Chroniques manga
925 views 3 comments

Orange tome 1

by on17 novembre 2014
Details
 
 

Que feriez-vous si vous connaissiez une partie de votre avenir ? Après coup, nous nous disons souvent que si nous avions su comment les choses allaient tourner nous n’aurions pas agi de la même façon. Profiteriez-vous de cette opportunité pour changer votre destin et celui de vos proches ? Ichigo Takano nous incite à nous poser ce genre de questions à la lecture de son manga Orange, récemment paru chez Akata.

Naho reçoit une lettre rédigée par elle-même bien des années plus tard. Ce courrier du futur lui révèle que Kakeru, le garçon dont elle va tomber amoureuse va mourir quelques mois après son arrivée au lycée. Elle lui prodigue aussi des conseils et lui explique les regrets qu’elle ressent maintenant qu’elle est adulte. Comment réagira la jeune fille face à ses informations qui la dépassent totalement ?

Lorsque j’ai commencé à lire ce manga, j’ai immédiatement pensé au manga Puzzle (lui-même déniché par l’équipe Akata et paru chez Delcourt). Les thèmes qui y sont abordés sont sensiblement les mêmes : la mort, les doutes adolescents, le manque de confiance et la construction de soi. Même le style narratif est similaire puisque les deux mangas font des allers-retours entre passé et présent, entre adolescence et vie d’adulte.

Les premières pages sont un brin surprenantes puisqu’elles posent le postulat de départ : la réception de cette lettre du futur qui va conditionner les décisions de l’héroïne. Une fois que l’on a admis cet état de fait, le déroulement des événements est vraiment réaliste.

Extrait du tome 1 du shôjo Orange

Naho réalise l’impact de la lettre sur sa vie.

Naho se pose des questions très naturelles pour une adolescente. L’écart entre le raisonnement très adulte délivré dans la lettre et les sentiments qu’elle éprouve en tant qu’adolescente sont admirablement retranscrits. Que l’on soit une lectrice adolescente ou plus âgée, on se retrouve immanquablement dans cette héroïne.

Grâce à ses dessins très expressifs et ses propos justes, la mangaka sait appuyer sur notre corde sensible pour nous inciter à la réflexion. J’ai eu les larmes aux yeux à plusieurs reprises tellement je me sentais impliquée dans les choix de Naho. (même si je me dois de préciser que je suis particulièrement émotive en ce moment 😉 ) Je l’ai trouvée terriblement courageuse et me suis profondément attachée à elle.

Orange c’est une romance adolescente avec des dessins tout en rondeur qui saura ravir l’adepte de shôjo traditionnel. Il satisfera néanmoins les lectrices (et peut-être même les lecteurs) plus exigeantes grâce à l’émotion qui transparaît à chaque chapitre, ses thèmes très durs et surtout son héroïne attachante.

NB : Orange est un manga au destin très original. Initialement prépublié dans le Betsuna, un des principaux magazines shôjo, il voit sa parution stoppée au bout de quelques chapitres. Plusieurs mois après, la mangaka annonce que sa série va reprendre mais cette fois-ci dans un magazine plutôt spécialisé dans le seinen.

Merci à Akata de m’avoir fait parvenir ce manga en service presse.

Plus

Une héroïne « entre deux âges » à laquelle on s'identifie immanquablement
Une histoire d'amour émouvante
Des personnages attachants
L'expressivité des visages des personnages

Moins

Un dessin typique du shôjo que je trouve un peu trop classique

Editor Rating
 
Scénario
9.0

 
Personnages
8.0

 
Dessins
6.5

Note du rédacteur
8.1

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario
8.6

 
Personnages
7.7

 
Dessins
7.8

Notes des shôjo addict
16 ratings
8.1

You have rated this

comments
 
Leave a reply »

 
  • 3 décembre 2014 at 13:39

    Hum.. je ne sais pas quoi répondre parce que tu as raison d’un côté, je suis peut-être juste trop fan :/ (faut me soigner !)

    Répondre

  • 23 novembre 2014 at 18:35

    Hey Caro ! Sympathique chronique de ce tome 1! Je suis bien sûr d’accord avec tes propos, mais il y a quelque chose qui me démange : je ne trouve pas le dessin si typique comme tu dis. Je le trouve plus neutre, sans trop de fioriture, mais style de fille si tu veux mon avis, et c’est aussi ce qui m’avait plu à ma première lecture.
    Voilà voilà 🙂

    Répondre

    • 27 novembre 2014 at 19:45

      Je le trouve typique parce qu’au premier coup d’oeil il ne se différencie pas de la plupart des shôjo actuels. Les personnages ressemblent à beaucoup d’autres avec leurs visages tout en rondeur. Néanmoins, je ne le trouve pas désagréable pour autant. C’est juste que je ne suis pas sûre de reconnaître la patte de l’auteur parmi d’autres.

      Répondre

Leave a Response 

Scénario

Personnages

Dessins