Chroniques manga
732 views 2 comments

Si loin et si proche, et si vous savez que vous allez mourir?

by on10 septembre 2010
Details
 
 

One-shot chinois écrit et dessiné par Xiao Bai et édité chez Kana, la couverture de Si loin et si proche est attirante et laisse présager un aspect graphique de grande qualité ; qu’en est il vraiment ? Pour ne rien vous cacher, c’est le plus gros point fort de cette oeuvre. Le travail est remarquable de ce point de vue et permet quelques concessions sur le scénario, pourtant prenant mais malheureusement un peu délaissé et quelque peu maladroit.

Kana nous livre une bonne petite trouvaille, d’une auteure qui m’est personnellement totalement inconnue. Ce début est prometteur pour cette artiste dont les qualités ne demandent qu’à être confirmées à travers de futurs projets.

Un début fantastiquement loupé

manhua si loin et si proche

Extrait du manhua Si loin et si proche

Le personnage principal se nomme Xiaotian. Elle mène une vie d’étudiante, tout ce qu’il y a de plus normal jusqu’au jour où elle rencontre un jeune garçon qui lui causera bien des malheurs. Mais qui est-il ?

Le début du manhua amène Xiotian à rejoindre ses amies au fast-food lorsque l’une d’elles tombe sous le charme d’un lycéen. Sans aucune hésitation, celui-ci s’approche de Xiaotian et la prend dans ses bras en prétendant être son fils sachant qu’ils n’ont que trois ans d’écarts. Comment est ce temporellement possible ? Est ce une simple confusion ? Le gars a-t-il un peu forcé sur la bouteille ? Non plus sérieusement, il s’agit bien d’un procédé à remonter le temps.

L’auteure met un grain de fantastique dans son début de récit dans le but de poser très rapidement les bases de l’histoire. En effet, le jeune homme se nomme Li wei et part on ne sait quel miracle est retourné à l’époque où sa mère est encore étudiante et où elle ignore évidemment son existence. Voici, la raison donnée de son apparition. Afin d’exaucer son souhait le plus cher, Li wei veut revoir sa mère à tout prix pour retrouver ce qu’il a perdu lors de ces 8 ans, le bonheur, l’amour d’une mère suite à une séparation tragique. L’intention est bonne mais le chemin emprunté pour parvenir à ce résultat est peu crédible et nuit à la suite de la lecture. Pourtant, Il existe bien une explication à ce miracle, enfin, plus ou moins. On peut supposer que ce miracle a lieu grâce à la surveillante Madame Wang prétendant être la déesse de la lune (une fée en fait) et d’être au courant du lien de sang qui les unit.

Le début de l’histoire est difficile à avaler. On a l’impression que l’auteure a ajouté ces éléments à la dernière minute par facilité comme par manque d’inspiration ou par contrainte de temps. Si à première vue, cela vous parait centré sur le genre fantastique, il n’en est rien par la suite et c’est plutôt rassurant.

Un monde qui s’écroule

manhua si loin et si proche

Extrait du manhua Si loin et si proche

Après un  départ en eau trouble même si le tout se veut crédible, Xiao Bai se rattrape par la suite et nous surprend dans un domaine où elle excelle merveilleusement bien : le domaine relationnel. L’histoire se concentre principalement sur le jeune garçon et sa mère. Xiotian bouleversée de cet évènement acceptera de croire à l’incroyable et par la suite de partager son quotidien avec son fils. Cependant, il y a bien sûr un mais leur complicité mère-fils étant si forte et partagée risque de créer de nombreux quiproquos. 

Tout d’abord,  un premier malentendu naît lors du premier face à face entre le petit ami de Xiotian nommé Jin et le voyageur du futur. En somme, Xiotian apprend son avenir, sur son futur mari qui n’est autre que Jin et notamment le jour de sa mort. Par conséquent, elle s’interroge sur la manière d’appréhender sa vie présente. Des doutes commencent à s’immiscer en elle sur sa relation amoureuse actuelle.

Ensuite, un autre aspect plutôt bien maîtrisé par l’auteure est l’amitié. Au fil de l’aventure, notre héroïne broie du noir et demande conseil à ses amies et notamment à Chen, un personnage secondaire très appréciable, toujours joyeuse et d’excellente compagnie. Ses interventions prêtent souvent à réflexion sur un thème qui tient à coeur à l’auteure : le regret. Si celle-ci se veut être un soutien morale, elle ne parviendra pas à faire revenir Xiotian à son état normal. Elle devient de plus en plus égocentrique et s’isole petit à petit de ses amies.

Enfin, vient la relation mère-fils qui est selon moi une partie pas visible même si sur le papier elle semble mentionnée, elle n’est pas pour autant bien retranscrite, sûrement dû au contexte du scénario.Comme vous l’aurez compris, sa rencontre avec Li wei est la cause de tous ses tracas. Xiotian n’arrive alors plus à se situer et devient dépressive. En même temps, on peut la comprendre. Comment réagirez vous, si vous connaissiez votre avenir subissant une fin tragique et un fils du futur qui vient chambouler le cours de votre vie ?

La psychologie du personnage Xiotian est agréablement bien exploitée malgré son contexte farfelu, on suit avec une certaine compassion sa détresse.

Si loin et si proche…

Ce manhua a des qualités indéniables concernant sa patte graphique. Son aspect visuel renforce le plan émotionnel. Les dessins sont sublimes et d’une grande finesse. On sent beaucoup d’application. Le chara-design est vraiment charmant du côté féminin comme masculin. Le design des cheveux me fait beaucoup pensé à ceux de Takeshi Obata. Les décors sont régulièrement présents et ça fait toujours plaisir surtout pour un shôjo. À préciser que vous aurez droit à plus de deux cents pages en couleurs, d’une grande qualité. Chaque page tournée est un bonheur visuel.

À noter notamment quelques passages humoristique bien réussis avec des dessins en SD inspirés des mangas Japonais. Il y a du très bon et dû moins bon dans ce manhua. Le moins bon concerne son scénario composé de quelques incohérences et de ses situations plausibles qui peinent à nous convaincre. Le démarrage trop brusque et pas assez approfondi, malheureusement, nous laisse bien perplexes pour la suite du manhua. Ces défauts nuisent cruellement à l’immersion dans le récit. C’est vraiment dommage car l’auteure aborde  vraiment bien par la suite les thèmes qu’elle veut faire ressortir : les regrets, les remords, la valeur des éléments qui nous entourent au cours de notre vie. On reste au final un peu mitigé, ce manhua aurait pu sans ces petites maladresse être proches des meilleurs one-shot.

Il faudra faire abstraction de tous ses défauts pour pouvoir profiter pleinement de son récit toutefois très intéressant  sur le plan des relations humaines. Pour les puristes, il y aura un peu de déception en fin de lecture mais il devrait ravir la plupart des fans de shojo notamment pour ceux qui s’attachent au genre dramatique.

Et toi, as-tu lu Si loin et si proche? Les évolutions psychologiques de l’héroïne te semblent-elles crédibles? N’hésite pas à nous donner ton opinion et noter ce sympathique one-shot.

Plus

Son aspect graphique tous simplement sublime
La psychologie de l'héroïne
Un récit qui porte réflexion sur nous même

Moins

Un début de scénario réalisé à là va vite avec des mises en situations peu crédible
Mises en scènes un peu trop classique

Editor Rating
 
Scénario
6.0

 
Personnages
8.0

 
Dessins
9.0

Note du rédacteur
7.4

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario

 
Personnages

 
Dessins

Notes des shôjo addict

You have rated this

comments
 
Leave a reply »

 
  • 11 septembre 2010 at 09:46

    J’ai lu ce manhua à sa sortie. J’avais apprécié mais moi aussi j’avais relevé quelques incohérences. Le début est bâclé c’est certain. La façon dont la mère et le fils font connaissance est douteuse. La qualité de ce titre se révèle vers la moitié, lorsque la mère commence à douter de l’utilité de se battre dans la vie vu le destin qu’elle lui réserve. Ses débats intérieurs sont vraiment intéressants.

    Répondre

Leave a Response 

Scénario

Personnages

Dessins