[manga] Daughter of Basilis

C'est ici que tu trouveras toutes les fiches des scans josei.

[manga] Daughter of Basilis

Messagepar missmoon » Mar 8 Sep 2009 21:09

Daughter of Basilis

L'histoire commence en 1925. Momiji, fille d'une servante, est la seule personne que Basilis, un cheval au fort tempérament, laisse chevaucher. En se promenant avec Basilis, Momiji tombe sur Awa, le neveu du propriétaire du cheval. C'est alors que naît entre eux un amour que son oncle n'acceptera, mais dont elle aura une fille. Son oncle prend Momiji en tant que maîtresse et part à Osaka avec elle. Momiji averti Awa et pour la rattraper, prend Basilis, mais le cheval le fit tomber ce qu'il le tua.
1977 - On découvre Shuka Izumi, l'arrière petite-fille de Momiji. Elle est sculpteur et s'est donnée le but de faire la statue de Basilis qui est l'emblème d'un célèbre hôtel dont Ryuto, aussi un descendant de Momiji et Awa, en est le propriétaire.
C'est alors que tous les deux tombent amoureux l'un de l'autre et vivrons une histoire digne de leurs arrière-grands-parents.

Source : NC

Mon avis

Ce manga datant de 1998 et n’ayant seulement quatre tomes, l’histoire est bien menée puisque le suspense est très bien répartie et le mélange d’histoire, de romance est excellent.les dessins sont très beaux et les personnages ont des traits fins et élancés.
Le début de ce manga nous donne déjà le ton. Il sera dramatique du début à la fin. On découvre le douloureux passé de l’héroïne ainsi que des autres protagonistes. La mangaka aborde des thèmes assez graves notamment la prostitution, la maladie, l’alcoolisme de façon non choquante et surtout qui nous permettent de mieux cerner les personnages même si certains gestes nous les rendent détestables.
De plus, l’auteur nous donne un aperçu du monde de l’art qui est assez machiste et que c’est un monde sans pitié.
L’arrivée du neveu de Ryuko bouleverse l’histoire car il naît une compétition entre Shuka et lui car tous deux sont sculpteurs et doivent réaliser la plus belle Basilis afin d’être choisi pour ce nouvel hôtel.
Par cette nouvelle arrivée se crée un triangle amoureux assez dangereux puisque son oncle n’a aucun de scrupules et qu’il y a déjà un conflit ouvert entre les deux. L’héroïne est aussi perdue puisque il lui suffit d’un pas pour retourner dans les bras de Ryuko, une chose que nous comprenons à la fin du troisième tome.
Lors de la lecture de ce josei, on est transporté par différentes émotions. Par le début, on a envie de pleurer de voir cette fin si tragique. Mais par la suite, on ressent les émotions de l’héroïne qui nous affecte assez et qui nous fait ressentir de la compassion pour elle. De plus, vous êtes choqués voire outragés par le comportement de certains personnages.

Un josei que je conseille à tous surtout aux amateurs d'amour tragique!

Image

Titre : Daughter of Basilis
Titre VO : バシリスの娘 (Bashirisu no Musume)
Auteur : SAITOU Chiho
Type : Josei
Genre : Drame, Historique, Romance
Éditeur VO : Shogakukan
Prépublication : Petit Comic
Paru en VO en : 1998
Pays d’origine : Japon
Nombre de volumes : 4 (Terminé)



missmoon
 
Messages: 261
Inscription: Mar 14 Oct 2008 01:00
Sexe: F
Nombre de fiches: 33
Challenges: 0

Re: Daughter of Basilis

Messagepar misami_hirota » Mer 9 Sep 2009 17:03

Alors alors...après avoir lu ta fiche j'ai décidée de lire les scans en anlais. Comme il n'y a que 4 tomes, ça a été très rapide, mais je trouvais pas le dernier chapitre alors j'ai été obligée de lire les scans en japonais et donc j'ai rien compris.
Déjà le dessin très daté est typique des mangakas des années 80, avec les personnages masculins aux cheveux longs bouclés qu'on en trouve plus aujourd'hui. Je trouve pas ça beau mais pas moche non plus, donc pour le graphisme ça passe. L'histoire est digne d'une tragédie, avec une héroine au passé torturé, les personnages au destin tragique et un classique triangle amoureux. A vrai dire, j'ai trouvé les personnages sont développés de façon inégale. Si Ryuto possède une personalité assez complexe, Kazuma n'a rien pour lui à part son visage d'ange, sa personalité est presque inexistante. Les émotions passent mal à cause des expressions du visage très limités des personnages. Et j'arrive toujours pas à digérer la coupe des années 50 de Ryuto, à chaque fois ça me rend folle, c'est peut être ça qui m'a empêché d'apprécier le manga Bref, pour moi ce n'est pas un des meilleurs josei, ça se lit mais on oublie vite.
☆ La grandissime présidente des ABGA ☆
Image
Image
Image
misami_hirota
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1889
Âge: 26
Inscription: Sam 4 Oct 2008 01:00
Sexe: F
Nombre de fiches: 75
Challenges: 5


Retourner vers Josei

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun shôjo-addict enregistré et 0 invités