Chroniques manga
740 views 0 comments

Love Me Tender – Triple Trouble Love Comedy !

by on27 octobre 2012
Details
 
 

Imprévisible, léger et original, Love Me Tender dépeint les relations entrelacées de multiples personnages hauts en couleur.

Au Japon, la série est publiée dans un magazine de BL (Rutile) mais à sa sortie en tome relié, elle est classée dans la collection josei de l’éditeur. En France, Taïfu qui la publiait en tant que josei est en train de la rééditer dans leur collection Yaoi. J’ai décidé de mettre Love Me Tender dans les josei sur Club Shôjo pour éviter toute confusion.

Être mannequin c’est trop la classe ? Sae et Kazuki te diront le contraire. Mannequins pour des magazines bon marché, les deux amis se retrouvent à la rue du jour au lendemain quand leur immeuble se transforme en logement pour étudiants. La chance sourit à Sae devant une agence immobilière où une jolie jeune femme, Nao, lui propose une colocation. Seul bémol : « elle » s’avère finalement être un « il » ! Sae se retrouve donc avec un travesti sous le bras, ce qui ne l’empêche pas de sympathiser avec lui. Tous deux finissent même par bien s’entendre. Kazuki vient également s’installer. Et par un hasard fabuleux digne d’un drama, il s’avère qu’en réalité le jeune homme est un ami d’enfance de Nao. Celui-ci s’empresse alors de les chasser de son appartement !

Ce que c’est compliqué, l’amour !

manga josei love me tender

Illustration du manga Love Me Tender

En lisant le premier chapitre, on peut facilement deviner la suite de l’histoire : Nao et Sae vont peu à peu se rapprocher et un amour ardent va naître entre eux… mais que nenni. N’essaie pas de devenir médium car ce n’est pas ça du tout ! La mangaka, Kiki, bouleverse les stéréotypes. Nous ne sommes plus dans les premières amours pures et douloureuses de lycéens. Ici, les relations entre les personnages sont floues et compliquées, toujours survolées mais sans déclaration réelle. On ne sait plus qui est amoureux de qui, qui veut plaire à qui. On s’embrouille avec plaisir dans le jeu de piste que nous livre l’auteur. On cherche même, avec un brin de désespoir, les sous-entendus des paroles, des gestes, des regards qu’ils échangent pour finalement se tromper.

L’un des grands talents de l’auteur, c’est de gérer plusieurs relations sans jamais s’emmêler les pinceaux ni perdre le lecteur en cours de route. La narration reste toujours très fluide et remplie de fraîcheur. De nouveaux personnages se rajoutent au fil des tomes. Les vies se croisent et se décroisent avec le plus grand naturel. L’amour est décrit avec candeur, simplicité et sincérité. Il arrive là où on l’attend le moins, le couple le plus improbable devient le couple le plus naturel.

Voir le monde en couleur

La vision de l’amour qu’offrent les personnages est totalement décomplexée, sans barrière, sans a priori, sans tabou. L’auteur aborde en effet l’homosexualité, la bisexualité et l’hétérosexualité sur un ton très ouvert et réaliste, enterrant tous les clichés du yaoi du genre « Est-ce que c’est normal pour un homme d’aimer un homme ? ». Elle nous démontre avec légèreté et humour, à travers ses personnages, que l’amour ne dépend aucunement du sexe de la personne, mais de la personne en elle-même. C’est là toute la particularité et la subtilité de la série : il n’y a plus aucune différence entre les sexes, les amours partent dans tous les sens, pour notre plus grand bonheur.

L’humour est la carte maîtresse de Love me tender. Les triangles amoureux, les nombreux rebondissements inattendus, les réactions exagérées et imprévisibles contribuent au dynamisme de la série. L’auteur nous raconte le quotidien rempli de situations cocasses et amusantes avec une légèreté rare. Les décalages de sexes des personnages et de leurs relations amoureuses sont source d’amusement pour le lecteur. L’humour de la série est comme une bouffée d’air frais, désinvolte, foisonnant mais jamais lourd.

Parfois, le monde n’est pas très rose

manga josei love me tender

Illustration du manga Love Me Tender

Sans être trop pesant, le sérieux est quelque fois présent. Le passé des personnages remonte parfois à la surface au milieu d’une ambiance très légère. Les sujets les plus douloureux sont abordés avec le sourire. Pas de dramatisation, pas de discours larmoyant sur la vie, tout est décrit avec nonchalance et flegme. L’auteur se contente d’écrire avec justesse, sans jamais trop exploiter le fond des pensées des personnages, les monologues intérieurs se faisant rares dans le manga. Ainsi, on découvre une facette plus complexe de chacun. C’est cet excellent mélange qui les rend aussi réalistes et attachants les uns comme les autres. Le dessin est très fin, élégant et épuré, tout en dégageant beaucoup de charme. Les décors sont quasiment inexistants, avec des trames assez sobres à l’arrière-plan, pour mieux se concentrer sur les protagonistes.

La volonté de l’auteur d’être réaliste se retrouve également dans le parcours professionnel des personnages. Le mannequinat n’est pas le métier de rêve comme nous avons tendance à croire, sa durée de vie est très courte et il faut passer à autre chose avant d’être laissé en arrière. Ainsi, quand on lui propose un poste de présentateur télé temporaire, Sae ne réfléchit pas deux fois. Ses efforts poussent ses amis à faire des progrès dans leur métier respectif. Pouvoir observer les tribulations de divers personnages dans leur vie sentimentale et en plus, professionnelle, ne fait que nous rendre plus accro à eux.

Love me tender est un donc petit bijou dans l’univers des mangas. C’est un josei mature, original, aussi drôle que léger. Cette comédie emplie de sentiments et de tendresse saura te mettre de bonne humeur n’importe quand.

Et toi, as-tu lu ce josei ? L’as-tu aimé ? J’ai trouvé très dommage que Taïfu décide de le rééditer dans leur collection Yaoi pour attirer les lecteurs de ce genre et refroidir ceux qui auraient peut-être envie de découvrir cette série mais qui évitent des yaoi. Qu’en penses-tu de ce changement ?

Plus

L’amour sans le moindre tabou
Un concentré de bonne humeur
Les personnages matures, réalistes et attachants
Les relations floues entre les personnages

Moins

Le rythme de parution très lent

Editor Rating
 
Scénario
8.0

 
Personnages
10

 
Dessins
7.0

Note du rédacteur
8.6

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario

 
Personnages

 
Dessins

Notes des shôjo addict

You have rated this

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

    Leave a Response 

    Scénario

    Personnages

    Dessins