144 views 0 comments

Les conseils shôjo du club – Août 2018

by on31 août 2018
 

Après le chaud bel été que nous avons eu, la rentrée s’approche à grand pas mais le Club Shôjo a toujours des conseils pour toi ! Tu peux découvrir un résumé rapide des lectures et/ou visionnages des membres de l’équipe de Club Shôjo avant de retrouver comme à l’accoutumée nos conseils.

Le bilan de Matou

Le mois d’août a été le mois de la reprise du travail avec les vacances, pas simple à gérer. J’ai davantage regardé d’animes que lu de mangas. Côté anime, on ne change pas les bonnes habitudes : un shônen avec mon chéri, tous les soirs pendant qu’on mange. Et niveau shôjo, la suite d’une série commencée le mois dernier !

  • 3 animes shônen en cours
  • 1 shôjo

 

Le bilan de Naoko

J’ai finalement reçu les mangas de Boy’s love IDP en service presse. A côté j’ai également lu un peu moins de mangas. J’ai également finalement pris une série Yaoi de 2 tomes qui m’intriguait. En tout j’ai lu…

  • 1 Yuri
  • 2 Shonen
  • 2 Shojos
  • 12 Yaoi

 

Le bilan de Luthien

Je lis doucement alors que les sorties s’accumulent…

  • 1shôjo

 

Comme chaque mois, nos avis sont classés en 4 catégories :

  • Coup de cœur
  • Bonne pioche
  • Peut mieux faire
  • Flop

Si tu veux en savoir plus sur un titre que nous te présentons, clique sur son titre pour accéder à sa fiche.

Si tu as lu un des mangas de cet article, n’hésite pas à partager ton avis dans les commentaires !

Coup de cœur !

Card Captor Sakura – Clear Card Arc - tome 3

Dans ce tome-ci, Sakura enchaîne les captures de cartes – parfois deux en même temps. Elle commence à s’attacher à elles tout comme ces dernières. Les illustrations sont toujours très détaillées et magnifiques, avec les formes des cartes très poétiques. Les vêtements des personnages sont splendides et leur coiffure change d’un jour à l’autre. Mes yeux sont ravis ! Le mystère évolue un petit peu, mais l’identité du mystérieux personnage que Sakura voit en rêve reste secrète. Le quotidien de Sakura est montré, que ce soit sa vie familiale ou sa vie scolaire. Son grand frère s’inquiète pour elle mais il n’est pas encore décidé à lui en parler. La nouvelle élève s’intègre bien au groupe d’amis de Sakura. J’aimerais que la capture des cartes soit un peu plus difficile/longue mais sinon j’apprécie chaque page de cette lecture.

Luthien

sur un malentendu ça peut marcher

Le mot de l'auteure au début du manga disait qu'elle priait que ça nous plaise, étant un manga où elle y avait mis tout ce qu'elle aimait. Personnellement si je faisais comme elle, ça deviendrait un gloubi-boulga sans aucun sens composé de voyage dans le temps, de travestissement, de puzzles, de magie, de tricot, et de pleins de trucs qui n'ont aucun rapport les uns envers les autres.
Mais Owal, elle, a fait un vrai mélange très cohérent et donnant une vraie profondeur avec ses personnages, qui tombent finalement amoureux naturellement.
Même le malentendu, qui était une de mes craintes, est plutôt bien mis en scène. Car on commence avec le point de vue de Kurono et son poste de représentant commercial qui n'a jamais failli. A partir de là on comprend qu'il n'ait pas osé repousser Hôjo.
Petit point en plus pour la fin réellement très belle.

Naoko

A mon tour de pleurer - tome 2

La suite de l'excellent A mon tour de pleurer dont j'avais fais une critique élogieuse. On y suit cette fois-ci l'histoire d'amour vécue par l'ami de Karasuma, Uto.

Ce qui est vraiment intéressant est que Uto est un Bêta. Car il est considéré différemment des Omegas et Alphas, cela ouvre donc bien plus de possibilités que dans l'arc précédent.
D'ailleurs ce premier tome commence très bien, avec Uto qui accepte un nouveau poste sans savoir la réaction qu'aura Karasuma. Bien entendu ils restent toujours amis après cette nomination, mais avec un plus de rivalité entre eux. Puis il y a la rencontre avec l'Omega dont il va tomber amoureux... Un Omega qui méprise les Bêtas.

Au final ce premier tome est une bonne extension de son prédécesseur, avec un point de vue en plus, et en revenant sur des éléments qui avaient changés à la fin de A mon tour de pleurer.

Naoko

La cage de la mante religieuse - tome 3

Un troisième tome vraiment génial ! Avec une intrigue qui nous dévoile toujours plus les travers des différents personnages qui occupent le premier plan.... Et à quel point le monde est cruel envers ceux qui restent sains d'esprit.
Mon personnage préféré, la femme de Ikurô, est d'ailleurs la plus mise à l'honneur dans ce tome puisqu'elle sera la moins épargnée de ce tome. Et une nouvelle raison pour moi de l'adorer en plus.
Par contre je suis plus intriguée par la fin... Selon Manga News et Manga Sanctuary il semblerait que ça soit le dernier tome. Cependant le dernier chapitre se termine par un "à suivre", annonçant donc par là que l'histoire n'est pas terminée. Y aura-t-il un second arc ? Une suite sous un autre nom ? Un tome 4 ? On verra bien, mais j'avoue être un peu perturbée par ce détail.

Naoko

Hidamari ga Kikoeru - tome 3

Nouveaux personnages, nouvelles informations sur l'handicap lié à l'audition, un nouveau problème auquel devra faire face Taichi et qui lui enseignera quelque chose sur l'intégration, et nouvel obstacle au couple principal. Voilà dont est constitué ce très fourni premier tome du nouvel arc de Hidamari ga kikoeru.
On apprécie surtout toujours autant les réflexions qui nous sont posées en même temps qu'à Taichi, qui devra apprendre à trouver un intérêt dans ce qui lui semblera une injustice frappante. Mais qui devra également faire avec son petit ami, avec qui il aura moins de temps de trainer en raison du temps dans sa vie qu'occupe son travail.
De son côté Kohei devra faire un choix qui pourrait bien changer sa vie.
Tout cela rend ce nouvel arc très prometteur, qui pourrait même être meilleur que son prédécesseur.

Naoko

Bonne pioche

Le carnet d’expériences d’Endô-kun - tome 2

Une petite suite ultra mignonne où on en sait un peu plus sur le frère de Tsuda et son groupe de musique.
J'avoue m'être malgré tout un peu ennuyée... Cette suite avait plus l'allure d'amis qui te racontent une partie de leur vie où rien de particulier ne s'est déroulé.
A la fin de ma lecture je me suis même interrogée sur l'intérêt d'une suite au premier tome.

Naoko

Canis – The Speaker - tome 2

Autant le dire tout de suite : c'est typiquement le genre d'histoire dont l'ambiance ne m'attire pas. Si cette histoire constituait un film j'en aurais conclu que c'était vraiment bon mais juste pas mon truc.

Et c'est ce que je peux dire à propos de ce second tome de Canis - The Speaker : c'est vraiment bon, génial, incroyablement bien monté... Mais juste pas le genre d'histoire que j'aime découvrir. Pour cette raison, personnellement je ne le relirai probablement jamais et j'attends moyennement la suite de cette histoire.
Après je suis plutôt intriguée, me demandant ce qu'ils peuvent bien encore préparer pour monter les échelons de la société et préparer leur vengeance.

Naoko

Et demain, ce sera quoi ! - tome 1

Arrivée d'un nouvel élève ! Un élève détestant les voyous mais qui aura la malchance de piquer l'intérêt de Omaeda, le plus voyou de tout le lycée ! Tout le tome est en grande partie sur lui et c'est à mon avis une très bonne idée pour tout ce qu'il apporte au manga.
Notamment il permet à Omaeda d'avoir un peu plus de profondeur : on apprend qu'il considère ceux qui le suivent comme ses amis, qu'il est très aimé par eux, qu'il ne sait pas s'habiller normalement, qu'il aime les jeux d'arcade, et qu'il s'attache vite aux gens. Tout cela le rend très attachant, et il en est même devenu mon personnage préféré.

Côté amour, il semblait y avoir une avancée, mais ça a finalement été un recul, qui permet de douter qu'ils puissent un jour finir ensemble. En tout cas leur couple m'agace de plus en plus, Ken ne semblant aimer personne, être insensible, et embrasser juste car l'autre semble le vouloir.

Naoko

Peut mieux faire

Le Faucon solitaire a besoin de compagnie

Le but de Chihaya Kuroiwa dans ce manga était qu'elle visait l'érotisme. Et dans ce sens elle a plutôt bien réussi, même si ça ressemble plus à un porno qu'à un yaoi érotique. Et évidemment, ça ne pouvait que me déplaire.

Après honnêtement si vous aimez le sexe à outrance dans un Yaoi vous allez adorer. Surtout que toutes les incohérences que j'avais relevé ont fini par être expliquées grâce à un détail révélé plus tard.

En fait j'ai même fini par arrêter avant la fin car en feuilletant le reste je me suis rendue compte que ce n'était plus constitué que de sexe.

Naoko

Fruits Basket Another - tome 2

Le mois précédent, je me suis laissée tenter par Fruits Basket Another, mais je n'avais pas été très emballée. Cependant, la fin du tome 1 avait tout de même piqué ma curiosité, j'ai donc acheté ce volume-ci. Comme pour le premier, je suis mitigée. Cette suite introduit tellement de nouveaux personnages que je n'arrive plus à m'y retrouver.
J'ai également commencé à me lasser de tourner autour de l'histoire originale, sans voir les protagonistes de Fruits Basket.
J'ai tout de même aimé certains points : la jaquette toujours très belle et réversible, le coup de crayon de Natsuki Takaya. Je me questionne sur la relation que pourrait avoir un des personnage avec notre héroïne...
A la fin du volume, il est écrit qu'il y aurait encore un 3e tome et la série devrait être terminée. Si c'est bien le cas, je l'achèterai, pour tout de même connaître la finalité !

Matou

La forêt des roses

Comme souvent avec les recueils, j'ai un problème avec ce manga. Mais cette fois j'avais un réel espoir d'avoir une série d'histoires toutes très bonnes, comme ce n'est arrivé que deux fois. Au final, mis à part l'histoire titre, toutes étaient médiocres.

Quand nous étions dans la forêt de roses :
On nous accueille dans un monde où l'humanité s'est pris de plaisir à déguster des roses. Dans ce monde un vampenella vit avec Yô, un humain qu'il a élevé depuis son enfance. Mais Yô n'est pas n'importe qui : il s'agit de la énième réincarnation de son amour, la première où il est enfin ni un minéral, ni une plante, ni un arbre, ni un animal.
Mais si Yô n'attend que d'être transformé pour vivre pour toujours avec lui, le vampanella de son côté ne le souhaite vraiment pas. Il sera pourtant obligé de le faire lorsque Yô sera sur le point de manger, au risque de devoir encore attendre des siècles. Ce qui fera découvrir au jeune humain la raison de son refus.
Et c'était vraiment une très belle histoire, très tragique et incroyable qui m'a chaud au cœur... J'ai vraiment adoré ! Cette histoire donne une bonne idée de ce dont est capable Kumota Haruko quand elle s'y met.

Maintenant commence mon avis sur les autres, bien moins réussies voir vraiment mauvaises...

La pluie à Monte-Carlo :
Un film d'histoire d'amour gay à Monte-Carlo, entre un beau français aux cheveux longs et un japonais beaucoup plus vieux.
Pour être honnête c'est une histoire plutôt décente si on ne prend pas en compte un énorme détail : le manque d'alchimie entre les deux personnages principaux... Et c'est très grave pour une histoire uniquement sur leur amour. Sérieusement, le scénario semble absolument vouloir qu'ils couchent ensemble, sans cohérence du contexte et sans se préoccuper du consentement.

Yoshiki et Takumi :
Là on arrive à l'histoire que j'ai pas envie de critiquer... Parce que cette histoire a permis à Kumota Haruko de se détendre et de rire bêtement alors qu'elle avait des soucis personnels. Mais je ne peux vraiment pas faire de compliments à cette histoire-là.
Passons sur le chara-design vraiment mauvais... On a deux garçons, Yoshiki et Takumi, qui se détestent au point d'être sur le point de se frapper et qui se retrouvent chaque soir dans le même bain public. Et lors d'un de ces soirs ils décident finalement de se parler pour savoir pourquoi ni l'un ni l'autre ne change d'heure pour venir dans ce bain.
A partir de là l'histoire va excessivement rapidement, ne laissant même pas le temps aux deux personnages de tomber amoureux.... Ni même qu'on puisse comprendre une situation. Par exemple, Yoshiki part trouver Takumi censé être en train de sortir avec la petite-amie de son chef. Cependant, à peine il arrive que cette fille l'insulte en avouant qu'elle voulait juste rendre son petit-ami jaloux et que rien que d'imaginer sortir avec Takumi la dégoûte.
Je pense honnêtement que cette histoire aurait pu être bonne si l'auteure avait plus pris son temps... Mais j'en suis seulement ressortie avec du dégoût et l'impression de n'avoir rien lu d'aussi mauvais.

Be here to love me :
Cette dernière histoire faisait partie d'une anthologie qui défiait les codes du genre. Pour cette anthologie elle avait voulu parler de la représentation de corps d'hommes très féminins. De ce côté-là elle a plutôt bien réussi, avec en plus un homme qui aime porter des talons féminins.
Cependant il y a encore une fois un manque de cohérence évident qui fait de cette dernière histoire de ce recueil un scénario plus proche d'un film porno que d'une histoire d'amour. J'ai même été un peu dégoûtée, pour la première fois de ma vie, pendant ma lecture en raison du fétichisme du personnage principal et que ce soit la pourquoi de leur mise en couple.

Naoko

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

    Leave a Response