Chroniques manga
494 views 6 comments

Nodame Cantabile, une ode à la musique classique

by on8 mars 2013
Details
 
 

Nodame Cantabile a rencontré un grand succès au Japon. Ce josei en 25 tomes a d’ailleurs été adapté en anime comptant 3 saisons et en drama. En France, il peine à trouver son public malgré ses qualités scénaristiques et graphiques. De par son thème original et le traitement très adulte de l’histoire, il pourrait néanmoins séduire un large public, notamment chez les lecteurs de seinen à la recherche de récits réalistes, ou de shôjo, adeptes de romances.

Une histoire de passion

Tous les personnages de Nodame Cantabile ont un point commun. Ils vouent tous à la musique une passion sans bornes : chacun à leur manière, chacun avec leur sensibilité ou leur vécu. Tous aiment profondément jouer, interpréter ou écouter un morceau.

C’est cet amour partagé pour la musique classique qui va les réunir. Leur talent respectif suscite l’admiration qui se mue en amitié ou en romance.

Manga Nodame Cantabile

Noda Megumi

Cet attachement à la musique est d’ailleurs universel. Il transcende l’espace et les générations. Quel que soit leur pays d’origine et le lieu où ils se rencontrent, les protagonistes ont tous cette caractéristique.

Au début du manga, le cercle de passionnés que côtoie Chiaki est très restreint géographiquement puisqu’il commence avec sa voisine de pallier. Il s’étend ensuite à toute l’université, puis au Japon et finalement englobe la planète entière.

La musique est aussi un moyen de lier les générations entre elles. Dans Nodame Cantabile, les héros sont jeunes mais ils ont l’occasion de jouer et d’échanger avec des personnes plus âgées. La relation maître / disciple occupe une part importante dans le récit avec tout d’abord Sevastiano Viera puis Franz von Stresemann qui prendront tous deux Chiaki sous leur aile.

La musique n’est pas la seule passion qui anime les personnages. En effet, l’amour s’invite dans leurs relations. Comme Nodame Cantabile est un josei et que les personnages sont de jeunes adultes, la romance est mature et originale.

Nodame n’est pas timorée et ne perd pas de temps à douter ou s’interroger sur les émotions qu’elle ressent. Elle dévoile ses sentiments dès le premier tome et n’y va pas par quatre chemins. Elle s’autoproclame la femme de Chiaki et s’immisce même dans son lit.

Leur relation est très réaliste car elle se développe petit à petit. A force de passer du temps ensemble, ils vont devenir indispensables l’un à l’autre. Même s’il y a des semblants de triangle amoureux, ils ne servent que de catalyseurs à l’histoire principale. Ce sont grâce à ces rivaux potentiels que nos deux amoureux vont se rapprocher.

En parallèle, d’autres personnages se rapprochent et des couples secondaires apparaissent pour le plus grand plaisir des lecteurs fleur bleue.

Manga Nodame Cantabile

Chiaki et Nodame

Un parcours initiatique rythmé

Le thème est original car les mangas sur la musique classique ne sont pas légion. Par contre, la construction du récit reste très conventionnelle. Cela ne veut pas dire pour autant qu’elle est inefficace, bien au contraire !

En effet, nous suivons l’évolution des deux protagonistes. Leur objectif est de dépasser leurs propres limites. Pour Chiaki, c’est sa phobie des transports qui bride son ascension professionnelle et pour Nodame c’est son manque d’ambition et la sous-estimation de son propre talent.

Leur personnalité est assez convenue. Nodame est « je m’en foutiste ». Elle joue n’importe comment car son seul objectif est de se faire plaisir. Chiaki est son parfait opposé : travailleur, méticuleux et perfectionniste. Au contact l’un de l’autre, ils vont changer et revoir leurs projets professionnels et personnels.

Manga Nodame Cantabile

Nodame et son sempai Chiaki

Comme souvent dans les mangas initiatiques, les rôles du maître, des amis et des rivaux sont primordiaux. C’est par exemple en entendant Rui jouer du piano que Nodame va s’entraîner sans relâche pendant plusieurs jours au point d’en oublier de manger.

Bien qu’à travers les pages d’un manga, la musique qui rythme ce manga ne soit pas audible, la mangaka réussit tout de même le tour de force de créer une ambiance particulière qui pourrait presque faire croire le contraire.

Son dessin très expressif et son découpage dynamique des pages permettent de retranscrire les émotions des musiciens, le cœur qu’ils mettent dans leur interprétation et le ressenti de leur public.

Par ailleurs, ce qui cadence le récit c’est son humour incomparable. Nodame est un personnage terriblement amusant. Elle est l’anti-héroïne par excellence : sale, négligée, directe et parfois un brin idiote mais toujours extrêmement drôle et attachante.

Les graphismes et notamment la représentation des mimiques de Nodame amplifient le comique des situations et des dialogues. La mangaka est habile pour faire transparaître la personnalité de ses personnages au travers ses dessins.

Dans ce manga, les onomatopées ont aussi un rôle crucial. Elles permettent de traduire les expressions et les tics de langage de l’héroïne.

Art et métier

Manga Nodame Cantabile

Le couple Nodame et Chiaki

Les deux héros luttent pour trouver leur place parmi les grands musiciens. Chaque étape de ce parcours est l’occasion pour nous, lecteurs, d’en apprendre d’avantage sur un univers que l’on ne connaît pas.

L’auteur nous distille des informations sur les compositeurs et l’histoire de la musique ou sur le contexte historique dans lequel une œuvre a été écrite. Elle nous délivre un aperçu de la richesse du patrimoine culturel musical et nous donne envie d’en savoir davantage.

Les scènes où Chiaki dirige l’orchestre ou enseigne à Nodame le piano sont très détaillées et techniques. Pour un novice, elles sont même difficiles d’accès, d’autant que les clés de compréhension fournies par l’éditeur en fin de volume sont très sommaires.

Les personnages aspirent tous à faire carrière, à obtenir la reconnaissance de leurs compétences et de leur art. Néanmoins, bien qu’ils soient tous talentueux, le succès peut ne pas être au rendez-vous car le monde de la musique classique est impitoyable.

En effet, c’est un domaine fortement concurrentiel. Les places pour jouer dans un orchestre professionnel sont rares et les musiciens se trouvent en perpétuelle compétition. De ce fait, il est primordial de se produire le plus possible pour se faire repérer et de soigner ses connaissances.

Manga Nodame Cantabile

Nodame à Paris

Être recommandé par un grand maître est effectivement un des moyens les plus sûrs pour réussir à percer. Nous le voyons à de nombreuses reprises dans le manga et notamment l’impact de la reconnaissance de Chiaki en tant que disciple par Stresemann. Autant que le solfège et la pratique, il faut travailler ses relations.

A travers Chiaki, c’est la fonction de chef d’orchestre qui nous est présentée. Nous découvrons combien ce rôle est difficile et demande des compétences. Il doit être un excellent musicien capable de discerner à l’oreille comment interpréter un passage. Il doit aussi avoir une sensibilité artistique pour parvenir à faire passer des émotions dans l’interprétation.

Il doit aussi posséder des aptitudes au management. Diriger un orchestre, c’est comme gérer une entreprise. Il faut tenir compte des personnalités, des sensibilités et des susceptibilités de chacun mais aussi des effets de groupe et des rapports de force qui s’y développent. Il doit pouvoir tirer le meilleur de chacun tout en se faisant respecter et obéir. Ce n’est pas toujours facile !

Nodame Cantabile possède tous les ingrédients pour plaire à un large public. Ce josei relate une histoire réaliste, passionnante, sans temps morts. Ses personnages sont tous très attachants. La romance sait se montrer émouvante sans être trop envahissante et l’humour est efficace. C’est un manga comme on aimerait en lire plus souvent.

Vas-tu te laisser tenter par ce manga ? Si c’est déjà fait, n’hésite pas à le dire en commentaires pour convaincre d’autres personnes.

Plus

L'humour
L’univers de la musique classique (concours, difficultés pour percer, importance des relations, etc.)
Les personnalités des personnages et leur évolution
L’émotion / la relation de couple
Le dessin très expressif

Moins

Le rythme de sortie lent bien que la série soit terminée au Japon
Les clés de compréhension insuffisantes si on veut apprendre plus sur la musique

Editor Rating
 
Scénario
9.0

 
Personnages
9.5

 
Dessins
9.0

Note du rédacteur
9.2

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario
9.3

 
Personnages
9.5

 
Dessins
9.5

Notes des shôjo addict
1 rating
9.4

You have rated this

comments
 
Leave a reply »

 
  • 14 mars 2013 at 18:17

    OK, merci beaucoup, c’est sympa. (^^) Ne t’inquiète pas si tu ne trouves pas les 11 blogs… j’étais moi-même trèèèès loin du compte.

    Répondre

  • 14 mars 2013 at 12:41

    Désolée de débouler comme ça comme un cheveu sur la soupe, mais j’ai été taguée et je me permets de vous passer le relais. Je comprendrai parfaitement si vous ne voulez pas participer, mais si ça vous dit, c’est par ici que ça se passe et je lirai vos réponses avec joie:
    http://www.izaware.blogspot.fr/2013/03/11-questions-sur-les-dramas.html

    Répondre

    • 14 mars 2013 at 17:58

      mdr j’ai lu ton article en début d’aprem. Arrivée à la fin, je me suis dit « Oo mon pseudo ». XD J’étais étonnée. J’y répondrai, bien sûr. J’ai déjà commencé à réfléchir à mes réponses. Par contre, je vais galérer pour trouver d’autres blogs à taguer à mon tour.

      Répondre

  • 8 mars 2013 at 23:06

    Zut… j’ai voulu envoyer une réponse, mais ça a bugé. Bon, je disais juste que l’on ressentait bien ton engouement à la lecture de ton avis et je finissais en disant que j’irai lire cet autre avis sur « Nodame ».

    Répondre

  • 8 mars 2013 at 15:06

    Encore une oeuvre que je ne connais que dans sa version drama… ^^’ En tout cas, merci pour cet avis qui rend vraiment justice à cette très jolie histoire. L’avantage du drama, c’est que l’on a la musique (forcément) et c’est une chose à ne pas louper. Pour en revenir au manga, j’aime beaucoup le trait de cet auteur – que je viens de découvrir.

    Répondre

    • 8 mars 2013 at 22:31

      J’adore tellement cette histoire que j’ai lu le manga, regardé l’anime (la saison 1, je l’ai vue 2 fois) et le drama. Je ne saurais même pas dire lequel des trois je préfère tellement ils sont biens. Shirubi a écrit un article sur le drama de Nodame, si tu as envie de lire son avis.

      Répondre

Leave a Response 

Scénario

Personnages

Dessins