Chroniques manga
343 views 0 comments

Under the blue sky

by on26 mai 2015
 

Aki Aoi est une nouvelle artiste qui commence à se faire connaître dans le cercle très fermé des mangaka yaoi. Son recueil de one-shots Under the blue sky sorti chez Taifu a éveillé mon intérêt, sa belle couverture présageait une adorable romance lycéenne, pleine de poésie et de fraîcheur à l’image de Seven Days de Rihito Takarai et Venio Tachibana. Malheureusement, même si le potentiel est là, la lecture s’avère quelque peu décevante.

Under the Blue Sky est composé de quatre histoires. La première, Bleu Azur, en trois chapitres, est la plus longue. Yûta vit dans un petit village portuaire. Son quotidien s’anime quand Kôhei, un nouvel élève de Tokyo arrive dans sa classe. Ils se lient rapidement d’amitié, passant tout l’été ensemble sur la plage. Un jour, Yûta surprend Kôhei refuser de sortir avec une fille en répondant qu’il est déjà amoureux de quelqu’un.

Alors qu’il est censé être le point d’orgue du manga, ce récit m’a laissé une impression mitigée. Il n’est pas mauvais, mais en le terminant je me suis dit « Euh oui, et alors ??? ». En général, à cause de leur longueur limitée, les one-shots n’ont pas le temps de développer les personnages. Pour marquer les lecteurs, le scénario doit donc être prenant, avec si possible un twist à la fin.

Or, comme le laisse prédire le résumé, celui de Bleu Azur est prévisible. L’enjeu dramatique ne manque pas, néanmoins comme il se résout trop rapidement, c’est comme s’il y en avait pas du tout. La narration n’est pas bien rythmée.

Les protagonistes sont certes mignons mais si ennuyeux. On peut les résumer en une phrase : ils sont lycéens et timides. Comme je ne me suis pas du tout attachée à eux, je n’avais que faire de leur romance. D’ailleurs, même en les regardant passer du temps ensemble, je ne vois aucune alchimie entre eux ; je ne sais ni pourquoi, ni comment ils se sont tombés amoureux.

under the blue sky yaoi extrait

Un mini aquarium ! Trop excitant ! Ils ont l’air si excités !

Un des points positifs de cette première histoire et du recueil en général est l’ambiance très douce et poétique. Cette douceur est cependant à double tranchant : l’impact des moments qui auraient pu être très émotionnels se retrouve amoindri. C’est bien le cas du deuxième one-shot Night & Co. Kazuhiro est invité au mariage de son meilleur ami dont il est secrètement amoureux. Pendant la fête, il revoit Azuma, un ancien camarade de lycée. Celui-ci est le seul au courant de son amour à sens unique.

Le scénario est encore une fois vu et revu dans les yaoi. J’adore ce genre de drame, mais ici c’est ni fait ni à refaire. Je ne ressens absolument pas les sentiments de Kazuhiro. Son amour de 20 ans vole en éclat, alors il devrait être abattu, déçu, désespéré, je ne sais pas moi. A part deux sourires tristes et un soupir, je ne vois rien de tout ça. En fait, j’ai l’impression que les personnages d’Aki Aoi sont des poupées sans âme : ils sont très beaux, mais leurs expressions du visage sont totalement engourdies. Leurs émotions ne s’expriment pas assez.

Dans La forêt de l’au-delà, un esprit du renard assiste à la mort de son maître, un moine du temple nommé Kahiko. L’histoire est très courte, on ne peut parler ni de développement du personnage ni de vrai scénario. J’ai toutefois beaucoup apprécié le cadre folklorique très onirique dans lequel l’auteur a plongé son récit.

under the blue sky illustration

Les héros de la 4e histoire

Sous une pluie de rêve est mon préféré du recueil. Il existe des personnes qu’on appelle « scénaristes » qui décident de la vie des gens en écrivant le scénario de chacun. Yasuda est l’un d’eux. Un jour, par curiosité, il entre en contact avec Segawa, un des individus dont il a la charge. Son attirance pour le jeune homme le fait remettre en question son travail.

L’idée des scénaristes est franchement intéressante à exploiter et donne une profondeur extraordinaire à l’histoire. Pour une fois, nous avons accès aux pensées introspectives du protagoniste. On connait ses doutes et ses incertitudes. On le voit tomber amoureux malgré lui d’une personne qu’il ne devrait pas aimer. Même si la fin est un peu rapide, voilà enfin ce que je voulais lire !

 

Under the blue sky est en somme un recueil plutôt maladroit qu’on lit aussi vite qu’on oublie. Les dessins très beaux n’ont pas suffi à combler le manque d’émotions et de dynamisme. C’est dommage, car je sens que l’auteur ne sait pas encore bien exploiter ses qualités.

Merci aux éditions Taifu Comics de m’avoir fait parvenir un exemplaire de ce manga.

Et toi, as-tu lu ce yaoi ? Es-tu d’accord avec mon avis ?

Plus

Des dessins magnifiques
Une jolie ambiance, poétique et onirique
L'idée de la dernière histoire est superbe

Moins

Personnages creux
Zéro moment émotionnel
Trop prévisible

Editor Rating
 
Scénario
6.0

 
Personnages
4.0

 
Dessins
8.0

Note du rédacteur
5.8

Hover To Rate
User Rating
 
Scénario
5.6

 
Personnages
4.9

 
Dessins
8.6

Notes des shôjo addict
1 rating
5.9

You have rated this

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

    Leave a Response 

    Scénario

    Personnages

    Dessins