Chroniques manga
1105 views 3 comments

Princesse Sakura tome 1

by on16 octobre 2011
Details
 
Type Manga
 

Arina Tanemura n’est plus à présenter, étant très fan d’elle, j’ai décidé de me jeter sur son nouveau shôjo fantastique Princesse SakuraCe manga vous dit sûrement quelque chose et c’est tout à fait normal puisque nous vous l’avions proposé sur le blog auparavant sous le nom de Sakura Hime Kiden. Son premier tome est en vente depuis le 7 septembre 2011.

Cette histoire se situe à l’époque Heian, de 784 à 1185 après J-C. Sur le mont Izumi vit une jeune fille de quatorze ans, la princesse Sakura. Depuis sa naissance, elle est fiancée au prince Ora. Le jour de son mariage arrive à grand pas, le messager du prince, le seigneur Aoba fait son apparition. Cependant, Sakura refuse catégoriquement de se marier avec ce prince qu’elle déteste. Par un beau soir de pleine lune, elle décide de fuguer. Néanmoins, cette simple sortie nocturne changera son destin.

Planche de Princesse Sakura

Aperçu du shôjo Princesse Sakura

Je me suis décidée à acheter ce manga parce que c’est la seule licence shôjo de cette année de la part de Glénat et également pour son auteur. Ce manga est sa troisième série publiée en France, autant dire que cette mangaka commence à être connue dans notre pays. Rien qu’en regardant la couverture de ce tome, nous pouvons remarquer son style graphique. En effet au niveau du physique, l’héroïne ressemble à Hainé de The Gentlemen’s alliance cross. Dans ses dessins, nous y retrouvons toujours autant de détails que ce soit au niveau du décor que de ses personnages. Elle met bien en évidence leurs émotions. Par contre, ils chargent trop certaines planches et la lecture devient parfois difficile. Nous pouvons tout de même constater que ses graphismes se sont nettement améliorés depuis ses précédentes œuvres.

Comme je l’ai dit précédemment, Sakura ressemble physiquement à Hainé. Elle a un caractère assez similaire, doux mais fort à la fois. Elle est aussi très maladroite, elle tombe souvent par terre. Elle n’a plus de famille, elle a effectivement perdu ses parents très jeune et son frère ainé est mort d’une épidémie. Elle a toujours vécu seule entourée de ses femmes de chambre et ne correspondait qu’avec le prince Ora. Au fur et à mesure des années, Sakura a finit par détester ce prince qui semblait si égoïste au point de ne pas venir la voir. Toutefois, le hait-elle autant qu’elle le dit ? Ses sentiments sont un peu confus au début. Nous ne savons pas exactement si elle l’aime ou pas, néanmoins nous obtenons notre réponse avec l’avancée de l’intrigue.

Depuis son enfance la prêtresse Byakura lui a toujours interdit de regarder la pleine lune afin de rester telle qu’elle est. C’est bien connu, les interdits sont faits pour être braver. Lors de sa fugue, son regard croise par mégarde la lune. Quelques secondes après un démon surgit la prenant pour la Princesse Kaguya, de la lune. En effet, Sakura n’est autre que la petite fille de cette dernière. Quel destin choisira-t-elle ? Deux choix s’offrent à elle. Par contre, dans ce premier volume, nous avons juste un aperçu du côté démon de notre héroïne, mais pour le peu que j’ai vu cela me fait penser à l’esprit d’un vampire.

Aoba est un jeune homme de dix-sept ans, il se présente au début comme le messager du prince. Dès les premières pages, nous pouvons constater que ce dernier a des airs avec Takuto de Fullmoon. Ils ont certains points communs comme leur physique mais également leur côté espiègle. Il n’hésite pas à embêter notre princesse. Il est doué dans toutes les disciplines. Toutefois, il possède quelques aspects sombres de sa personnalité et semble bien cacher son jeu. Qui est-il vraiment ? Ces premiers chapitres nous offrent déjà leur lot de réponses à ce sujet.

Planche du shôjo Princesse Sakura

Aoba et Sakura en pleine action

Bien sûr, ce premier opus comporte d’autres personnages tout aussi intéressants que nos deux protagonistes tels que Asagari, un petit esprit et amie de Sakura, la prêtresse Byakuya et Kohaku, la fille du huitième chef des ninjas. Pour l’instant, il est encore trop tôt pour se faire un avis sur chacune d’elles mais elles occuperont une place importante dans ce manga.

Le point original de ce shôjo est l’époque où se situe l’histoire. Jusqu’à présent ses œuvres se déroulaient de nos jours, ce qui n’est pas le cas ici. Nous sommes dans l’ère Heian (794 à 1185 ap J-C), celle de la paix au Japon. C’est une période très importante pour ce pays. La discipline principale était l’art, notamment la poésie et la littérature. Sur ce point, elle a très bien réussi à nous mettre dans l’ambiance. Les habitations, les paysages, les habits, les comportements, les façons de vivre, tout reflète parfaitement cette époque. Leur langage et leur manière de communiquer (rouleaux, poèmes, lettres) sont bien mis en avant. Certains termes comme “Mikotoji” ou “Chizakura” sont employés à bon escient. Arina Tanemura a vraiment bien exploité cet aspect là de sa série, c’est son gros atout.

Ce premier tome est très bien construit, l’univers fantastique et l’époque Heian sont bien retranscris. Cependant, cela pêche surtout du côté du personnage principal qui manque d’originalité. Les fans de cet auteur trouveront certainement leur bonheur.

As-tu été séduit par la nouvelle oeuvre d’Arina Tanemura ? Ou trouves-tu cela lassant ? Es-tu d’accord ou pas avec ma note ? N’hésite pas à nous le faire savoir en nous laissant ta note et ton avis sur Princesse Sakura.

Plus

L’époque dans lequel se situe l’histoire (Heian)
L’auteur a bien mis en évidence ce contexte (traditions, habits, habitations, etc.)
Le personnage d’Aoba est très surprenant
Le côté fantastique de l’oeuvre (démons)
Un graphisme impeccable …

Moins

… mais des fois trop surchargé
Sakura ressemble trop à Hainé (The gentlemen’s alliance cross)
Nous n’avons pas encore trop vu son côté démon.

Editor Rating
 
Scénario
8.4

 
Personnages
8.2

 
Dessins
7.0

Note du rédacteur
8.0

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario
6.1

 
Personnages
8.8

 
Dessins
9.1

Notes des shôjo addict
4 ratings
7.8

You have rated this

comments
 
Leave a reply »

 
  • mirao
    12 novembre 2013 at 12:45

    Moi j’ai fini tous les mangas de la série Princesse Sakura et je l’ai adoré du début à la fin ^^
    Donc je vous le conseille vivement 🙂
    PS : Dans le premier volume je pense que vous allez être un peu déçu par Aoba (Le prince Ora).
    Donc lisez du premier volume au dernier ^^

    Répondre

  • Haha
    22 octobre 2011 at 01:12

    Sérieux, donner un 8/10 a un shojo avec un scénario vu et revu, et stéréotypé faut le faire… Et le dessin est franchement dépassé. L’auteur pourrait au moins changer un peu son style, j’ai l’impression de voir un Takuto, un Maora,…

     

    Répondre

Leave a Response 

Scénario

Personnages

Dessins