Chroniques manga
354 views 2 comments

Telle que tu es ! tome 2

by on27 février 2016
 

Après avoir chroniqué le 1er tome, je vais te parler aujourd’hui du volume 2 du manga Telle que tu es!.

Saijo

Saijô

Pour commencer, il se trouve que, dans ce tome, mon personnage préféré apparaît pour la première fois : c’est Saijô, la chef des déléguées (je les mets en « ées » car on dirait que ce ne sont que des femmes) des bonnes mœurs. Ces déléguées séparent Tsumugi et Tagami en voyant ce dernier la toucher tout le temps. Elles recommencent à chaque fois qu’il le refait. On pourrait penser qu’elles ne sont là que pour être une gêne dans leur relation. Cependant, à un moment, Saijô suggère à Tagami de trouver une solution à ce problème. C’est ce que j’aime chez ce personnage : elle fait son boulot avec un grand sourire et de la conviction mais elle ne veut pas pour autant briser les couples.

Ce volume ne laisse pas tomber l’élément de la rondeur. Cet élément est utilisé particulièrement à trois reprises. Dans la première, on voit à un moment que Tsumugi est vraiment très forte car elle arrive sans problème à transporter deux cartons lourds en même temps. Dans la seconde, cela va un peu plus loin qu’un simple passage car cela prend tout un chapitre. Dans celui-ci, c’est bientôt Noël mais Tagami ne pourra pas le passer avec Tsumugi. Ce qui est intéressant c’est qu‘elle réagit différemment de ce qu’on peut voir habituellement et c’est justifié par les habitudes que lui ont données sa rondeur.

Le papa de Tsumugi

Le papa de Tsumugi

A la suite de ce chapitre, vient celui de la rencontre avec la famille de Tsumugi. Ce que je peux dire c’est que son père est plutôt beau gosse. Pas sûr que ce soit fais exprès mais en tout cas c’est la première fois que je trouve un homme dans un manga ultra beau alors qu’il n’est pas mince du tout. Dommage qu’il n’existe pas et qu’il soit marié ! Ce chapitre voit la troisième fois où l’élément de la rondeur est particulièrement utilisé. On y voit Tagami être très franc puisqu’il n’hésite pas à dire qu’il est fan des rondes.

Puis vient ce qui est présent dans la grande majorité des shôjos : la rivale. Celle-ci se présente en faisant directement une déclaration à Tagami devant Tsumugi. Bien évidemment, ce dernier la rejette. Pourtant, cela donne une nouvelle scène de complexe pour le personnage principal féminin, après que la rivale lui ai reproché de « juste se contenter d’être grosse ». Cette affaire se termine sur une morale intéressante : si tu veux faire des efforts pour être belle à l’extérieur c’est ton choix et c’est très bien. Personnellement je ne fais pas d’efforts mais, en effet, je peux comprendre que d’autres se sentent mieux comme ça.

Ce tome en profite pour se pencher sur les deux autres amies de Tsumugi. Je t’avais parlé dans ma chronique sur le tome 1 de Mami, mais ce volume-ci s’intéresse plus en profondeur aux deux autres amies. On sait désormais que Tomo (celle qui a souvent un chignon) est célibataire, très frileuse et se sert de Tsumugi comme d’un radiateur ; et que Aki (l’autre amie) a un petit-ami. Bien sûr, toutes deux adorent clairement notre héroïne.

Tomo qui se fait réconforter

Tomo qui se fait réconforter

Au final, ce second volume donne une bonne suite au tome 1 de Telle que tu es!. L’auteur utilise des clichés mais ils sont surtout présents pour alimenter le thème principal du manga : la rondeur.

Plus

- Clichés utilisés différemment et intelligemment
- Personnages plus développés
- Une nouvelle morale tout aussi valable
- Couple de plus en plus mignon
- Papa super beau
- Tsumugi toujours aussi mignonne

Moins

- Use de clichés (avec notamment Noël vraiment très proche de la St Valentin)

Editor Rating
 
Scénario
7.0

 
Personnages
9.5

 
Dessins
9.8

Note du rédacteur
8.6

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario

 
Personnages

 
Dessins

Notes des shôjo addict

You have rated this

comments
 
Leave a reply »

 
  • 2 mars 2016 at 17:36
    Plus
    Communiquer, c'est important Mami est swag è_é
    Moins
    Le temps passe trop vite

    Je rejoins vos deux avis n_n.
    Ce deuxième tome était très plaisant à lire.
    Effectivement, le temps passe trop vite ; j’espère que le rythme ralentira par la suite. Pas la peine d’avoir des évènements forts (Noël, Saint Valentin etc) pour développer l’action.

    Mugi et Yuki sont vraiment mignons. Ils communiquent beaucoup, évitant de s’embourber dans des quiproquos. C’est vraiment cool !

    Répondre

  • Emashi
    29 février 2016 at 16:52

    Moi j’ai beaucoup aimé ce second tome! Il est vrai que l’auteur eutilise des clichés mais elle les utilise bien, je trouve. J’ai adoré le père, tout mignon, protecteur! Et la toute petite soeur! Excellent cette scène, quand ils refont ce truc d’anime! XD
    Plus sérieusement, ce que j’ai vraiment apprécié dans ce tome est, en fait, la résolution du problème que j’avais dans le tome 1. Je m’explique. Je trouvais dommage dans le tome 1 que Tagami soit d’abord attiré par les rondes et donc par Tsumugi, et puis ne soit qu’ensuite tombé amoureux d’elle. Finalement ça restait un fétichiste et je trouvais que ça rendait l’histoire moins profonde que ce qu’elle aurait pu être… Cependant, dans le tome 2, suite à la confrontation avec la rivale, on se rend compte que Mugi gardait aussi cette sombre pensée dans un coin de sa tête… Ce qui prouve que l’auteure a bien utilisé tous ses éléments et qu’elle ne tombe pas du tout dans le fétichisme exagéré de son personnage masculin. De plus, je trouve la conclusion de Mugi très chouette, à savoir, en gros, que justement, elle avait de la chance d’être ronde, puisque ça lui a permis de rencontrer Tagami et de commencer une reation avec lui.

    Bref, bref! Ce manga est vraiment bien et trooooop cute! TOUT le monde doit le lire absolument!!!!

    Emashi

    Répondre

Leave a Response 

Scénario

Personnages

Dessins