Chroniques manga
646 views 0 comments

Pack yaoi n°3 IDP

by on27 novembre 2013
Details
 
 

Dans la chronique qui suit, tu pourras découvrir les cinq titres du troisième pack yaoi d’IDP.

manga I want to say loveI want to say Love

 

Les jumeaux Hidekazu et Eiji, ont toujours été avec leur voisin, Shun. Ces trois-là sont inséparables, et décident de vivre ensemble ainsi que de fréquenter la même université. Seulement, il s’avère que Shun est amoureux d’Eiji. Comment la cohabitation va-t-elle se passer ? D’un autre côté, Hidekazu fait une drôle de rencontre qui va le chambouler…

 

J’ai vraiment apprécié ce one shot ! La première histoire est classique et déjà vue : il s’agit d’un amour caché. Malgré cela, j’ai bien aimé la manière dont les choses entre Eiji et Shun sont présentées. Avant de former un couple, ces deux-là avaient une relation à la fois proche et distante, comme pour montrer qu’ils n’osaient pas trop être intimes pour que l’autre ne prît pas des sentiments qu’ils pouvaient avoir. C’est finalement d’une manière assez banale, mais mignonne que l’histoire va se conclure. Mais ma préférence va pour la seconde histoire. En effet, l’histoire entre Hidekazu et Yûki va se faire d’une manière plus complexe, avec un peu moins de facilité. Le tout est accompagné d’un humour qui fait mouche, avec des situations cocasses et surprenantes.

Au niveau des personnages, on a le classique trio du frère taciturne, contraste parfait du frère social et joyeux, dont l’ami d’enfance est mignon et parfois naïf. Eiji est un personnage que j’ai adoré découvrir, car en réalité, c’est un garçon plus vicieux et se montrant plus affectif qu’on pourrait penser. Hidekazu est jovial, mais assez dupe et stupide. D’ailleurs, sa personnalité m’a vraiment fait rire, car il se rend compte de certaines choses flagrantes longtemps après. J’ai trouvé que Shun était le personnage le moins développé. On cerne rapidement sa personnalité, du coup, pas de réelle surprise. Yûki, le dernier personnage présenté est un tsundere (une personne méchante à l’extérieur, mais qui est en réalité gentille) qui va donner beaucoup de fil à retordre à Hidekazu. On sent petit à petit qu’au contact de ce dernier, il change et laisse son côté tendre le submerger.

 

J’aime beaucoup le style graphique de Kotetsuko Yamamoto : des traits fins, des visages expressifs, et toujours une palette de bishônen, bien différents à chaque fois.

 

yaoi If it's not youIf it’s not you

 

Ce one-shot est composé de cinq histoires.

 

Suwa est un étudiant populaire mais aussi très dragueur. Mais il cache quelque chose à ses amis : il entretient en réalité une relation purement physique avec Fujisaki, un garçon très discret. Lorsque Suwa fait un voyage avec une fille qu’il convoitise, ses sentiments envers Fujisaki deviennent confus…

 

Uehara Daisuke est un lycéen qui n’a jamais eu de petite amie. Un jour, il reçoit une lettre d’amour dans son casier lui disant de rejoindre Ruka Aikawa, l’expéditrice, derrière la cour. En se rendant au rendez-vous, il se rend compte alors que son expéditrice est en réalité un expéditeur…

 

Natsume Ryûichi est un fétichiste des lunettes. Et ça tombe bien, car son collègue de travail, Kuze et Aya, en portent. De ce fait, Ryûichi se sent extrêmement attiré par ces deux-là.

 

Kikuchi Yûma est un employé de bureau. Son ex, Haruto, décide de venir s’incruster chez Yûma pour quelques temps. Même si ce dernier, au début, se sent gêné par cette situation, ses anciens sentiments vont vite refaire surface.

 

Manabe et Yutaka sont en couple mais aussi collègues de travail. Ces derniers temps, Yutaka se sent délaissé par Manabe. Il décide alors de s’amuser avec Narazaki, un autre de ses collègues, ce qui ne va pas plaire à Manabe…

 

Autant dire que je n’ai aimé que deux histoires sur les cinq. Chaque histoire met en avant différents types de sentiments ou de situations romantiques. La première, ma préférée, nous décrit comment Suwa se rend compte de ses sentiments qu’il prenait alors juste pour du désir physique. La seconde, nous montre comment un amour, au départ exclusif arrive à emporter l’autre dans le torrent des sentiments. La troisième, celle que j’ai le moins aimé, met en place un… threesome (littéralement plan à 3) . Eh oui, si ce sujet est plutôt rare dans les yaoi, on en voit de temps en temps dans les dôjinshi. Je dois dire que ce n’est pas vraiment mon truc, donc c’est normal que je n’aie pas apprécié. La quatrième nous montre comment des anciens sentiments peuvent renaître, et enfin, la dernière met en scène un amour pervers et la jalousie. Quelques pages pour chaque récit, c’est sûr qu’on ne doit pas s’attendre à quelque chose d’extraordinaire, surtout que l’auteur nous sert surtout des scènes explicites. J’ai trouvé que le tout n’était pas très recherché, et certains dialogues ont l’air d’être sortis tout droit d’un dictionnaire de phrases clichées.

 

J’ai trouvé les protagonistes mous, et peu originaux.

 

Le dessin féminise beaucoup les personnages. Ce sentiment est d’ailleurs renforcé par la présence de fonds remplis de roses ou d’autres sortes de fleurs.

 

manga Liar wolf proposes twiceLiar Wolf Proposes Twice

 

Ce one-shot est composé de cinq histoires qui se déroulent toutes dans le même univers.

 

Yû est un jeune écrivain de boy’s love. Il est venu dans l’établissement privé non mixte Saotome (ou Spica) afin de s’inspirer des histoires d’amour auxquelles il pourrait assister. Alors qu’il s’endort sur un banc, il se réveille dans une drôle de position.

 

Shinji est un lycéen banal qui se fait lyncher par certains élèves du conseil. La raison ? Il est l’ami de Rin Nakao, un nouvel arrivant qui s’est beaucoup fait remarquer. Tandis qu’il se fait attaquer, Shinji est sauvé par Yûichi Hiramoto, qui fait partie du comité disciplinaire. Depuis lors, celui-ci veille toujours sur Shinji.

 

Futaba est professeur au lycée Spica, mais il cache quelque chose à ses élèves. En effet, derrière son allure séduisante, c’est un véritable otaku. Au moment où il rentre d’une convention, un de ses élèves, Shiki Shiba, membre du comité disciplinaire, le surprend. Shiba le menace de révéler sa « véritable identité », à moins qu’il fasse tout ce qu’il lui demande.

 

Depuis le remariage de son père, Kotarô a désormais deux frères : Yûdai et Asahi. Ils vont très vite bien s’entendre, mais un accident va changer leur relation.

 

C’est l’heure du festival à Spica ! Iku tient un café avec sa classe. Un ancien élève, Mikado Ôkochi, surnommé « l’empereur », sera présent. Il s’avère que ce dernier revient pour lui…

 

Globalement, la lecture fut agréable, même si je n’ai pas été convaincue par tout. Certains éléments sont assez improbables et saugrenus. Je me suis parfois demandée où l’auteur va chercher ses idées. On peut dire que l’œuvre ne fait pas vraiment dans la dentelle. Malgré tout, une ambiance charmante se dégage des histoires par le biais du comportement de certains personnages ou encore par les dialogues de certaines histoires.

 

Beaucoup de protagonistes aux différentes personnalités nous sont proposés. Mais j’ai remarqué qu’ils avaient tous les mêmes types de traits caractéristiques : les uke sont tous des hommes mignons et sans défense, et les seme sont des durs, vicieux et pervers.

 

J’ai eu un coup de cœur pour le dessin de la mangaka. Il faut dire que la couverture est magnifique, elle aussi. Lorsqu’on lit le manga, on retrouve aussi ce côté fleuri, tout mignon et délicat. Les traits sont fins, ce qui nous donne de très beaux bishônen. Le tout est bien dosé pour que les personnages ne fassent pas trop féminins non plus.

 

manga The uneven coupleThe Uneven Couple

 

Ce one-shot est composé de quatre histoires.

 

Sôta et Yamato sont amis d’enfance. Sôta a toujours été amoureux de Yamato et lorsqu’il était petit, il voulait devenir aussi grand que Yamato. Quelques années plus tard, son vœu a été réalisé, et nous retrouvons nos protagonistes au lycée, toujours aussi proche.

 

Moriya admire Makino, son collègue de travail. Ce dernier représente tout ce qu’il voudrait être. Ces derniers temps, Moriya passe son temps sur un forum où il discute souvent avec un certain Ushi à qui il confie presque tout et qui l’aidera d’une certaine manière à régler ses problèmes.

 

Kento est un lycéen que l’on surnomme « bouddha » car il achète tout ce que ses petites amies veulent. Résultat, il se fait toujours jeter. Un jour, il rencontre Arata qui lui demande de le couvrir de cadeaux à la place de ses petites copines.

 

Daiki est un coureur de jupon qui sort en ce moment avec Natsumi, une fille populaire. Il rencontre par hasard son voisin de celle-ci, Tôru. Il semble que ce dernier soit attiré par Natsumi. Amusé, Daiki propose à Tôru de sortir avec lui.

 

Les histoires sont simples, on utilise des procédés déjà vus, mais elles restent agréables à lire. Les protagonistes passent par des situations classiques : jalousie, quiproquo, doutes etc. Il y a un manque d’originalité, mais les couples sont tellement attachants, qu’au final on oublie ce côté classique pour se laisser emporter par l’histoire. J’ai surtout préféré la dernière histoire, car c’est celle que j’ai trouvé la plus convaincante et « surprenante ».

 

Les personnages sont à l’image du one-shot : ils sont simples, sans prises de tête.

 

Les traits sont plutôt épais mais ce n’est pas dérangeant. Les protagonistes sont très expressifs.

dreaming-love-t2Dreaming Love T.2

 

Kanô et Sawamura ont emménagé ensemble et tout se passe pour le mieux. Mais voilà qu’un problème de grosse taille arrive dans la vie de notre couple.

 

Ce second tome comporte deux histoires bonus :

 

Sôma est un lycéen populaire avec les filles, mais il a peur d’elles. Il est amoureux de son ami d’enfance, Hibiki. Forcé par ses sœurs, il lui écrit une lettre d’amour, et à sa grande surprise, Hibiki accepte ses sentiments. Mais très vite, Sôma découvre qu’Hibiki n’est pas ce qu’il prétend être.

 

Satomi est souvent entouré par des filles. Un jour, Yuzuru Hongô, un kôhai, lui demande de le prendre comme disciple. Le père de Satomi avait aidé financièrement le père de Yuzuru, et depuis, ce dernier est reconnaissant envers la famille de Satomi. Mais très vite, les choses vont prendre une autre tournure.

 

Si j’avais bien apprécié le tome 1 de Dreaming Love, le tome 2 m’a déçue. Alors que le premier volet de la série était plus tourné vers les sentiments, le second tome est plutôt centré sur le sexe (que ça soit au niveau de l’histoire principale ou des histoires bonus).

Ce tome est l’occasion pour le passé de Kanô, évoqué auparavant, de revenir à la surface, ce qui permet au lecteur de le connaître un peu mieux. On a l’occasion de voir une nouvelle facette de Sawamura, qui s’avère plutôt intéressante. Mais mis à part ça, rien de vraiment bien intéressant ne se passe, et c’est dommage. J’aurais aimé qu’on approfondisse encore un peu plus leur relation plutôt que de nous montrer les nouveaux jouets de Sawamura. Malgré tout, la finalité de leur couple est plaisante.

Des deux récits supplémentaires, je n’ai apprécié que le dernier que j’ai trouvé plus touchant, tandis que le premier était plus axé sur une relation dominé-dominant.

 

Les protagonistes de la première histoire supplémentaire m’ont peu convaincue. J’ai trouvé Sôma agaçant avec son côté garçon apeuré et obéissant. Hibiki est plus intéressant au niveau psychologie : c’est un yandere (quelqu’un de gentil aux abords mais en réalité, il ne l’est pas), mais il en souffre et a peu confiance en lui. Je me suis plus attachée aux personnages de la dernière histoire. Yuzuru est le type même de la personne à l’allure effrayante mais qui s’avère timide et gentil. Il est franc, ce qui ne laissera pas de marbre le sympathique Satomi.

 

Un pack plaisant à lire, mais la plupart des one-shot se ressemblent au niveau de la construction des histoires.

Et toi, qu’as-tu pensé de ce pack ? N’hésite pas à donner ton avis !

 

Cette chronique a été rédigée grâce au service presse IDP. Merci à eux de m’avoir permis de découvrir tous ces mangas !

Plus

Un pack plaisant dans l'ensemble

Moins

On lit souvent le même type d'histoire
Pas d'originalité dans les scénarios

Editor Rating
 
Scénario
6.0

 
Personnages
6.0

 
Dessins
7.0

Note du rédacteur
6.2

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario

 
Personnages

 
Dessins

Notes des shôjo addict

You have rated this

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

    Leave a Response 

    Scénario

    Personnages

    Dessins