Chroniques manga
672 views 1 comment

Otaku Girls, un seinen qui parodie les fans de yaoi

by on6 octobre 2009
Details
 
 

Otaku Girls est un seinen qui tourne en dérision les fans de yaoi que nous sommes.Il reprend les codes du shôjo pour mieux les déformer et les caricaturer. Tous nos petits penchants et fantasmes sont grossis, amplifiés et parodiés.  L’humour est omniprésent et ravira tout autant les adeptes de shôjo que ceux de seinen.

Asai Rumi est une otaku mais pas n’importe quel genre d’otaku, elle est fan de yaoi ! Tout ce qui croise son regard est vu avec une sorte de filtre yaoi. Les mecs deviennent plus beaux et le moindre de leurs faits et gestes est interprété comme une marque d’affection envers un autre membre de la gent masculine.  Pourtant ça n’empêchera pas l’un d’entre eux, Takahiro, de tomber amoureux d’elle et de lui déclarer sa flamme. Commencent alors une série de jeux amoureux qui échoueront lamentablement et de quiproquos tous plus amusants les uns que les autres.

Des  réactions extrêmes

Dès les premières pages la mangaka nous plonge dans l’ambiance. Le ton sera caricatural et l’humour omniprésent. Asai est tout sauf réaliste. Elle interprète tous les gestes et paroles des garçons et imagine des relations homosexuelles là où il n’y en a pas. Elle est tellement naïve, ignorante des sentiments amoureux et… otaku qu’elle perçoit la vie telle quelle est dépeinte dans les mangas.

manga Otaku Girls

extrait du manga Otaku Girls

Elle rêve de réaliser un dojinshi avec d’autres amies fan, comme elle, de yaoi. Pourtant, dans sa classe personne n’a l’air d’avoir les mêmes centres d’intérêt qu’elle. Pire, le club d’art plastique est carrément désert et elle n’a aucun modèle qui puisse lui servir pour dessiner son fanzine jusqu’au jour où le hasard place Abe sur son chemin. Celui-ci est un jeune homme tout ce qu’il y a de plus normal face à l’extrémisme d’Asai. Ses réactions sont naturelles et purement masculines. Pourtant, il ne parviendra pas à faire comprendre ses sentiments à Asai. Sa déclaration tombe à plat et la jeune fille ne semble pas le prendre au sérieux tellement elle est persuadée qu’il est en couple avec le beau Chiba.

L’humour est mis en valeur par des dessins qui collent parfaitement au ton du manga. Le trait est léger et le SD souvent présent. De plus, la mangaka mélange savamment le dessin type shôjo – fleurs, coeurs et sensualité – avec des dessins humoristiques plus typés shônen. Le résultat est détonant !

Un humour frais et léger

manga Otaku Girls

illustration du manga Otaku Girls

Bien que l’on pourrait croire que cette histoire va subir des lourdeurs ou tomber dans les stéréotypes, il n’en est rien ! Les textes sont vraiment bien tournés et de nombreuses petites annotations viennent régulièrement nous arracher un sourire. Elles révèlent les pensées des personnages de façon humoristique. Elles viennent aussi illustrer les images issues de la vision yaoi d’Asai.

L’humour tourne autour de l’amour et du sexe sans jamais tomber dans le vulgaire. Au contraire… Takahiro est gêné devant la curiosité d’esprit d’Asai. Sa liberté d’expression le choque et le dérange alors qu’elle n’imagine pas du tout dépasser les limites.

Une histoire qui se renouvelle

Les situations se ressemblent souvent. Takahiro joue vraiment de malchance car Asai arrive toujours au moment où Chiba le taquine avec de petites phrases tintées d’humour ou des étreintes viriles mais ambiguës qui confortent Asai dans son idée. Les saignements de nez et les évanouissements se succèdent mais sans jamais nous lasser. Nous rions des inepties d’Asai et des souffrances de Takahiro.

manga Otaku Girls

extrait du manga Otaku Girls

La mangaka crée la surprise en introduisant un nouveau personnage. On s’attend à voir débarquer la peste de service alors qu’il n’en est rien. En réalité, il s’agit d’une otaku fan, elle aussi, de yaoi mais contrairement à Asai elle a les pieds sur terre.

Otaku Girls est une comédie romantique mais c’est aussi un seinen. Il ne faut pas s’attendre à voir du réalisme dans ce manga. Il faut le lire sans réfléchir juste en prenant plaisir à rire des farces fraiches et agréables dont la mangaka nous régale.

Est-ce que tu es fan de yaoi ? Est-ce que tu te retrouves dans ce portrait humoristique des fujo ? N’hésite pas à nous donner ton avis en commentaires et à noter la série.

Plus

un humour décapant
une héroïne sympathique
un mélange de shôjo, shônen, seinen
des dessins efficaces
un portrait hilarant des fujos

Moins

une histoire qui manque d'originalité

Editor Rating
 
Scénario
10

 
Personnages
10

 
Dessins
10

Note du rédacteur
10

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario
10

 
Personnages
6.7

 
Dessins
9.7

Notes des shôjo addict
2 ratings
8.6

You have rated this

comments
 
Leave a reply »

 
  • Gemini
    19 avril 2012 at 08:37

    Ce qui m’a un peu déplu dans ce manga, c’est justement que ce soit un seinen. Certes, cela donne plus de liberté à la mangaka quant à ce qu’elle peut montrer des yaoi, mais cela donne aussi un contenu et des répliques un peu crus, à l’image de Abe qui nous parle de la bosse qu’il a dans le pantalon quand il pense à Arai ; ce n’est pas franchement nécessaire… Enfin, j’ai tout de même trouvé ce manga drôle et plaisant à lire.
    Dans un style similaire, j’ai bien aimé Fudanshism, l’histoire d’un garçon qui, en aidant le Cercle de sa sœur à vendre des doujin yaoi (sous une fausse identité), découvre que la fille qu’il aime (et qui ne le voit pas) est une fujoshi. Il va dès lors se lancer dans la découverte du yaoi pour se rapprocher de cette fille, et chaque chapitre se termine par une leçon de la sœur qui nous explique toutes les subtilités du genre.
    Je pensais que le succès d’estime en France pour Otaku Girls permettrait de voir un tel titre arriver chez nous, mais rien pour l’instant…

    Répondre

Leave a Response 

Scénario

Personnages

Dessins