Chroniques manga
822 views 2 comments

Seven Days tome 2

by on10 avril 2011
Details
 
 

Pour notre plus grand bonheur, la suite et fin du shônen-ai Seven Days a su nous émerveiller comme son début. Reprenant le roman de Venio Tachibana et illustré par la talentueuse mangaka Rihito Takarai, le deuxième et dernier tome de la série est sorti le 17 février 2011 chez Taïfu Comics.

Tôji Seryô est réputé pour accepter de sortir avec la première fille qui lui demande, en début de semaine, mais qui stoppe toujours la relation le week-end venu sous prétexte qu’il n’a pas réussi à en tomber amoureux. Quand Yuzuru Shino lui propose de sortir ensemble, c’est le début d’une semaine troublante pour les deux garçons…

En sortant ensemble, Yuzuru et Seryô se rapprochent lentement mais sûrement. Alors qu’ils s’apprivoisent enfin, Yuzuru découvre l’existence de Shino, la seule fille dont Seryô a été amoureux et la raison pour laquelle ce dernier l’appelle par son prénom (Yuzuru) plutôt que son nom (Shino). Encore déstabilisé, il ne sait pas encore comment interpréter ses sentiments tandis que Seryô reconnaît déjà son amour pour lui.

manga Seven Days tome 2

Illustration du manga Seven Days tome 2

Si le premier tome est centré sur Seryô et le rapprochement des deux garçons, le deuxième tome met Yuzuru sous les projecteurs. Même si ses actes nous montrent qu’il est amoureux de son ami, il ne le réalise pas encore à cause de son inexpérience dans les relations amoureuses. Persuadé que Seryô aime encore son ex-copine Shino, il se tourmente et la méprise s’empire quand il la rencontre chez Seryô. Il ne se rend pas du tout compte des sentiments de celui-ci malgré ses quelques tentatives de les faire connaître, d’une part à cause la fille, et d’autre part à cause de sa grande naïveté. Pour couronner le tout, la fin de semaine arrive à grands pas, ce qui signifie habituellement la fin de la relation. Comment sortiront-ils de leurs hésitations et de leurs peurs pour permettre à leur relation de continuer au-delà de sept jours?

C’est dans cette situation délicate que le talent des deux auteurs fait des merveilles. En effet, le désarroi de Yuzuru face à ses propres sentiments, son désespoir à l’idée qu’il disparaîtrait de la mémoire de Seryô comme tous ses ex, ainsi que la difficulté de celui-ci de faire le premier pas de peur d’être repoussé sont particulièrement bien dépeints, aussi bien par les mots que par le dessin.

En revanche, ce traitement de l’amour constitue également un gros point faible de Seven Days. À aucun moment, aucun de deux personnages ne se pose la question sur le fait qu’il aime une personne du même sexe. Même si tous les deux cachent leur relation aux autres en la faisant passer pour de l’amitié, ils admettent leur amour sans se demander si cela est normal, tout en sachant qu’ils sortaient avec des filles avant. Les auteurs ont sans doute fait passer à la trappe le problème de l’homosexualité pour les besoins narratifs du récit (destiné à un public qui généralement ne cherche pas à en savoir plus, sans vouloir offenser), on ne peut pas les blâmer tant cette vision idéaliste rend le titre accessible à un lectorat plus large. De plus, même si insérer une touche de réalisme sur la question pourrait être intéressant, le récit s’en retrouverait alourdi et s’éloignerait du sujet principal. Enfin, même si sa crédibilité en pâtit, il remplit avec brio sa visée, celle de faire battre le cœur des lecteurs.

manga Seven Days tome 2

Aperçu du manga Seven Days tome 2

En ce sens, le travail de la dessinatrice Rihito Takarai sur la narration -qui ne se contente pas d’être d’une fluidité exceptionnelle- est remarquable. Les émotions de chaque personnage jaillissent de chaque planche et de chaque case grâce à un découpage judicieusement aéré et surtout, aux nombreux procédés narratifs déployés, comme des suites de zooms et de dézooms combinés à de magnifiques ralentis. Ainsi, en même temps que ce couple adorable et attachant, nous passons de la joie au doute, de la tristesse à l’espoir. Nous retenons notre souffle dans les moments critiques pour ensuite faire un grand sourire quand tout va bien à nouveau. En seulement deux tomes, Yuzuru et Seryô nous ont charmés au point qu’arrivés à la fin, nous refermons le volume avec regret de les avoir quittés si vite puis, nous replongeons rapidement dans la lecture pour les retrouver.

Ce deuxième tome tient ses promesses en succédant dignement au premier et clôture la série avec beaucoup d’émotions. Seven Days est une série indispensable, certes courte mais d’une excellente qualité.

Et toi, penses-tu que cette fin est satisfaisante ou aurais-tu aimé connaître la suite de cette romance? As-tu trouvé l’idée d’une histoire étendue sur une semaine intéressante? N’hésite pas à noter la série et nous donner ton opinion!

Plus

Le chassé-croisé entre les deux personnages est très bien construit.
Un dessin qui frôle la perfection, combiné aux très bons procédés narratifs.
Les personnages très attachants…

Moins

… si attachants qu’on a du mal à les quitter.
Une vision trop idéalisée de l’homosexualité?

Editor Rating
 
Scénario
9.0

 
Personnages
9.0

 
Dessins
9.0

Note du rédacteur
9.0

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario

 
Personnages

 
Dessins

Notes des shôjo addict

You have rated this

comments
 
Leave a reply »

 
  • misa-chan
    6 mai 2011 at 08:42

    Ha voici un des shonen-ai que j’ai lu et donc je n’ai rien regretter ..une histoire assez originale un peu mais c tout aussi bien 😉

    Répondre

  • Malicia-rerhti
    10 avril 2011 at 01:17

    Ca vien d’un roman?

    Tu sais si il est possible de se le procurer?

    Si oui ou?

    Merci

    Répondre

Leave a Response 

Scénario

Personnages

Dessins