Page 1 sur 1

Puella Magi Madoka Magica

MessagePosté: Mer 19 Sep 2012 18:55
par Maella
Puella Magi Madoka Magica

Une nuit, Madoka rêve d'un monde dévasté dans lequel une jeune fille de son âge semble combattre un ennemi terrifiant. Tandis que celle-ci est sur le point de mourir, un animal étrange dit à Madoka qu'elle est la seule à pouvoir changer le cours du destin et éviter que cette situation ne se produise dans l'avenir. Le lendemain, Madoka a la surprise de découvrir qu'une nouvelle élève, se prénommant Akemi Homura, est transférée dans sa classe et que cette dernière n'est autre que la jeune fille apparue dans son rêve. À peine font-elles connaissance qu'Akemi la prévient froidement de ne surtout pas chercher à changer sa vie actuelle sous peine de perdre tout ce qui lui est cher en ce monde. Ne comprenant pas la raison et le sens de ses paroles, Madoka part se balader avec son amie Sayaka jusqu'à ce qu'elle entende une voix dans sa tête qui appelle à l'aide. Madoka va alors suivre le son de cette voix et découvrir un monde ténébreux où des jeunes filles aux pouvoirs magiques combattent des sorcières au péril de leur vie.

Source : animeKa

Mon avis

Puella Magi Madoka Magica (ou encore Mahou Shoujo Madoka Magica) a été l'un des plus grands succès de l'année 2011 et a été licencié il y a peu de temps par Wakanim
J'aime bien les magical girl, mais il faut dire que j'ai un peu passé l'âge et que les animes où tout est mignon, tout est beau ne m'intéresse plus vraiment. Mais j'ai eu un gros coup de coeur pour cet anime qui est une véritable révolution dans le genre magical girl. Plus proche du seinen que du shôjo, cet anime saura conquérir les fans d'actions et d'intrigues très bien menées. Son côté sombre et triste, à l'opposé de l'habituel joyeux et heureux côté de ce genre, surprend dans le bon sens.

L'histoire est vraiment très bien construite. Derrière l'objectif habituel des magiciennes, entre autre sauver le monde, il y a une véritable histoire bien complexe, un peu compliquée à comprendre, mais compréhensible si on s'accroche bien. J’ai beaucoup apprécié ce côté "face caché" d'une sorte de système qui semble au départ créer pour le bien de la planète.
Tout est fluide et s'enchaine sans interruption. Il n'y a aucune coupure et aucun moment inutile. Du coup, si l'on fait une petite pause entre deux épisodes, on risque de très vite se sentir perdu. Les informations affluent beaucoup en 2, 3 épisodes, voir dans un seul. Personnellement, j'ai tout enchainé, mais je me suis quand même sentie un peu perdue parfois.
L'ambiance de l'anime est assez sombre et triste, chose surprenante mais pas désagréable pour un magical girl.
L'amitié prend une place importante, dans tout anime de ce genre qui se doit. Je l'ai trouvé particulièrement présente, on sent bien que l'auteure a voulue accentué une partie de l'histoire sur les relations qu'entretiennent les personnages.

Les personnages sont un des points forts. Leur psychologie est vraiment bien pensée, et est assez réaliste. A l'inverse d'un magical girl conventionnel, les héroïnes n'accepte pas tout de suite de sauver la terre. On les suit dans leur doute, leur questionnement.
Kyubey, est le personnage énigmatique et mignon de la série. Il n'est pas humain et ses réactions ne sont donc pas comme les notre. Je me suis mise à le mépriser quelques fois car je l'ai trouvé vraiment sans coeur.
L'héroïne principale, Madoka est agaçante. C'est le genre d'héroïne qui croit pouvoir tout résoudre sans violence. Une héroïne typique qui au final, sera bien obligée de se battre, pour les autres.

L’OST composé par Yuki Kajiura (Pandora hearts, Tsubasa Reservoir Chronicle ect …) est juste un régal pour les oreilles.
Chaque musique colle avec le passage qui lui est donné. Le changement d'ambiance d'une musique à l'autre est déconcertant. A travers l'OST, on sent bien que Puella Magi Madoka Magica est un anime qui oscille entre mignon et "horreur".
L'opening est dans un ton assez joyeux (mélodiquement parlant) contrairement à l'ending, qui lui est complètement à l'opposé. Il est très dark que ça soit côté paroles, sons et images, et comporte peu d'animations. Le contraste entre l'opening et l'ending est assez surprenant.

Image Image
Clique pour agrandir


Le graphisme est juste magnifique et assez spécial. Le jeu des couleurs est très beau : les tons clairs et foncés sont très bien contrastés. Les studios ont choisis de faire un monde magique angoissant et à la fois féerique. Le monde magique a l'air de sortir tout droit d'un magasine, ce qui donne un côté un peu flippant et angoissant. Les monstres eux sont complètement atypiques. Tout est accordé parfaitement et donne un très beau résultat.
Côté chara design, les héroïnes sont mignonnes, comme dans tout magical girl. Par contre, je trouve que les visages sont trop ovales.

Un anime a ABSOLUMENT regarder ! Je le conseille vivement ! Toi qui cherche un anime hors norme et surprend, toi qui est fan de shônen, en regardant cet anime tu seras conquis !

Image Image
Clique pour agrandir



Et toi, as-tu vu ce véritable chef d'oeuvre ?

Image

Titre : Puella Magi Madoka Magica
Année de production : 2011
Studio : Shaft, MBS, Aniplex [Sony Music Ent. Visual Works]
Type : Seinen
Genre : Drame, Amour & amitié, Magical girl
Auteur : Magica Quartet
Éditeur VF : Wakanim
Nombre d'épisodes : 12 (Terminé)




Re: Puella Magi Madoka Magica

MessagePosté: Ven 3 Mai 2013 15:01
par misami_hirota
J'ai passé ma journée du 1er Mai à enchaîner les épisodes de cet anime :D J'étais obligée de regarder épisodes après épisodes, l'histoire donne vraiment envie de connaître la suite.

Pour faire simple, j'ai trouvé l'anime excellent. Comme Mae a dit, il révolutionne le genre magical girl. Il est pour le magical girl ce qu'Evangelion a été pour le mecha : il y introduit des délires visuels, scénaristiques et philosophiques. Ce que j'ai aimé le plus dans Madoka Magica c'est évidemment l'animation dans les labyrinthes des sorcières. Je me suis demandé plusieurs fois quelle drogue le staff prenait en travaillant dessus ; les labyrinthes sont très fouillis, colorés et difformes. Ils sortent tout droit des cauchemars.

A la première vue, les personnages sont du genre "plus clichés tu meurs" : la fille naïve, la bavarde, la féminine, la réservée, la bagarreuse et la senpai bienveillante. Au fil des épisodes ces clichés se basculent. Voir un personnage se détruire mentalement est un très beau et morbide spectacle (ça m'a rappelé un peu Shinji dans les derniers épisodes d'Evangelion). Les personnages ne sont pas du tout attachants, c'est dommage.

Je suis un peu plus sceptique au niveau scénario. Il soulève beaucoup, beaucoup de thématiques intéressants.
Le coup des boucles temporels est inattendu mais déjà vu plusieurs fois
. L'anime se termine par un deus ex machina dans le sens littéral du terme, prévisible, indigeste et prétentieux ; ça m'a beaucoup refroidi. J'aurais aimé une fin aussi noire que le reste de l'anime.

Re: Puella Magi Madoka Magica

MessagePosté: Sam 31 Aoû 2013 20:59
par Nico Robin
Je ne suis pas une spécialiste ni une fervente amatrice de magical girls même si j'en ai quand même vu quelques uns. Et je dois dire que j'avais quand même quelques aprioris concernant Puella Magi Madoka Magica à cause de son côté plutôt moe. Celui-ci est quand même assez présent, mais reste contrebalancé par la noirceur des événements que les héroïnes vivent.

Je suis tout à fait d'accord pour dire que cet anime bouleverse les codes que l'on se fait des magical girl, toutes gentilles et mignonnes qui ont un objectif louable et pur. Là dans Madoka Magica, ce serait plus la face cachée de ces jeunes filles disposant de pouvoirs surnaturels qui nous est montrée. Au premier abord, certains personnages sont détestables comme Homura et Kyoko de part leur caractère que je trouve assez exaspérant. C'est quand même pénible de voir quelqu'un de tout le temps blasé et froid. Bref, les coodere je n'aime pas. Par contre étonnamment même si Madoka aurait tout pour être pénible avec sa naïveté, finalement elle ne me dérange pas.
Les personnages ne sont pas du tout attachants, c'est dommage.

Et sur ce point, je suis totalement d'accord avec toi. Je n'arrive pas à trouver un personnage attachant car Madoka me laisse presque indifférente. D'habitude même si je trouve l'héroïne un peu concombre, il y a toujours un côté qui finit par me plaire. Mais là ce n'est pas réellement le cas.

Kyubey est en effet très énigmatique et il fiche la frousse quand même. xD Ce n'est pas un familier comme les autres c'est sûr car on ne voit pas vraiment son rôle de guide mis en avant.
On ne comprend d'ailleurs pas pourquoi il pousse ces filles à conclure un pacte avec lui.

Également, il y a un aspect psychologique non négligeable, donnant à réfléchir concernant la cupidité et la vanité humaines.
Les filles avides de réaliser leur souhait parfois égoïste se moquent des conséquences de former un pacte avec Kyubey. La mort serait alors le prix de leur cupidité, si on y réfléchit bien.


Du point de vue de l'histoire, j'apprécie le contraste que les scénaristes ont voulu donner entre la beauté des scènes de la vie quotidienne (coucher de soleil, et tout) et l'horreur des scènes dans le monde parallèle. C'est clair qu'on se demande dans quel délire ils sont allés se mettre, mais ça fait partie de l'attrait et l'intérêt de cet anime. C'est aussi pour cette raison que je le trouve bien fait à sa manière et que j'ai envie de continuer. Car comme tu l'as dit Mae, on est assailli d'informations à chaque épisode et le rythme est très soutenu. On ne voit pas passer les 24 minutes que chaque épisode dure. Et chacun d'eux donne envie de savoir ce qu'il va se passer. Je me sens presque forcée de voir la suite, c'est assez étrange. xD

Quant au chara-design, celui-ci est assez particulier et le dessin des yeux ainsi que les traits du visage me font penser à un manga. Les espaces sont souvent démesurément grands comme pour montrer une certaine limite aux pouvoirs de ces magical girls.

Et au sujet de l'OST, je suis du même avis concernant la différence flagrante entre l'opening et l'ending. Je préfère l'ending quand même pour son côté énigmatique.