196 views 0 comments

Les conseils shôjo du club – Mars 2019

by on31 mars 2019
 

Le printemps est là ! Après quelques giboulées, le soleil semble s’installer. J’aurais presque envie de sortir la chaise longue pour lire un bon shôjo. Je vais quand même attendre un peu et plutôt profiter des fleurs ! Tu peux découvrir un résumé rapide des lectures et/ou visionnages des membres de l’équipe de Club Shôjo avant de retrouver comme à l’accoutumée nos conseils. N’hésite pas à nous partager tes propres lectures et/ou visionnages.

Le bilan de Matou

Ce mois de mars a été relativement tranquille niveau lecture. Mais il a été marqué également par la découverte des podcasts de Mangacast qui m’ont donné envie de lire quelques shôjo, dont mon coup de coeur de mars ! Hors shôjo, j’ai regardé un superbe film d’animation (Silent Voice) et lu le premier tome du shônen de Rihito Takarai, bien que je préfère ses shônen-aï. Enfin, aussi étrange que cela puisse paraître, j’ai découvert un shônen qui me plait énormément, ce qui me permet de faire une pause shôjo de temps en temps !

  • 1 film d’animation shônen
  • 1 anime shôjo entier
  • 1 anime shônen entier
  • 1 série complète
  • 3 séries en version numérique
  • 1 shônen

Le bilan de Mikki Forever

Mes lectures shôjo sont devenues quasi-inexistantes (mais que fait-elle ici !?). Il y a pourtant tant de titres que je voudrais lire, comme My Rumspringa, mais, à part me ruiner en livres de cours, je n’ai guère le budget pour m’approvisionner en manga. Même Book off est devenu hors de prix, pensez-vous ! Ahah. Un mois de mars studieux, donc, entre apprentissage du japonais et relaxation oculaire devant Netflix. Je me suis fait l’intégrale de Saint Seiya !! Je suis en train de regarder Marmelade Boy !

  • 1 anime shônen entier
  • 2 séries complètes (drama)
  • 1 film japonais

Le bilan de Naoko

Lecture de quelques mangas en ce mois de mars. Je ne reçois d’ailleurs plus toutes les nouveautés en service presse, seulement celles que j’ai demandé. Ainsi vous pourrez être sûr que ma prochaine chronique sera sur un manga que j’aurai choisi de lire ! Et évidemment à côté de cette nouveauté j’ai lu d’autres mangas. J’ai également commencé 3 nouvelles séries de 6, 3 et 4 tomes sortis en France.

  • 7 volumes de shôjo
  • 11 volumes de shônen
  • 1 seinen
  • 1 série boy’s love de 2 tomes

Le bilan de Luthien

Je lis vraiment trop peu par rapport à mes objectifs initiaux de début d’année. J’ai lu quelques mangas et j’ai visionné quelques épisodes de dramas.

  • 1 volume de shôjo
  • 2 volumes de yaoi

 

Comme chaque mois, nos avis sont classés en 4 catégories :

  • Coup de cœur
  • Bonne pioche
  • Peut mieux faire
  • Flop

Si tu veux en savoir plus sur un titre que nous te présentons, clique sur son titre pour accéder à sa fiche.

Si tu as lu un des mangas de cet article, n’hésite pas à partager ton avis dans les commentaires !

Coup de cœur !

Kimi ni todoke

anime Kimi ni todoke

Netflix a eu raison de moi, et j'ai attaqué son catalogue shôjo par le si célèbre Kimi ni Todoke (Sawako). Et j'ai a-do-ré ! Cet avis tient compte des saisons 1 et 2 complètes.
Bien que l'histoire et la relation entre nos deux héros avancent plus que lentement, ils sont si craquants que ça m'a fait du bien de regarder une romance si mignonne. Les personnages m'ont plu également, mention spéciale pour Ayane, Chizuru et Pin qui m'ont fait rire du début à la fin.
Mon petit cœur de beurre a fondu pour Kazehaya et Sawako tout le long de l'anime, et je les ai tellement aimé que j'ai commencé à lire le shôjo.

Matou

Bye Bye Liberty - tomes 1, 2, 3 et 4.

Bye Bye Liberty tome 1Bye bye Liberty tome 2Bye bye Liberty tome 3

Bye Bye Liberty est une shôjo écrit par l'autrice de Wolf Girl & Black Prince. Cette série terminée en 4 tomes a été très plaisante à suivre, je l'ai trouvé particulièrement intéressante pour ce qui est de la construction du caractère de nos deux héros, Risa et Hibiki. L'héroïne est d'ailleurs bien différente de Erika.
Le personnage masculin principal est très convainquant, et bien qu'on se doute dés le début de la série, en voyant les jaquettes, qu'ils finiront ensemble, j'ai eu du mal à imaginer comment leur amitié développée au début allait se transformer petit à petit en amour. La transition s'est très bien faite, j'y ai cru jusqu'au bout.
Je soulignerais pas contre le coup de crayon inégal par moment, mais le style de l'autrice est très agréable.
En 4 tomes, ça vaut le coup !

Matou

Irrésistible - tomes 1, 2 et 3.

Irrésistible tome 1Irrésistible tome 2Irrésistible tome 3

Alerte coup de cœur, je répète, alerte coup de cœur ! Après La Nouvelle vie de Nina le mois-dernier, mon shôjo d'amour du mois de mars est Irrésistible de Mase Azusa.
Pour moi, ce manga revisite entièrement la romance lycéenne classique. Bien que les couvertures me font ni chaud ni froid, à l'intérieur c'est pourtant une toute autre ambiance : servie par un coup de crayon atypique, mignon et plein de caractère, l'histoire de Irrésistible est une rencontre, un amour naissant, des expériences, un couple à la fois innocent et coquin, etc.
L'autrice dessine à la perfection les expressions du visage et certaines doubles-pages sont magnifiques, surtout celles où Serina et Mizukawa se font face, ils me font littéralement craquer !
Vivement avril pour lire la suite !

Matou

Chihayafuru - tome 27

Taichi a finalement révélé ses sentiments à Chihaya. Il a aussi quitté le club, certainement avec quelques doutes mais il ne pouvait plus côtoyer ses amis. Se consacrant uniquement à son avenir, il prend des cours de soutien où Suô est professeur. Chihaya est bouleversée par la confession de Taichi. Elle ne peut plus jouer au karuta et elle aussi prend ses distances avec ce sport, se réfugiant dans les études en suivant les conseils d'un de ses professeurs. C'est très étrange de voir Chihaya si imperméable au karuta. Elle est tellement passionnée que de la voir étudier ardemment est un crève-cœur car cela se voit qu'elle ne voit pas bien. Le club est donc livré à lui-même, sans son président et sa capitaine qui lui insufflaient son énergie. Il accueille des nouveaux et les anciens doivent apprendre à fonctionner sans leurs leaders et à le diriger. Quant à Arata, il a fondé un club dans son lycée et il apprend à devenir le chef d'une équipe. Est-ce que cela fera revenir Chihaya et Taichi vers le karuta quand ils auront affronté leurs propres démons ? Leurs sentiments sont très vifs à cette période de leur vie et leur questionnement sur leur avenir est aussi essentiel.

Luthien

Aromantic (love) story - tomes 1, 2, 3 et 4.

Aromantic (Love) Story tome 1Aromantic (love) story tome 2Aromantic (love) story tome 3

On sait tous et toutes que la majorité des shôjo contiennent une histoire d'amour (comme la majorité des mangas en général). Et bien ce manga ne fait pas exception. Cependant il apporte de la nouveauté car l'héroïne, Futaba Kiryu, est aromantique.
Pour ceux et celles qui ignorent ce que c'est, l'aromantisme est le fait d'être incapable de ressentir de l'amour romantique.
Et Ono Haruka gère vraiment bien ce détail dans son histoire d'amour ! On sent vraiment ce que l'aromantisme a eu comme impact dans sa vie, ne comprenant au début rien à ce sentiment avant de finalement, peu à peu, vouloir le comprendre en voyant les souffrances de ses deux prétendants.
Mais elle n'est pas qu'aromantique ! Même si ce n'est pas dis clairement Futaba est aussi féministe, et est une bonne représentation de ce mouvement ! De temps en temps, elle fait des réflexions sur les inégalités femme-homme très percutantes. Je pense notamment à lorsqu'elle fait la remarque que plaquer une fille contre un mur dans la réalité est beaucoup plus effrayant que dans les fictions.

Naoko

Bonne pioche

Queen’s Quality - tome 1

Queen's Quality manga

J'ai bien aimé la lecture de ce tome 1, bien que je ne comprenais pas l'origine du shôjo avant de lire le résumé car je trouvais qu'il ressemblait un peu trop à QQ Sweeper... c'est normal puisqu'il s'agit de la suite de ce dernier, le nom a changé entre temps.
J'adore les mangas de Kyôsuke Motomi, les dessins ont beaucoup de caractère, ce qui rend la lecture d'autant plus appréciable. Avec Queen's Quality, nous suivons le quotidien de Fumi, accompagnée du très beau et mystérieux Kyûtarô, deux personnages qui ont de nombreuses qualités (la chance, ils savent super bien nettoyer !) mais aussi beaucoup de défauts !
Attention tout de même au texte : beaucoup d'injures tout au long de la lecture. Cela ne m'a pas dérangée mais peut-être que ça gênera d'autres lecteurs. Je trouve personnellement que ça ajoute de l’authenticité au récit, et j’arrive mieux à m'identifier aux personnages.

Matou

Seven days

Manga Seven Days tome 1

J’avais repéré ce manga depuis des années par ses magnifiques couvertures : un paysage de mer entraperçu par les fenêtres d’une école et un ciel nocturne : tout ce que j’aime ! Les illustrations sont délicates et belles même si certains traits des visages m’ont parfois dérangée. L’histoire est une jolie romance entre adolescents qui se déroule sur une semaine.

Luthien

Flop

Coffee & Vanilla - tomes 1, 2 et 3.

Coffee & Vanilla tome 1Coffee & Vanilla tome 2Coffee & Vanilla tome 3

J'ai acheté les 3 premiers tomes de Coffee & Vanilla en version numérique car il était en promo, et... je n'ai pas aimé ce shôjo.
Il est vrai que mon côté fleur bleue fond devant l'amour qui se dégage des pages de ce manga, mais mon côté anti-mièvrerie a détesté le scénario qui est composé uniquement de clichés, rien d'original.
Tout se passe trop vite, Risa est trop naïve, sans personnalité, et la relation entre elle et Fukami se met en place dés le premier chapitre. Bien que le genre shôjo me permet de rêver ça et là de belles romances, ici tout est trop irréel, tellement que je n'ai pas apprécié ma lecture.
Les lecteurs qui aiment fantasmer sur les romances érotiques où l'héroïne n'a pas son mot à dire trouveront leur bonheur, mais je doute qu'ils soient très nombreux. Une histoire qui n'est composée visuellement que de scènes explicites avec les mêmes phrases revenant chapitre après chapitre, on s'en lasse vite, trop vite.
Je passe mon chemin.

Matou

Good Morning Call

Good Morning Call drama

J'avais vu ce drama une fois il y a un bout de temps, et, passées les premières minutes de shôjo scolaire sympa, j'avais zappé les épisodes, en mode "je m'ennuie beaucoup".
J'ai décidé de les revoir (correctement) en mars, pensant que peut-être, mon avis changerait.
Non.

Ce drama est nul. Le cliché de la fille maladroite et bête mais que tout le monde aime. Le cliché du gars froid mais au fond il est chaud patate. NON. A force de faire ce genre d'histoire, certaines jeunes filles croient réellement que la sottise attire. Elles prennent des voix haut perchées, font des moues d'enfant, se cassent la gueule tous les 5cm, sont capricieuses... J'ai l'impression que certain-e-s artistes ne savent pas créer de perso féminin drôle autrement qu'en le transformant en "ça". Non, les meufs. Vous valez mieux.

Mikki Forever

Good Morning Call – Our Campus Days

Drama Good Morning Call Saison 2

Parce que je dois aimer me faire souffrir, j'ai enchaîné sur la suite : 2e visionnage, avec beaucoup de sérieux. Les héros de la saison 1 ont grandi, ils sont à la fac, ça promet de belles aventures, non ?
Non.

La prod réussit à faire PIRE que la S1. PIRE. L'épisode 1 est rasoir. La suite tombe dans le cimetière. L'héroïne, toujours aussi sotte, ne parle que d'amour, quand son copain, plus réaliste, étudie et construit des projets d'avenir. (En même temps, ça sert à ça, la fac... bref). Le fossé entre les deux personnages est trop grand.

Encore une fois, c'est l'intelligence de l'homme qui est célébrée. De la femme, on attend juste mignonnerie et candeur. Triste monde. Ami-e-s autrices/auteurs : en 2019, il faut évoluer !

Mikki Forever

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

    Leave a Response