Chroniques manga
895 views 0 comments

Le Pavillon des Hommes tome 6

by on25 septembre 2011
Details
 
Type Manga
 

Le Pavillon des Hommes n’a quasi plus rien à prouver pour se faire valoir auprès du public. Série récompensée il y a deux ans pour le grand prix culturel Osamu Tezuka, elle a aussi eu l’honneur d’être adaptée en film live en octobre 2010 avec un casting d’acteurs des plus prestigieux. Sa réputation étant faite, le manga de Fumi Yoshinaga va devoir confirmer à travers son sixième volume sorti en France le 3 juin 2011 chez Kana, toutes les qualités et l’originalité de son récit uchronique qui est, jusqu’ici, pour le moins surprenant et palpitant .

Le troisième seigneur de la province de Kii est en concurrence avec le seigneur de Kôfu pour être le sixième shogun. Le choix de cette succession est évidemment entre les mains de Tsunayoshi, le shogun actuel. Lassée de la politique au point de prendre des décisions dérisoires, Tsunayoshi subit mille tourments à la fin de son règne. Elle voudrait trouver un peu de tranquillité et voit par la suite une once d’espoir de pouvoir soulager sa conscience avant que sa vieillesse l’emporte. La shogun aura quelques surprises, mais pas des plus joyeuses.

manga le pavillon des hommes tome 6

Extrait du manga Le Pavillon des Hommes tome 6

Devenir shogun à la place du shogun n’est pas une mission de tout repos. Ce poste est bien trop important mais les seigneurs des diverses provinces de l’archipel espèrent au fond d’eux s’en emparer. Deux prétendants au titre ont été mis en avant pour être le sixième shogun : Tsunamori de Kii et Tsunatoyo de Kôfu. Des signes de fatigue se dessinent sur le visage de notre cinquième shogun (Tsunayoshi). Elle qui a pour habitude d’être si belle et élégante, a pris dans ce volume quelques rides. La période de règne de Tsunayoshi semble bientôt toucher à sa fin. Très critiquée par la population pour ses choix politiques et son incapacité a donné un héritier, la vieille shogun, dépassée par les évènements, ne tardera pas à désigner la future femme qui prendra les rênes du pays du soleil levant.

Pas d’inquiétude à avoir pour cette suite, l’auteur nous remet une couche de rebondissements avec une première moitié du volume épatante sur cette question de succession et sur la description de toute la désolation de Tsunayoshi. Fumi Yoshinaga amorce ce volume de la plus belle des manières. Malgré des situations scénaristiques répétées tout au long de la série, par exemple ce défilé de passation générationnelle du pouvoir shogunal, les multiples concubins du shogun et de ses loisirs extravagants, il est étonnant que le titre parvienne une nouvelle fois à se renouveler.

Cette incitation à toujours vouloir poursuivre la lecture du manga, peut s’expliquer par cette variété de personnalités proposées et par cette panoplie de shogun qui, comme vous l’aurez compris, sont ici des personnages féminins. Par conséquent, les situations se renouvellent et ne laissent place à aucun moment dans l’aventure à la lassitude. Ces femmes se distinguent par leurs idéologies ou encore par leurs réactions vis-à-vis des difficultés qu’elles doivent surmonter. Peu importe qu’elles soient des shoguns respectables, détestables, peu dégourdies, intelligentes ou non dans l’histoire, elles sont aussi intéressantes et attachantes les unes que les autres. Elles permettent ainsi en fonction de leur influence, d’observer les répercutions possibles sur le pays.

manga le pavillon des hommes tome 6

Extrait du manga Le Pavillon des Hommes tome 6

Légèrement plus sombre et sérieux, cet épisode illustre des évènements assez tragiques. Loin d’être déplaisant, cette tendance à s’orienter vers le drame, permet de dresser un sentiment de détresse qui s’intensifie au fur et à mesure que notre vieille shogun se montre impuissante. Alors que l’auteur donne à un moment donné un infime espoir à Tsunayoshi de trouver un bonheur sincère avec un homme en tant que femme et non en tant que shogun, Fumi Yoshinaga nous trompe et va jusqu’au bout de ses intentions, à savoir une sinistre conclusion. Excitante et émouvante, cette suite procure pas mal de sensations avec ses moments de tension omniprésente en particulier lors de cette première moitié du tome. La violence de certaines scènes est assez inattendue. Découpage de membres et tentative d’assassinat sont illustrés.

Au-delà de la violence physique, il y a aussi une certaine violence morale. Des conflits sentimentaux ont lieu en raison d’un système shogunal aux principes assez absurdes et graves en conséquences. Nous penserons notamment aux nombreux concubins que la femme shogun (Tsunayoshi) aura rencontrés dans le but de donner vie à un héritier et donc de préserver la lignée Tokugawa. Sa beauté aura séduit un bon nombre d’hommes. Jalousie, rancœur, mélancolie, tourmenteront certains de ces hommes fous amoureux. Leur amertume peut amener l’un d’entre eux à tomber dans une certaine folie, jusqu’à commettre un acte abominable. Si cette première partie de ce sixième volume se révèle être une belle réussite en termes d’émotion et de suspense, la seconde moitié repart de plus belle, certes moins intense, puisqu’elle introduit l’arrivée de dame Tsunatoyo (porte le nom d’Ienobu une fois shogun)  en tant que sixième shogun.

manga le pavillon des hommes tome 6

Extrait du manga Le Pavillon des Hommes tome 6

Fumi Yoshinaga nous livre une suite formidable. L’auteur a un style qui lui est propre dans sa manière de narrer sa fresque historique. Le titre est rempli de bonnes idées. Ingénieuse, la mangaka structure son histoire minutieusement. A cause d’une chronologie pas toujours très facile à suivre, il ne faudra pas hésiter à revenir quelques pages en arrière, voire à prendre des notes. Envoûtant pour son ambiance d’époque, Le pavillon des hommes retrace à sa façon différentes ères du Japon (ère Kan’ei, Shotoku, genroku…). Le contenu du manga dans sa globalité est très satisfaisant.

Les personnages sont nombreux et très travaillés. En plus de ses dessins séduisants, le manga de Fumi Yoshinaga présente une histoire rythmée avec moult péripéties. Nous regretterons toutefois sur le plan graphique le manque de variété au niveau des traits du visage de chaque personnage qui présentent beaucoup de similitudes au point de se mélanger les pinceaux . Rien de dramatique non plus. Les visages sont assez expressifs avec des protagonistes qui ont une personnalité qui leur est propre. Ainsi malgré des visages parfois quasi similaires, il est facile de faire la différence. Dans tous les cas, mis à part au début lors de la découverte de la série, si vous suivez avec attention le récit, cette petite contrainte est vite oubliée.

En sus de ces beaux visages, les Kamishimo composés de sublimes motifs et autres vêtements traditionnels sont superbes. Toujours sur le plan graphique, nous apprécierons la présence de décors même s’ils ne sont pas abondants en détails. Pour encore souligner les qualités du titre, Fumi Yoshinaga incruste des faits historiques réels avec habileté et cohérence à sa fiction. La structure gouvernementale (shogun, vassaux …), le seppuku (hara-kiri), les 47 ronins, l’ouverture du pays vis-à-vis des étrangers, sont des exemples parmi tant d’autres qui raviront à la fois les amateurs de l’histoire du Japon et mangas féminins. La combinaison des deux est ici excellente.

Huit mois d’attente insoutenable pour se procurer cette suite réalisée aux petits oignons sur tous les plans, Fumi Yoshinaga confirme son talent dans ce sixième volume. Titre original qui se démarque nettement de tout ce qui se fait habituellement en matière de manga féminin, Le Pavillon des Hommes est bourré de bonnes idées au point qu’il serait dommage de passer à côté.

Et toi, as-tu le tome 6 du josei Le Pavillon des Hommes ? As-t-il répondu à tes attentes ? N’hésite pas à nous parler de tes impressions et attribuer une note à ce volume.

Plus

Une fresque historique palpitante
L'extrême souffrance psychologique qu'impose l'auteur à son personnage (Tsunayoshi)
Émotions, suspense sont au rendez-vous
Complots, assassinats, Seppuku, rivalités
Une réserve de surprises semble une nouvelle fois nous attendre au prochain volume
Des dessins dans leur ensemble réussis. Cependant ...

Moins

... un manque de variété à représenter les visages de ses personnages

Editor Rating
 
Scénario
10

 
Personnages
10

 
Dessins
8.0

Note du rédacteur
9.6

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario

 
Personnages

 
Dessins

Notes des shôjo addict

You have rated this

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

    Leave a Response 

    Scénario

    Personnages

    Dessins