580 views 6 comments

Les couples qu’on aurait préférés voir

by on27 avril 2013
 

Toute romantique que nous sommes, on n’a parfois du mal à être complètement sous le charme des couples qui se forment dans nos shôjo adorés. En cette semaine du shôjo, j’ai décidé de faire quelques reproches et d’exprimer mes souhaits sur ces couples qu’on aurait préférés voir.

Attention spoilers : cet article dévoile une bonne partie de l’intrigue amoureuse. A éviter, si tu ne veux pas savoir qui finit avec qui avant d’avoir ouvert le manga.

Host Club

Couple officiel : Haruhi/Tamaki

Pourquoi il nous plait moins : Trop prévisible ! Aucune surprise. Comme dans toute série avec harem composé de 5 membres masculins, l’héroïne termine encore et toujours avec le leader ! Je le sens venir à des kilomètres et franchement, j’en ai un petit peu marre de voir toujours les mêmes s’appareiller ensemble.

Pour certaines… l’attente devient alors trop longue car on sait très bien ce qui va arriver à la fin. Pour d’autres, l’espoir que justement cela n’arrive pas a du mal à s’étioler en cours de route. Et à chaque nouveau bishie qui arrive, on se dit que… et finalement non. Et mince… encore raté. Le leader reste dans la course.

Honey sempai de Host Club

Honey ou comment avoir un surnom prédestiné

On aurait préféré voir : Du changement, du changement et encore du changement ! Ainsi, un Haruhi/Honey était déjà plus aventureux… Oui ! J’aime le côté mignon de Honey couplé à son incroyable talent au combat : combo sucré-ninja toujours gagnant ! Ce couple sait nous sortir du chemin balisé que représente le duo Haruhi et Tamaki. Il y a cependant un autre moyen d’ouvrir l’horizon de la romance prévisible : le perso masculin qui débarque en cours de série. Quand le nouveau venu, non content de craquer pour l’héroïne – comme presque tous les autres, réussit le tour de force de l’emballer avant la fin. Oui, je pense bien à un Haruhi/Ritsu pour le coup.

Parfait Tic

Couple officiel : Fuuko/Daiya

Pourquoi il nous plait moins : On le sait que la jeune fille en fleur ne sait pas toujours ce qu’elle veut mais là… Fuuko transforme l’hésitation au rang d’art. Et ses errances de Daiya à Ichi et de Ichi à Daiya ont vite fait de m’agacer, ennuyer, désespérer… saboter le baromètre romantique ! Du coup, Fuuko donnait l’impression de faire un choix par défaut et pas vraiment avec enthousiasme en plus. Au final, je me demande bien pourquoi le couple Fuuko/Daiya tient la route. J’ai même envie de leur dire « du vent ».

ichi et daiya de Parfait Tic

Ichi & Daiya : les 2 font la paire

On aurait préféré voir : Bon, c’est vrai qu’à la première contrariété, Fuuko se contente de pleurnicher dans son coin avant de se faire ramasser par le plus proche venu. Cependant, Ichi avait un certain potentiel. Enfin moi, je l’aimais bien. Il avait ce petit rien de ces personnages masculins mi emo, mi premier de la classe qui te titille la fibre sentimentale. Je me serais donc entièrement satisfaite d’un Fuuko/Ichi. Le gros problème en réalité, c’est de devoir composer avec cette brave Fuuko. Et, elle n’a de cesse de réveiller le côté râleur de ma sensible personnalité. Finalement, je serais presque tenter de dire qu’un Daiya/Ichi aurait été plus acceptable… s’ils n’étaient pas cousins.

Basara

Couple officiel : Sarasa/Shuri

Pourquoi il nous plait moins : L’une des grandes règles d’or du shôjo, c’est celle du « premier gars qui embrasse l’héroïne aura le bonheur de l’avoir comme copine ». Alors oui, je ne suis pas forcément contre. Seulement voilà, dans un bon shôjo d’aventure, contrairement à la romance lycéenne, il y a du peuple, il y du monde côté bishies. Alors, tu te dis au détour d’une page : « pourquoi lui d’abord ? Pourquoi pas l’autre ?». Shuri a beau être un perso charismatique, je ne suis pas contre l’idée que le premier arrivé n’est pas forcément le mieux servi côté cœur. Et puis c’est quoi cette manie de l’adolescente a toujours se laisser séduire par le premier type qui lui fait du plat, hein ? Un peu de volonté Miss !

Asagi de Basara

Le bleu, la nouvelle couleur de l’amour !

On aurait préféré voir : De la passion, de l’aventure ! Ah si… il y en avait quand même. Mais moi, ce que je voulais, c’était plus d’audace, plus d’indécence. Je voulais de l’extrême ! Et on ne va pas se mentir, je l’avais vite repéré le petit Asagi, le perso torturé par excellence. Manipulateur, froid, jouant un double-jeu et pourtant pas à l’abri de voir son cœur se rappeler à son bon souvenir, il avait conquis mon côté obscur. J’était prête à accepter la combinaison explosive d’un Sarasa/Asagi. D’ailleurs, Yumi Tamura nous a bien fait baver sur cette possibilité. Alors à la fin, t’avais juste envie de dire « Rah mais non ! Pas Shuri ! »

Five

Couple officiel : Hina/Toshi

Pourquoi il nous plait moins : Je vais me répéter mais on le connait bien le coup du « Harem ». Et on aura beau nous démontrer par A+B que Messire Chef du gang est Le beau gosse du lycée, le Numéro 1, je m’en contrefiche. Je fais une overdose de superlatifs et de la perfection. En prime, on nous sert en face une héroïne qui met des plombes à comprendre ses sentiments amoureux. Bref… on se doit de l’admettre, le couple Hina/Toshi devient sensiblement rasoir à la longue tellement leur évolution est prévisible. Encore heureux que les personnages masculins qui gravitent autour soient là pour occuper ma lecture.

Kojirou Yauchi de Five

Kojirou : il a le katana, il devrait avoir la fille

On aurait préféré voir : Numéro 2 ou Numéro 3 ou même Numéro Aléatoire. Pourquoi l’auteur ne pense jamais aux autres membres du harem ? Il y en a pour tous les goûts mais on persiste à nous remettre la même combi : Beau Gosse séducteur + Héroïne qui percute jamais. Faudrait changer le disque. Penser au type peu bavard et avec un katana par exemple. Si ! Le samouraï pas loquace, ça en jette un max. Enfin ça devrait. Hina/Kojirou, avec un couple aussi inattendu, je ne l’aurais pas vu venir la progression romantique. En plus, j’aurais trop kiffé.

Kimi wa Pet

Couple officiel : Sumire/Momo aka Takeshi

Pourquoi il nous plait moins : Revoyons les données… d’un coté une jeune femme presque trentenaire qui s’est faite larguée, de l’autre un petit jeune qui a atterri dans un carton. Et ils se rencontrent et par un concours de circonstance à peine plausible, ils vont vivre ensemble en tout bien, tout honneur… avant que les sentiments ne viennent s’en mêler. On dirait un scénario de Chick Flick (comédie romantique). Et à la fin, la marmotte met le chocolat dans le papier d’alu… Un seul mot : stop ! Sumire/Momo aurait dû se contenter de la colocation, tout simplement.

Sumire de Kimi wa Pet

On n’a pas toujours besoin d’un mec dans sa vie

On aurait préféré voir : Sumire à la mer, Sumire à la montagne, Sumire à la foire… Bref, si Sumire avait pu éviter de me faire part de sa vie amoureuse, Sumire m’aurait beaucoup plus passionnée. Si je n’avais pas vraiment d’objection quant au couple Sumire/Hasumi, je n’avais pas non plus beaucoup d’affection pour lui. Alors, je l’avoue, j’ai eu envie de laisser tomber le happy-end à la disney. J’espérais voir Sumire finir seule encore une fois et épouser son boulot parce que parfois, j’aime être plus diabolique que romantique. Et quand on ne m’offre pas beaucoup d’alternatives, je pars totalement à l’Ouest.

Beauty Pop

Couple officiel : Kiri/Narumi

Pourquoi il nous plait moins : Une héroïne qui se fait embrigader par un groupe de garçons, ça me rappelle des souvenirs… Eh oui, le Harem a encore frappé ! Et pas besoin d’une voyante, pour deviner comment cela va se finir. Je pourrais faire une manif’, lancer une pétition ou aller brûler des cierges, seulement… est-ce que cela changera la finalité de la romance ? Ben non. On aura toujours affaire à Kiri/Narumi. J’ai compris. Non, en fait, je ne comprends plus ! Je vais aller préparer des pancartes et des slogans. J’en ai trop marre, là. Je vais finir par me tourner vers le Shonen à Harem.

Kiri et son chat Shampoo de Beauty Pop

Kiri et Shampoo : ma grande histoire d’amour

On aurait préféré voir : Un autre gars, qui tu veux mais un autre ! Et il y avait du choix quand même. Ochiai, Kei, Iori, Seki, Billy, Takeshi… tiens même le gars qui s’est fait passer pour Narumi et dont j’ai oublié le nom parce qu’il ne m’a pas plus emballée que ça… j’étais prête à me farcir n’importe qui tant que ce n’était pas Narumi. Tu le sens là un peu mon désespoir, mon rêve impossible de voir naître une romance entre l’héroïne et un perso masculin qui ne serait pas le leader du Harem. Juste pour me mettre K.O. coté suspense, que je puisse me dire « je l’ai lu ! Enfin ! ».

Gokusen

Couple officiel : Yamkumi aka Kumiko/Shin

Pourquoi il nous plait moins : Alors oui, c’est vrai, moi, les relations prof/élève ça ne me fait pas rêver. Du coup, j’ai énormément de mal à me laisser embarquer. Ajouter à cela que je suis un poil gavée par ces ados qui font plus vieux et matures que leur âge… donc c’est normal qu’ils puissent séduire des femmes d’une vingtaine d’années et tu obtiens une romantique en plein désarroi qui voudrait voir des hommes adultes intéresser des femmes adultes. Bon, c’est vrai que sentimentalement parlant, Yamkumi est gravement en retard pour son âge. Mais ce n’était pas une raison suffisante pour me faire avaler la pilule. Je vais faire comme si je n’avais rien lu.

Fuji de Gokusen

Le chien, le meilleur compagnon de… la femme

On aurait préféré voir : C’est rare mais c’est limite si j’aurais préféré ne rien voir plutôt. Yamkumi aurait très bien pu se contenter de rester célibataire, je me serais arranger avec cette situation sans problème. Quant à Shin, il n’avait qu’à vivre son adolescence dans son coin. Il ne m’aurait pas manqué dans l’équation. Non, définitivement, je ne peux pas croire que les relations prof/élève doivent devenir romantiques. Ça doit être un problème culturel ou un manque d’attrait pour le corps enseignant à mon avis.

Hana Kimi

Couple officiel : Mizuki/Sano

Pourquoi il nous plait moins : On sait déjà comment ça va se terminer dès le premier tome. On n’a très peu de doutes. A la fin, Mizuki et Sano seront officiellement ensemble et probablement pour toujours. Alors du coup, on se demande si on va continuer à patienter jusqu’aux derniers volumes pour voir ce qu’on a déjà prédit au bout de 5 minutes de lecture. Heureusement… qu’est-ce qu’il y a de mieux que le Super Harem (à 5) ? C’est le Méga Harem ! On résume : 1 fille, plein de beaux garçons, des tas de possibilités. Et qu’est-ce qu’on me propose ? Pas grand-chose en fait ! Du coup, j’en viens rapidement à ressentir un manque.

Nakao, Kayashima et d'autres bishies de Hana Kimi

Bishies repérés ! Attrapez-les tous !

Ce qu’on aurait préféré voir : D’accord, la romance entre Mizuki et Sano n’est pas un fiasco complet. Seulement… quand on m’abreuve d’autant de bishies, mon imagination s’emballe. Et je commence même à voir émerger mes favoris. Oui, romantique mais pas exclusive. Alors, je reluque du côté de Nakao… le camarade efféminé. Avec Mizaki la fille travestie en garçon, je trouve que la combinaison serait intéressante. Ou encore, je verrais bien un rapprochement avec Kayashima. Un gars qui détecte les auras, c’est bien plus classe qu’un champion de saut en hauteur. Enfin, soyons franche, mon esprit s’est enflammé très souvent. A la différence de l’héroïne, je suis à fond pour la diversité.

Fruits Basket

Couple officiel : Tohru/Kyo

Pourquoi il nous plait moins : Certes les indices étaient discrets. Certes, on a pu profiter d’un factice triangle amoureux qui s’est vite développé en polygone relationnel tourmenté… Oui mais voilà, tout ça, c’était mortellement pénible à suivre. En fait, je n’ai pas vraiment d’argument. Je suis consciente que c’est gratuitement méchant. Cependant, je n’arrive pas à supporter Tohru. On avait compris que Takaya avait mûrement réfléchi son histoire. Mais moi, je ne réfléchis pas là, je ressens. Et question ressenti, j’éprouve une réaction épidermique. Je ne peux pas apprécier le couple Tohru/Kyo. D’ailleurs, je l’avoue, j’ai de grandes difficultés à comprendre qu’on puisse adorer leur relation.

L'onigiri de Fruits Basket

Tiens un onigiri… ça me donne faim.

On aurait préféré voir : Tohru partir un jour, sans retour. Et citer un titre des 2B3 prouve combien je n’ai pas été sensible à l’héroïne. Alors, sa vie amoureuse me paraît bien négligeable pour ne pas dire inutile. Bref, j’ai prié, lancé des sorts et usé de la technique mystique « je fais l’autruche » afin d’oublier que ce couple existait. Parfois, on est de mauvaise foi et on l’assume. Du coup, ce que j’aurais souhaité, c’est que Takaya approfondisse encore plus la tragédie, le malheur et surtout la glorification du cœur brisé. Néanmoins, le seul espoir qu’il me reste, c’est de me rabattre sur la fanfic et la mythomanie. Pas toujours facile d’être une romantique frustrée.

Évidemment, cette liste n’est pas exhaustive. Choisir, c’est renoncer et j’ai dû omettre des couples qui mériteraient d’être sacrifiés sur l’autel de notre partialité. Il serait dommage de ne pas partager ou confronter nos préférences.  La partie commentaire n’attend que toi.

comments
 
Leave a reply »

 
  • Gégé
    29 avril 2013 at 18:42

    Allez je rajoute le mien « C’était nous »… pourquoi elle finit avec Yano ? Non mais franchement Take est beaucoup mieux !!!

    Répondre

  • korr
    29 avril 2013 at 13:01

    Hana : mais non, je ne touche pas Tohru et Kyo. D’ailleurs, ils ne me touchent pas non plus lol !
    Quant à Sumire et Momo, comme je n’accroche pas aux tribulations sentimentales des trentenaires, j’ai du mal à me laisser embarquer par leur relation.
    Enfin heureusement, il n’y a pas que l’enjeu romantique des 2 personnages principaux qui me plait dans le shôjo. Sinon, j’aurais abandonné une bonne partie de mes lectures en cours de route et stopper le genre Harem assez rapidement.

    Répondre

  • Nico Robin
    28 avril 2013 at 23:12

    Je rejoins l’avis donné dans l’article quant au fait que Parfait tic m’a déçue d’un point de vue romance. Autant de tomes pour ça… ! En plus je préfère largement Ichi 😛

    Pour Kimi wa pet, je suis totalement à fond le Sumire x Momo. Sont vraiment tordants ces deux-là et puis Hasumi me cassait les pieds lol !

    Pour Host club, j’aurais sinon bien aimé Haruhi et Hikaru :3 et pourquoi pas Kyôya ? huhu !

    Répondre

  • 28 avril 2013 at 22:34

    MDR j’ai adoré lire cet article, on est donc plusieurs à ressentir le « mais merde j’en ai ras le bol de lire 30 tomes alors que je connais déjà la fin » ^^
    Pour Kimi wa pet par contre, j’ai tout de même apprécié ^^ »
    La ou je ne suis pas d’accord avec toi malheureusement, c’est avec Fruit Basket, la mon âme de petite fille dit « STOP, pitié, ne touche pas à Tohru et Kyo ! », leur histoire m’a émue, et elle me touche encore que je la relie… Même si Tohru est légèrement casse-bonbon, je l’avoue =)
    A bientôt !
    Hana

    Répondre

    • 28 avril 2013 at 23:05

      Merci pour ton commentaire. Je pense qu’on est assez nombreuse à être parfois déçue de constater qu’on avait prédit la fin depuis le début. C’est normal d’avoir envie d’être surprise de temps en temps.

      Répondre

Leave a Response