Chroniques manga
816 views 0 comments

Pack yaoi n°4 d’IDP

by on15 mai 2013
Details
 
Genres
 

C’est le 11 mars qu’IDP a lancé sa collection yaoi ! Ces mangas sont vendus par pack de 5. A ce jour, 4 packs sont sortis. Dans la chronique qui suit, je vais présenter les 5 titres du pack n°4 qui te sera envoyé début juillet si tu es abonné.

manga I Want To Become Your BirdI Want To Become Your Bird

Kei Koyama est un lycéen qui couche avec n’importe quel homme, du moment qu’il ne se sent pas seul. Il n’a jamais connu l’amour, jusqu’au jour où il fait la connaissance de Daisuke Fuji, le petit ami de sa soeur, Moe.

I want to become your bird est mon manga préféré de ce pack. Il n’est pas rare de lire ce type d’histoire où le héros est amoureux du/de la petit(e) ami(e) de son ami(e) ou d’un membre de sa famille. Pourtant, j’ai beaucoup apprécié la manière dont l’auteur relate son récit. Je l’ai trouvé touchant, réaliste et son petit coté poétique m’a plu.

Kei est seul et se sent vide. Il sait qu’il lui manque quelque chose dans sa vie, et il va le trouver : l’amour. Malheureusement, ses sentiments se porteront sur le petit ami de sa sœur, Moe. Il fera alors tout pour qu’elle et Fuji ne se rendent pas compte de l’affection qu’il porte à ce dernier. Les sentiments de Kei sont dépeints de manière réaliste et touchent le lecteur. D’ailleurs, tout dans ce manga est proche de la réalité, et je me suis identifiée plus facilement aux personnages. Résultat, j’ai compati à la souffrance de Kei et compris le doute que peut ressentir Moe vis à vis du comportement de Fuji envers Kei.

Les personnages sont attachants et nous ressemblent. Ainsi, il est plus facile de les apprécier et de s’y identifier. Si Kei et Fuji m’ont beaucoup plu, Moe m’a exaspérée. C’est une égoïste qui ne pense pas à ce que les autres peuvent ressentir, tandis que Kei ne pense qu’au bonheur des autres et non au sien. Quant à Fuji, il est le type insouciant de la série.

J’ai beaucoup apprécié le dessin qui a un côté un peu rond. Les personnages masculins sont très beaux, surtout Fuji.

The half of HappinessThe half of Happiness

Alors que Chiharu Hayama est dans le métro, il assiste à un harcèlement sexuel mais hésite à intervenir. C’est alors qu’un autre homme, Kôichi Katsuya interfère et sauve la jeune fille du pervers. Malheureusement, celle-ci le prend pour le pervers. Il se fait alors arrêter, et pour le sauver Chiharu témoigne et montre une preuve qui le disculpe. Les deux protagonistes deviennent très vite amis et se rapprochent, mais quelques jours passent sans qu’ils se voient, et Kôichi ne semble pas se souvenir de Chiharu.

J’ai adoré cette histoire ! Pourtant au départ, elle comporte beaucoup de facilités scénaristiques. Tout se passe relativement vite : Chiharu et Kôichi se rapprochent et couchent vite ensemble. La découverte de la maladie de Kôichi par Chiharu rend le récit plus intense en sentiments et plus touchant. Sans trop tomber dans le drame, l’auteur créée une relation forte entre les deux personnages qui devront surmonter les dures épreuves qui les attendent. J’ai eu l’impression que ce manga était un message d’encouragement à tous ceux qui vivent un amour avec une personne qui a un trouble de la mémoire, ce qui explique sans doute le côté plutôt réaliste. J’ai eu de la compassion pour le couple, en espérant que tout finisse bien, même si je savais forcément que tout cela finirait bien.

Chiharu et Kôichi m’ont beaucoup touchée. Ce dernier fait de son mieux pour se souvenir de l’homme qu’il aime, et pour combattre sa maladie. Il n’abandonne pas. Il en va de même pour Chiharu qui continue corps et âme à faire revenir les souvenirs de Kôichi.

Graphiquement, j’ai trouvé les visages trop longs et j’ai eu du mal sur certaines pages à reconnaître Chiharu. Le style de l’auteur est vraiment très féminin, et cela se voit beaucoup dans la physionomie des personnages.

manga Blooming moonBlooming Moon

Haruaki travaille pour la maison Kamo en tant qu’exorciste. Il est aidé dans sa tâche par Yuzuki, qui possède des pouvoirs de purification et de guérison. Mais, un ennemi puissant se montre et s’attaque à Haruaki…

Au départ, je ne pensais pas aimer cette oeuvre. Je connaissais déjà l’auteur, et elle ne me disait vraiment rien. Au final, j’ai beaucoup apprécié la dimension fantastique de l’histoire. Je l’ai trouvé intéressante à suivre. Pleins de mystères et de questions se posent. C’est l’un des rares mangas pour lesquels, le fait qu’il y ait « autant » de scènes de sexe ne m’a pas gênée. Elles ne sont pas là juste pour décorer ou pour faire plaisir aux lectrices/lecteurs, mais elles ont un but précis : guérir Haruaki. La seule chose que j’espère, c’est que le manga ne se finisse pas en queue de poissons vu qu’il n’y a que 2 tomes.

On ne connait pas trop les personnages, mis à part Yuzuki qui est le seul dont le passé est dévoilé. Les personnages secondaires, font vraiment office de personnages secondaires, dans le sens où ils sont là juste pour valoriser un peu plus les personnages principaux. Dommage, j’aimerais bien en savoir un peu plus sur eux aussi, mis à part leurs ébats amoureux.

manga Mr ConvenienceMr Convenience

Takashi, est un employé à tout faire. Une requête de votre part, et il fait ce que vous voulez. Un jour, son entreprise reçoit un mail étrange disant « je voudrais un ami ». Takashi accourt alors à la maison du client, et découvre à sa surprise, Aki, un chef d’entreprise riche et trés séduisant mais timide…

C’est un des deux mangas que j’ai le moins appréciés. Déjà, je ne suis pas très fan de Yamato Nase parce qu’elle met trop d’ébats amoureux pas forcément utiles qui juste là pour le fan service. Mr Convenience n’est pas une exception d’ailleurs. Le one-shot est découpé en deux histoires. J’ai trouvé que ces histoires étaient des prétextes aux scènes d’amour. C’est simple, voir trop, et ça ne passe pas par quatre chemins. Autant dire que ça ne m’a pas trop plu.

J’ai trouvé les personnages pas vraiment attachants, clichés et gnan gnan parfois.

manga The Contract With DevilThe Contract With Devil

Ryô Jinnô est le président d’une grande entreprise. Ayant succédé à son père très jeune, il s’ennuie à mourir. Il décide alors pour s’amuser d’invoquer un démon avec lequel il va passer un contrat. Apparaît alors devant lui le démon Bélial, qui peut exaucer 3 de ces vœux, qu’importe ce que c’est.

Ce manga est le deuxième du pack que je n’ai pas apprécié. Tout comme Mr Convenience, ce n’est qu’ébats amoureux à gogo et dialogues clichés. Le one-shot est lui aussi coupé en deux histoires. La seconde ne rattrape pas la première, d’ailleurs. C’est plat, et pas plaisant du tout pour quelqu’un comme moi qui cherche une véritable histoire.

Les personnages sont eux aussi sans relief. Les démons qui sont censés être effrayants sont relégués au rang de jouet érotique. Oui, car je ne l’ai pas précisé, mais il y a deux démons, et le deuxième est aussi faiblard et soumis que Bélial, le premier démon apparu dans la série.

En conclusion, c’est un pack en demi-teinte que t’offre IDP, mais pour moi, il reste le meilleur ! Et c’est aussi celui que je trouve le plus varié. Réalisme, fantastique, il y en a pour tous les goûts !

Et toi, que penses-tu de ce pack ? N’hésite pas à donner ton avis !

Cette chronique a été rédigée grâce aux service presse IDP. Merci à eux de m’avoir permis de découvrir tous ces mangas !

Plus

Un pack varié au niveau des genres

Moins

Deux titres qui sont très axés scènes érotiques

Editor Rating
 
Scénario
7.0

 
Personnages
7.0

 
Dessins
7.0

Note du rédacteur
7.0

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario

 
Personnages

 
Dessins

Notes des shôjo addict

You have rated this

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

    Leave a Response 

    Scénario

    Personnages

    Dessins