Chroniques manga
688 views 0 comments

Mitsuko Attitude tome 2

by on27 septembre 2012
Details
 
Type Manga
 

Le premier tome Mamoru Kurihara a pris le temps d’introduire Mitsuko et la nouvelle vie qui l’attend. Ce n’est qu’avec ce deuxième volume que la véritable histoire peut commencer. En effet, l’humour assez borderline du début n’est plus réellement présent dans cette suite.

Souviens-toi, Mitsuko vit chez son oncle depuis la disparition de son père. Elle constate très rapidement que les mœurs de sa famille d’accueil ne sont pas du tout communes avec les siennes. Entre les lavements au café et la thérapie par l’urine, elle en voit de toutes les couleurs ! Elle refuse toutefois de suivre ce genre de mode de vie. Son séjour à l’hôpital pour cause d’appendicite va changer la donne…

La jeune lycéenne réalise finalement qu’il est important de prendre soin d’elle dès maintenant. Sa tante lui conseille donc de changer son alimentation. Si au départ, elle reste sceptique quant à son nouveau régime alimentaire, elle ressort convaincue lorsqu’elle voit ses premiers bienfaits apparaître.

Complètement motivée par ce nouveau mode de vie, elle accepte même la proposition de son cousin, Chôsuke, de publier des articles de santé dans un magazine spécialisé ! Il s’agit d’une belle opportunité pour s’instruire et connaître les bonnes pratiques en matière d’hygiène de vie.

Parallèlement, alors qu’elle ne pense absolument pas le revoir, Mitsuko retrouve Naruto, ce jeune homme aux propos assez crus, et tendance playboy. Connaissance de sa voisine de chambre, elle l’a rencontré pour la première fois à l’hôpital. Cela ne semble guère l’enchanter. N’arrêtant pas de lui faire des avances douteuses, la jeune fille doute de ses intentions véritables…

enzymes-soldiers

Des beaux gosses pour protéger notre corps

Ainsi, ce tome s’avère plus intéressant puisqu’il montre concrètement comment bien s’occuper de soi et ne pas négliger sa santé. Le lecteur prend la place de Mitsuko, novice totale en la matière, et découvre au même rythme qu’elle différentes astuces.

Nous sommes donc face à un récit didactique dans lequel l’auteur nous aide à comprendre les mécanismes inhérents à certains comportements.

Elle utilise notamment beaucoup de personnifications pour représenter les agents actifs présents à l’intérieur de notre corps.

Je trouve cette approche très drôle, un peu comme la série Il était une fois la vie. Dans ce dessin animé, si tu te souviens, les éléments constituant le corps ressemblent à des « êtres humains » et ils nous expliquent leur rôle.

Par exemple, sur la double page présentée ci-dessous, Mamoru Kurihara reconstitue, via l’explication de la tante de Mitsuko, la bataille entre les forces du corps et celles de la Grippe. Les enzymes représentés prennent la forme de chevaliers venus secourir le corps contre la maladie féroce.

D’ailleurs, je trouve qu’ils ont un faux air de chevaliers du zodiaque tant par l’aspect graphique rétro que par les costumes qu’ils portent.

Bien sûr même si ce procédé d’explication est systématique, j’estime qu’il n’empiète pas trop sur le récit. Sa présence reste disséminée et parfois, contenue dans seulement quelques cases. Par conséquent, l’effet ne devient pas lassant au bout d’un moment. Toutefois l’effet de surprise a disparu, mais ce n’est pas tant dérangeant lors d’un running gag.

bataille-contre-grippe

La rude bataille contre la Grippe et ses troupes

En outre, je ne trouve pas qu’il s’agisse d’un martèlement d’idées moralisatrices. Le propos n’est pas « mange ceci ou mange cela ». Nous sommes au-delà de ce simple schéma. En réalité, une réelle démonstration vise à expliquer les raisons pour lesquelles un aliment ou une association d’aliments sont néfastes, à terme.

Grâce à tout ceci, le lecteur peut se faire lui-même une opinion et réfléchir sur son comportement alimentaire. Il devient acteur de sa santé en ayant les connaissances suffisantes. Au final, se tenir informé est la clé pour être en pleine forme.

En plus d’être davantage concret, ce deuxième tome présente un humour plus nuancé et moins scatologique. Il n’en demeure pas moins présent, mais se situe à une échelle plus subtile. Nous dépassons ce stade plutôt facile et la lecture gagne en profondeur.

Dans une série de ce type, il est difficile de rester crédible en continuant dans cette veine répétitive et placée en dessous de la ceinture. Il est en général assez aisé de provoquer le rire ou sourire sur ce genre de sujet. De fait, passé quelques répétitions, l’effet perd de son charme et peut agacer. Et à partir de ce tome, ce n’est plus le cas ! Bien sûr quelques allusions subsistent mais elles demeurent mineures.

Ce qui ne change pas et sait tout de même rester drôle ce sont les expressions faciales des personnages. La mangaka n’hésite pas à enlaidir, le temps d’une réaction, ses héros. C’est ce que je préfère !

Tandis que l’histoire s’étoffe, les personnages aussi se développent, surtout Naruto et Chôsuke. Nous connaissons brièvement le caractère du premier depuis le tome précédent mais ici il nous est davantage décrit. Le jeune lycéen apparaît alors comme quelqu’un de très direct, populaire avec les filles sans s’en cacher et plutôt blagueur.

C’est tout de même avec un large sourire qu’il demande à Mitsuko « Alors, quand est-ce qu’on fait l’amour, tous les deux ? ». Il ne lésine pas avec la formule et préfère s’exprimer sans détour. Je trouve ceci assez immature et lourd. Où est passée l’élégance dans tout ça ?

Ce genre d’attitude est même très déstabilisant, autant pour notre héroïne que pour nous. Est-il sérieux ou plaisante-t-il ? Pire, il représente même la caricature du gars balourd, dépourvu de subtilité.

Cependant, je me demande si ce n’est pas de la provocation. En la titillant ainsi, n’essaie-t-il pas de se rendre intéressant auprès d’elle ? Après tout, c’est une forme de drague comme une autre et à la longue je suppose que cela marche. Et en réalité, ce personnage m’intrigue beaucoup.

mitsuko-furieuse

Crains le courroux de Mitsuko !

Quant à Chôsuke, maintenant, nous ignorons beaucoup d’éléments le concernant. En effet, plutôt taciturne, adepte de l’urinothérapie, il semble tout le temps blasé. Son visage est peu expressif. Nous ne pouvons pas vraiment dire que sa cote de popularité atteigne des sommets. Et pourtant, si au départ il reste effacé, il prend plus d’importance dans le récit.

Visuellement, il n’est plus cantonné aux arrière-plans de cases. Il s’impose sur le devant de la scène ! Une nouvelle facette de sa personnalité se dessine et je trouve que c’est plaisant. Je commence à l’apprécier alors que je l’ai pensé antipathique auparavant.

Je souhaite tout de même évoquer, en dernier lieu, une petite ombre au tableau – plutôt positif – que j’ai dressé concernant le développement de la romance. Ce n’est pas que cela ne m’intéresse pas. Au contraire, je fonds devant les passages tendres. J’ai juste une impression étrange quant à la façon dont elle est abordée. Attendons de voir !

Avec ce deuxième tome, Mamoru Kurihara ancre son histoire en développant, de manière ludique et pédagogique, quelques techniques pour entretenir sa santé. Elle offre alors à son récit une dimension plus poussée.

De ton côté, ce deuxième tome de Mitsuko Attitude t’a-t-il davantage plu ? N’hésite pas à t’exprimer là-dessus !

Plus

Un aspect didactique davantage présent
Pas de moralisation
De l'humour plus savamment dosé

Moins

La "finesse" de Naruto
Le développement de la romance

Editor Rating
 
Scénario
10

 
Personnages
10

 
Dessins
10

Note du rédacteur
10

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario

 
Personnages

 
Dessins

Notes des shôjo addict

You have rated this

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

    Leave a Response 

    Scénario

    Personnages

    Dessins