Chroniques manga
786 views 2 comments

Professeur Eiji tome 6

by on23 août 2010
Details
 
 

Le tome 6 de Professeur Eiji est sorti le 20 août chez Kana. Ce josei nous relate l’histoire d’un professeur un peu particulier, Eiji, ancien reporter, traumatisé par les horreurs qu’il a pu voir dans les pays en guerre.

Après un attentat dont lui et son cousin Hiroshi ont été victimes et dans lequel celui-ci a perdu l’usage de ses jambes, Eiji a décidé d’abandonner le journalisme pour devenir enseignant. Depuis, il se consacre à ce métier et tente d’aider ses élèves.

Dans ce tome 6, nous découvrons la fin de la fête de l’école. Cet événement est l’occasion pour Hiroshi de se rendre sur le lieu de travail de son cousin. C’est ainsi qu’il se fait remarquer par le directeur de l’établissement.

Manga Josei Professeur Eiji

Scan en noir et blanc du manga

Ce volume est centré sur Hiroshi. Nous en apprenons plus sur lui et nous entrons dans sa psychologie. Il est passionnant de découvrir la façon dont il a ressenti son accident et la découverte de son handicap. Cette fois-ci, la relation quasi fraternelle qu’il entretient avec son cousin est analysée de son point de vue. Bien qu’il ne ressente pas les choses de la même façon qu’Eiji nous découvrons que leurs sentiments sont extrêmement proches. Alors qu’Eiji culpabilise et se rend responsable du handicap de son cousin, ce dernier essait de s’émanciper de lui, non pas par rancune mais pour l’aider à se pardonner. Hiroshi sait qu’il doit apprendre à se débrouiller seul. Il ne souhaite pas dépendre d’Eiji et encore moins être une gêne pour lui.

Nous l’accompagnons dans ces débuts professionnels et nous constatons qu’il est mature, posé et efficace. Nous ne comprenons pas bien pourquoi il a cherché à abandonner son métier de professeur alors qu’il semble fait pour cela. Les réponses à ces questions nous sont fournies dans le livre dont il est l’auteur et que nous lisons à travers les yeux d’Eiji. Tout comme notre héros, nous apprenons à connaître ce personnage hors du commun. La façon dont il s’est battu pour vivre avec sa paralysie est admirable et formidablement retranscrite. Akiko Monden nous montre encore sa formidable capacité à décrire la psychologie humaine.

Parallèlement, nous continuons à suivre le quotidien des élèves. Dans ce volume, il est question d’ijime (brimades). C’est un thème assez classique dans ce genre de manga et son traitement est lui aussi assez conventionnel. Si ce n’est la présence d’Hiroshi qui apporte un petite pointe de surprise à ce récit, il reste dans l’ensemble prévisible, ce qui est un peu décevant de la part de ce manga.

Le développement le plus intéressant concerne Mika et Masaki qui tentent sans succès d’avoir leur première relation sexuelle. Encore une fois, l’auteur nous ravit en relatant avec beaucoup de justesse les doutes et les questions qui accompagnent cette première expérience. Ces deux personnages sont touchants tellement ils sont réalistes.

Ce sixième tome de professeur Eiji, un josei que j’affectionne tout particulièrement m’a quelque peu déçu par son contenu classique. Néanmoins, j’ai été impressionnée, comme souvent avec cette série, par la justesse des sentiments et de la psychologie des personnages.

Et toi ? Que penses-tu de ce tome ? Je suis impatiente de connaître ton avis. N’hésite donc pas à commenter et à noter la série.

Plus

Hiroshi prend de l'importance
Nous en apprenons plus sur Hiroshi
La psychologie des personnages est toujours aussi juste

Moins

Une histoire d'ijime assez conventionnelle

Editor Rating
 
Scénario
10

 
Personnages
10

 
Dessins
10

Note du rédacteur
10

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario

 
Personnages

 
Dessins

Notes des shôjo addict

You have rated this

comments
 
Leave a reply »

 
  • Heyden
    30 août 2010 at 00:25

    Je dirais que le point positif de ce tome 6, c’est vraiment le fait qu’on en apprenne plus sur Hiroshi, j’étais contente qu’on approfondisse davantage le personnage et voir le handicap avec son regard, c’est comprendre les choses différemment. Le personnage veut aussi son indépendance à sa manière. J’ai trouvé qu’Eiji y était allée fort quand il lui dit pour le poste, mais après, j’ai compris qu’il voulait le protéger.

    Sinon, comme toi, l’ijime m’a semblé conventionnel car déjà vu, mais j’ai quand même pris plaisir à le lire et je trouve que ce manga est toujours saisissant de réalisme. Puis j’ai beaucoup aimé la fête culturelle qui apportait une pointe d’humour.

    Répondre

Leave a Response 

Scénario

Personnages

Dessins