cat Street est l’oeuvre de Yoko Kamio, auteur du célèbre Hana Yori Dango.Le tome 1 est sorti simultanément avec le tome 2 le 17 septembre chez Kana.  Dans sa précédente série, la mangaka nous décrivait le phénomène de l’ijime (brimades) alors que dans Cat Street elle nous présente une hikkikomori, c’est à dire un jeune qui reste enfermé dans sa chambre et se coupe de la société.

Keito était une enfant star. Sur le tournage d’une comédie musicale, elle se lie d’amitié avec Nako. Keito fait tout pour aider son amie mais lorsque celle-ci n’a plus besoin d’elle, elle la trahit et la rejette. Keito qui n’a jamais pu avoir d’ami, est profondément choquée, elle est alors incapable de jouer. Sa carrière est terminée et Keito ne retournera plus à l’école. Elle a aujourd’hui 16 ans et vit recluse, attendant que les journées passent. Pourtant, elle va découvrir une école très spéciale “El Liston” qui aide les adolescents comme elle. Trouvera-t-elle une raison de vivre ?

manga cat street tome 1

Extrait du manga Cat Street tome 1

D’abord, nous faisons connaissance avec Keito. Nous la suivons dans ses déambulations sans but. Nous croisons des personnes qui reconnaissent en elle l’enfant star. Nous voyons que le quotidien est à la fois morne et douloureux pour elle. Tous les jours se ressemblent. Rien ne vient pimenter sa vie hormis les remarques des gens, qui lui rappellent de mauvais souvenirs. Nous entrons dans les pensées de Keito, dans ses souvenirs et nous découvrons son passé. Nous constatons sa solitude de petite fille. Incomprise, jalousée, les autres la rejetent. Sa mère la pousse à donner le meilleur d’elle même mais Keito n’en a pas envie. Elle s’exécute pour faire plaisir à ses parents pourtant elle rêve d’une vie normale et d’amis qui l’entourent. Lorsque Nako entre dans sa vie, Keito est heureuse d’avoir enfin quelqu’un avec qui partager de bons moments. Malheureusement pour elle, Nako ne fait que se servir d’elle. Ce traumatisme la bouleverse et lui fait perdre tout goût à la vie. Nous comprenons les sentiments de l’héroïne et sa souffrance. Elle nous fait pitié tellement elle a l’air malheureux et désillusionné.

Après cette présentation plutôt complète de l’héroïne, nous découvrons “El Liston”, l’école active. Ce lieu si particulier offre refuge à tous les adolescents qui pour une raison ou une autre ne peuvent pas suivre les cours dans une école normale. Elle leur donne la possibilité d’étudier ou de s’adonner à une passion. Pour Keito, c’est déjà l’occasion de sortir de chez elle. Très vite elle va faire des connaissances. Elle va se lier avec 3 autres personnages de l’école. Il y a Rei qui a un passé quasi similaire au sien, Koichi, le surdoué et Momiji, la gothic lolita. Tous ont leur raison de fréquenter “El Liston”. Tous ont été rejeté par les autres. Ils ont tous ce point commun qui va créer une solidarité et devenir un ciment entre eux. Parallèlement, Keito va retrouver une vieille connaissance, Taiyô. Le jeune homme était dans sa classe en primaire. Alors qu’elle se croyait seule à l’époque, elle ne l’était pas tant que ça. Nous faisons la connaissance avec ce personnage toujours positif et plein d’entrain. A côté de lui, Keito dénote avec sa perpétuelle tristesse.

Ce premier tome démarre sur les chapeaux de roue. L’auteur nous présente les personnages, leur passé et l’école active. C’est aussi le moment où Keito commence à s’ouvrir aux autres. Ce volume est l’amorce d’un long combat contre elle même que nous pourrons suivre tout au long des huit tomes qui composent la série.

Cat Street aborde un sujet sérieux, l’exclusion, et nous montre comment grâce à un établissement scolaire un peu particulier l’héroïne et ses amis réussissent à reprendre une vie normale.

Et toi, as-tu lu Cat Street ? As-tu été touché par le triste passé de Keito ? N’hésite pas à partager ton opinion concernant cette série en commentant cet article et en donnant à Cat Street la note qu’elle mérite.

Plus

Un portrait réaliste d’un phénomène social japonais
La psychologie et l’évolution des personnages
Le seul manga qui traite de l’école active
Un joli chara-design

Moins

J'ai beau chercher je n'en trouve pas. Ce manga fait un sans faute.

Note de l'auteur(e)
 
Scénario
10

 
Personnages
10

 
Dessins
10

Note du rédacteur
10

Passer la souris pour noter
Note des visiteurs
 
Scénario

 
Personnages

 
Dessins

Notes des shôjo addict

Tu as déjà donné une note

commentaires
 
Répondre »

 
  • 10 janvier 2012 à 04:05

    J’ai tous les tomes et j’ai adoré. En même temps comment être déçu par cette mangaka qui nous avait déjà régalé avec Hana Yori Dango. Le dessin est très agréable et l’histoire est touchante.

    Répondre

  • Heyden
    5 octobre 2010 à 00:18

    Tout est dit, et vraiment je partage ton avis. J’ai vraiment aimé la manière dont Keito semble se réinsérer dans la société et je dirais même dans la vie. On sent poindre son épanouissement, mais aussi que d’autres combats l’attendent. Un vrai coup de coeur pour moi XD

    Répondre

Répondre 

Scénario

Personnages

Dessins