Chroniques manga
163 views 0 comments

Nouveau départ

by on12 mars 2018
 

Moegi Yukue, auteure de Parallel lines, de Glare at you because I love you, et de I Recollect love, nous propose ici une histoire d’amour entre un homme divorcé de 40 ans et un jeune serveur de 20 ans. Je n’avais pas franchement aimé Parallel Lines malgré son concept intéressant, à cause d’un manque de réels sentiments que je ressentais entre les deux protagonistes. J’étais donc plutôt inquiète avant d’entamer la lecture de Nouveau départ. Et pourtant il m’a agréablement surprise !

Uematsu est un homme de 40 ans fatigué, divorcé, enfermé dans son travail qui lui prend tout son temps et déçu par des collègues incompétents. Il ne prends même plus la peine de relever la tête pour faire attention à ce qui l’entoure, se contentant de sa vie routinière sans saveur. Un jour, il s’aperçoit qu’à chaque fois qu’il va dans un restaurant où il aime se rendre c’est Asahikawa, un employé à temps partiel attentionné qui le sert. Les conversations qu’ils ont depuis lors le rendent bien plus heureux, le motivant même dans sa vie personnelle et professionnelle. Leur relation se passe tellement bien qu’un beau jour, le jeune serveur l’invite à sortir.

 

Uematsu se demandant s’il est le seul à avoir de l’eau

Parlons de Uematsu ! On est dans un Boy’s love donc il a beau avoir 40 ans c’était couru d’avance qu’il soit beau et fasse à peine son âge. Et pourtant… J’ai été vraiment surprise du réalisme de cet homme ! Il n’est pas non plus très vieux mais n’est plus tout jeune non plus et Moegi Yukue l’a pris en compte dans son apparence et dans son comportement. Par exemple, on peut remarquer que Uematsu a des rides et des traits marqués par l’âge. Pour cette raison, quand on le voit à côté de Asahikawa il ressemble vraiment plus à son père qu’à son petit-ami. J’apprécie vraiment ça !
Concernant son comportement il m’a fait penser à beaucoup de personnes de son âge que je connais : il sait allumer un smartphone mais a besoin d’aide pour utiliser une application de messagerie. De plus, il m’a souvent donné l’impression, durant ma lecture, d’être un homme avec un vrai passé. Il a une expérience de la vie, la vie qui l’a fatigué et déçu. C’était vraiment triste. Encore une fois, cela ne nous donne pas l’impression qu’il est encore tout jeune. C’est un piège dans lequel l’auteure aurait pu tomber.

Asahikawa et Uematsu en rendez-vous

Asahikawa est, quant à lui, un jeune homme de son temps mais également très gentil, attentionné et d’une grande sensibilité. C’est lui qui a fait les premiers pas pour être avec Uematsu. Il ne se plaint pas si celui-ci ne lui répond pas. Il rit en voyant l’homme qu’il aime avoir du mal avec la technologie, et c’est tellement évident qu’il aime Uematsu que ce dernier s’en est rendu compte bien avant qu’il lui dise. A part ça, le manga ne s’intéresse que relativement à lui. Ce n’est pas plus mal car cela permet à l’histoire de vraiment se concentrer sur le retour au bonheur de Uematsu.

Conversation entre Asahikawa et Uematsu à propos de l’amour que ressent Asahikawa

Leur relation est émouvante. Ils sont adorable ensemble ! Vraiment. Ça ne m’était jamais arrivée de trouver un couple aussi touchant. C’est vraiment une bonne histoire d’amour, avec de bons moments qui m’ont réellement touchée au coeur ! A un moment la fille de Uematsu, ayant pourtant commencé à affirmer que l’amour entre hommes était dégoûtant, décide de les aider en voyant à quel point cela changeait positivement son père. Pour appuyer toute la « mignonnité » de leur relation : on ne les voit à aucun moment coucher ensemble, ni même tenter de le faire… Tout ce qu’on a, c’est un léger bisou en fin de volume. C’est assez rare dans un Boy’s love pour le souligner !

 

Mais ce qui est encore plus rare c’est le dernier point que je vais évoquer concernant ce manga : la bisexualité. Elle n’est pas nommée explicitement mais sous-entendue. J’ai été vraiment surprise quand Asahikawa fait remarquer son hétérosexualité à Uematsu, et qu’Uematsu lui déclare que ce n’était pas sûr qu’il le soit. Lire cette réponse m’a presque donné envie de balancer des confettis à ce manga car il ne fait pas comme de nombreux autres Boy’s love où le personnage hétéro décide que s’il est amoureux d’une personne du même sexe que lui c’était que cette personne était uniquement une exception à son hétérosexualité. Bravo Nouveau départ !

Avec un homme de 40 ans qui ressemble vraiment à quelqu’un de son âge, une relation incroyablement adorable, des moments touchants et une évocation de la bisexualité Moegi Fukue a, selon moi, publié un manga qui mérite vraiment d’être lu.

Plus

Couple adorable
Évocation de la bisexualité
Évocation de l'homophobie
Traitement des personnages
Evolution de Uehara

Editor Rating
 
Scénario
9.9

 
Personnages
9.6

 
Dessins
9.8

Note du rédacteur
9.8

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario

 
Personnages

 
Dessins

Notes des shôjo addict

You have rated this

A savoir...
 

Merci à IDP pour l'envoi de ce manga en Service Presse

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

    Leave a Response 

    Scénario

    Personnages

    Dessins