Chroniques manga
798 views 2 comments

No longer heroine tome 1

by on5 février 2014
Details
 
 

No longer heroine ou Heroine Shikkaku, est un shôjo qui a vu sortir son premier tome en France en mars 2013 chez Akata et on peut dire qu’il n’est pas passé inaperçu ! Amateurs de shôjos délurés, vous ne serez pas déçus ! Tomberas-tu, toi aussi, sous le charme de l’anti-héroïne du moment ?

Depuis toujours Hatori est amoureuse de son ami d’enfance Rita, elle considère être l’héroïne de l’histoire d’amour de celui-ci, et ce même s’il enchaîne les petites copines. Mais lorsque Rita commence à sortir avec Adachi, intello binoclarde par excellence, Hatori commence à douter de son statut… Et si finalement elle n’était pas l’héroïne de Rita ?

Hatori, sûre de sa future relation avec Rita…

En premier temps, le tome aborde la relation entre Hatori et Rita, ils sont meilleurs amis depuis l’enfance, alors que Rita venait juste d’apprendre que sa mère était partie avec un autre homme et qu’Hatori l’a consolé. Elle voulait au départ le protéger mais avec le temps, ce sentiment est devenu un amour pour lequel elle serait prête à tout. Même devenir une anti-héroïne, ce qui est complètement contre ses principes.

Hatori est complètement accro à Rita et c’en est presque flippant ! Elle s’imagine déjà sortir avec lui alors qu’il a de nombreuses copines, pensant qu’il n’est sérieux avec aucune d’entre elles. C’est sans compter sur Adachi, que notre héroïne ne s’attendait pas du tout à affronter.

À partir de ce moment là elle enchaîne les crasses contre sa rivale, après tout c’est son Rita à elle, personne ne peut le comprendre mieux qu’Hatori surtout que son pire cauchemar est de devenir une figurante de l’histoire de Rita. Elle passe donc en mode harceleuse, suit Rita partout et l’observe de loin pour tenter d’éviter ça. C’est une facette d’Hatori qui m’a beaucoup amusée mais je n’aurais pas aimé être à la place de Rita qui subit l’acharnement de son amie d’enfance.

Cet acharnement montre que Hatori est une héroïne qui pense que tout va bien dans le meilleur des monde (que Rita lui reviendra,…) et donne l’impression d’être complètement à part. Sans être une jeune fille pleurnicharde, elle réussit à attirer notre attention, en bien. C’est une fan de shôjo, auto-proclamée personnage principal d’une histoire qui n’est, finalement, pas la sienne, ce qui fait qu’on se prend d’affection pour elle et ce, malgré tous ses délires, plus drôles les uns que les autres.

Hatori est un type de personnage particulier, on est obligé de réagir face à son amour excessif, ou on la trouve complètement malade ou on est attendri par sa volonté, pour ma part je suis un peu mitigée, j’attends de voir la suite pour me faire un réel avis.

Hatori choquée après avoir compris que Adachi mérite plus qu’elle le rôle d’héroïne

L’humour est justement un des points forts de ce manga, c’est ce qui en fait un shôjo qui sort de l’ordinaire. Les situations aboutissent la plupart du temps à un délire quelconque de Hatori ou encore une remarque d’un autre personnage qui fait sourire le lecteur. Même le dessin en lui-même se veut souvent caricatural, en imitant le style des shôjos vintage, ce qui s’oppose au véritable style de l’auteur, agréable mais ne dégageant rien de particulier, restant assez banal.

Cependant, les shôjos comiques épuisent en général vite leurs réserves, il se peut qu’au bout de plusieurs tomes les gags manquent d’originalité et deviennent répétitifs.

Certains pourront être séduits par le côté réaliste du scénario. Hatori reste malgré tout une fille amoureuse, prête à tout pour récupérer celui qu’elle aime, d’autant plus que dans ce cas elle était très proche de lui à la base. Chacun peut s’identifier à elle, qui s’invente une vie selon ses désirs.

No longer heroine est un bonheur à lire, à en avoir mal aux zygomatiques ! Hatori est touchante, même si la mangaka tourne ses scènes censées êtres tragiques en ridicule, et on s’identifie facilement à elle. En espérant que la suite continue dans cette voie-là !

Et toi ? Est-ce que le tome t’a plu, surpris ? Ou as-tu pensé que ce tome mérite ton attention ?

Plus

Un shôjo complètement barré !
Une héroïne attachante et réaliste
De nombreuses références otakus

Moins

Hatori est certes drôle, mais d'un autre point de vue c'est une harceleuse...
On peut redouter que le manga devienne répétitif

Editor Rating
 
Scénario
10

 
Personnages
10

 
Dessins
10

Note du rédacteur
10

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario
7.7

 
Personnages
8.5

 
Dessins
9.3

Notes des shôjo addict
13 ratings
8.3

You have rated this

comments
 
Leave a reply »

 
  • didiamoura
    6 février 2014 at 00:27

    No longer héroïne est un manga que j’affectionne beaucoup et qui fait parti de ma liste de préférés. C’est un manga tellement drôle et touchant. J’ai de la peine pour Hatori et en même temps j’aime bien la voir tourner en bourrique (mon côté diabolique hehe @.@). L’héroïne rassemble les espérances et illusions de chacune d’entre nous car on a toutes en tête une histoire idéale qu’on aimerait vivre. Le problème c’est le fait de tomber de haut et de s’apercevoir que l’on était plonger dans des illusions trompeuses. Ce manga l’explique bien, mais de façon détournée en riant au nez du lecteur qui lit. J’ai toujours l’impression que c’est anecdotique et je crois que c’est le but de l’auteure.

    Bref, un beau petit bijou pour toute personne qui veulent une histoire qui tourne de façon peu commune.

    Répondre

  • 5 février 2014 at 20:07

    Bonne chronique de ce premier tome de No Longer Heroine, bravo Nonnon ! C’est un manga que j’aime beaucoup aussi (et comme toi, j’en ai mal aux zygomatiques quand je le lis !). C’est vraiment une bonne idée de l’auteur de questionner le véritable rôle de l’héroïne : est-ce qu’elle est juste sensée être la petite amie du beau-gosse ténébreux au final ? Hatori est une bonne héroïne de shôjo, que ce soit pour ses qualités ou pour ses défauts, c’est d’ailleurs ce qui m’a poussé à continuer cette série ! Ca me donne envie de relire le premier tome tout ça haha !

    Répondre

Leave a Response 

Scénario

Personnages

Dessins