446 views 0 comments

CS Awards 2015 : Le Spécialiste en Travestissement et La Divinité de la Grimace

by on23 octobre 2015
 

Cher shôjo addict, camarade gastéropode, tu ne le sais pas encore mais depuis quelques temps, je prends soin de moi. J’ai arrêté de mâcher des crayons, je ris à gorge déployée et je pèse mes mots au gramme près avant de demander mon chemin. Je pense aussi à garder les bras levés quand je dois atteindre l’étagère du haut. Et je fais bien attention à tourner la chevillette pour que la bobinette se mette à choir, même si je ne sais toujours pas ce qu’est une bobinette.

En plus de cela, je me suis mise à la Gym Shôjique. Et je dois dire que mon organisme en est plus que ravi. Il est désormais tonique et ergonomique.

Attends… je rêve ! Tu ne connais pas encore la Gym Shôjique ?

[la salle a bizarrement perdu une bonne partie de son public durant le témoignage non sollicité de MCKL]

Permets-moi de palier à cette lacune en te révélant les ressorts de cette activité physique légendaire.

Créé par feu Maître Lee Chozoclerc, la Gym Shôjique est plus qu’un sport, c’est une philosophie de vie. L’adopter, c’est la pratiquer. La pratiquer, c’est l’interpréter. L’interpréter, c’est la dispenser. Et la dispenser, c’est la libérer. Et libérée, délivrée, je ne mentirai plus…

[un membre de l’auditoire a heureusement coupé court à cette parenthèse musicale improvisée en envoyant une tomate en pleine dans la face de MCKL]

Hum… revenons à la Gym Shôjique. Avant de s’y engager, il est primordial d’en connaitre tous les principes.

Le premier principe de cette gym, c’est de ne jamais se réveiller aux aurores parce que courir c’est bien mais dormir c’est mieux !
Le deuxième principe, c’est de toujours avoir un petit shôjo sous la main, sous le pied, sous l’oreiller, sous la table, sous le vent, sous la douche… Ah non ! Mieux éviter la douche. Par expérience, je t’assure que cela ne donnera rien de bon pour ton petit shôjo.
Quant au troisième principe… Eh bien, il n’y a pas de troisième principe !
Heureusement, il y a une règle numéro 4 !
Oui, je sais ce que tu penses : cette gym a une logique complètement bizarre. Répète après moi : la Gym Shôjique, c’est unique !

Donc voici la règle n°4 : le shôjo, c’est la santé ! On peut donc en consommer sans modération. Et cela vaut mieux que de s’empiffrer de sucreries ou de galettes lentilles, framboises et rognons fris.

Voilà pourquoi, cette gym est fantastique. Car c’est bien connu: le Shôjique, c’est fantastique ! Tu n’as donc aucune raison de ne pas t’y mettre aussi.

Néanmoins, je perçois ton hésitation. Tu crains de devoir endurer des séances de sport intensives et éprouvantes pour tes muscles. Sans compter que cela nécessite du temps et les journées de 47h et demie ont été abolies par le passage de l’eau en vin.

Alors il vrai que l’adage qui dit « il faut souffrir pour être belle » est souvent scandé quand on démarre une nouvelle activité physique. Sauf quand on adopte la Gym Shôjique. Nous, les adeptes de cette méthode, on s’écrie plutôt « fini la douleur avec la Gym Shôjique ». Enfin… à condition de ne pas tomber sur un os, dans une marmite, d’un cheval, d’une échelle ou de commencer un mauvais shôjo.

Ah ! Il reste malgré tout un point essentiel : même si cette gym ne te fais pas transpirer, tu dois bien t’hydrater. Pourquoi ?

Maintenant, passons sans transition forestière aux nommés des CS Awards 2015.

Pour l’Award de Spécialiste en Travestissement

kuranosukemanamien shinoharaharuhiakira
Kuranosuke
(Princess Jellyfish)
Ashiya Mizuki
(Parmi eux)
En Shinohara
(Lily la menteuse)
Fujioka Haruhi
(Host Club)
Kinoshita Akira
(Shôri no Akuma)

Awards : Le Spécialiste en Travestissement

  • Fujioka Haruhi (Host Club) (41%, 9 Votes)
  • Kuranosuke (Princess Jellyfish) (32%, 7 Votes)
  • En Shinohara (Lily la menteuse) (14%, 3 Votes)
  • Ashiya Mizuki (Parmi eux) (9%, 2 Votes)
  • Kinoshita Akira (Shôri no Akuma) (5%, 1 Votes)

Total Voters: 22

Loading ... Loading ...

Pour l’Award de Divinité de la Grimace

nikateruhatorigoda takeomegumi noda
Tamiya Nika
(Switch Girl !!)
Kurebayashi Teru
(Dengeki Daisy)
Matsuzaki Hatori
(No longer heroine)
Gôda Takeo
(Mon histoire)
Noda Megumi
(Nodame Cantabile)

Awards : La Divinité de la Grimace

  • Nika Tamiya (Switch Girl !!) (37%, 7 Votes)
  • Matsuzaki Hatori (No longer heroine) (32%, 6 Votes)
  • Kurebayashi Teru (Dengeki Daisy) (21%, 4 Votes)
  • Noda Megumi (Nodame Cantabile) (11%, 2 Votes)
  • Takeo Gôda (Mon histoire) (0%, 0 Votes)

Total Voters: 19

Loading ... Loading ...

N’hésite pas à nous dire qui tu aimerais voir gagner via les commentaires.

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

    Leave a Response