Chroniques manga
884 views 2 comments

Le pacte des yokai : une quête initiatique dans un monde peuplé de yokai

by on17 octobre 2012
Details
 
 

Le pacte des yokai, c’est un manga édité par Delcourt mais c’est aussi un anime en 4 saisons de 13 épisodes chacune. Dans ce shôjo fantastique, le héros ne vit aucune romance. Pourtant, ce manga déborde de sentiments et d’émotions.

Depuis tout petit, Takashi Natsume voit des êtres invisibles aux yeux des humains : les yokai. Orphelin et incompris par son entourage, il a changé très fréquemment de famille d’accueil jusqu’à rejoindre la maison des Fujiwara où il parvient enfin à se sentir chez lui. Natsume a hérité de sa grand-mère, Reiko, du carnet des amis. Ce cahier est rempli des noms des yokai que son aïeule a battu pour tromper sa solitude. En apposant leur signature dans le carnet, les yokai ont ainsi passé un pacte avec Reiko, lui donnant le pouvoir de faire appel à eux. Natsume décide de rendre leur nom et donc leur liberté aux yokai.

Natsume Yuujinchou (le pacte des yokai)

Natsume, maitre Griffou et Takuma

Dans les premiers volumes, le même schéma se répète. Natsume rencontre un yokai et lui rend son nom. La mangaka pose doucement les bases de son histoire et nous fait découvrir son univers ainsi que le quotidien mouvementé de son héros. Il faudra attendre plusieurs tomes avant de voir l’intrigue se complexifier et la tension monter.

Deux espèces qui ne se comprennent pas

Dès le début du manga, Natsume se pose comme un médiateur entre deux races : les humains, d’une part et les yokai de l’autre. Il ne devient pas un intermédiaire par choix mais plutôt par une succession d’événements et de rencontres.

La cohabitation entre ces deux espèces n’est pas facile. Les humains n’ont pas conscience de la présence des yokai. Néanmoins, le comportement étrange de Natsume leur fait entrevoir leur présence. Ils s’inquiètent notamment de le voir se battre contre un être invisible ou de parler tout seul. Ils ont peur de ce qu’ils ne comprennent pas et rejettent donc la faute sur le jeune garçon.

Parallèlement comme ils sont ignorants de la présence des yokai, les hommes peuvent les faire souffrir sans le savoir. Par exemple, bon nombre d’anciens dieux croisent la route de Natsume et se plaignent de ne plus recevoir d’offrandes. Faute d’être vénérés, ils perdent leur pouvoir et finissent par mourir.

Natsume et Nianko Sensei - Natsume Yuujinchou

Takashi Natsume et Maitre Griffou

Les yokai considèrent d’ailleurs les humains comme des êtres inférieurs, vu qu’ils sont incapables de les voir et qu’ils ne possèdent aucun pouvoir. Il y a donc une certaine forme de mépris qui est perceptible.

Les deux races vivent dans le même pays mais sont incapables de communiquer. Natsume est donc le lien entre eux. Il est capable de voir, d’entendre et de parler avec les yokai. Il peut donc comprendre chacune des parties et son bon coeur le pousse à vouloir les aider toutes les deux.

Comme la frontière séparant le monde des yokais de celui des humains est vraiment fine, il arrive que les hommes fassent appel à des exorcistes pour chasser ou tuer les yokai. Dès les premiers volumes, nous faisons connaissance avec l’un deux : M Natori.

Ce dernier se lie rapidement d’amitié avec le jeune garçon. Bien que ne partageant pas les mêmes opinions ils vont se rapprocher parce que M Natori est la première personne capable de voir les yokai que Natsume rencontre. Ce point commun crée un lien entre eux.

Au contact l’un de l’autre, ils vont évoluer. M Natori se montrera plus ouvert et attentif aux yokai et à leurs sentiments alors que Natsume prendra conscience des dangers qu’ils peuvent représenter pour lui, sa famille et ses amis.

Natsume yuujinchou (Le pacte des yokai)

Natsume et les exorcistes

En effet, tous les yokai ne sont pas inoffensifs, amicaux ou réfléchis. Certains sont puissants, dépourvus d’intelligence ou maléfiques. La puissance de Natsume ou du carnet des amis les attire, faisant peser une menace perpétuelle sur le jeune garçon et son entourage.

Le danger ne vient pas seulement des yokai. Natsume va faire connaissance avec le clan d’exorcistes Matoba et notamment avec son chef, un jeune homme dépourvu de compassion. Le pouvoir de Natsume attise la convoitise de l’exorciste qui souhaite lui faire rejoindre ses rangs.

Notre héros doit donc protéger le carnet des amis et par conséquent, les yokai à qui il n’a pas encore rendu leur nom, des convoitises des autres yokai mais aussi du clan Matoba. Entre de mauvaises mains, le carnet pourrait être extrêmement dangereux.

La quête initiatique de Natsume

Durant toute son enfance, Natsume est profondément seul. Il est rejeté par ses camarades de classe du fait de son comportement étrange. Il est aussi victime de yokai farceurs qui s’amusent à le provoquer en lui faisant peur. Il est également la cible de yokai malveillants, attirés par le goût appétissant qu’il dégage.

Natsume Yuujinchou (Le pacte des yokai)

Natsume et ses amis

Tout au long du manga, l’auteur relate la façon dont Natsume réussit petit à petit à s’intégrer dans sa nouvelle famille et son école. Jadis rejeté, il trouve sa place en subissant diverses épreuves qui le feront évoluer. Nous sommes en présence d’une quête initiatique tout-à-fait banale, en somme.

Le pacte des yokai c’est le récit d’une intégration, à la fois parmi les hommes et parmi les yokai. Considéré par les yokai comme un être inférieur au début du manga, il prouve qu’il est digne de respect grâce à ses capacités mais surtout grâce à sa gentillesse.

Il accepte la présence des yokai et se fait accepter d’eux. Ils se comprennent et la communication est désormais établie. Suivront ensuite l’entraide et l’amitié. Ainsi, Natsume possède deux cercles d’amis : les humains et les yokai.

A travers le carnet des amis, Takashi entrevoit l’héritage que lui a laissé sa grand-mère. Ses rencontres avec les yokai qui ont croisé la route de Reiko lui en apprennent plus sur la personnalité de son aïeule. Ce sont autant de témoignages qui lui permettent de faire connaissance avec cette parente qu’il n’a jamais connue.

En faisant des efforts pour trouver sa place, Natsume évolue naturellement. S’il veut s’intégrer il est obligé de s’ouvrir aux autres et de se mettre à l’écoute de son entourage. Alors qu’enfant, il était seul et qu’il détestait aussi bien ses camarades de classe que les yokai, maintenant il comprend et apprécie la compagnie de tout le monde : humain comme yokai.

Natsume Yuujinchou (Le pacte des yokai)

Natsume et ses amis

C’est ainsi qu’il va découvrir toute une panoplie de sentiments nouveaux. Nous sommes très loin du traditionnel shôjo où le héros s’initie à l’amour. Dans ce manga, il apprend ce qu’est l’amitié ou l’amour familial.

Comme dans toute chose, il y a toujours le revers de la médaille. Natsume comprend très vite que ces sentiments nouveaux vont de paire avec des peurs qu’il ne pouvait pas connaître jusqu’à présent. En effet le développement des liens sociaux engendre des inquiétudes pour ses proches : il craint que les yokai blessent les gens qu’il aime.

La manga nous délivre donc un message fort. Il est bourré de bons sentiments et d’appels à la compassion, à l’ouverture d’esprit, et à l’empathie. Même si des êtres semblent différents de nous, en faisant preuve de compréhension et en faisant fi de nos préjugés, nous sommes capables de les accepter et de les apprécier.

Des yokai plus humains que les humains

Si Natsume a su se faire respecter des yokai c’est d’abord parce que certains d’entre eux sont doués de sentiments et d’intelligence.

Le monde des yokai est régi par la loi du plus fort. Cela se ressent notamment quand les yokai de faible catégorie utilisent le suffixe de politesse « sama » pour qualifier Madara (Maître Griffou). C’est une forme de respect mais cela traduit aussi la crainte qu’il inspire.

Néanmoins, tous les yokai ne sont pas tolérants pour leurs congénères de basse catégorie. Ces derniers peuvent être victimes d’injustice ou servir de casse-croute au yokai de niveau supérieur.

Natsume Yuujinchou (Le pacte des yokai)

Natsume, M Natori, Maitre Griffou et Hiragi

Ces injustices et ce danger omniprésent, les conduit à s’entraider. La solidarité et l’amitié sont donc des valeurs qu’ils respectent. Natsume en profitera d’ailleurs. Considéré comme l’un des leurs, il se fera souvent aidé par les yokai.

Les fêtes (pour ne pas dire les beuveries) organisées par les yokai montrent les liens qui les unissent. Ils s’amusent et passent de bons moments ensemble, comme le feraient les humains.

Natsume croise la route de nombreux yokai qui souffrent et se sentent seuls. Ils ont envie d’aimer et de partager des moments avec lui. C’est le cas de ce yokai perché sur une branche qui s’amusait à l’effrayer à chaque fois qu’il rentrait de l’école. Nous nous plaçons de son point de vue et nous entrons dans sa psychologie. Nous entrevoyons clairement sa détresse.

Natsume, Takuma et maitre Griffou

Natsume, Takuma et maitre Griffou

Les yokai qui ont passé des pactes avec Reiko n’ont pas tous été contraints. Certains l’appréciaient réellement et déplorent sa mort. C’est le cas du yokai victime de la maladie de la rouille. Il a passé son temps à chercher la porte qui lui permettrait de rentrer dans son village afin d’y emmener Reiko.

Natsume ne vit pas de romance, il ne semble même pas intéressé par les filles. Par contre, l’amour est bel et bien présent dans ce manga. Parfois les yokai éprouvent des sentiments pour un des leurs ou parfois pour un être humain. Le passage où un ancien camarade de Natsume rencontre une étrange jeune fille dans un parc est révélateur.

Les liens qui unissent Maître Griffou et Natsume sont aussi très forts. Bien que Maître Griffou le nie, il est profondément attaché à son protégé et la réciproque est vraie également. Lorsqu’un jour, Shigeru san lui demande de faire une photo de famille. Natsume insiste pour refaire un cliché car Maître Griffou n’était pas présent sur le premier. C’est bien la preuve que Takashi considère Maître Griffou comme un membre de sa famille.

A l’opposé, il y a les exorcistes, notamment ceux du clan Matoba. Nous découvrons des hommes, cruels, dépourvus de compassion. Je les qualifierai presque d’inhumains. Ils ne cherchent pas à comprendre les yokai, les voyant comme des êtres nuisibles qu’il faut exterminer.

Si ce qui fait l’humanité d’un être ce sont les sentiments et les émotions qu’il ressent, certains yokai s’avèrent bien plus humains que le chef du clan Matoba.

Le pacte des yokai : un shôjo aux multiples qualités

Le héros ne vit aucune romance dans ce manga mais les émotions et les sentiments débordent pourtant à chaque page. La psychologie des personnages est vraiment bien développée que ce soit celle des humains ou celle des yokai. C’est bien à cela que l’on reconnaît le style shôjo.

Le pacte des yokai c’est un shôjo de type quête initiatique mélangé au genre tranche de vie. Natsume évolue au contact des personnes et des yokai qu’il rencontre ou côtoie tous les jours.

C’est un manga léger en apparence mais dont la trame devient de plus en plus sérieuse et sombre au fil des tomes. La tension est bien souvent présente lorsque Natsume lutte contre des yokai. Un des moments les plus oppressants est le passage avec le yokai que Takashi a malencontreusement libéré chez Taki.

Natsume Yuujinchou

Le pacte des yokai

Heureusement, pour contrebalancer ces instants où le lecteur est sous tension, la mangaka a très souvent recours à l’humour, notamment par le biais de Maitre Griffou. Celui-ci est à la fois puissant, mignon et amusant. Sa gourmandise ou sa passion pour le sake tranchent avec l’image qu’il donne lorsqu’il est sous sa forme originale. Le coté mignon est aussi accentué par les dessins très expressifs et vraiment jolis.

Par ailleurs, le Pacte des yokai dégage une certaine nostalgie, de la mélancolie mais aussi de la sérénité. J’aime cette série car elle m’apaise. Ces qualités sont encore plus présentes dans l’anime car elles sont mises en valeur par les couleurs très douces, la musique et l’animation.

Pour terminer, Le Pacte des yokai permet aussi de développer nos connaissances sur le folklore japonais. Nous découvrons des croyances et des cultes qui nous sont étrangers. Comme à son habitude, Akata n’est pas vraiment avare d’explications et de clés de lecture ce qui contribue grandement à la compréhension donc au plaisir de lire.

Que tu aimes le fantastique, l’aventure, les shôjo tranche de vie ou les histoires sentimentales, Le pacte des yokai saura répondre à tes attentes. Profondément original, ce manga est l’un des meilleurs titres en cours de parution actuellement.

J’espère que mon article aura su te convaincre de commencer cette série. N’hésite pas à me dire ce que tu en as pensé en commentaires car c’est toujours un grand plaisir pour nous de savoir que nos articles peuvent t’aider à choisir des séries. Si tu es déjà lecteur du pacte des yokai, ton avis ainsi que ta note sont aussi les bienvenus pour aider les autres à se faire une opinion sur ce manga.

Plus

Immersion dans le folklore japonais
Une série empreinte de mélancolie
Mélange de plusieurs genres
Une quête initiatique dans un monde peuplé de yokai
Une grande diversité de sentiments
L'humour et le coté mignon

Moins

Les premiers tomes un peu répétitifs

Editor Rating
 
Scénario
9.5

 
Personnages
10

 
Dessins
9.0

Note du rédacteur
9.6

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario

 
Personnages

 
Dessins

Notes des shôjo addict

You have rated this

comments
 
Leave a reply »

 

    Leave a Response 

    Scénario

    Personnages

    Dessins