543 views 0 comments

Comment les shôjo peuvent t’aider à rendre ta vie meilleure ?

by on27 novembre 2015
 

La vie, c’est dur. Tu le sais depuis que tu as déménagé dans cette ville où tu ne connais personne, depuis cette rentrée scolaire où tu côtoies tes pires ennemis, depuis ce premier jour au boulot où tu te retrouves à la pire place, juste devant le bureau du boss… Et tu es malade, en plus ! Qui viendra te soigner ? T’apporter les cours ? Te soutenir au travail ? Comment, tu n’as pas d’amis ?

Ne t’inquiète pas ! Nous, on t’a trouvé un bon remède pour voir la vie côté funky : les shôjo !
Au lycée, au travail, dans le bus, devant ton éternel plat de pâtes, nos joyeuses héroïnes de shôjo vont rendre ta vie meilleure ! Saute dans ton jogging le plus affreux, et jette-toi sur cet article ! Tes fidèles chroniqueuses Matou, Madame Fujoshi et Shirubi t’ont concocté un menu spécial bonne humeur : glisse-toi dans la peau d’Aiko, notre fidèle mascotte, le temps d’une journée. Elle va te faire découvrir la vraie vie d’une shôjo-addict ! Mais oui, Super bishi viendra te dorloter ce soir, c’est promis n_n.

 

Les raisons du déménagement

Depuis plusieurs mois, Aiko est raide dingue de son chanteur préféré. Elle n’a que son nom en en tête ! Il chante tellement bien, et puis surtout il est beau ! Avoue, il y a de magnifiques spécimens, dans le milieu artistique. Il n’y a qu’à regarder dans Crash! ou Uta no Prince Sama. Avec des harems pareils, cela donne le tournis. Tu as même en prime le choix de la couleur de cheveux ! Si ce n’est pas super ultra classe !
C’est bien beau de rêvasser et de baver des litres (mens pas on l’a tous fait !), mais faut passer à l’action et avouer ton amour ! Allez, un peu de courage ! Cependant, pour ça, il faut te rapprocher de lui. Rien de plus facile, deviens toi aussi une star ! Quoi, tu n’as pas de talent ? Ce n’est pas grave, regarde Kilari, elle n’en avait pas et pourtant elle a réussi. Elle côtoie même les Ships. Non, ils ne se mangent pas, même s’ils ont l’air appétissants.
Si tu le connaissais déjà d’avant et que par malheur, il s’est foutu de toi alors que tu as tout quitté pour lui ou qu’il te sort un « nous ne sommes pas du même monde », prouve lui le contraire et venge toi comme Kyoko de Skip Beat ! Tu ne peux qu’être gagnante, surtout si tu as un beau Ren à tes côtés.

Malheureusement, notre pauvre Aiko a une grande sœur parfaite et populaire. Bien sûr, celle-ci s’attire tous les regards, éclipsant Aiko. Elle a même jeté, comme par hasard, son dévolu sur le même garçon que notre mascotte. Adieu à ce beau chanteur ! Comme sa sœur est jolie et a du talent, c’est foutu ! Elle a tiré le ticket gagnant. Non, n’abandonne pas si proche du but. Tout n’est pas perdu ! Bas-toi de toutes tes forces, maudis la au point de la faire disparaître, comme Alice Seno (Alice 19th) a fait avec sa sœur. Au final, tu récupéreras le gros lot. Ou si tu préfères une solution plus douce, sors de ta chrysalide comme Hana de Papillon, cela t’amènera vers d’autres horizons. Garde espoir, un jour ce sera à ton tour de briller ! Qui sait, avec le destin ? Tu croiseras peut-être en chemin un charmant psychologue qui t’aidera à changer et à avoir une nouvelle vie, loin des foudres de ta soeur ?

 

Le trajet vers la nouvelle ville

Aiko est dans le bus, en route pour sa nouvelle ville ! Elle n’a pas vraiment envie… Tu la comprends, tu es pareille. Fais comme elle, et sors ton livre Nature, chasse, pêche et tradition (c’est pas comme ça que tu vas pécho !). Je ne demanderai qu’une chose : au lieu de t’exclure à l’avant du bus, va plutôt au fond, là où ce groupe de beaux gosses squatte toujours. Comment ça, ils font du bruit ? Il y a ton futur mari là-dedans, Madame ! Demande donc à Karin comment elle a trouvé son Kiriya (Kare first love). Tu vois : le déménagement, ça a aussi du bon !

 

L’arrivée dans une nouvelle ville

tente

 

Aiko vient d’arriver dans sa nouvelle ville… Et elle s’est déjà perdue ! Aiko, as-tu fais exprès ? Tu avais un plan, pourtant… Ne viens pas me sortir que les filles n’ont pas le sens de l’orientation ! Un peu d’estime pour toi-même, jeune fille ! Bon, no stress, j’ai une solution. Trouve un coin où t’évanouir. T’inquiète, je contrôle. Mieux : je fais d’une pierre deux coups. Tu retrouveras ton chemin, grâce à un bishi, en plus ! En tout cas, Suzume, elle, a eu cette chance ! (Daytime shooting star).

Après avoir retrouvée sa route, Aiko cherche maintenant un lieu où habiter. Oui, mais où ? Elle ne connait personne, la nuit tombe et toutes les auberges sont pleines. Mince, comment faire ? Rien de plus simple ! Si tu ne sais pas où loger et que tu raffoles des systèmes D, adopte la stratégie de Tohru de Fruits Basket. Prends une tente et vas camper ! Quoi tu as peur des insectes ? Des bruits de la forêt ? Mais non, ce n’est rien, ne fais pas ta chochotte pour deux trois petits cris bizarres. Ce sont les joies de la nature et du camping (et n’oublie pas, tu t’es préparée en lisant ton livre Nature, chasse, pêche et tradition dans le bus, c’est un signe) ! Pense à ce que Tohru a obtenu en vivant sous une tente quelques heures : une brochette de BG, tous plus charmants les uns que les autres. Bon ok, ils ont un terrible secret mais on ne peut pas tout avoir dans la vie, surtout à bas prix et aussi rapidement.

coloc

 

Néanmoins, plutôt que de tenter l’option Fruits Basket, Aiko devrait réfléchir à la solution de la colocation. Certes, ne pas connaître la personne avec qui on va vivre peut rebuter. Mais si elle choisit de vivre comme Tohru, peut-être que personne ne viendra ! Peut-être qu’elle devra camper dans cette tente toute sa vie ! C’est vraiment trop triste. Alors fonce Aiko, mince alors ! Ta future colocataire peut avoir l’air bizarre, elle peut ne pas avoir les mêmes goûts que toi. Cependant, il te suffira de te rappeler comment une belle amitié est née entre les deux héroïnes du manga Nana, qui sont des filles que presque tout oppose. Tu l’auras rencontrée dans le bus au lieu du train, il ne neigeait pas des cordes, mais peu importe : cette fille qui avait l’air trop classe va bientôt devenir celle à qui tu te confieras.

 

Le début de ta vie seule

Si notre presque-charmante Aikoo se met en coloc’, il y a de fortes chances que son quotidien se voit influencé par sa nouvelle amie. Cette amie, en tant que fidèle demoiselle qui ne mâche pas ses mots, ne laissera pas notre pauvre Aiko sans sa condition de laideron. On ne l’a pas dit, mais elle ressemble à rien, ça en devient grave. La chance, sa nouvelle colocataire s’y connait un max dans le relooking. C’est bon ma belle, pas de panique : tu diras bientôt au revoir à ton apparence de champignon pour devenir, comme Mairu dans Mairunovich, la bombe de la ville. Rien de mieux pour commencer une nouvelle vie. Rassure toi de temps en temps, tu peux redevenir laideron, du moment que personne ne te voit. Entraîne toi à garder ce secret comme Nika de Switch Girl!.

C’est un jour off, pour Aiko. Cheveux bof, lunettes craignos, pull plus vieux que son arrière grand-père… Pardon ? Tu partages son absence de goût pour le raffinement ? Et tu penses que tu n’auras jamais de mec ? Erreur, jeune fille. Cultive ton non goût, et tu tomberas, non pas sur un, mais sur un HAREM DE BISHI, oui ! Regarde un peu Haruhi, de Host club !

Comme toute shôjo-addict, notre mascotte s’occupe pendant son temps libre. Elle lit beaucoup de shôjo, (si, si c’est vrai). Néanmoins, depuis quelques jours, elle est absorbée par un nouveau otome game. Nous n’allons pas te dévoiler le titre, de peur que tu succombes aussi. C’est très dangereux et on est vite contaminé ! Oui, à Club Shôjo, nous pensons aussi à ta santé ! Bref, la demoiselle a terminé 7 fois le jeu, pour voir les différentes fins. A ce stade, nous pouvons dire : c’est un cas désespéré ! Oui et non ! Nous pouvons sauver Aiko ! Envoyons lui une bouée nommée A romantic love story. L’héroïne, Kotori est une super accro aux jeux de drague et pourtant elle a trouvé l’amour. En plus, Yukito a même accepté sa passion farfelue. Alors, assume tes passions, le prince charmant n’est jamais très loin ! Enfin, sois tout de même raisonnable, ne vas pas l’effrayer ! Sinon il te fuira !

cuisine

 

C’est bien beau de draguer et baver, mais arrive vite l’heure de manger. Aiko, direction les fourneaux ! Oh, c’est rigolo, une rime en « O » ! Ah sacrilège ! ll n’y a plus rien dans le frigo et on est dimanche ! Eh oui, c’était ton tour de faire les courses et comme d’habitude, tu as oublié ! Tant pis, mange ta main et garde l’autre pour demain. Stop au dicton de mamie ! Nous avons la solution ultime et innovante : invente des plats farfelus avec des restes, comme Hana de Mes petits plats faciles by Hana. Tu prends tous les trucs que tu as sous la main, dans tes placards ou ton frigo. Regarde, il t’appelle ce pot de Nutella ! Cède à la tentation et mélange le… avec des miettes de thon et… du fromage ? Oh écoute, c’est soit ça, soit mourir de faim ! Ne fais pas ta difficile ! Hana a bien survécu. Faut tester de nouvelles choses dans la vie ! Ta maman ne te l’a pas dit ? Hop, tu mets le tout sur du pain de mie. Un tour au four (ou au micro-onde selon tes moyens) et voilà tu as un super plat à faire pleurer d’envie ton colocataire. Il se peut qu’il pleure car ça lui pique les yeux, à cause de l’odeur, mais ce n’est pas grave, c’est l’intention qui compte ! On ne peut pas tous être nés chef cuisto ou avoir un petit-ami, Otomen.

 

Aller à cette nouvelle école pour la première fois

Aiko va en cours… et se retrouve coincée dans le métro entre 2 types, en mode sandwich ? Toi aussi, ça t’es déjà arrivé, j’imagine. Ne dis pas « c’est dégueu » : profite de l’instant et renifle bien leur odeur (si tu peux choper leur nuque c’est impec). Souviens-toi que c’est grâce à cette méthode audacieuse que Futaba (Blue spring ride) a pécho. Et au collège, s’il te plait ! La gamine a de l’expérience u_u.
Quoi ? C’étaient pas des bishi !? Ah bah, de dos, on peut pas savoir !

metro

 

La journée de cours

Le jour de la rentrée, c’est le grand stress pour tout le monde, même pour notre héroïne. Mais on peut lui enlever une épine du pied : déjà, il y a vraiment 0 % de chance qu’elle se retrouve comme étant la seule fille dans son école parmi une marée de garçons. Tout va bien Aiko, tu ne seras pas comme Sawa dans Rockin’ Heaven, nouvelle dans un ancien lycée de garçons. Béh oui, ça n’arrive que dans les shôjo. Tu dois plutôt relativiser : au contraire, les nouvelles élèves, ça attire l’attention, surtout si tu as fait un relooking avant. Sawa a d’ailleurs réussi à se faire respecter.

Direction la salle de classe, le bureau (elle fait tout en même temps !). Et pour toi, c’était comment la rentrée ? Quoi ! T’es tombée sur l’intello de service ! Brillant en tout, super beau, sympa… C’est déjà la coqueluche ! Tu te dis que tu ne devrais pas le jalouser. Erreur, jeune fille ! Enrage, fais-lui la guerre, comme Yukino de Kare kano ! C’est comme ça qu’elle a eu son bel Arima. Les mecs aiment les filles sauvages !

chouette-classe2

 

Et voilà qu’Aiko se met à complexer sur sa taille. Mais pourquoi personne vient lui parler ? Il est passé où l’exemple à la Rockin’ Heaven ? Laisse tomber ma grande, les gâteaux magiques à la Alice aux Pays des merveilles ça n’existe pas, arrête de faire une fixette sur ce détail. De 1) personne ne se moque de toi, c’est dans ta tête. De 2) si tu te trouves trop petite, pense à Hiyori (Hiyokoi) et si c’est l’inverse, trop grande, pense à Risa (Lovely Complex). Leurs tailles sont justement ce qui les rendent craquantes aux yeux de tous !

Si toi aussi tu es nulle à l’école, lis ceci avec tous les neurones qu’il te reste. N’aies pas honte : Aiko cultive les 0,75/20 (même pas un point pour l’encre !), avec fierté ! Etre nulle en cours, c’est swag. Aihara Kotoko du manga Itazura na kiss l’a bien compris. Elle est nulle, nulle !! On dirait que c’est son 2e prénom ! Pourtant, elle a réussi l’exploit d’attraper Irie, le mec le plus populaire et intelligent de l’école ! 200 de QI, ça calme ! Mais qu’est-ce qu’il lui trouve, te demandes-tu ? Ne cogite pas ainsi, tu vas avoir mal au crâne. Profite plutôt de ta nullité pour pécho un mec comme Irie ! Quoi ? Y’a que des nullos dans ton bahut ? OK, go pour le plan B : Le prof particulier !! Prends-en un beau-gosse quand même u_u. Sinon, ça ne sert à rien !

 

Le retour à l’appartement

Aiko rentre des cours… Elle a un peu traîné, elle va rater son bus. Oh, tant pis ! Elle n’aime pas courir. Je sais, tu es pareille, depuis cette fois où tu as couru pour prendre ton bus… t’étais tombée ! C’était l’heure de pointe ! La honte !!
Mais aujourd’hui, tu vas courir. Ou plutôt : tu te mettras à courir dès que tu verras un carrefour. Tu finiras bien par tomber sur ton bishi, comme Yaeko dans Aishite knight ! C’est comme ça qu’elle a attrapé Go ! Fonce bien dans le tas, surtout.

A la sortie du bus, il se met à pleuvoir et Aiko a oublié son parapluie. Bravo !! Pense à regarder la météo la prochaine fois au lieu de glousser devant des anime romantiques. Bon maintenant, c’est mission impossible (comme le film) ! Ta mission, si tu l’acceptes : rentrer chez toi sans être trempée ! Tu n’as pas le choix : faut sprinter, oui encore ! C’est bon pour ta santé de faire du sport ! Cours Forrest ! Et atteins l’abris le plus proche ! Si possible, choisis celui un peu désert. Tu ne seras peut-être pas seule bien longtemps ! Dans Blue Spring Ride, Futaba a croisé Kou de cette façon et en a profité pour l’inviter à un festival. Donc crois en ta bonne étoile, tu rencontreras dessous ton âme-soeur ! Et en plus, tu ne seras pas trempée !

pluie_metro2

 

Les petits soucis du quotidien

Aiko est malade ! Elle travaille trop, la pauvre… Si toi aussi, tu ruines ta cervelle dans les études ou au boulot, suis le mode d’emploi de Karin Karino (Kare first love) : allonge-toi quelque part où tu seras vue. Karin a pris sa cuisine, opte plutôt pour le pas de ta porte. Kiriya a dû casser un carreau pour entrer chez Karin. Qui paie les réparations ? Nous, on est économe. C’est bon, t’es allongée ? Super. Appelle ton bishi, maintenant. Il va accourir pour te guérir, avec son amour débordant ! Explosion de baisers garantie !

Les microbes se transmettent vite ! Voilà que le pote d’Aiko tombe malade à son tour ! Quoique, elle n’a pas assez d’estime pour lui pour le hisser au rang de « pote ». Il est chiant, bête, usant. As-tu la chance d’avoir ce genre de spécimen dans ton entourage ? Continue de le repousser, mais va le voir ! Il te fera un bisou sur le front, comme Tamaki l’a fait à Haruhi de Host club. Le début d’une love story de ouf. Le pote est quand même un bishi ET un riche ! On ne va pas laisser passer ça quand même !

La meilleure amie d’Aiko est tombée amoureuse et pour se déclarer, elle a décidé d’écrire une lettre. Oui, elle est timide, et en plus, de la vieille époque. Elle connait pas les nouvelles technologies. Chuuut, gardons ça secret ! Notre mascotte, voyant sa détresse, la coache. Ah, c’est beau l’amitié ! Versons une petite larme ! Son amie, plus sûre d’elle, décide de foncer en voyant le garçon qu’elle aime. Yeah, c’est bien, vas-y ! Cours, vole vers ton avenir ! Elle tend sa lettre tout en criant un « Je t’aime ». Pause urgence SOS shôjo-addict ! Faut-il lui dire que le concerné a fait demi-tour car son pote l’appelait ? et que du coup elle a laissé sa lettre au voyou du lycée ? Pour faire court, que sa vie est en train de devenir comme celle de Kayano de Lovely Devil. Elle s’est mise dans un sacrée pétrin, surtout qu’il a l’air aussi taquin que Takeru. Amie d’Aiko, nous te souhaitons bon courage pour cette nouvelle épreuve ! Voyons la vie du bon côté, s’il est exactement comme lui, elle trouvera chaussure à son pied !

Aiko ignore pourquoi, mais un type étrange lui offre toujours des trucs immondes. Genre : une bague en forme de sushi… C’est moche, c’est nul, elle voudrait lui dire d’arrêter ! Tu partages son avis ? Tu supportes mal les élans passionnément bizarres de ce garçon qui te colle toute la journée ? Tu n’as pas compris que tu venais de trouver ton prince, comme Haruhi a trouvé son Tamaki (Host club) ! Surtout, laisse-le t’offrir plein de trucs inutiles, et moches ! C’est le mariage assuré !

jellyfish

 

Comme Aiko, tu sors dans ton jogging dégueulasse à la supérette du coin, mater les fourmis. Oui, les fourmis de la supérette, tu les trouves mignonnes. Malheur ! Tu ne t’attendais pas à tomber sur Super bishi HIMSELF !! A te voir accroupie comme ça, il va penser que tu fais caca… Ne cherche pas démentir. Continue de t’extasier, de crier ton amour de la fourmi, et les différentes espèces, et machin chose. Il va t’aimer à fond, c’est sûr. Tsukimi (Princess Jellyfish) a bien réussi à taper dans l’œil de Kuranosuke avec sa passion pour les méduses !

Nulle en cuisine, miss Aiko ? Comment, toi aussi, tu maîtrises pas la cuisson des pâtes ? Qui a dit que les filles devaient être les reines des casseroles ? Ah bas les clichés ! Tu veux quand même préparer un repas pour ce mec que t’as repéré hier… Tu veux le tuer ? Quoique… vas-y, ça sera infect, mais apparemment, c’est une bonne technique pour pécho : Ryô fait fondre Asuka (Otomen) chaque fois qu’elle lui cuisine ses horreurs ! En aussi était tout content devant les chocos immondes de Hinata (Lily la menteuse).

 

Alors, cette journée ? Plutôt marrante, finalement. Nous, au Club shôjo, c’est ainsi que nous le vivons tous les jours ! Ca occupe, de penser à nos bishi… Toi aussi, regarde la vie côté shôjo ! Timides, extraverties, working girl, otakettes, nos héroïnes t’apprendront à vivre en gardant le smile !

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

    Leave a Response