Chroniques manga
1111 vues 2 commentaires

Palais – entre devoirs et sentiments

par le9 juillet 2010
Details
 
Type Manga
 

Et si la Corée était une monarchie constitutionnelle… comment se déroulerait la vie au palais ? C’est ce que Park So Hee vous invite à découvrir dans son magnifique manhwa : Palais !

Palais se déroule dans une Corée fictive où le régime politique est une monarchie constitutionnelle. Chae-Gyong est une lycéenne ordinaire dont la famille est confrontée à des problèmes financiers. Le prince du pays, Shin, fréquente la même école qu’elle. Chae-Gyong ne l’apprécie pas du tout et c’est réciproque. Pourtant, un accord entre les grand-pères des jeunes gens va les obliger à se marier. Chae-Gyong devient alors princesse et doit quitter sa famille. L’apprentissage de la vie au Palais ne se fera pas sans douleur surtout que Shin, son époux, ne lui facilitera pas la tâche.

Une héroïne multi facette

manga coréen palais

Illustration du manga Palais – Chae-Gyong et Shin

Chae-Gyong est propulsée princesse de Corée du jour au lendemain sans que rien ne l’y ait jamais préparé. C’est une adolescente qui ressemble à beaucoup d’autres. Elle a un mode de vie simple et n’est absolument pas familière avec le protocole du palais. Comme elle a tendance à être un peu gaffeuse, elle a du mal à s’acclimater et commet des bévues. Elle se laissera notamment photographier par la presse alors qu’elle a les yeux gonflés d’avoir pleuré.

Pourtant, très rapidement elle va évoluer et prendre conscience de son rôle et va faire de réels efforts pour être à la hauteur et ne pas ridiculiser la famille royale. Elle va accepter son sort et se plier aux exigences de sa fonction, quitte à faire de gros sacrifices. Elle est tiraillée entre ses responsabilités et les aspirations d’une adolescente. Nous sentons que l’éloignement de sa propre famille lui pèse mais elle le supporte parce que c’est son devoir de rester auprès de Shin. Elle sacrifie son statut de fille au profit de celui d’épouse.

En plus d’être princesse, Chae-Gyong est devenue en même temps une épouse. Elle va vite comprendre qu’elle se doit d’épauler Shin et le soutenir dans sa propre tâche. Elle fait preuve d’une étonnante maturité qui contraste avec les attitudes typiques des adolescentes qu’elle peut avoir par moment. En effet, elle commence à ressentir ses premiers émois. Elle ne sait comment réagir, ni comment faire passer ses sentiments. Elle est maladroite, parfois jalouse et malheureuse de ne pas pouvoir faire comprendre ses sentiments à Shin. Nous nous rendons compte qu’il est difficile d’assumer sa condition de princesse, d’épouse lorsqu’on est adolescente.

Un héros  tout aussi complexe

manga coréen palais

Illustration du manga Palais – Shin, Chae-Gyong et Yul

La vie au palais n’est donc pas simple pour Chae-Gyong mais elle ne l’est pas non plus pour Shin. Lui aussi est confronté aux mêmes problèmes que sa femme bien qu’il y soit mieux préparé. Il connaît mieux qu’elle le protocole de la cour et sait s’en servir habilement pour obtenir ce qu’il souhaite.

Pourtant, cette vie lui pèse. Il en a pris conscience lorsque Chae-Gyong est venue habiter au palais. Il s’est rendu compte de tout ce dont le fait d’être prince l’avait privé. Il est jaloux de la vie que son épouse a pu mener avant de se marier. Il n’a jamais pu appeler sa mère «maman» ni même mener une vie normale. Il se sent seul et envie Chae-Gyong d’avoir une famille qui l’aime et l’entoure. Plutôt que d’essayer d’apaiser la souffrance de celle-ci en lui permettant de voir ses proches, il réagit de façon enfantine et fait tout pour l’en empêcher et la garder auprès de lui.

Ses relations avec Chae-Gyong prouve aussi que tout comme celle-ci, Shin est un adolescent. Lui aussi connaît ses premiers émois et ne sait pas comment y réagir. Il s’attache à sa jeune épouse et souhaite l’avoir auprès de lui le plus souvent possible. Lui aussi est jaloux et sa façon d’exprimer ses sentiments n’est pas la plus judicieuse. Il use de son autorité de prince pour obliger sa femme à rester près de lui.

Par ailleurs, les exigences de son statut lui coûtent. Il agit de façon contradictoire. Il semble avoir beaucoup de tendresse pour le peuple et se plier de bonne grâce au protocole pour cette raison. Par moment, il paraît pourtant lassé des pressions incessantes qui pèsent sur lui et évoque même l’éventualité d’abdiquer.

Amours et complots

Shin et Chae-Gyong ont des sentiments l’un pour l’autre mais leur maladresse les empêche d’exprimer leur amour. De plus, l’existence de deux personnages secondaires vient complexifier cette situation. Yul le cousin de Shin nourrit lui aussi de tendres sentiments pour Chae-Gyong. Il se rend bien compte que la princesse souffre et exploite chaque occasion pour se rapprocher d’elle au grand dam de son cousin. Ce rival vient exacerber la jalousie de Shin qui ne trouve rien de mieux que de se montrer encore plus intransigeant avec sa femme. Chae-Gyong n’en a pas conscience. Pour elle, Shin est un ami qui la soutient dans ses moments de solitude.

manga coréen palais

Illustration du manga Palais – Chae-Gyong et Yul

De plus, Chae-Gyong a elle aussi une rivale. Il s’agit de Hyo-Lin, une amie de Shin. Avant de se marier elle avait surpris sans le vouloir une conversation entre Shin et Hyo-Lin. C’était une demande en mariage. Depuis Chae-Gyong reste persuadée, à juste titre, que Shin est amoureux de cette fille et en éprouve de la jalousie.

Cette situation pourrait être typique d’un sunjung ou d’un shôjo, si des enjeux politiques ne venaient pas s’en mêler. En effet, à l’origine Shin n’était pas le prince héritier. C’est à la mort de son oncle, le père de Shin qu’il l’est devenu. Le décès de son frère aîné a propulsé le père de Shin au rang de roi et par conséquent son fils à celui de prince. Yul s’est donc vu dépossédé de son titre de prince héritier au profit de son cousin. Ainsi, l’accord que le roi défunt avait conclu avec le grand père de Chae-Gyong concernait un mariage avec le prince héritier donc Yul à cette époque. Les sentiments que le jeune homme nourrit pour sa belle soeur le feront s’intéresser au pouvoir. Ces rivalités familiales sont par ailleurs amplifiées par les manigances de la mère de Yul qui n’a jamais admis que son fils soit écarté du pouvoir.

manga coréen palais

Illustration du manga Palais – Shin et Chae-Gyong

Au palais, amours et complots sont donc étroitement liés et chaque personnage tente par divers moyens de conquérir l’élu de son coeur ou le pouvoir.

Du rire aux larmes

 L’histoire de Palais est riche et complexe. L’enchevêtrement des situations des personnages la rend passionnante et multiplie la palette des sentiments éprouvés par le lecteur. Ainsi, nous ne sommes pas exempts d’éclater de rire suite à une des multiples gaffes de Chae-Gyong pour quelques pages plus loin avoir les larmes aux yeux parce qu’elle sera la victime d’un mauvais coup de la part d’un autre personnage. Les sentiments décrits dans le manhwa sont criants de vérité et amplifient ainsi les émotions que nous ressentons. Ainsi, l’humour, fortement favorisé par un recours fréquent au SD, succède efficacement aux scènes plus sombres et tristes, nous permettant de nous détendre et d’apprécier d’autant plus notre lecture.

Palais est un petit bijou et un manhwa incontournable. La récente ré-édition par Samji est une bénédiction car elle nous permet de le découvrir en France longtemps après l’arrêt de la commercialisation par Soleil Manga. Malheureusement, Samji a récemment fait faillite.

Et toi, as-tu commencé à lire Palais? As-tu été séduit(e) par son histoire complexe et son humour bon enfant? N’hésite pas à nous faire part de ton avis en commentant et donner une note à la série.

Plus

Une histoire vraiment riche
Des personnages intéressants
De beaux graphismes, de beaux vêtements
De l’humour

Moins

Des SD pas mignons du tout

Note de l'auteur(e)
 
Scénario
10

 
Personnages
10

 
Dessins
10

Note du rédacteur
10

Passer la souris pour noter
Note des visiteurs
 
Scénario

 
Personnages

 
Dessins

Notes des shôjo addict

Tu as déjà donné une note

commentaires
 
Répondre »

 
  • Aliae04
    3 février 2013 à 19:50

    J’ai découvert ce titre quand il n’était déjà plus licencié (une vraie horreur pour moi). Du coup, j’ai dû me rabattre sur les scans (et je n’aime pas trop usé mes yeux à lire, mais j’ai dû faire avec parce que je voulais vraiment le découvrir). J’ai adoré. Rarement un titre ne m’avait autant séduite et pourtant, ce n’était pas gagné avec le premier tome. Je n’aimais pas le dessin que je trouvais trop figé. Mais j’ai persévéré pour mon plus grand bonheur. J’aime beaucoup comment la politique et la romance se mêlent, d’autant qu’au départ, on ne se doute absolument pas du tournant que prendra le mariage entre Chae-Gyeong et Shin. Et même si c’est grave dans le ton, il y a toujours une dose d’humour inattendue et j’aime beaucoup cette façon de faire interagir ces deux registres alors que le contexte ne s’y prête pas toujours. Bref, que d’émotions, j’ai même pleuré un moment (je ne pensais pas que ça pouvait m’arriver ça). Mais c’est qu’on les voit tellement souffrir par la suite qu’il est difficile de rester de marbre à moins d’avoir un cœur de pierre.

    J’aimerais bien qu’un éditeur reprenne ce titre. Il est excellent.

    Répondre

    • 4 février 2013 à 08:56

      Moi aussi j’aimerais bien qu’un éditeur reprenne ce titre mais je pense qu’il ne faut pas rêver. Il a d’abord été licencié par Soleil puis a été repris par Samji donc ce serait étonnant qu’un troisième éditeur prenne le risque.

      Répondre

Répondre 

Scénario

Personnages

Dessins