Chroniques manga
404 views 5 comments

Telle que tu es ! tome 1

by on15 février 2016
Details
 
 

En ce début de mois sont sortis les deux premiers tomes de Telle que tu es, un manga avec une héroïne ronde (et vachement mignonne selon moi). Ici, je vais vous parler du tome 1. Je ferai plus tard une seconde chronique pour le volume 2.

Tsumugi

Tsumugi Motohashi, l’héroïne

La première chose dont on pourrait avoir peur, face à un manga qui aborde le thème de l’acceptation de sa rondeur, c’est que le ton soit extrêmement grave, agressif et triste. Heureusement, ce n’est pas du tout le cas puisque ce volume est extrêmement drôle, sans pour autant dédramatiser le complexe que peuvent avoir les personnes rondes.

On pourrait penser que le couple serait un peu forcé, mais dans ce cas-là on se tromperait aussi. Le manga commence par la déclaration de Yukiya (le personnage principal masculin) à une Tsumugi choquée qu’on puisse vouloir sortir avec elle. Par la suite, Tsumugi met un peu de temps à lui répondre. Elle le fait après l’avoir côtoyé et en avoir appris un peu plus sur lui, ce qui est appréciable dans un shôjo. Par la suite, on peut voir à plusieurs reprises à quel point ils sont mignons ensemble. Donc : un couple vraiment excellent et adorable.

Tsumugi et Yukiya

Tsumugi et Yukiya

A un moment on en vient à l’élément déclencheur qui a amené Yukiya à aimer les rondes. Cet élément déclencheur est, à mon avis, très superficiel et le manga aurait été plus profond si ce goût pour les rondes avait été là depuis toujours. Dans la réalité, la raison de cette préférence nous vient des goûts de Kaname Hirama, l’auteure, qui nous affirme dans une colonne qu’elle aime les filles rondes. Selon elle, elles donnent une impression de douceur et de moelleux. Cet argument est d’ailleurs repris depuis le début, avec les amies de Tsumugi qui adorent se réchauffer en se tenant tout contre elle. Le moelleux du corps de Tsumugi donne par ailleurs une irrépressible envie à Yukiya de la toucher et de la câliner (et, personnellement, je le comprends, elle est vachement adorable). Ce goût pour les femmes rondes amène à ma scène préférée où il tente de convertir les autres garçons de l’école au plaisir de la rondeur.

Ce tome nous fait également le plaisir de nous faire un flash-back de l’héroïne nous apprenant que « même si les autres ne vous aiment pas tel que vous êtes, il faut au moins vous aimer vous-même« . On remarque ainsi que de voir Tsugumi sourire malgré les moqueries a encouragé une fille à lui venir en aide et à lui parler en la félicitant de savoir garder le sourire malgré tout. Cette fille s’appelle Mami et est devenue sa première (et meilleure) amie. Puis, Yukiya lui explique qu’il a été particulièrement attiré par elle parce qu’elle sourit malgré sa rondeur. Et pour en avoir fait l’expérience, je t’assure que oui : sourire encourage les gens à s’intéresser à toi.

Si je devais finir sur une note négative je dirais qu’on nous dit de Mami qu’elle « aime les moches ». C’est intéressant mais je trouve dommage qu’elle ne se défende pas et réponde même à un moment « oui » à cette affirmation. C’est dommage car on en vient toujours au modèle de beauté standard. Cela aurait été plus intéressant que sa vision de la beauté soit juste différente de celle de ses amies.

Je peux dire avec certitude que Kaname Hirama a bien traité le thème de la rondeur. Donc toi qui aime un peu trop manger comme moi, tu peux acheter ce tome 1 sans problème !

 

Plus

- Personnages principaux attachants
- Couple adorable
- Complexe bien démontré
- Humour excellent et mis au bon endroit
- Bonne évolution de Tsumugi

Moins

- Vision de la beauté standard trop peu remise en question

Editor Rating
 
Scénario
9.0

 
Personnages
9.8

 
Dessins
9.0

Note du rédacteur
9.3

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario
7.8

 
Personnages
8.7

 
Dessins
7.8

Notes des shôjo addict
4 ratings
8.2

You have rated this

comments
 
Leave a reply »

 
  • 19 février 2016 at 18:41
    Plus
    La force tranquille de Mugi La force démonstrative de Yuki La best pote fan de karaté (et j'ai oublié son nom !) J'ai jamais vu un couple qui communique aussi bien !
    Moins
    Yuki, sérieux, le tripotage de bras, je sais pas @_@ C'était pas nécessaire d'expliquer pourquoi Yuki aime les rondes u_u

    Je l’ai enfin avec moi ! Ce manga est chou, je suis bien d’accord avec vous.
    Il y a cette élégance et cette pudeur, dans le traitement d’un sujet, hélas, bien d’actualité !

    J’ai eu la même gêne que toi, Emashi : Yukiya aurait pu tomber amoureux de Tsumugi « comme ça », et non parce qu’il est obsédé par les rondes.

    D’un autre côté, beaucoup d’entre nous ont des critères de beauté et sont naturellement attirés par tel ou tel physique. Il existe des hommes qui ne regardent que les rondes, les brunes, les rousses, les petites, les grandes etc. Ce sont des critère comme les autres. On peut donc comprendre que Yukiya ait flashé sur Tsumugi – et soit devenu encore plus amoureux d’elle en la connaissant vraiment n_n

    Tsumugi a un sourire… *love*. Le couple qu’elle forme avec Yukiya est beau. On a envie de les voir évoluer. Et ils se PARLENT. Miracle ! Ils échangent, communiquent, wahou quoi.

    Bon, le délire du 1e rencard, je valide pas. No way !
    Par contre, le dernier chapitre est top >_< !Beeh ma note ne s'affiche pas ? Où ai-je fauté, encore !? J'ai mis exactement les mêmes notes que toi, Naoko n_n !

    Répondre

  • Emashi
    18 février 2016 at 11:20

    D’accord avec toi, ils sont adorables! J’ai beaucoup apprécié ma lecture. Mais, il y a une chose que j’ai trouvé vraiment dommage… Yukiya tombe d’abord amoureux de Tsumugi parce qu’elle est ronde et ensuite pour ce qu’elle est vraiment… Finalement, ça reste un fétichiste. J’aurais trouvé ce manga excellent si on avait pu voir un jeune homme sans a priori ni fétichisme tomber amoureux d’une fille parce qu’elle est mignoone, souriante, gentille et non parce qu’elle incarne un de ses délires…
    Après, j’ai vraiment trouvé ce premier tome mignon, il faut lire cette série! 😉
    Merci pour ta chronique,

    Emashi

    Répondre

    • Naoko
      18 février 2016 at 11:46

      Il explique qu’il n’aime pas toutes les rondes, il aime Tsumugi parce qu’elle est ronde mais également parce qu’elle est souriante et a la joie de vivre.
      Après je comprend ce que tu as voulu dire ^^

      Répondre

  • 16 février 2016 at 16:35

    Ahh je suis pas la seule a trouver Tsumugi troop mignonne ! :3

    Répondre

  • 15 février 2016 at 21:13

    Comme il me tarde d’acheter ce manga ! Je suis totalement d’accord avec toi : dans les manga (et les autres médias) les physiques sont souvent les mêmes. Il n’y a que des minces jeunes et jolies^^
    Alors que la beauté est multiple !
    J’irai acheter les deux premiers tomes dès que je le pourrai. Je suis certaine d’apprécier ce manga n_n.

    Répondre

Leave a Response 

Scénario

Personnages

Dessins