Chroniques manga
1076 views 2 comments

Miyo

by on18 octobre 2010
Details
 
Type Manga
 

Ce petit one-shot fait spécialement pour un public occidental montre bien le parallèle qu’il existe entre le pays du soleil levant et le nôtre.

Il est sorti le 1er octobre 2010 chez l’éditeur Kana. J’avais beaucoup apprécié la précédente œuvre de Nami AKIMOTO, Urukyu / Ultra Cute, j’ai donc été très curieuse de découvrir celle-ci.

Miyo, une jeune japonaise de 15 ans, a vécu 7 années en France car son père avait été muté à Paris. Cependant, elle est de retour à Tokyo, elle doit donc quitter ses amis de Paris, Aurore et Nicolas (le garçon dont elle est secrètement amoureuse).  Dans son nouveau lycée, elle fait de nouvelles rencontres et notamment celle avec le mystérieux Shiro. Elle découvre très vite que ce garçon n’est autre que son ami d’enfance du Japon, qu’elle appelait avant Shi-chan. Elle se retrouve donc face à un cruel dilemme. Choisira-t-elle de retourner en France ou de rester au Japon ? Nicolas ou Shiro ?

Cette histoire narre notamment la relation franco-japonaise qui existe de nos jours. J’ai constaté que la mangaka s’est nettement améliorée graphiquement depuis son précédent écrit, ce qui nous permet de voir des détails des plus importants pour comprendre cette histoire. Dès les première images, l’auteure nous illustre bien les paysages de la France, avec entre autre la Tour Eiffel représentée à deux reprises au début du tome, lors du déménagement de Miyo. Ensuite, nous enchaînons avec les paysages du Japon dont ces immeubles impressionnants les uns à côté des autres et notamment la fameuse Tour de Tokyo.

Planche du shôjo Miyo

Extrait du oneshot Miyo

Le lecteur peut donc se situer plus facilement dans le contexte. Le deuxième élément vraiment typique dans les shôjo japonais est l’uniforme. Généralement pour les jeunes étudiants ce vêtement est une habitude mais pour notre héroïne, c’est différent. Elle a beaucoup de mal à s’y acclimater, puisqu’elle est habituée à ne pas en porter, vu qu’en France il n’est pas question d’en vêtir. Ensuite, et grâce à cette partie nous savons que l’histoire se passe de nos jours, l’héroïne utilise Internet pour communiquer avec ses amis de Paris. Cet outil est vraiment pratique et bien utilisé de la part de la mangaka car nous pouvons voir là un autre écart entre ces deux pays : le décalage horaire. D’un côté, c’est le jour et de l’autre la nuit, ce qui met bien en scène la distance entre ces deux pays mais aussi entre les personnages. Nous avons aussi l’allusion aux cours de thé donnés par la mère de l’héroïne. Dans l’enseignement oriental cela fait partie des matières à apprendre alors qu’en occident, ces cours sont plutôt des bonus et non dispensés dans les lycées. Sa mère explique aussi qu’elle donne la plupart du temps des cours à des personnes plus âgées dans ce pays. Tous ces détails font que le lien franco-japonais est bien décrit dans ce one-shot. Cette partie lui permet donc de sortir du lot parmi les shôjo parus en France.

Dés le début, l’héroïne se confie et déclare être amoureuse de Nicolas, chose ultra classique, mais elle ne réussira pas à lui dire avant de partir. Cela permet ainsi de relancer l’histoire. Cependant elle rencontrera Shiro qui bien sûr ne la laissera pas indifférente. Ces deux personnages sont complètement différents mais tiennent tous les deux à elle. Elle se retrouvera donc entre les deux. Ainsi, cette histoire revient à un schéma plus basique avec une trame tournée sur un triangle amoureux. La réelle question est “Qui préfèrera-t-elle ?” et ainsi “Quel pays ?”. Cependant, cette histoire ne tourne pas qu’autour de ces trois personnages. Elle aborde différents thèmes sur l’adolescence dont le problème de taille de Natsumi et sa grande timidité ainsi que les contradictions de Lisa qui semble très attirée par Shiro mais qui a l’air de réagir aux phrases et réactions d’Eiji. Quel lien existe-t-il réellement entre ces deux là ?

Le prix est aussi à prendre en considération, il est vraiment plus élevé qu’un manga ordinaire mais il s’agit uniquement d’un tome, donc il peut paraître justifier.

Cette histoire met surtout en avant la relation franco-japonaise saupoudrée par les apparitions de problèmes d’adolescence tout aussi intéressants.

Que penses-tu de ce one-shot fait spécialement pour le public occidental ? As-tu vu le parallèle entre la France et le Japon ? Quel est ton opinion sur les personnages ? N’hésite pas à nous écrire un petit commentaire pour nous faire partager ton avis.

Plus

Le parallèle France / Japon
Personnages très attachants
Chara design très agréable

Moins

Son prix
Rien d’original, un triangle amoureux des plus classiques

Editor Rating
 
Scénario
7.0

 
Personnages
8.4

 
Dessins
8.6

Note du rédacteur
7.9

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario

 
Personnages
7.6

 
Dessins
10

Notes des shôjo addict
4 ratings
8.4

You have rated this

comments
 
Leave a reply »

 
  • Heyden
    31 octobre 2010 at 00:38

    Je suis d’accord avec toi pour les inconvénients. Mais l’histoire reste quand même agréable, les personnages sont vraiment attachants et on lit l’histoire avec beaucoup de plaisir.

    Répondre

Leave a Response 

Scénario

Personnages

Dessins